AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Claire Paulhan (Éditeur scientifique)Lawrence Alexander Joseph (Éditeur scientifique)
EAN : 9782070421053
156 pages
Gallimard (27/11/2002)
3.74/5   41 notes
Résumé :
Ce recueil rassemble pour la première fois l'ensemble des textes de Catherine Pozzi à tonalité poétique, que ceux-ci aient forme de poèmes, de proses poétiques, voire de fragments de journal intime ou de lettres. Comme chez Paul Valéry, il y avait une « poésie perdue » dans les divers écrits de Catherine Pozzi. C'est à les retrouver et à les organiser que se sont attachés Claire Paulhan et Lawrence Joseph, afin d'offrir un livre imprévu qui ajoute de plus amples et ... >Voir plus
Que lire après Très haut amour : Poèmes et autres textesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

Catherine Pozzi accepta de son vivant de publier six poèmes dans la revue Mesures. Nous les retrouvons dans ce recueil, accompagnés de poèmes retrouvés, prose poétique et de ses traductions de poèmes de Stefan George. Ce sont ceux qui m'ont le plus touchée.

Catherine Pozzi nous offre une poésie exigeante, en lien étroit avec sa vie personnelle. En cela, les notes sont précieuses et explicitent largement les références. Elles m'ont été fort utiles, connaissant mal l'oeuvre de Paul Valéry. Elles portent également un éclairage sur les effets des drogues qu'elle prenait pour atténuer les souffrances liées à sa maladie.



Commenter  J’apprécie          392
Catherine Pozzi : 1882 - 1934 - 52 ans - Une vie courte et pleine de douleurs. Douleurs du corps, la tuberculose, douleurs familiales - mariage raté, frère fou, parents séparés puis divorcés, douleurs de l'amour, car son Très haut Amour a été un amour déjà marié, inaccessible ne lui offrant que le rang de maîtresse, Paul Valéry - douleur mystique qui s'exprime dans "Mon Dieu Esprit".

Je ne la connaissais pas. J'ai acheté ce petit livre de cette contemporaine de Proust, de Noailles, de Valéry, de Sarah B. de Paulhan dont elle est l'amie, et de bien d'autres artistes ou personnalités de l'époque, et qui n'a pas écrit beaucoup, mais a laissé s'exprimer son ennui, sa tristesse et ses douleurs dans textes intimes profonds.

C'est en achetant les oeuvres d'Ingeborg Bachmann qu'Amazon (encore Amazon !) m'a proposé Catherine Pozzi. Dès qu'il s'agit d'une femme de lettre de cette époque si riche en drames intimes (Voir d'ailleurs la vie de Katherine Mansfield - 1888-1923 presque proche de celle de C Pozzi), j'en fais l'acquisition, pour enrichir ma connaissance de l'atmosphère littéraire et artistique de cette époque où le mâle domine, laissant peu de place à ces femmes pourtant si remarquables d'intelligence et de sensibilité. Je pourrais d'ailleurs, encore citer Camille Claudel, génie écrasé par Rodin...

C'est un beau livre de poésie dramatique que ce livre qui rassemble les textes (sans doute pas tous les textes) de Catherine Pozzi.

Pat



Commenter  J’apprécie          70
Je connaissais seulement le nom de Catherine Pozzi, qui aima Paul Valéry et fut sa confidente. Leur liaison, très orageuse, dura huit ans. Mais je n'en savais pas plus. En fait, Catherine Pozzi était remarquablement cultivée et exigeante vis-à-vis d'elle-même, mais aussi névrosée et gravement malade (elle mourra de la tuberculose). De son vivant, elle a validé en tout et pour tout six courts poèmes ! Ce sont des textes concis, peu faciles d'accès et finement ciselés. Ils sont écrits dans une manière peu éloignée de l'art de Paul Valéry. Je trouve qu'ils méritent d'être découverts. Dans le présent volume, ces six poésies précèdent d'autres poésies de la poétesse initialement non retenues.
Commenter  J’apprécie          80
Ce recueil de poèmes, extraits de journaux, de textes, se lit plaisamment et évidemment décline encore mieux tout son sens avec un minimum de connaissance de la vie de Catherine Pozzi. Ses poèmes m'ont touchée sans excès mais je ne sais dire pourquoi.
Commenter  J’apprécie          12

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Ave
Très haut amour, s'il se peut que je meure
Sans avoir su d'où je vous possédais,
En quel soleil était votre demeure
En quel passé votre temps, en quelle heure
Je vous aimais,

Très haut amour qui passez la mémoire,
Feu sans foyer dont j'ai fait tout mon jour,
En quel destin vous traciez mon histoire,
En quel sommeil se voyait votre gloire,
Ô mon séjour...

Quand je serai pour moi-même perdue
Et divisée à l'abîme infini,
Infiniment, quand je serai rompue,
Quand le présent dont je suis revêtue
Aura trahi,

Par l'univers en mille corps brisée,
De mille instants non rassemblés encor,
De cendre aux cieux jusqu'au néant vannée,
Vous referez pour une étrange année
Un seul trésor

Vous referez mon nom et mon image
De mille corps emportés par le jour,
Vive unité sans nom et sans visage,
Coeur de l'esprit, ô centre du mirage
Très haut amour.

Commenter  J’apprécie          390
SONNET MORAL
SUR LES RIMES D’UN POÈME
DE MON AMANT IMPOSSIBLE


J’aime les roses qui se                    meurent
Les caprices                             inachevés
Et le long regret qui                       demeure
Au bout des refus                        énervés.

J’aime aussi les promesses                lentes
De paradis                              vertigineux
Qui (soulevant sa main                  ardente)
Raidissent le monsieur                  nerveux.

Mais ma belle âme                       renversée
Sur l’alme sagesse                       irisée
Que les dieux éternels m’ont              fait [sic]

Goûte la chasteté                        Fervente
Cher flirt, Bagdad, valse                 Indolente
Et rit de vos sexes                       défaits.

p.53
Commenter  J’apprécie          70
SCOPOLAMINE

Le vin qui coule dans ma veine
A noyé mon coeur et l'entraîne
Et je naviguerai le ciel
A bord d'un coeur sans capitaine
Où l'oubli fond comme du miel.

Mon coeur est un astre apparu
Qui nage au divin nonpareil.
Dérive, étrange devenu !
O voyage vers le Soleil -
Un son nouvel et continu
Est la trame de ton sommeil.

Mon coeur a quitté mon histoire
Adieu Forme je ne sens plus
Je suis sauvé je suis perdu
Je me cherche dans l'inconnu
Un nom libre de la mémoire.
Commenter  J’apprécie          220
AVE
«  Très haut amour , s’il se peut que je meure
Sans avoir su d’où je vous possédais,
En quel soleil était votre demeure
En quel passé votre temps , en quelle heure
Je vous aimais .

Très haut amour qui passez la mémoire ,
Feu sans foyer dont j’ai fait tout mon jour ,
En quel destin vous traciez mon histoire ,
En quel sommeil se voyait votre gloire ,
Ô mon séjour....

Vous referez mon nom et mon image
De mille corps emportés par le jour ,
Vive unité sans nom et sans visage ,
Cœur de l’esprit , ô centre du mirage
Très haut amour » ...
Commenter  J’apprécie          170
Dans un monde au futur du temps où j'ai la vie
Qui ne s'est pas formé dans le ciel d'aujourd'hui,
Au plus nouvel espace où le vouloir dévie
Au plus nouveau moment de l'astre que je fuis
Tu vivras, ma splendeur, mon malheur, ma survie
​​​​​​​Mon plus extrême coeur fait du sang que je suis,
Mon souffle, mon toucher, mon regard, mon envie,
Mon plus terrestre bien, perdu pour l'infini.

"Nova", extrait
Commenter  J’apprécie          230

Videos de Catherine Pozzi (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Pozzi
Retrouvez les derniers épisodes de la cinquième saison de la P'tite Librairie sur la plateforme france.tv : https://www.france.tv/france-5/la-p-tite-librairie/
N'oubliez pas de vous abonner et d'activer les notifications pour ne rater aucune des vidéos de la P'tite Librairie.
Savez-vous quelle femme fit le tour de sa vie en six poèmes, juste après sa rupture avec l'un des plus grands poètes français ?
« Très haut amour », de Catherine Pozzi, c'est à lire en poche chez Poésie/Gallimard.
autres livres classés : poésieVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (110) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1231 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..