AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749144368
320 pages
Éditeur : Le Cherche midi (19/08/2015)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
C’est dans les bras de sa maîtresse, une employée du grand hôtel où il séjourne à Sils-Maria en Suisse, que Simon, jeune pianiste virtuose, apprend le décès de son père, un milliardaire dont il s’est éloigné depuis l’enfance. Simon devient l’héritier de la plus grande collection d’art contemporain au monde, où il ne voit qu’un immense tas de cochonneries, œuvres d’artistes dont les cotes ont été artificiellement poussées jusqu’à des sommets aberrants. La décision de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bazart
  04 décembre 2016
A la mort de son père Simon hérite de la collection de tableaux de son père.Ce dernier avait accumulé des pièces, sans jugement en vue d'investissement et d'étalage de fortune.Simon envisage de vendre cette collection aux enchères et de distribuer le produit de cette vente à des organisations caritatives.
Bien entendu, cette décision n'est pas du gout de marchands d'arts qui craignent la dévaluation et l'effondrement- le titre du livre- du marché de l'art.
Simon est peu tendre avec le secteur de l'art contemporain sur lequel il porte des jugements abrupts- notamment sur Jeff Koons dont il juge l'oeuvre dérisoire et qu'il menace d'anonymat d'ici peu..
UNe réflexion sur l'art interessante qu'on partage ou pas les convictions de l'auteur, lui meme artiste et plasticien mais un roman décousu qui part un peu dans tous les sens et dont l'acmé se trouve dans des passages assez abjects pronant la zoophilie dans une love farm... des séquences d'amour entre humains et animaux décrites dans le détail qui choquent et dont on ne comprend nullement l'intérêt pour l'histoire..d'autres pages plus loin à la limite de la pornographie achèveront de rendre cette lecture pour le moins indigeste....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
gambadou
  03 janvier 2016
Simon, jeune pianiste virtuose, n'a plus aucun contact avec son père, riche milliardaire. Pourtant, à la mort accidentel de ce dernier, le voilà avec la plus grande collection d'art contemporain au monde à gérer, collection que son père a amassé dans les dernières années de sa vie.
Or Simon a toujours critiqué cette accumulation d'art qui pour lui n'est que du merchandising, de l'investissement pour argent sale, du trafic de promoteurs qui surévaluent des artistes connus sans prendre en compte la sensibilité et l'émotion qu'une oeuvre peut engendrer.
Il décide donc de vendre aux enchères toute la collection de son père et de donner l'argent à des associations. Il veut, par cette action, démontrer que les oeuvres sont surévalués et qu'elles seront vendues à leur juste valeur et donc bien moins cher que leur prix d'achat. le monde de l'art se rebelle, prédisant un effondrement du marché et une faillite des banques et allant jusqu'à proposer que les collectionneurs d'art se partagent la vente en achetant les oeuvres au prix fort.
Parallèlement à cette gestion de cette collection, Simon se retrouve paralysé de la main droite après une révélation qui remet en cause sa vie. Cette paralysie l'empêche de pratiquer son métier de pianiste et met fin à une tournée internationale.
J'ai beaucoup aimé les passages sur l'art contemporain et la bulle spéculative, ainsi que les passages sur la paralysie de la main du pianiste. J'ai aussi apprécié la construction du roman qui est à trois voix : le discours de Simon, celui de son meilleur ami et des extraits d'articles de presse, ce qui donne non seulement un éclairage différent sur un même évènement mais aussi un rythme enlevé et dynamique.
Mais
J'ai été dégoûtée par certaines pages qui parle de l'activité sexuelle de Simon. L'auteur nous décrit sur six pages et avec moultes détails les pratiques zoophiles qui se déroulent au Brésil, ainsi que des scène particulièrement malsaines. Cela m'a gâché le livre, surtout que cela n'apporte rien à l'histoire.
Un lecture qui, du coup, est mitigée.

Lien : http://lesfanasdelivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Lire un extrait
Videos de Alain Fleischer (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Fleischer
#JournéeDeLaPhilo2020 #Philosophie #LesRencontresPhilosophiquesdeMonaco #Philomonaco
Philosopher ensemble !
#Trailer de présentation des Rencontres Philosophiques de Monaco
Avec la participation de: Alain Fleischer, Anastasia Colosimo, Anne Dufourmantelle, Avital Ronell, Barbara Cassin, Bernard Harcourt, Bernard Stiegler, Boris Cyrulnik, Bruno Karsenti, Camille Riquier, Catherine Chalier, Catherine Millet, Charlotte Casiraghi, Christian Godin, Claire Chazal, Claire Marin, Claude Hagège, Cynthia Fleury , Davide Cerrato, Denis Kambouchner, Dominique Bourg, Donatien Grau, Edwige Chirouter, Elisabeth Quin, Emanuele Coccia, Éric Fiat, Étienne Bimbenet, Fabienne Brugère, François Dosse, Frédéric Gros, Frédéric Worms, Gary Gillet, Geneviève Delaisi de Parseval, Geneviève Fraisse, Georges Didi-Huberman, Georges Vigarello, Géraldine Muhlmann, Gérard Bensussan, Hakima Aït El Cadi, Jean-Luc Marion, Jean-Pierre Ganascia, Joseph Cohen , Judith Revel, Julia Kristeva, Laura Hugo, Laurence Devillairs, Laurent Joffrin, Luc Dardenne, Marc Crépon, Marie Garrau, Marie-Aude Baronian, Mark Alizart, Markus Gabriel, Marlène Zarader, Martine Brousse, Corine Pelluchon, Maurizio Ferraris, Mazarine Pingeot, Michael Foessel, Miguel de Beistegui, Monique Canto-Sperber, Nicolas Grimaldi, Olivier Mongin, Paul Audi, Perrine Simon-Nahum, Peter Szendy, Philippe Grosos, Pierre Guenancia, Pierre Macherey, Raphael Zagury-Orly, Renaud
+ Lire la suite
autres livres classés : pianisteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox