AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Une nuance de vampire tome 1 sur 27
EAN : 9781530721290
280 pages
CreateSpace Independent Publishing Platform (25/03/2016)
3.86/5   47 notes
Résumé :
Le soir de son dix-septième anniversaire, Sofia Claremont est engloutie dans un cauchemar duquel elle n'arrive pas à se réveiller. Lors d'une paisible promenade nocturne sur la plage, elle tombe face à face avec une dangereuse créature blafarde, assoiffée de bien plus que son sang. Sofia est prise en otage et emmenée à l'Ombre, une île d'où les rayons du soleil ont été bannis à jamais. Une île n'apparaissant sur aucune carte, régie par le clan de vampires le plus pu... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 47 notes
5
2 avis
4
5 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

cuttiesteph
  20 septembre 2016
J'ai erré sur Internet pendant très longtemps à la recherche d'une histoire intéressante. J'avais envie d'un roman d'amour parce que j'adorais lire les romans d'amour avant que je suis une grande romantique, je suis donc tombée sur ce roman car il était très bien noté sur le site mais... je suis tombée de haut, de très haut.
Je dois avouer que le roman se lit très facilement : il n'y a pas de termes compliqués, pas besoin de se prendre la tête car il n'existe pas énormément de personnages différents. La lecture est vraiment très aisée et si on a une soirée à tuer et qu'on ne sait pas quoi faire, oui, ce roman peut détendre et nous changer les idées. Mais cela s'arrête là. Ce roman est une vraie daube.
Qu'est-ce que je n'ai pas aimé ? Que ce roman ne me fasse rien ressentir. Je n'ai pas senti mon coeur battre plus vite quand Sofia parlait de ses premiers émois, je n'ai pas ressenti de la haine à cause du méchant frère. Rien. Nada. Ce roman est d'une telle platitude que cela en est affligeant. Je pensais pourtant correspondre au public visé par ce genre de romans, je suis une jeune adulte qui aime les histoires à l'eau de rose, mais pour la peine, je me suis sentie vieille. Vieille, car ce genre de romance n'était même pas du niveau des Coeur Grenadine que je lisais au collège.
de plus, ce roman est bourré de clichés et d'incohérences. En le lisant, j'ai eu l'impression qu'une ado fan de Twilight avait voulu surfer sur la vague du succès de son roman fétiche et avait décidé d'en suivre les traces. Ce livre est vraiment fait pour un public adolescent en mal d'amour, un peu niais car pour moi c'est un mix de deux romans "à succès" : Twilight et 50 Nuances de Grey. Comme dans le premier, il s'agit d'un roman avec des vampires (oui, super original, je sais) où les personnages principaux sont une fratrie et il existe une tension entre les deux frères ; quant à l'influence du second, cela se retrouve dans l'obsession de l'auteur pour la lingerie et la dentelle (je pense que Sofia décrit avec beaucoup d'insistance sa lingerie, comme si c'était la première fois qu'elle en voyait). Non, mais franchement, Sofia a 17 ans ! C'est une adolescence ! Pourquoi on veut en faire une esclave sexuelle ? Car c'est bien le destin qui attend tous les humains qui se retrouvent sur l'île des vampires, non ? Ce sont des adolescents. Alors, oui je suis d'accord que les jeunes sont de plus en plus précoces, mais c'est le genre de romans que j'aurais lu il y a dix ans et ce genre de scènes ne m'aurait jamais excitée/intriguée/intéressée. Quand je lis(ais) une histoire d'amour, j'ai envie de retrouver de la passion, des sentiments, quelque chose qui me fasse vibrer moi aussi si je m'imagine à la place de l'héroïne. Mais décidément, il n'y a rien de tout ça dans ce roman. le pire, je crois que c'est la description faite des vampires... je n'ai retenu qu'une chose à leur sujet : ce sont tous des pervers. Je ne compte plus le nombre de fois où Sofia dit que les "vampires la déshabillent des yeux". Elle a dû le dire au moins 50 fois. Si l'auteur veut transformer le roman en une orgie, qu'elle y aille franchement et choisisse peut-être des personnages un peu plus âgés ?!
Toute cette histoire est tellement risible que j'avais parfois envie de pleurer. Tout est tellement cheap... Pourtant l'histoire aurait pu être intéressante. J'aimais bien l'idée que les vampires se retrouvent sur une île à eux, je m'attendais à avoir des descriptions de leur monde qui me fassent rêver, si je fermais les yeux, j'avais envie de pouvoir m'y projeter. Mais non, encore une fois, ce fut une grosse déception car les descriptions des paysages et des constructions sont vraiment peu détaillées. L'auteur essaye de nous éblouir mais échoue lamentablement. On n'arrive pas à entrer dans ce nouveau décor. Autre incohérence : il n'y a pas de soleil sur l'île. Alors oui, c'est bien pratique pour les vampires, mais je ne suis pas sûre que les humains sachent vivre sur un île dépourvue de soleil pendant un an... Je me souviens une fois d'avoir lu un article sur des gens qui avaient vécu dans des souterrains pendant la guerre au Vietnam et toutes les carences qui avaient suivi : mais ici, les humains n'ont plus besoin de voir le soleil, c'est tellement logique !
Ensuite, c'est vrai qu'il s'agit d'un roman (donc d'une fiction) et le genre montre bien qu'il ne s'agit pas de la réalité mais... l'histoire est tellement peu crédible. Aucun réalisme : la fille est américaine mais elle est kidnappée à Cancun (Mexique) et comme le destin fait bien les choses, les vampires parlent aussi anglais ! Ils ont de la chance, ils ont réussi à kidnapper la bonne touriste ! Sofia est également un personnage extrêmement stéréotypé : jeune, jolie, mince mais timide, amoureuse de son meilleur ami ; et soudainement, elle oublie tout le monde et se rebelle. Où est la cohérence dans l'évolution de ce personnage ? La timidité n'est pas quelque chose qu'on surmonte en un claquement de doigt... Puis au moment où elle veut s'enfuir, bien sûr, elle n'est pas du tout pressée par l'urgence de la situation, Madame a le temps de se mettre du baume à lèvres... Quoi de plus normal. Et au début du roman, elle est follement amoureuse de Ben (son meilleur ami), elle ne pense qu'à lui, ne parle que de lui... mais une fois arrivée sur l'île des vampires, le Ben, elle l'a vite oublié ! Je crois qu'il a fallu attendre la page 213 pour qu'elle dise "Ben me manquait, je pensais constamment à lui" : la bonne blague, c'était la première fois qu'elle le mentionnait...
Enfin, j'ai trouvé un peu déroutant que la narration soit faite par des personnages et que cela varie d'un chapitre à l'autre. Au départ, je n'avais pas compris que le prénom au début des chapitres indiquait qui était le narrateur du chapitre en question. Comme je ne suis pas habituée à ce que le narrateur change de chapitre en chapitre, il m'a fallu un peu de temps pour m'y adapter et... je dois avouer que je n'ai pas beaucoup apprécié ce type de narration. Pour moi, cela entre une fois de plus dans la catégorie "roman pour ado mal écrit" car cette narration restreint énormément le point de vue et ne nous permet pas, en tant que lecteur, d'avoir une vraie vue d'ensemble. On est balloté entre les deux points de vue, sans réussir à s'identifier à l'un des personnages et Derek est tellement niais (on voit que c'est une femme qui le fait parler, aucune virilité dans son comportement ni dans ses propos... une image idéalisée de l'Homme). le roman est tellement centré sur Sofia et Derek, que cela en devient oppressant. On a envie de voir ce qui se passe chez les autres vampires, comment est la vie en forêt, ce qu'ils se disent dans les conseils qui cherchent à se débarrasser des chasseurs... mais on ne sait rien à part les détails de la lingerie de Sofia. Une fois de plus, cela rend impossible l'immersion dans l'histoire et son contexte.
Lien : http://satindiary.eklablog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PandoLivresavie
  10 août 2016
Bien que sceptique, j'ai entendu tellement de bien de cette série qu'il fallait que je la lise pour pouvoir m'en faire mon propre avis, et je dois dire que maintenant que je l'ai commencé j'en suis complètement accro !
Sofia est une adolescente pas tout à fait comme les autres, elle a les sens hyper développés, ce qui lui rend la vie compliquée, elle évite donc en dehors des cours tout endroit où ses sens vont être stimulés. Elle vit chez une famille qui l'a recueillie lorsque sa mère a été placée en hôpital psychiatrique et que son père s'est éloigné d'elle. Elle habite donc avec ce couple qui a deux enfants depuis huit ans : Ben, le fils de sa famille d'accueil a toujours était là pour elle, il est le seul à faire taire ses angoisses et elle est secrètement amoureuse de lui, mais lui étant populaire et très beau ne la regarde pas de la même manière.
C'est lors de vacances à Cancun que son destin va changer, lors d'une soirée où elle a pris la fuite face à Ben, elle va se faire capturer par un vampire. le fameux Lucas est un de ces buveurs de sang prêt à tout pour obtenir ce qu'il veut, et ce qu'il veut c'est Sofia, sauf que les plans de celui-ci ne vont pas se dérouler comme prévu : la jeune fille étant destiné à Dereck Novack, le prince des vampires qui doit sortir d'un sommeil de quatre cent ans. C'est terrorisée par ce qui l'attend que Sofia se prépare à rencontrer le prince, celui-ci affamé par tant d'années de sommeil va se jeter sur elle, mais contre tout attente il ne va pas se repaitre de son sang, non, quelque chose chez elle va ouvrir en lui une sorte de bien être, et il va tout faire pour pouvoir la garder à ses cotés.
Méfiante mais aussi à l'aise en présence de Dereck, Sofia va vivre les moments les plus horribles mais aussi mes plus beaux de toute sa vie, le vampire que tout le monde craint va se montrer des plus attentionnés face à l'adolescente. Une amitié touchante va s'installer entre eux, pratiquement du même âge, Sofia va savoir reconnaitre quand le Prince a besoin de son soutien et de sa présence, âgé de 18 à sa transformation, il n'en est pas moins le plus puissant de toute sa race, sa cure de sommeil lui a apporté force et détermination, mais tout ceci risque de changer car la prophétie annoncée par sa soeur jumelle va venir perturber la bonne résolution de Dereck à se conduire en être tolèrent en un vampire cruelle.
J'ai vraiment adoré lire ce livre, le bit lit étant une de mes lectures de prédilection, j'avais un peu peur de tomber dans le cliché, les histoires de ce type sont souvent similaires, mais là l'auteure a réussi à trouver un sujet innovent et très accrocheur. Les personnages sont attachants, Sofia fait partie de ces héroïnes qui vous touchent par le faiblesse mais aussi leur force de caractère, le jeune fille craintive et solitaire va se montrer combative et terriblement compréhensive face à tout ce qui lui arrive. Dereck est tout aussi attachant, son côté vampire et torturé par tout ce qu'il a enduré et fait endurer ont fait de lui un personnage compliqué à discerner, on a envie de le découvrir plus et de le soutenir face à ses choix qui ne sont pas toujours simples. Son jeune âge à sa transformation ne change en rien le respect que ses compères lui portent, en cinq ans ans il a acquis une maturité qui parfois m'a fait oublier qu'il n'était qu'un jeune adulte en devenir.
Un très bon premier tome qui aura su me captiver rapidement, j'ai lu ce livre en à peine une journée, impossible de le refermer sans connaitre ce qui allait s'y dérouler. J'ai vraiment très envie de savoir la suite, qui de par mes recherches est constituée d'environ 16 tomes je vais donc devoir m'atteler à cette lecture addictive rapidement afin de ne pas prendre trop de retard, les série trop longues sont habituellement un frein pour moi, mais là je me dois de tous les lire !
Lien : http://www.livresavie.com/un..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
candou42
  03 octobre 2020
Cela faisait quelques temps que j'avais envie d'un récit vampirique et il faut bien avouer que depuis quelques années l'offre est assez peu fournie niveau vampire gothique (je ne parle pas de l'urban fantasy n'étant pas ultra fan des récits vampiriques offerts par ce genre). Je suis donc passée outre mes a priori concernant le titre et la couverture pour tenter cette auto-publication. Je dois reconnaître que le récit fait le job, c'est efficace et l'histoire n'est pas désagréable. de plus, l'auteur pose la question du consentement et de la propriété (ici Sofia est une esclave) de manière à calmer (un peu) les ardeurs de personnes brandissant la pancarte de "relation toxique" dès qu'il est question d'une histoire entre un vampire et une humaine. N'oublions pas qu'un vampire n'est pas un être humain et donc que la morale humaine ne fait pas partie intégrante de sa personne. de plus apprécier ce type d'histoire n'implique pas forcément la notion de fantasme. Mais bon, laissons ce débat de côté et disons juste que l'auteur humanise juste assez Derek pour le rendre appréciable et pour que l'on ressente de l'empathie à son égard.
Du point de vue de l'intrigue, on n'échappe pas à certains clichés et il ne faut certainement pas se lancer dans cette saga pour rechercher de l'originalité. Les balbutiements de l'histoire d'amour (là encore assez vus et revus) fonctionnent mais auraient mérité d'être un peu plus développés pour rendre les sentiments de Derek plus crédibles.
Enfin, je ne dirai rien sur la qualité littéraire du texte car c'est un récit qui ne prétend à rien à ce niveau-là, l'essentiel étant l'histoire racontée.
En bref, un récit vampirique pas désagréable qui a ses défauts et qui pèche un peu côté originalité même si l'auteur fait l'effort de construire un monde vampirique qui lui est propre. Mais bon, comme je le disais en début de critique, faute d'offre dans ce genre là depuis quelques temps, cette histoire peut pallier le manque chez certains lecteurs adeptes de vampires en attendant mieux. C'est peu dire que je fonde beaucoup d'espoir dans le Vampyria de Victor Dixen...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chroniques_Aleatoires
  22 décembre 2013
Bien que les volumes de la saga ne soit disponibles qu'en anglais, ils valent néanmoins la peine et c'est le cas avec ce premier tome. Il met vraiment bien en place l'univers accrocheur de la série qui se déroule avant tout aux Shades, l'île cachée des vampires. L'univers de l'auteure est plus complexe que l'on pourrait croire à premier abord. Il y a une hiérarchie importante chez les vampires avec diverses castes, mais aussi des esclaves humains qui servent à différents buts. Il y a une guerre qui fait rage depuis des siècles, aussi bien entre les vampires mais aussi contre les humains, et plus exactement les Chasseurs. Les guerres de pouvoirs et de politiques, les alliances et mésalliances sont très importantes et très bien utilisés par l'auteure. le dernier point intéressant, est le fait que le soleil n'existe pas aux Shades, seules les ténèbres y règnent mais ça c'était avant l'arrivée de Sofia…
Sofia est une jeune fille solide et solitaire, ayant eu une vie assez normale si on met de côté que son père l'a en quelque sorte abandonnée aux mains de ses amis et que sa mère a été enfermée pour folie. C'est une empathe, très proche des gens, tout cela dû à un LCI (une capacité du cerveau qui peut être soit une maladie, soit un don selon s'il est détecté chez les gens). Elle est enlevée le jour de ses 17 ans après s'être prit un râteau par son meilleur ami qu'elle aime depuis toujours. Aux Shades, elle développe certaines de ses capacités et devient très vite le point d'attache de nombreuses personnes.
Derek est tout le contraire de Sofia : c'est un vampire vieux de 500 ans, un Prince qui plus est, connu pour sa violence et sa puissance. Il est sombre et destructeur mais ce n'est pas le cas lorsqu'il est en contact avec Sofia. Il a dû mal à comprendre pourquoi mais il voit en elle un sanctuaire, une lumière dans les ténèbres où il vit. A son contact, il devient plus doux, plus humain. Il est resté endormis pendant 400 ans à cause d'une prophétie mais surtout parce qu'il était fatigué de cette existence. Sans sa rencontre avec Sofia, il serait probablement devenu un monstre sanguinaire, suicidaire et sans aucunes limites.
La romance se développe vraiment doucement, petit à petit mais ils reprochent tout de suite l'un de l'autre, comme si un lien existait entre eux deux. Ils arrivent à se comprendre assez facilement, surtout Sofia qui arrive presque toujours à dire à Derek ce qu'il faut pour qu'il reste sur le bon chemin. Ils ont un comportement de couple assez rapidement, comme s'ils se connaissaient depuis des années et qu'ils étaient ensemble depuis tout ce temps. La romance est appuyé par la double narration : on a le point de vue des deux protagonistes, qui souvent n'ont pas la même vision d'une même scène vécue.
Même si ce volume est cousu de fil blanc par moment, il est vraiment dommage qu'il soit aussi court. Il est bien plus sombre que la plupart des Young Adult qu'on a l'habitude de lire. On se doute assez vite que l'histoire risque probablement de mal se finir ou tout du moins, être remplit d'énormes souffrances pour les personnages, et pas uniquement les principaux. Une série prometteuse qui rend vite accro, c'est plutôt pas mal pour la rentrée, surtout qu'il n'y aura que 6 volumes ;)
Lien : http://leschroniquesaleatoir..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ViolaineB
  22 décembre 2016
Le jour de ses 17 ans, Sofia est kidnappée par une bande de vampires et conduite à leur chef qui se réveille d'un sommeil de 400 ans.
Son charme fou opère forcément immédiatement et elle tombe dans les bras de ce beau vampire cruel
Idéal pour déposer le cerveau, un peu longuet mais je me suis prise quand même à l'histoire
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
viedefunviedefun   10 avril 2016
Des petites maisons en pierre coiffées de tourelles pointues bordaient les remparts, construites à des endroits stratégiques. J'ai appris que plusieurs membres de l'Elite, les chevaliers, s'étaient entraînés au combat. Ils s'installaient dans les maisons lorsque venait leur tour de garde. L'Elite était constituée des vingt clans qui avaient prêté serment d'allégeance à notre famille. Ils s'étaient battus à nos côtés tandis que nous avions fui les chasseurs, et avaient trouvé refuge avec nous sur l'île. Tous les autres - les gardes, les éclaireurs, et les pensionnaires - étaient arrivés après la construction de la forteresse et le sortilège de Cora, qui avaient assuré la protection de l'Ombre.
-Et les humains, ils habitent où ?
-A part les beautés qu'on garde dans nos appartement pour le plaisir, tous les humains résident dans les Hauts Sombres, a répondu Lucas, qui avait toujours eu un faible pour les jeunes femmes.
-Dans les montagnes ? ai-je demandé.
-Nous avons séparé le réseau de caves en deux parties : les Cellules, et les quartiers des esclaves. Les prisonniers et les nouvelles prises, avant d'être assignés, sont envoyés aux Cellules. Les humains logent dans les quartiers des esclaves, qu'onn appelle les Catacombes, a expliqué Vivienne.
-Les Catacombes ?
-Je vois que tu ne saisis pas l'ironie de la chose, a dit Lucas, l'air agacé. Sur l'Ombre, ce sont les vivants qui peuplent les Catacombes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Rosanna24Rosanna24   01 septembre 2016
"Impossible de détacher mes yeux d'elle. J'ai voulu détourner le regard, mais je me suis approché. Sa beauté était captivante - pas parce qu'elle m'attirait plus que les autres. Non. Elle était la plus belle d'entre toutes parce que dans un moment de terreur tout à fait légitime, elle avait tenté d'apporter du réconfort à quelqu'un qui en avait besoin. Au moment où elle a attrapé la main de la fille à côté d'elle, toutes les autres m'ont semblé insignifiantes. Je mourrais d'envie de retrouver l'humanité dont elle avait témoigné. Mais j'étais le prédateur. Et elle était ma proie"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
viedefunviedefun   10 avril 2016
Je ne pense pas qu'on puisse tenir l'Ombre secrète encore très longtemps, même avec Corinne qui maintient le sortilège de Cora. Les chasseurs se demandent où disparaissent tous les vampires. Et on a toujours besoin de capturer des humains pour rester en vie.....Des services secrets ont commencé à enquêter sur toutes les personnes disparues. On ne peut pas continuer comme ça. J'ai serré les poings.
-Qu'est ce qui te fait croire que j'aurai la solution, Vivienne ? J'ai rempli ma part du contrat. Je vous ai trouvé un sanctuaire, comme l'avait prédit la prophétie. Pourquoi je dois m'occuper de tout ça, maintenant ? Pourquoi pas Père ?
-La prophétie a prédit que seul ton règne assurerait la pérennité de notre sanctuaire. L'Ombre a servi de refuge à un nombre limité de vampires, mais elle ne sera pas un véritable sanctuaires tant que nous ne trouverons pas le moyen de survivre sans humains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
viedefunviedefun   10 avril 2016
Deux problèmes m'avaient affligée durant mon école primaire et secondaire. La conscience insoutenable que j'avais de tout stimulus extérieur, et mes crises de panique. J'avais vu des dizaines de médecins et de psychiatres. Si aucun ne s'entendait sur un diagnostic - chacun ayant sa théorie, allant du syndrome d'Asperger au trouble compulsif - tous avaient conclu que les deux problèmes étaient liés
Commenter  J’apprécie          10
Rosanna24Rosanna24   01 septembre 2016
"Les chasseurs sont plus puissants que jamais, a dit Vivienne. Leur technologie évolue continuellement, et ils bénéficient du soutien financier d'humains influents. L'Ombre n'est plus un secret au sein de la communauté des vampires, et d'autres clans menacent de nous attaquer ou de nous vendre aux chasseurs à moins de les laisser entrer. J'ai grimacé. C'était les mêmes clans qui nous avaient abandonnés et laissés pour morts lorsque nous avions demandé leur aide contre les chasseurs. Et maintenant, ils voulaient la nôtre ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : chasseursVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1937 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre