AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207285928X
Éditeur : Gallimard (06/02/2020)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« La mort, l’amour, la vie, telle aurait pu être la devise de celle qui adorait la poésie d’Éluard. D’autant que la mort, contrairement à la plupart des poètes qui ne font que l’effleurer, Alicia Gallienne l’a tutoyée en son adolescence, jusqu’à l’affronter l’année de ses vingt ans, au petit matin du 24 décembre 1990.
Ses poèmes sont ceux d’une irradiante jeune fille de dix-sept, dix-huit et dix-neuf ans, d’une jeune femme secrète qui aura vécu intensément u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
darcourt
  09 février 2020
Magnifique. Tant de maturité, sans rompre la fragilité... Emouvant.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
coquecigruecoquecigrue   02 février 2020
La moitié d’un songe
Souvent, je me surprends à philosopher sur la vie, à vouloir tout tout de suite et à imaginer la nécessité. Je monte toujours un grand escalier qui craque : chaque pas me fait mal car je me retiens pour abreuver le silence. Cet escalier est si haut qu’il m’est impossible d’en deviner ni le début, ni la fin. À vrai dire, je ne sais pas très bien si l’on peut jamais arriver ; pourtant, je veux parvenir à tout prix au sommet de l’escalier. Je le veux si fort que je ne sens même plus mon désir et, je suis prise de vitesse pour imiter le temps. Je grimpe, mais pour atteindre quoi ? Seule cette vérité subsiste en bas : je l’effleure des pieds mais ma tête est ailleurs. Je cours à l’ultime protection, pour moi et les miens. Je monte parce que le sens commun descend et qu’il est encore temps sans doute de sauver ce qui reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Annette55Annette55   30 janvier 2020
«  J’aime en toi la faiblesse
Reine parfaite aux yeux défigurés
J’aime en toi la constance
Eau bénite dans l’eau sale
De ce temps maudit que j'exècre
J’aime en toi le courage
Que tu mets en toute chose
Comme pour pardonner
À ceux qui ont peur pour toi » .
Commenter  J’apprécie          80
pgremaudpgremaud   28 janvier 2020
J'aime en toi la faiblesse
Reine parfaite aux yeux défigurés
J'aime en toi la constance
Eau bénite dans l'eau sale
De ce temps maudit que j'exècre
J'aime en toi le courage
Que tu mets en toute chose
Comme pour pardonner
A ceux qui ont peur pour toi
Commenter  J’apprécie          20
pgremaudpgremaud   28 janvier 2020
Cela ira
Je n'ai pas peur du noir
Et puis il n'y a pas de vautours
Dans les étoiles
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : non-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
792 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre