AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266131141
Éditeur : Pocket (01/01/1997)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 311 notes)
Résumé :
Le cadavre d'un jeune pakistanais homosexuel est découvert dans une paisible petite station thermale anglaise. Le sergent Barbara Havers, de Scotland Yard, y est justement en convalescence : elle se remet des blessures récoltées au cours de sa précédente enquête (Le Visage de l'ennemi).
Cette fois, elle ne peut compter sur son célèbre acolyte Thomas Lynley, en voyage de noces. Mais elle est sur place et veut savoir.
Malgré l'obstruction d'Emy Barlow, u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Junie
  04 août 2014
Un polar de dame Elizabeth qui rame à contre-courant.
A l'affiche: le sergent Havers de Scotland Yard, qui déteste être en vacances, mais doit prendre quelque repos suite au tabassage subi dans l'exercice de ses fonctions. Profil: a su s'extraire d'un milieu familial "aide sociale" mais a gardé quelques complexes....Se nourrit de beignets et de chips. Est en guerre contre les préjugés.
La police locale est représentée par Emily Barlow, brillante inspecteur chef qui ne fait pas de sentiment. Profil: anorexique, sportive et sex-addict, elle cherche à consolider sa position hiérarchique. Pas très compréhensive avec les "basanés".
Toile de fond: une station balnéaire miteuse, qui vivote, nostalgique des fastes d'antan. Point de brumes ni d'averses ni de tempêtes sur cette côte à l'est de Londres, mais une canicule qui tape sur les nerfs et vous dessèche la gorge. Et avec tout ça, une victime qui a eu le bon goût de venir du Pakistan pour se faire assassiner sur la plage.
Mais attention, nous ne sommes pas à Bollywood, les passions criminelles couvent dans cette étuve, et aucune compassion ne vient tempérer la violence de la haine, de la jalousie et de la rapacité des acteurs du drame.
Une action dont la tension ne se relâche pas, une intrigue dont les pistes finissent par se recouper, un décor et des personnages inhabituels et une scène finale inattendue.
Un polar qui vaut le voyage, habile à dresser un certain portrait de la société anglaise bien éloigné des clichés "tasse de thé et Christmas pudding".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          325
paroles
  27 juillet 2015
Première plongée dans un des romans d'Elizabeth George, et j'ai bien aimé ça.
Barbara Havers, inspecteur à Scotland Yard, est en congé forcé suite à un passage à tabac lors de sa dernière enquête. Le repos n'est pas pour elle, elle s'ennuie, tourne en rond, et puis il fait chaud, très chaud, la canicule règne sur Londres. De plus, ses charmants voisins Taymullah Azhar et sa fille Hadiyyah, suite à un coup de fil, partent en quatrième vitesse en direction de l'Essex au bord de la mer. Bizarre, bizarre se dit-elle, eux qui n'ont aucune famille par ici. Ni une, ni deux, puisque Barbara est en congé, autant que celui-ci serve à quelque chose, elle ira aussi au bord de la mer. D'autant qu'un flash info parle d'un Pakistanais, retrouvé mort sur la plage de Balford-le-Nez dans l'Essex, événement qui révèle la tension entre les communautés anglaise et pakistanaise. Coïncidence ? Barbara n'y croit pas. C'est décidé, elle part en vacances. Enfin, non... Enfin, elle verra bien sur place.
Excellent roman policier qui maintient le suspense jusqu'au bout. On suit mille pistes qui aboutissent toutes dans le mur et on est bien obligé, à la fin, de reconnaître que non, jamais, on a découvert le coupable avant le point final.
C'est un roman qui est également plein d'humour grâce à sa charismatique héroïne, Barbara Havers, aussi délicate qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine, mais aussi très perspicace, sincère, nature et avec un coeur gros comme ça.
De plus, ce roman traite du racisme, de la différence. On y découvre aussi l'intégration des Pakistanais dans la société anglaise.
J'ai adoré suivre les personnages de ce roman. Leur créatrice les fait vivre tous, on les découvre, on les suit, on comprend leurs gestes et motivations. Leur personnalité est analysée, disséquée, ce qui rend le roman très dense mais jamais indigeste.
Je sens que je vais bientôt replonger dans les romans d'Elizabeth George et ça tombe bien, ma sœur m'en a refilé une demi-douzaine !

Lien : http://mes-petites-boites.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Kio971
  04 septembre 2018
De tout les livres d'Elizabeth George mettant en scène l'inspecteur Linley et le sergent Havers, le meurtre de la falaise est assurément mon préféré. Parce que qu'il met principalement en scène cette fois Barbara Havers, qui enquête seule - pour une fois - loin du trop aristocratique (mais néanmoins agréable) Thomas Linley. Une Barbara Havers toujours aussi attachante, avec ses doutes et ses certitudes, ses interrogations futiles ou existentielles, ses goûts vestimentaires contestables et ses habitudes alimentaires à faire s'évanouir d'horreur un nutritionniste. Mais surtout, parce qu'au motif de faire découvrir au lecteur la communauté pakistanaise d'Angleterre, Elizabeth George fait ici la part belle à un personnage récurent, mais néanmoins central, de ses oeuvres, le professeur Pakistanais et voisin de Barbara Havers, Taymullah Azhar, pour lequel je dois avouer que (tout comme Barbara Havers) j'ai un gros faible ...
Au-delà de cette considération toute personnelle, le meurtre de la falaise est une excellente intrigue policière, à la solution complètement bluffante !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
cicou45
  18 septembre 2011
Étrange affaire qui tombe dans les bras de Scotland Yard lorsque un homme est retrouvé mort au pied de la falaise de Balford-le-Nez, un petit village de l'Essex, célèbre comté de l'Angleterre. Alors que ses deux meilleurs agents sont en voyage, Scotland Yard est obligée de rappeler L'inspecteur Linley qui était en voyage de noces et Barbara Havers qui était en convalescence suite à diverses blessures que lui a laissées sa dernière enquête. Cependant, la police n'a pas le choix car toute la société pakistanaise est en émoi car l''homme qui a été retrouvé mort était pakistanais et homosexuel. Impossible de songer à un simple accident ou à un éventuel suicide. S'agirait-il d'un crime raciste ou homophobe ?
L'écriture d'Elizabeth George est fluide et limpide et elle sait parfaitement tenir le lecteur en haleine jusque dans les dernière pages car le crime n'est pas aussi simple que ce qu'il n'en parait. Je n'ai jamais trop aimé les romans policiers, à part peut-être ceux d'Agatha Christie mais, j'avoue qu'avec ce livre, que j'ai découvert il y a quelques années déjà, j'ai été agréablement surprise !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
KRISS45
  09 septembre 2015
Etant donné que je ne suis pas une spécialiste des polars, je me garde de faire une critique. Il me semble que ce récit correspond bien aux codes et attentes des amateurs de romans policiers.
Comme chaque fois, avec ce genre littéraire, je trépigne d'impatience dans le long déroulement de l'enquête, avec les multiples digressions qui entrainent sur de fausses pistes et je me lasse. Donc, je ne suis toujours pas convertie aux polars.
Commenter  J’apprécie          103

critiques presse (1)
LeFigaro   13 juin 2019
Un superbe voyage sentimental à travers la Suède, ses paysages et ses personnages.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
parolesparoles   28 juillet 2015
Oh, putain, comme elle regrettait de ne pas avoir appris de langues étrangères à l'école ! La seule chose qu'elle était foutue de dire en allemand, c'était "Bitte zwei Bier", ce qui ne semblait pas de circonstance. Oh, bordel, songea-t-elle.
Commenter  J’apprécie          100
KRISS45KRISS45   09 septembre 2015
Très tôt, elle avait appris qu'une femme avisée revoyait ses espoirs à la baisse et gardait ses rêves pour elle.
Commenter  J’apprécie          81
dorotheannedorotheanne   27 mai 2013
Au matin, Barbara fut réveillée par un rayon de soleil et le cri des mouettes. Une faible odeur d’iode flottait dans l’air. Comme la veille, il n’y avait pas un souffle de vent.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Elizabeth George (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elizabeth George
À l'occasion du Quai du Polar 2019, rencontre avec Elizabeth George autour de son ouvrage "La punition qu'elle mérite" aux éditions Presses de la Cité.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2307534/elizabeth-george-la-punition-qu-elle-merite
Propos traduits de l'anglais par Fleur Aldebert
Notes de Musique : Bibliothèque Audio Youtube
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Elizabeth George, ses polars, ses personnages récurrents...

Elizabeth George est née et vit...

en Ecosse
en Angleterre
en Irlande
aux Etats-Unis
aux Pays-Bas

12 questions
88 lecteurs ont répondu
Thème : Elizabeth GeorgeCréer un quiz sur ce livre
.. ..