AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246817017
192 pages
Éditeur : Grasset (13/02/2019)
3.46/5   23 notes
Résumé :
« Jusqu’à sa disparition en 2010, maître Isogushi enseignait au dojo d’Ishen dans le sud du Japon. Son enseignement comportait deux disciplines inséparables : pour le corps et pour le mental, la transmission de l’ensemble des arts martiaux traditionnels ; pour l’âme et pour l’esprit, un guide nouveau pour la conduite de la vie. On ignore combien d’élèves forma maître Isogushi, venus des cinq continents, et il ne reste de cet enseignement que les notes de cours prise... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Osmanthe
  09 mars 2020
Ethique du samouraï moderne...Voilà un titre qui a suscité en moi de la curiosité, qui sonnait comme une exigence, une ambition, et une approche originale et dynamique, vantant une ligne de vie fondée sur le sens de l'honneur de ces guerriers nippons.
Il y a un peu de cela dans ce texte qui est une sorte d'OLNI, objet littéraire non identifié, même s'il s'autodéfinit en sous-titre, "petit manuel de combat pour temps de désarroi". le problème, c'est qu'on attendrait d'un manuel qu'il soit pratique, progressif, de compréhension immédiate et intuitif dans la forme. Ici, nous allons parcourir pas moins de 327 propos tout au long de ces 170 pages, insérés dans six "livres" (c'est pour la touche stylée ésotérique, dans la droite ligne d'une introduction bien mystérieuse). Ces livres titrés "des choses..." qui seront successivement qualifiées d'essentielles, principales, difficiles, du quotidien et diverses...pas rassurant, ça sent la déconfiture au fil des pages !
Au risque d'être impitoyable, la lecture confirme assez vite les appréhensions. Premièrement, les propos ne sont finalement pas hiérarchisés, ce qui ne permet pas aisément de retenir une ligne directrice claire et des conseils essentiels. Ce qui apparaît tout aussi rapidement, c'est que la répétition incessante, employée sciemment pour nous interpeller, nous lecteurs, "Elèves du dojo d'Ishen", produit des effets dévastateurs : c'est absolument saoulant ! Plus généralement, la mise en scène de ce maître Isoguchi qui n'a jamais existé, et qui assène ses sentences a un côté pompeux voire prétentieux. Tout cela pour enfoncer beaucoup de portes ouvertes sur la manière de diriger sa vie. J'avoue que contre toute attente initiale, j'ai eu bien du mal à le finir...
On retiendra au fond que l'auteur, grand bourlingueur et franc-tireur qui a manifestement voulu théâtraliser son propos nous invite à une indépendance d'esprit, à ne pas avoir un comportement de mouton, à prendre le risque de vivre ses passions, à vivre libre et autonome dans les temps difficiles. Si le livre ne le dit pas, il pourrait participer d'une préparation à ce que nous commençons à vivre collectivement, à l'échelle mondiale, entre crises sanitaires, migratoires, environnementales...
Un livre qui sans doute se voulait assez piquant voire provocateur, et qui ne l'est pas beaucoup. Il aurait gagné à mon avis à éviter les artifices stylistiques employés pour un texte plus dépouillé sans ce côté martial qui n'apporte pas grand-chose d'autre que de l'agacement. Bon, au moins, on peut dire qu'il détonne et se distingue parmi la multitude de livres proférant des conseils de conduite de vie sur le mode zénitude ou humoristique !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
nilebeh
  22 septembre 2020
En 182 pages et 327 articles, ce livre se propose de regrouper les enseignements du maître zen Toshiro Isogushi au dojo d'Ishen (sud Japon), décédé en 2010. (En fait, personnage inventé par l'auteur)
Face à la vie moderne et au « désarroi » qu'elle peut susciter (selon le sous-titre), le maître déroule des principes de vie, des conseils et une réflexion articulée autour de notions en apparence simples, en fait très difficiles à mettre en relation entre elles et avec le monde.
On a un peu envie de tout souligner, de tout citer. Il va falloir faire un choix en repérant le lien qui unit ces notions.
Ainsi en est-il de notre relation au temps. Il nous est recommandé de nous concentrer sur l'instant présent (le hic et nunc des Anciens ou la recommandation de philosophies asiatiques) mais dit le maître, ce serait se priver des indispensables passé, les racines, et futur, les branches, pour se limiter au présent, le tronc. Quel arbre vivrait ainsi ?
Le maître s'adresse aux élèves du dojo d'Ishen, les interpelle, sollicite leur adhésion, leur réflexion, devance leurs arguments contraires. Il aborde les aspects difficiles de la vie. Ainsi en va-t-il de la vieillesse : vivre vite, partir à temps, telles sont ses recommandations car à quoi bon « faire durer le naufrage ? » dit-il. Il invite à « partir sereinement en ayant laissé quelque chose derrière soi : soyez féconds. »
Un voleur vous dépouille ? Volez-le ! Double défaite pour le voleur : voleur (donc répréhensible y compris à ses propres yeux) et volé. Et corrigez-le physiquement, une petite joie dans votre vie. (Là, on peut ne pas être d'accord...)
Ailleurs et plus sérieusement, il aborde l'existence de Dieu : Nous sommes seuls, méfiez-vous des faiseurs de chaos ou des idoles humaines caractérisées par le « divertissement » (ici bien sûr, réminiscence de Pascal).
Il encourage, stimule, ordonne : « Samouraïs, combattez par le glaive et par la plume », associant toujours l'excellence des arts martiaux et la puissance de l'intellect.
Il rapproche souvent deux notions qui permettront de réaliser de grandes choses mais aussi sa propre vie : Générosité et courage, raison et émotion sachant que la première surpasse la seconde (« L'émotion est sans effort, la raison est effort constant ») ; pitié et compassion, vérité et opinion, indignation (un mouvement « assis ») et révolte (un mouvement « debout »), plus efficace.
L'objectif de toute une vie pour les samouraïs modernes d'Ishen - dont nous faisons tous partie si on y pense - est de combattre le chaos et de devenir soi-même. Tout une vie ne peut y suffire, alors, patience et persévérance...
Ce dont j'ai fini par manquer, ayant fermé le livre largement avant le dernier article... ! Intéressée (moi-même pratiquante d'arts asiatiques) mais il faut bien rendre le livre à la médiathèque ! Sans avoir l'envie de l'acheter pour le relire, finalement. Une curiosité qui ne manque pas d'intérêt en dépit du caractère très rigide de la présentation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Julian_Morrow
  14 avril 2019
De son propre aveu, Patrice Franceschi marche avec cet ouvrage dans les pas des stoïciens de l'antiquité - des stoïciens romains le plus souvent - comme dans ceux des samouraïs du Japon féodal.
Ces deux références éthiques sont d'ailleurs assez compatibles, nombre de spécialistes du stoïcisme l'on montré.
L'ensemble prend la forme d'une suite de 327 propos, classés en 5 livres, selon une répartition pratique et thématique.
Et le livre poursuit avec un certain bonheur la traditions des "manuels" philosophiques antiques, dont le nom grec originel "enchiridion" désigne également le petit poignard que l'on peut garder sur soi en permanence afin de se défendre.
Autant dire que le lecteur ne trouvera pas ici une méthode de développement personnel, mais un petit traité d'éthique personnelle et civile.
Ecrits dans un style fluide, ces propos tracent les contours d'une ligne de vie, d'un humanisme combattant, éloigné à la fois du consumérisme contemporain et des extrémismes politiques ou religieux.
Il s'adresse avec efficacité à ceux qui désirent "vivre à propos", fixe un "télos" et propose un "êtos", pour parler en termes classiques.
En somme, un ouvrage réussi de philosophie pratique, ce qui n'est pas si courant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Bibliozonard
  13 juin 2019
Maître ISOGUSI s'adresse à ses élèves du dojo d'Ishen.
Aucune naïveté dans la générosité de son enseignement, une simplicité oubliée.
Il y est question de sagesse, de code d'honneur (Bushido), de style de vie, de précepte à suivre donc, de courage intellectuel et physique (esprit sain dans un corps sain). le but est de poindre vers la tempérance (générosité et courage). Épicurien sur la mort : vivre vite et partir à temps (p35 propos 33) ; c.-à-d. ne pas s’inquiéter de la mort en elle-même et ne pas insister à prolonger la vieillesse, refuser la résistance, ne pas être un poids pour autrui inutilement (opposition au transhumanisme).
Une recherche de l'équilibre entre raison et émotion.
« … Ce que l'on retire de l'existence est à l'exacte mesure de ce que l'on y met… »
« … La spéculation prime sur l'action, faire preuve de raison et d'équilibre, de lucidité, libère et ordonne la pensée. » (P90, 139 Qualités)

Un livre de Sagesse, apaisant, inspirant, qui encourage le lecteur à s'éveiller au mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Iletaitunefoismoietmoi
  26 avril 2019
Je n'ai pas accroché!
Pourtant bercé de culture nippone et m'intéressant de près ou de loin à tout ce qui touche au Japon, j'avoue que le livre m'a glissé des doigts.
L'ouvrage en lui-même n'est pas difficile à lire, les 327 propos pouvant se piocher ici et là à la guise. le style est fluide et la plupart des "conseils" sont encore applicables à notre vie moderne, mais...
Mon esprit n'est sans doute pas adapté à cette sorte de philosophie (j'ai eu 6 au bac et je dormais au premier rang lors des cours), mais ces grandes phrases sont pour moi vides de sens.
Peut-être sont-elles livrées de manière trop théorique, peut-être ne résonnent-elles pas dans mon esprit trop jeune, mais à l'heure actuelle, je n'en retiendrai rien de plus que de jolies tournures de phrases.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Julian_MorrowJulian_Morrow   10 avril 2019
Propos 11
Les temps modernes nous enjoignent de vivre au présent pour profiter de l’instant. Pourquoi si peu d’ambition ? Que faites-vous du passé et de l’avenir ? Pourquoi vous priver de leur présence permanente ? Qui vous dit qu’il serait impossible de les vivre autant que le présent ? Soyez encore comme l’arbre : ses racines ancrées dans le passé lui fournissent sa substance de vie, son tronc se nourrit de cette substance pour affronter le présent, ses branches poussent vers le ciel pour dessiner l’avenir de leur choix. À chaque instant de son existence, le samouraï moderne vit dans les trois temps entièrement mêlés : passé, présent et avenir. Car vivre seulement dans le passé c’est mourir, seulement dans le présent c’est jouir de choses fugaces, seulement dans l’avenir c’est se perdre par avance. De la vie dans les trois temps, vous tirerez des forces jamais vues. Vous serez à la fois autre et à la fois vous-même–et tout pourra vous apparaître. Savoir cela, c’est déjà savoir beaucoup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
KawaneKawane   10 décembre 2020
Soyez encore comme l'arbre : ses racines ancrées dans le passé lui fournissent sa substance de vie, son tronc se nourrit de cette substance pour affronter le présent, ses branches poussent vers le ciel pour dessiner l'avenir de leur choix.
Commenter  J’apprécie          200
OsmantheOsmanthe   18 février 2020
Les temps modernes nous enjoignent de vivre au présent pour profiter de l'instant.
Pourquoi si peu d'ambition ?
Que faites-vous du passé et de l'avenir ? Pourquoi vous priver de leur présence permanente ? Qui vous dit qu'il serait impossible de les vivre autant que le présent ?
Soyez encore comme l'arbre : ses racines ancrées dans le passé lui fournissent sa substance de vie, son tronc se nourrit de cette substance pour affronter le présent, ses branches poussent vers le ciel pour dessiner l'avenir de leur choix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2019
Les temps modernes nous enjoignent de vivre au présent pour profiter de l’instant.
Pourquoi si peu d’ambition ?
Que faites-vous du passé et de l’avenir ? Pourquoi vous priver de leur présence permanente ? Qui vous dit qu’il serait impossible de les vivre autant que le présent ?
Soyez encore comme l’arbre : ses racines ancrées dans le passé lui fournissent sa substance de vie, son tronc se nourrit de cette substance pour affronter le présent, ses branches poussent vers le ciel pour dessiner l’avenir de leur choix.
À chaque instant de son existence, le samouraï moderne vit dans les trois temps entièrement mêlés : passé, présent et avenir. Car vivre seulement dans le passé c’est mourir, seulement dans le présent c’est jouir de choses fugaces, seulement dans l’avenir c’est se perdre par avance.
De la vie dans les trois temps, vous tirerez des forces jamais vues. Vous serez à la fois autre et à la fois vous-même – et tout pourra vous apparaître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
OsmantheOsmanthe   18 février 2020
"Regarde ce que fait une tempête lorsqu'elle se lève au milieu de la forêt. Elle emporte les feuilles des arbres et les voilà qui tourbillonnent au gré du vent. Une vie sans but est comme ces feuilles que le hasard arrache à leur nature pour les emmener où elles n'avaient pas décidé d'aller. Pourquoi accepter d'être une feuille ? Il faut être l'arbre. Contemple-le : il pousse vers le ciel et ne cherche que la lumière."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Patrice Franceschi (47) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrice Franceschi
Rentrée littéraire Grasset 2021 : Patrice Franceschi - S'il n'en reste qu'un
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
365 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre