AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1090425406
Éditeur : Vide Cocagne (26/09/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Ce livre raconte l'enfance et la vie d'Oklahoma Boy, un américain élevé par un père fanatique, enrôlé comme tueur impitoyable pendant la grande guerre pour finir clochard à New-York dans l'entre-deux guerres. Plus que le portrait d'un homme détruit par la religion, l'honneur, la patrie, toutes ces valeurs vantées et chantées par l'Amérique triomphante, c'est un portrait impitoyable du tournant du siècle que l'auteur dépeint : comment notre monde, dominé par l'Amériq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LePamplemousse
  12 janvier 2014
Avant toute chose, je remercie Babelio et les éditions Vide Cocagne pour l'envoi de cette intégrale grâce à l'opération Masse critique.
Cette bande dessinée pourrait se résumer en trois thèmes : fanatisme religieux, violence et folie.
Nous suivons pendant plusieurs décennies la vie d'Oklahoma boy. Il est élevé par un père pour qui la religion prend une place centrale, celle-ci étant essentiellement axée sur le péché et sur les moyens d'expier ses fautes et de se purifier. le quotidien du lieu, c'est aussi des enfants battus ou abusés, le racisme, la présence du KKK qui torture et tue à tour de bras. L'obscurantisme va ici de pair avec une violence quotidienne.
Nous quittons ensuite les Etats-Unis afin de suivre Oklahoma boy en Europe, engagé dans les tranchées comme aumônier et ensuite comme soldat en première ligne. Là, il découvre l'ignominie sous toutes ses formes. Les couleurs sont vives, crues, les dessins sont acérés, tout respire la violence, la hargne, la colère. Les tons sont essentiellement jaunes, oranges et rouges, comme le feu purificateur qui est omniprésent dans l'histoire.
La troisième partie nous ramène en Amérique, et nous montre ce qu'est devenu notre anti-héros, un homme brisé par la guerre, par ce qu'il y a vu et fait. Il lutte toujours contre ses propres démons et se révolte contre une société en pleine expansion, qui pour lui, est un signe de décadence.
Dès le début, nous sommes entraînés avec Oklahoma boy dans une spirale infernale, nous serons engloutis, prisonniers sous toute cette haine, cette colère, cette violence souvent gratuite, qui le mèneront inexorablement vers la folie.
Y a t-il un espoir de rédemption ? se demandera notre malheureux héros...c'est en tout cas ce qu'il cherchera tout au long de sa vie.
L'auteur a brossé un portrait assez effarant d'une Amérique puritaine, nationaliste, attachée à ses valeurs, à la croissance économique, au « toujours plus », aux armes...
J'ai trouvé cette intégrale vraiment intéressante mais cependant très pessimiste, très noire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
loreleirocks
  02 janvier 2014
Merci à Babelio pour ses opération Masse Critique qui me permettent de découvrir de nouveaux horizons. Merci également aux Éditions Vide Cocagne qui m'ont envoyé l'intégrale d'Oklahoma Boy de Thomas Gilbert.
Fanatisme religieux, citations bibliques, principes moraux rigides et d'exclusion omniprésents, dont les conséquences dramatiques forgeront le jeune Oklahoma dans un moule auquel il n'échappera jamais, sur les rails d'un destin de violence, destruction et auto-destruction, folie et démons-ombres de minotaures... La Grande Guerre, les mythes américains et leurs excès sont ici contés sous leur jour le plus noir au long de lignes noires fines et parfois tremblantes axant le dessin entre incertitude et folie.
Un jeu juste sur les contrastes et couleurs, tons et atmosphères - rouge et violet au fond des tranchées - feu purificateur présent dans chaque tableau et rappelé dans la clôture de cette fable épique.
Une histoire de souffrance, d'oubli et d'incapacité à oublier, de répétition sans construction ni renouvellement.
Difficile de mettre des mots sur les émotions et effets d'Oklahoma Boy au fil de la lecture. Toujours extrêmes, comme les thèmes et épisodes historiques traversés, jamais apaisants. Merci encore Babelio et Vide Cocagne pour cette belle découverte!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lencreuse
  24 janvier 2014
Oklahoma boy grandit dans l'ombre d'un père fanatique, un sombre pasteur qui lui inculque l'idée du péché : la vie n'est que rachat perpétuel, tout le monde est coupable et doit payer. Assailli constamment par ses démons qui prennent la forme de figures mythologiques, Oklahoma se jette dans l'horreur de la guerre et des tranchées. Où peut donc se cacher Dieu dans ce carnage, comment peut-il permettre de telles horreurs?
Des années plus tard, on retrouve Oklahoma, errant dans les rues de New-York. Sans vie et sans toit, son dernier refuge est la rue.
Au-delà du récit d'une vie brisée, marquée à jamais par les fantasmes religieux paternels, l'épopée terrible d'Oklahoma Boy est aussi celle de l'Amérique où il grandit, celle d'un pays où les héros d'hier sont devenus les grands oubliés d'aujourd'hui.
Quelle découverte que cet ouvrage, paru dans son intégralité en 2013 aux éditions Vide Cocagne ! Jusqu'ici, seuls les deux premiers volets étaient disponibles et la série risquait bien d'être à jamais inachevée. Et c'est à la faveur d'une rencontre professionnelle avec l'éditeur que Thomas Gilbert a enfin l'occasion de faire paraître le dernier volet de son driptyque : Vide Cocagne édite ainsi l'intégrale d'Oklahoma Boy et donne une nouvelle vie à cet incroyable oeuvre.
Incroyable, oui, c'est bien le mot. Par sa force d'évocation notamment : la souffrance est partout présente dans ce récit qui vous laisse à bout de souffle. Celle de l'enfant en prise à un père fanatique, qui se flagelle pour toutes les fautes qu'une seule ne pourrait jamais racheter. Celle du soldat assailli par ses propres démons qui plonge au plus profond de l'horreur. Celle de l'homme vieillissant, incapable de s'intégrer à la société, comme pris dans un labyrinthe, cerné par les démons avec lesquels il s'est construit.
On est inexorablement embarqué avec Oklahoma Boy, dans sa chute, son esprit torturé, ses peurs irrémédiables. On referme ce livre, soufflé, mal à l'aise même mais persuadé à avoir eu affaire, avec cette lecture, à un auteur de grand talent.
Merci à Babelio et aux éditions Vide Cocagne !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BidouilleB
  01 novembre 2013
Difficile de résumer cet album, de trouver les mots justes.
Oklahoma est le fils de cette Amérique profondément religieuse. Né d'un père qui ne laisse aucune interprétation aux textes bibliques et se plie aux règles divines,même si elles engendrent un malheur, le jeune garçon développe des visions qui mettent en scènes la lutte du bien et du mal.
De jeune pasteur à tueur dans les tranchées de 14/18, Oklahoma lutte contre lui même et ses démons s'accrochant à son Christ jusqu'à s'y perdre.
Un récit dur, violent mais passionnant qui interroge plus qu'il ne dénonce. Un travail narratif qui vous emporte et vous laisse chancelant.
Je n'adhère pas toujours au dessin de Thomas Gilbert mais il a un vrai talent pour la construction graphique, ses planches sont saisissantes. Il signe là un très bel album,aboutit et mature.


Commenter  J’apprécie          20
Lencreuse
  24 janvier 2014
Oklahoma boy grandit dans l'ombre d'un père fanatique, un sombre pasteur qui lui inculque l'idée du péché : la vie n'est que rachat perpétuel, tout le monde est coupable et doit payer. Assailli constamment par ses démons qui prennent la forme de figures mythologiques, Oklahoma se jette dans l'horreur de la guerre et des tranchées. Où peut donc se cacher Dieu dans ce carnage, comment peut-il permettre de telles horreurs?
Des années plus tard, on retrouve Oklahoma, errant dans les rues de New-York. Sans vie et sans toit, son dernier refuge est la rue.
Au-delà du récit d'une vie brisée, marquée à jamais par les fantasmes religieux paternels, l'épopée terrible d'Oklahoma Boy est aussi celle de l'Amérique où il grandit, celle d'un pays où les héros d'hier sont devenus les grands oubliés d'aujourd'hui.
Quelle découverte que cet ouvrage, paru dans son intégralité en 2013 aux éditions Vide Cocagne ! Jusqu'ici, seuls les deux premiers volets étaient disponibles et la série risquait bien d'être à jamais inachevée. Et c'est à la faveur d'une rencontre professionnelle avec l'éditeur que Thomas Gilbert a enfin l'occasion de faire paraître le dernier volet de son driptyque : Vide Cocagne édite ainsi l'intégrale d'Oklahoma Boy et donne une nouvelle vie à cet incroyable oeuvre.
Incroyable, oui, c'est bien le mot. Par sa force d'évocation notamment : la souffrance est partout présente dans ce récit qui vous laisse à bout de souffle. Celle de l'enfant en prise à un père fanatique, qui se flagelle pour toutes les fautes qu'une seule ne pourrait jamais racheter. Celle du soldat assailli par ses propres démons qui plonge au plus profond de l'horreur. Celle de l'homme vieillissant, incapable de s'intégrer à la société, comme pris dans un labyrinthe, cerné par les démons avec lesquels il s'est construit.
On est inexorablement embarqué avec Oklahoma Boy, dans sa chute, son esprit torturé, ses peurs irrémédiables. On referme ce livre, soufflé, mal à l'aise même mais persuadé à avoir eu affaire, avec cette lecture, à un auteur de grand talent.
Merci à Babelio et les éditions Vide Cocagne pour cette belle découverte !
Lien : http://lencreuse.over-blog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
BulledEncre   27 septembre 2013
Un album coup de poing, puissant et incisif, qui ne peut que laisser des traces lors de cette rentrée 2013.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
autres livres classés : roman graphiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les romans graphiques incontournables

Quel héros de bande dessinée commence ses aventures par une ballade en mer salée?

Tintin
Corto Maltese
Mortimer
Peter Pan

7 questions
60 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphiqueCréer un quiz sur ce livre