AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702445756
Éditeur : Le Masque (09/03/2016)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Fitz deale tranquillement sa coke dans un club parisien quand il reçoit des messages insistants de Bob le hacker, qui a pris la fâcheuse habitude de s'immiscer dans sa vie sans y être invité : « Tu m'avais promis une faveur. Il est temps de passer à la caisse ». En effet, dans l'épisode précédent, Fitz s'était engagé sur l'honneur à lui rendre un service futur en échange de son aide. Le hacker lui demande de se faire passer pour un amateur d'art et le met sur la lis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
stokely
  15 août 2016
J'ai retrouvé avec plaisir le personnage de Fitz dealer et clubbeur notoire parisier d'une trentaine d'année, dans cet opus celui-ci doit un service au hacker Bob qui va l'entrainer sur une île pour une vente d'oeurvre d'art organisé par Philip Munster. le service que Fitz doit rendre tout simplement poser un appareil sur le clavier de l'ordinateur de Mr Munster mission plutôt compliqué.
Fitz va devoir faire équipe avec Jessica son ex et commandant dans la police, ce qui ne va pas être de tout repos, des personnages intéresssant comme celui de Cindy qui est escort girl, des péripéties dans la jungle infestée de serpent. Mais les personnages de Deborah et Moussah m'ont cruellement manqués.
J'ai trouvé cette suite moins réussi que les trois livres précédents, cela se lit toujours bien mais il m'a manqué l'humour plus présent dans les précédents tomes, à moins que Fitz ne soit vraiment en train de s'assagir ce qui serait vraiment dommage.
Commenter  J’apprécie          130
Saiwhisper
  14 juillet 2018
Découvrir Olivier Gay dans autre chose que le genre fantastique s'est avéré assez moyen, voire décevant… Certes, « Trois fourmis en file indienne » fut une lecture agréable et divertissante toutefois, je n'en garderais pas un grand souvenir contrairement à ses autres sagas. D'ailleurs, je dois avouer que j'ai été très étonnée et frustrée de voir que cet ouvrage était un quatrième tome ! Sur mon édition, rien n'indique qu'il s'agit d'une série ni l'ordre des opus à suivre. J'ai simplement vu que d'autres oeuvres comme « Les mannequins ne sont pas des filles modèles » avaient été également éditées aux éditions le Masque, mais je n'ai pas vraiment d'autres infos. C'est un peu dommage, car j'ai vraiment eu l'impression d'avoir pris le « métro » en route ! John-Fitzgerald Dumont – alias Fitz – a toute une vie derrière lui avec des péripéties passées, des petits emplois peu recommandables, des amourettes, etc. Apparemment, c'est vraiment un homme à Femmes puisque l'on va mentionner plusieurs de ses conquêtes. La plupart des demoiselles ne sont plus avec lui, mais lui veulent du bien. On suppose donc que ce bad-boy parisien aux activités illicites (deal de drogue) a beaucoup de qualités et a vécu énormément de choses. Pour ma part, j'ai eu du mal à m'attacher à cet anti-héros. Certes, il a un humour décapant et un tempérament qui me fait penser à celui de Nathan Drake d'« Uncharted », mais je n'ai pas pour autant adhéré au personnage. Il en va de même pour le reste des protagonistes (Deborah, Bob, Moussah) que je n'ai pas eu loisir de découvrir réellement. Ils semblent lisse et sont de passage ! Comme c'est un quatrième tome, on reste en surface. Je suppose qu'il faudrait lire les autres tomes de la saga de Fitz pour apprendre à les connaître.
Le genre de cet ouvrage n'est pas celui auquel je m'attendais. Estampillé comme polar, je pensais que ce récit s'apparenterait plus à une enquête classique. Or, même s'il y a du mystère et un petit côté thriller, on est plus sur une ambiance d'aventure ou un roman d'espionnage. Ce côté hybride m'a d'ailleurs bien plu. J'ai aimé découvrir Fitz dans ce rôle de passionné d'art, essayant tant bien que mal de conserver sa couverture ou de ne pas perdre la tête. Son tandem avec Jessica, son ex-petite amie fliquette, est assez sympathique à suivre. Ils sont un peu comme chien et chat. On sent qu'ils se taquinent affectueusement et que certaines choses ne sont pas encore terminées… Les voir évoluer derrière des masques qui ne sont pas les leur et essayer de percer certains secrets m'a bien divertie. Pour une lecture estivale, j'ai trouvé que c'était plutôt agréable. de plus, la fin m'a assez surprise, car je ne pensais pas que l'on dévoilerait l'identité de Bob. Je supposais que c'est un personnage récurrent dans la saga. de ce fait, je ne me penchais pas spécialement sur son cas, car j'imaginais que cette aura de mystère l'accompagnerait dans d'autres oeuvres… J'ai donc été étonnée par certaines révélations. Cela dit, en ce qui concerne l'affaire principale, le dénouement ne m'a pas spécialement enchantée…
À moins de tomber dessus via mon réseau de bibliothèques, je ne pense pas me pencher sur d'autres ouvrages mettant en scène Fitz. Certes, la plume d'Olivier Gay est toujours aussi simple, rythmée, efficace et drôle cependant, je préfère lorsque l'auteur touche à l'imaginaire (« La magie de Paris », « le Noir est ma couleur ») ou au fantastique (« La main de l'empereur » ou « Les Épées de glace » que je suis en train de lire). Je referme donc ce volume avec un sentiment mitigé voire une petite pointe de déception. Tss tss tss ! Allons… Il en fallait bien une, même s'il s'agit de mon auteur chouchou de l'année ! Si la découverte de cet anti-héros vous tente, essayez de commencer avec le premier opus : « Les talons hauts rapprochent les filles du ciel ». D'après mes recherches post-lecture, c'est mieux de lire dans l'ordre même si chaque volume peut se lire indépendamment.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
iris29
  02 juillet 2015

Voici le quatrième tome des aventures de Fitz ( de son nom complet John- Fitzgerald Dumont), enquêteur ( malgré lui ), mais aussi vendeur de cocaïne dans les boites de nuit branchées de la capitale (de préférence, là où les filles sont les plus jolies ,et là où l'alcool coule à flot).
Fitz n'a pas envie de quitter sa petite vie peinarde, mais il a une dette envers le mystérieux hacker "Bob".
Et voici notre Fitz embarqué dans une mission digne de James Bond(!), sur une île privée, ,en compagnie de son ex,(accessoirement, commissaire de police...).
Olivier Gay est typiquement le genre d'auteur que j'adore; sa plume est brillante, drôle,moderne, rythmée..
Son personnage Fitz , est plein de contradictions: attachant, horripilant, plein d'humour, superficiel,beau gosse, dragueur, futé, loyal et malhonnête à la fois.
Je suis prête à le suivre au bout du monde (et même au delà du périph !), et je signe pour 50 tomes....
Bien qu'on puisse lire ce livre séparément des autres, je conseille tout de même, de commencer dans l'ordre. Et je ne résiste pas au plaisir de vous les énumérer car ils ont dans leurs titres , un " je ne sais quoi "de Boris Vian,.
.Prenez votre voix "Fabrice Luchini"...et c'est parti (!):
_Les talons hauts rapprochent les filles du ciel,
_Les mannequins ne sont pas des filles modèles,
_Mais je fais quoi du corps?
Alors , vous faites quoi, vous, cet été? Si vous avez envie de sourire pendant 1h et demi, vous savez avec qui vous devez partir....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
yv1
  07 mai 2015
Fitz, Jonh-Fitzgerald Dumont de son vrai patronyme, n'est pas un inconnu pour vous, puisque je l'ai déjà rencontré et en ai parlé pour Les talons hauts rapprochent les filles du ciel, Les mannequins ne sont pas des filles modèles et Mais je fais quoi du corps. Lors de l'une des trois aventures pré-citées, Fitz avait fait appel à un pirate du net, qu'il a surnommé Bob, pour le sortir d'un mauvais pas. Fitz est donc redevable à Bob, qui entend lui faire payer sa dette dans ce quatrième tome. Fitz traîne toujours dans les boîtes parisiennes pour vendre la petite quantité de drogue qui lui permet de subvenir à ses besoins. Il est toujours proche de Moussah, videur, et Déborah. Mais lorsqu'il doit partir sur cette île accompagné, c'est Jessica son ex avec qui les rapports sont devenus très tendus, notamment parce qu'elle est commissaire de police, qui est choisie pour jouer le rôle de son épouse. le décor planté, évidemment rien n'est simple, d'abord parce que Fitz n'a rien d'un espion, ensuite parce que les rapports avec Jessica sont difficiles et s'insérer dans un groupe de richissimes hommes d'affaires n'est pas aisé et enfin les mercenaires armés qui surveillent toute l'île ne laissent que très peu de liberté aux invités et n'engagent que peu aux festivités.
J'avais laissé Fitz dans un état plus sombre, plus noir dans le troisième roman de la série et je le retrouve comme avant, plus léger mais aussi plus blasé, désabusé, comme s'il commençait enfin à se poser des questions sur sa vie, qui il faut bien le dire tourne un peu en rond, entre les clubs, les nuits arrosées et les conquêtes d'un soir. Néanmoins, Olivier Gay ne lui a pas ôté son sens de l'humour, son détachement, son dilettantisme, sa maladresse et sa volonté de bien faire. Ni son charme, ni sa tchatche, ni son côté dragueur, séducteur. Tant mieux parce que le mélange fait de ce roman un polar léger avec des personnages fort bien croqués et qui évoluent depuis le début de la série. Fitz tient toujours le premier rôle, mais quasiment à égalité avec Jessica cette fois-ci ; le second rôle du pirate-Bob est une idée formidable qui donne un côté moderne et pour tout dire un rien angoissant puisque Bob entre dans la vie de Fitz quand bon lui semble -peut-être est-il temps de se poser des questions sérieuses sur nos habitudes sur Internet, avec nos portables...
Comme je l'ai dit à propos des autres livres de cette série, Olivier Gay a une écriture très agréable, vive, simple et directe, beaucoup d'humour, de réparties fines et cinglantes, notamment dans les dialogues. Ce quatrième opus est moins une enquête qu'un roman d'espionnage à la manière de James Bond, mais comme il est répété plusieurs fois dedans, Fitz n'a rien de 007. Une bien belle aventure avec des surprises et des révélations jusqu'à la fin. Une série qui monte en puissance puisque je pensais que le précédent était le meilleur mais j'ai pris tellement de plaisir à lire que je révise mon jugement en l'appliquant à ces Trois fourmis en file indienne (explication de ce titre à la Agatha Christie -la galerie de personnages et le huis clos sur l'île peuvent également faire penser à cette auteure- dans le livre) en attendant le prochain...
Lien : http://lyvres.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
magdesaveursetlecutres
  13 octobre 2015
ohn-Fitzgerald Dumont ou Fitz pour les intimes, est un dealer connu et reconnu dans les clubs select de Paris. Il lui est arrivé plusieurs aventures assez délicates par le passé et pour s'en sortir, il a fait appel à un hacker qu'il a surnommé Bob, ne connaissant pas son nom. Celui-ci lui demande une faveur pour remettre les comptes à zéro.
Il lui demande de placer un keylogger sur l'ordinateur d'un multimillionnaire russe réfugié en France depuis 5 ans, Philip Munster qui est aussi un grand amateur d'art. le kacker lui fournira une fausse identité et le fera inviter sur l'ile paradisiaque de Philip Munster près du Sri Lanka pour participer à la vente de tableaux annuelle que ce dernier organise.
Fitz doit trouver une jeune femme pour l'accompagner, car il ne serait pas correct aux yeux de son hôte de venir seul. Il propose donc à son amie et cliente Déborah de venir avec lui. Après quelques hésitations, elle accepte.
Mais dans le même temps, la commissaire de Police Jessica Flamain et accessoirement une ex de Fitz le convoque à son bureau pour lui demander pourquoi il se rend à ce week-end et surtout sous un faux nom. Il élude la question et lui demande en quoi cela la concerne. On apprend qu'elle mène une enquête sur Philip Munster, car d'après la Brigade Anti-Terroriste, ce serait lui le commanditaire du dernier attentat qui a eu lieu dans le métro parisien et a fait une dizaine de morts.
Elle lui impose donc sa compagnie pour pouvoir mettre un micro dans le bureau de Mr Munster.
Les voilà donc partis tous les deux au bout du monde avec chacun une mission respective à mener. Mais bien sûr, tout ne va pas se dérouler comme prévu.
J'ai bien aimé ce livre. On passe un bon moment, on rigole bien. Cela détend après une bonne journée de travail.
Même si je n'avais pas lu les précédents opus où il y avait Fritz et ses deux comparses Deborah et Moussah , cela ne m'a pas gênée. Il y a bien quelques allusions aux péripéties passées, mais on peut lire celui-ci sans aucun problème.
L'auteur a fait des recherches sur les différents peintres dont il parle, notamment Georges Grosz que je ne connaissais et que j'ai découvert. Les descriptions des différents endroits visités me semblent aussi assez fidèles.
L'écriture est fluide, l'action bien amenée, même s'il y a par moment des longueurs, dans l'ensemble le roman est très bien construit.
On s'attache à Fitz et Jess et on a envie de les voir réussir leurs missions respectives et aussi peut-être de les voir à nouveau ensemble.
L'action se finit un peu vite à mon goût. La révélation de l'identité de Bob coulait de source pour moi. Mais c'est une fin avec une porte ouverte donc j'imagine qu'il y aura une suite et cela me plairait de la lire pour savoir les raisons qui ont poussé Bob à s'en prendre à Philip Munster.
Lien : http://saveursetlectures.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   01 janvier 2017
Vous les copains, je n'vous oublierai jamais
Di douah, di di ,douah di dam, di di douh
Toute la vie, nous serons toujours des amis
Di douah, di di, douah di dam, di di douh

Sheila, Vous les copains
(On n'a pas attendu Maître Gims pour faire de la chanson française de qualité)
Commenter  J’apprécie          183
SaiwhisperSaiwhisper   12 juillet 2018
- Soyons déjà clairs sur une chose. Tu es toujours d'accord pour remplir ta part du contrat, quoi qu'elle implique ?
- Ouais, enfin, je n'ai pas forcément envie de me prostituer et, à tout prendre, je préfère rester en vie - mais, en dehors de ça, je suis ton homme.
- Tu avais promis "n'importe quoi", Fitz. Si je te demandais de te prostituer, tu serais censé le faire. C'est ça, l'inconvénient des chèques en blanc.
- Tu ne comptes pas sérieusement me demander de...
J'avais promis la lune, pas ma lune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   12 juillet 2018
C'était quand même un métier pourri, flic. On devait se précipiter vers le danger au lieu de s'en éloigner sagement.
Commenter  J’apprécie          160
iris29iris29   16 décembre 2016
J'avais dû affronter des armes à feu , quitter mon appartement et pire , traverser le périph .
Commenter  J’apprécie          180
iris29iris29   27 juin 2015
L'alcool coulait à flots, les couples se formaient et se déformaient au rythme des beats et la queue aux toilettes provenait plus d'une consommation excessive de coke que d'une vessie défaillante. J'en voulais pour preuve qu'il y avait autant de monde devant la porte des hommes que devant celle des femmes .Dans le monde réel, cela ne se produisait jamais.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Olivier Gay (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Gay
A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, le libraire Thomas Raymond recevait sur la scène des déblogueurs l'auteur Oliver Gay...
La Main de l'empereur, T2 de Olivier Gay aux éditions Bragelonne https://www.lagriffenoire.com/96583-sci-fi-la-main-de-l-empereur-vol2.html
La Main de l'Empereur T1 de Olivier Gay aux éditions Bragelonne https://www.lagriffenoire.com/114449-livres-de-science-fiction--la-main-de-l-empereur-t1.html
Astérix - le secret de la potion magique Album du film de Olivier Gay, Alexandre Astier aux éditions Hachette Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/134420-divers-jeunesse-asterix---le-secret-de-la-potion-magique-album-du-film.html
Les talons hauts rapprochent les filles du ciel de Olivier Gay aux éditions le Masque https://www.lagriffenoire.com/46139-divers-polar-les-talons-hauts-rapprochent-les-filles-du-ciel.html
Les gardiens de la comète de Olivier Gay aux éditions Rageot https://www.lagriffenoire.com/107409-romans-les-gardiens-de-la-comete---une-fille-venue-des-etoiles.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : dealerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Noir est ma couleur, tome 1

1. Combien y a t'il de couleurs dans le Spectre ( sans le Noir ) ?

5
6
7
8

5 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Le noir est ma couleur, tome 1 : Le pari de Olivier GayCréer un quiz sur ce livre
.. ..