AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368123133
Diva (19/06/2018)
3.82/5   62 notes
Résumé :
À la fin du XVIIIe siècle, Amy Rosebury, fille d'un gentleman anglais peu fortuné, tombe amoureuse du riche M. Henry Clenneth, aperçu un jour chez un libraire de Londres. Persuadée de ne jamais le revoir, elle lui ouvre son coeur et ses réflexions au gré de lettres qu'elle n'enverra jamais. Mais la gentry anglaise est un petit monde, et croisant de nouveau la route du gentleman, Amy découvre qu'il n'est peut-être pas l'homme qu'il semblait être...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
3,82

sur 62 notes

saphoo
  05 avril 2020
Disons que c'est un roman rondement ficelé tous les ingrédients y sont pour une romance à l'anglaise. Si c'est bien écrit, fluide, agréable, malheureusement on connait la fin avant même d'avoir commencer. Tout se devine, à croire que ce genre de roman est bâti sur un schéma identique. Conséquence, aucune surprise, aucun suspense, on se laisse glisser gentiment vers la fin, heureuse, vous vous doutez.
Bref, une lecture agréable mais sans réel intérêt, si ce n'est que de passer un dimanche après-midi de confinement à lire des mièvreries de la sorte histoire de se changer les idées, sans se creuser la cervelle, et en réfléchissant au prochain livre plus palpitant.

Commenter  J’apprécie          190
sld09
  25 octobre 2020
On ne peut pas dire que le roman est mauvais, mais je n'ai pas aimé : ni le style, ni l'histoire ne m'ont séduite.
L'intrigue et le style donnent l'impression de loucher du côté de Jane Austen, et même s'il n'y a pas le même piquant c'est plutôt bien fait, jusqu'à ce que le récit bascule de la chronique sociétale au roman d'aventure avec des poursuites, des meurtres, un trésor, de l'adultère, etc. Cela fait beaucoup de péripéties et de "heureux hasards", trop pour moi. La première partie du roman est émaillée de réflexions philosophiques éculées ("la mort fait partie de ma vie", etc) et de débats politico-philosophiques (Hobbes, Rousseau, etc) et cela alourdit le récit à mon avis.
De la même façon, les lettres évoquée dans le titre ne sont présentes que dans la première partie du livre. J'ai trouvé que si l'idée était bonne, elle n'était pas bien exploitée : les fameuses lettres font des redites avec le reste du roman et n'apportent rien de plus à l'histoire.
En outre, la plume de Latie Gétigney ne sonne pas naturelle. Il y a quelques maladresses de style, quelques expressions employée bizarrement, mais c'est surtout la volonté d'écrire comme si c'était une personne du XVIIIème qui racontait (ou presque) qui m'a gênée. Ce n'est pas mal écrit, mais cela sonne très artificiel par moment.
Tout cela pour dire que cette romance n'était pas pour moi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
LeslivresdeRose
  16 septembre 2018
Tout commence donc lorsque Amy, notre héroïne, décide d'écrire une lettre à Henry Clenneth, après l'avoir entraperçu en se rendant à la bibliothèque. Cette lettre, elle ne compte pas l'envoyer ; elle pense d'ailleurs ne jamais revoir ce gentleman. Et pourtant…vous vous doutez que le hasard va rapidement le replacer sur sa route !
Ce roman est ma première lecture du Pumpkin Autumn Challenge 2018. J'avais envie d'une petite histoire doudou, tendre et un peu piquante en même temps….Et c'est ce que j'ai eu ! Ce livre a répondu à toutes mes attentes (ou presque) !
Je dis « presque » parce que, au vu du titre, j'aurais aimé qu'il contienne encore plus de lettres. Il y en a mais plus le récit avance, plus leur nombre diminue, ce que j'ai un peu regretté. J'aurais aussi apprécié que les fameuses lettres non envoyées aient plus d'impact sur l'intrigue (je ne dis rien de plus à ce propos pour ne pas vous spoiler…).
La quatrième de couverture décrit ce roman comme « une rencontre entre Orgueil et préjugés et Autant en emporte le vent ».
J'ai effectivement rapidement fait le lien avec le premier ouvrage cité. le style de l'auteure se rapproche de celui de Jane Austen (tout en y ajoutant une touche de modernité) : délicat, fluide et subtil. Latie Gétingney croque ses personnages et leur trait de caractère aussi bien que « sa » célèbre ancêtre, avec beaucoup de justesse et d'humour. Certaines scènes font également écho à d'autres bien connues, comme la scène du bal, par exemple. Celle-ci, malheureusement, était trop semblable à l'original pour moi, au point que des images du film se sont superposées à celles créées par mon imagination. J'ai, de ce fait, été un peu dérangée par cette similitude et c'est dommage. Qu'il y ait une scène où les deux protagonistes dansent, je le conçois, c'est même très souvent le cas dans les romances historiques et c'est généralement un passage que j'apprécie et que j'attends. Toutefois, la façon dont l'auteure a construit celle présente dans ce livre (trop proche de celle d'Orgueil et préjugés) ne m'a pas convaincue.
Si l'inspiration de l'auteure est donc indéniable en ce qui concerne Jane Austen, j'ai eu plus de mal à saisir le lien avec Autant en emporte le vent ! Mise à part le fait que l'honneur semble au centre des préoccupations de nos deux héros…je ne vois pas. Leur romance n'est pas simple, bien sûr, et de nombreux obstacles vont se mettre en travers de leur route avant le Happy End final. Toutefois, ces derniers m'ont paru assez éloignés de ceux que vivent Scarlett et Rett. N'ayant vu que le film, je me dis que ceux qui se sont plongés dans le roman de Margaret Mitchell seront peut-être davantage en mesure de déceler les points communs que moi !
En dehors de ces comparaisons, j'ai adoré le contexte de ce roman : il s'agit de l'Angleterre de la fin du 18ème siècle, touchée (directement et indirectement) par les idées de la révolution française. Celles-ci alimentent les débats du bon peuple anglais qui accueille, parallèlement, volontiers les nobles français en exil. J'ai beaucoup aimé aussi le petit voyage que fait Amy à Cork ! Ayant moi-même passé quelques jours dans cette jolie ville irlandaise cet été, j'ai été ravie d'y retourner et de la redécouvrir quelques siècles plus tôt à travers les yeux de l'héroïne ! Autre élément marquant du contexte : la culture littéraire qui a une place non négligeable dans le récit puisque nos héros lisent et discutent des écrits de Hobbes et de Rousseau (entre autres).
Amy est une jeune fille cultivée, pleine de bon sens et qui adore lire ! Ce passe-temps solitaire ne la rend pas pour autant timide ou renfermée sur elle-même. Au contraire, sous sa douceur, se cache un caractère fort et entier ! Je me suis assez vite attachée à elle ! Tout comme à Henry d'ailleurs dont j'ai aimé l'ouverture d'esprit. À une époque où être une femme éduquée n'était pas toujours très apprécié par la gente masculine, Henry, au contraire, est persuadé du bien-fondé de l'éducation (tout sexe confondu). Il goûte donc tout particulièrement la compagnie des femmes instruites. Henry et Amy sont tous deux honnêtes et droits dans leurs sentiments et dans leurs actions. Seul petit point noir dans leur portrait, ils placent l'honneur au-dessus de tout mais vu l'époque et leur droiture réciproque, ils pouvaient difficilement échapper à ce petit « défaut » !
En ce qui concerne l'intrigue, j'y ai très rapidement accroché ! Elle est bien menée et le côté « enquête/mystère » rajoute un petit suspens très appréciable. Je me suis doutée des grandes lignes de l'explication avant la fin mais cela ne m'a absolument pas dérangée puisque l'important pour moi dans ce type d'histoire, c'est la romance, bien sûr ! Et celle-ci est très agréable. Une proper romance « à la Jane Austen » (encore un point commun donc) comme je les aime : pleine de finesse et sans scène de fesse. J'ai juste trouvé que certains obstructions à la romance se résolvaient un peu trop vite et trop facilement. Mais, d'un autre côté, davantage de complications n'auraient pas collé avec les personnes censées et réfléchies que sont Amy et Henry. Au final, je ne peux donc que convenir de la justesse des choix de l'auteure ! Elle a parfaitement respecté le caractère de ses deux protagonistes.
En bref, une jolie romance historique, pleine de tendresse et de douceur, agrémentée d'une touche subtile d'humour et d'une pointe de suspens ! Si vous aimez ce genre, je ne peux que vous conseiller ce récit qui vous fera passer à coup sûr un très agréable moment !

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mateiva
  08 juillet 2018
Un véritable coup de coeur pour ce roman qui a su me charmer par sa finesse et son élégance.
Dès les premiers mots je me suis laissée transporter dans cette époque que j'apprécie de plus en plus. le contexte du roman est assez prenant et très enrichissant. L'auteur a su décrire un monde conventionnel, avec ses codes, ses obligations, sa droiture et son respect. L'Angleterre est un pays que j'adore, plus particulièrement Londres, et du coup, ici, j'ai été servie. Surtout au centre de cette époque où les clubs, les parcs, les bibliothèques, avaient bien plus d'importance et de charme que maintenant, bref, tout est très bien décrit et j'ai adoré.
Nous faisons la connaissance d'Amy Rosebury, jeune femme assez époustouflante par son intelligence, sa gentillesse, son ouverture d'esprit et son romantisme à fleur de peau. J'ai aimé la voir évoluer page après page au coeur de ce texte si touchant, si troublant. Ces lettres qu'elle écrit à cet homme aperçu dans une librairie ont fini de faire basculer mon coeur vers elle. Je trouve ce concept si romantique, si délicat, si songeur. Et parfois, le hasard de la vie vous surprend...
Nous faisons connaissance aussi d'Henry, un homme particulier, au charisme indéniable et porteur de secrets. Sans le vouloir, il va entraîner Amy avec lui dans une aventure où le danger guêtra à chaque coin de rue, à chaque sortie.
J'ai aimé ce côté aventureux que nous offre l'auteur. Car au-delà des conventions, c'est tout une enquête que nous suivons, des questions qui se posent, des réponses recherchées. Henry et Amy vont braver quelques dangers, vont vivre des sensations assez fortes et surtout, vont se trouver eux-mêmes, l'un à travers l'autre, à travers les regards qui se croisent et ne se lâcheront plus. Mais la vie n'est pas si simple et malentendus, quiproquos, jalousie vont semer leur parcours d'embûches, d'épreuves et de questionnements. Leur valeur sûre : cette amitié infaillible qu'ils ont développé l'un pour l'autre.
Je me suis littéralement laissée transporter par ce récit, j'ai tout aimé : le contexte familiale parfois difficile, les rivalités entre soeurs, la complicité aussi, ces non-dits qui gâchent tout, ces suppositions non fondées qui troublent toute vérité, les ballades à travers Londres ou la campagne anglaise, les descriptions parfaites qui vous entraîne en plein coeur de l'histoire, vous immergeant complètement, les coutumes, les mondanités...tout m'a captivée.
Page après page, miette à miette, c'est un récit assez complexe qui se dévoile sous vos yeux. Une intrigue et des secrets enfouis qui ressortent, une course contre les méchants, une course contre l'amour, contre ce coeur qui s'emballe, qui espère, qui joue de malchance, de jalousie et de promesse regrettée.
Beaucoup de rebondissements, d'événements, donnent du rythme au texte, soutenant une lecture fluide et entraînante.
Les personnages secondaires sont d'une nécessité absolu au récit et vous feront fondre, ou pas, au choix, suivant quel personnage c'est. Il y a des gentils, des méchants, des personnages qui se sentent mal aimé, chose infondée, et qui le rendent en faisant du mal, des personnages qui se voilent les yeux face à l'amour, des fidèles, des innocents. Je pense que chaque personnage saura vous toucher par sa personnalité et son histoire.
L'amour qui inonde les pages de ce roman est tout en subtilité, en délicatesse et en élégance. J'ai aimé chaque pensée de notre héroïne, chaque lettre qui dévoile la vérité sur ses pensées les plus sincères. J'ai aimé les gestes entre nos deux héros, des gestes tendres et attentionnés qui en dévoilent plus sur eux qu'ils ne le pensent.
La plume de l'auteur est succulente, riche, élégante, à la hauteur de ses personnages. Une plume qui sait vous emmener au centre d'émotions sincères et fortes, au centre des vérités du coeur, de ses tremblements et ses convictions. Une plume à la fois délicate, fluide et sensuelle, adaptée parfaitement à l'époque qu'elle nous dépeint.
Un roman d'aventure et d'amour parfait et addictif.
Bref, mon verdict ? Coup de coeur !
J'ai tout aimé : la plume si douce, si parfaite, si envoûtante et cajolante, l'époque historique respectée justement, l'atmosphère qui m'a charmée, les lieux qui m'ont conquise, le récit à la fois romanesque et épique. Ce contexte et cette époque font à chaque fois, pour moi, ce petit plus qui me touche l'âme. Et du fait que l'intrigue ce passe dans des lieux que je connais rajoute pour moi un énorme bonus. Au fil des pages vous découvrirez des personnages vibrants, touchants, intègrent. D'autres moins. C'est beau, c'est délicat, c'est...magnifique.
Amy et Henry ont pour moi ce petit plus et cette pureté de l'âme qui font que je suis tombée en amour pour eux. le romantisme et les aléas de cette époque sont à leur paroxysme et nous offre un roman historique des plus succulents.
A lire ABSOLUMENT !!!
Lien : http://mateiva.blogspot.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LadyRomance
  08 octobre 2018
Les lettres que je ne vous ai jamais envoyées de Latie Gétigney est un roman au ton charmant. La plume est élégante et correspond bien à ce genre de romance d'époque, l'intrigue se passant à la fin du XVIIIè siècle.
Si la première moitié m'a paru surtout tourner vers les sentiments, l'action apparaît plus dans la seconde moitié avec des rebondissements, quiproquos et malentendus qui maintiennent le suspens. Ce qui est à souligner, c'est un thème assez classique, celui du mariage de convenance traité avec originalité grâce à des personnages bien travaillés et crédibles , mais surtout au contexte historique évoqué, celui de la révolution française, bien que l'histoire se passe en Angleterre.
Fine et intelligente, l'héroïne est également cultivée. Elle s'intéresse à la littérature, l'histoire et la politique. Même si elle est jeune et romantique, elle se tient informée des événements de son époque et affirme ses propres opinions. Ce que j'ai beaucoup apprécié c'est que le héros qui lui donne la réplique la prend au sérieux en se montrant ouvert et attentionné. Il conçoit qu'une femme puisse faire preuve d'audace et de perspicacité.
Avec une écriture claire et fluide, Les lettres que je ne vous ai jamais envoyées est une romance historique originale qui se lit facilement avec plaisir, et qui a tout à fait mérité son prix de meilleure romance 2018 organisé par les éditions Diva Romance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   02 juillet 2018
La foi chrétienne a eu ses martyres, voilà que les révolutions ont les leurs, et que des frères de croyances s’entre-tuent. Mourir pour la liberté est une chose, mais une frontière vaut-elle autant de veuves et d’orphelins, autant de pillages et d’exactions ? Pourquoi les hommes ressentent-ils le besoin d’écraser le faible, d’opprimer l’affamé ? Pourquoi veulent-ils posséder plus que ce dont ils ont besoin ? Pourquoi chaque mois annonce-t-il une nouvelle guerre ? Bien que le monde soit en train de se transformer profondément, la violence, elle, perdure. Je souffre de ne trouver aucune explication à ces tumultes chez les penseurs que nous affectionnons tous deux. J’aimerais tant que vous puissiez m’éclairer de votre opinion. Hobbes a-t-il raison ? L’Homme est-il violent par nature, « un loup pour l’Homme » ? Ou bien est-il bon et perverti par la société et la propriété, comme le disait Rousseau ? Sommes-nous véritablement libres de choisir entre le bien et le mal ? Après tout, si Dieu a créé l’Homme à son image, il lui a ensuite laissé le choix de sa vie, et confié la Terre. N’est-ce donc pas plutôt nos décisions qui nous rendent mauvais ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   02 juillet 2018
...il en est des hommes comme des tableaux. On a beau vous les décrire avec le plus grand souci de précision, leur effet demeure nul tant que vous n’avez pas pu en apprécier la qualité par vous-même. Ce n’est qu’une fois devant la toile que vous pouvez juger des ressentis de vos amis et formuler vos propres sentiments. Du reste, la plupart du temps, vos proches ont tant enjolivé les choses, que vous vous trouvez toute désappointée devant l’œuvre finale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   02 juillet 2018
La Révolution des Français a modifié notre vision du futur. Il me semble que nos ancêtres le concevaient comme sûr, déterminé et routinier. C’était, en somme, la répétition du passé, tandis qu’aujourd’hui, nous ne savons plus de quoi demain sera fait ! Mais cela signifie aussi que le meilleur peut advenir.
Commenter  J’apprécie          20
PriscillaMushuPriscillaMushu   01 septembre 2019
Les épreuves nous font grandir. C'est grâce à elles que nous révélons la meilleure partie de nous-mêmes, répondit-elle sans le regarder, la tête toujours enfouie dans son gilet.
Commenter  J’apprécie          40
fanfan50fanfan50   08 juin 2021
Margaret Clenneth n’était guère plus disponible. Elle passait le plus clair de son temps en compagnie de Mr Matheson qui l’enrôlait pour jouer aux cartes ou danser la contredanse, quand elle-même ne le mobilisait pas pour lui donner la réplique dans les pièces de théâtre qu’elle affectionnait tant. La bâtisse du XIIIe siècle se prêtait particulièrement aux reconstitutions des grands classiques dramatiques ou comiques anglais. Cernées par de profondes douves, deux larges tours à créneaux encadraient une cour qui n’avait pas bougé depuis des siècles.
D’ailleurs, Mr Matheson, se sentant probablement l’âme d’un Orsino ou d’un Roméo shakespearien, poussa la perfection à faire coudre des costumes de théâtre. Ses convives purent ainsi donner une représentation vêtus de pourpoints, de fraises, de chausses et de toques bouffantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Latie Gétigney (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Latie Gétigney
Les lettres que je ne vous ai jamais envoyées - Latie Gétigney
autres livres classés : epistolaireVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4518 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre