AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2331031487
Éditeur : Glénat (13/09/2017)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Une course poursuite contre le temps perdu...Que feriez-vous si d'un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu'un jour sur deux ? C'est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d'une vingtaine d'années qui, sans qu'il n'en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu'un jour entier vient de s'écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  24 novembre 2017
Acrobate équilibriste, Lubin Maréchal, âgé d'une vingtaine d'années, fait une chute pendant une répétition. Rien de grave, juste une petite bosse... le lendemain, à son réveil, un peu en retard, il se dépêche afin de ne pas perdre son pari. Qui de Léandre, son ami magicien et collègue, ou de lui arrivera en premier à la supérette ? Sur son vélo, Lubin est plus rapide et, installé derrière sa caisse, il réclame gentiment 5 euros à son ami. Or, ce dernier lui dit qu'il est en retard de plus de 23h. Lubin ne serait pas venu travailler la veille. Croyant à une blague, le jeune homme est étonné de voir qu'on est bien mardi et non lundi comme il le pensait. Serait-ce une mauvaise blague ? Qu'a-t-il donc fait la veille et pourquoi ne se rappelle-t-il donc de rien ? le soir, sa petite amie lui rend visite et les deux amoureux s'endorment côte à côte. Mais, le lendemain matin, elle a disparu. Jetant un oeil sur son écran d'ordinateur, il constate avec effarement qu'on est jeudi. Lubin a encore raté une journée entière ! Son patron le vire, ne tolérant plus ses absences, ses amis commencent à s'inquiéter pour les répétitions et sa petite amie ne répond plus à ses messages. Lorsqu'il se réveille le lundi les cheveux courts, il comprend qu'il ne dort pas des journées entières mais qu'un autre prend sa place un jour sur deux...
Que faire lorsqu'on se rend compte qu'on ne vit qu'un jour sur deux et qu'un autre que vous prend votre place ? Un "autre lui" qui, Lubin va vite le constater, est radicalement opposé ? Comment vivre à deux dans un même corps ? C'est ce que Thimothé le Boucher nous propose à travers cet album frisant le fantastique. Il prend le temps de détailler, petit à petit, les conséquences, aussi bien professionnelles, familiales, amicales, amoureuses que sociales, sur le jeune homme, avec pour parti pris original de n'entrevoir que rarement l'autre Lubin, seules quelques séquences par webcam interposées. Il détaille aussi la relation entre les deux hommes, une relation pour le moins étrange. Outre la question du temps, qui passe trop vite et de ce qu'on en fait, il est question aussi des sentiments parfois contradictoires qui peuvent nous habiter. Un récit vraiment original, abouti et captivant de bout en bout tant l'atmosphère se tend au fil des jours. Graphiquement, le trait est réaliste et fin, les couleurs vives. Efficace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          570
pycrozet
  19 novembre 2017
Riche et touchant
Le résumé :
Le jeune Lubin Maréchal a 20 ans et partage son temps entre ses entraînements pour un numéro d'acrobatie, la supérette où il gagne de quoi subsister et les sorties et jeux vidéo entre amis. Un jour, un double s'empare de ses journées, avec d'abord une régularité mécanique : quand Lubin 1 s'endort, c'est Lubin 2 qui se réveille et vice-versa : ainsi ne vivent-ils qu'un jour sur deux, sans souvenir de ce que l'autre a fait entre-temps... L'angoisse ! Bizarrement, le personnage de cette BD n'est pas plus terrorisé que cela (on le serait pourtant à moins) ; un dialogue s'installe entre les deux Lubin, très différents l'un de l'autre (le second est maniaque, ambitionne de faire une grande carrière dans un milieu commercial/publicitaire et ne semble pas créer de liens véritables avec la famille ou les amis du premier). Ce dialogue se rompt suite à une dispute : les choses vont alors dégénérer, chacun essayant de tirer la couverture à lui en essayant de prendre le contrôle de ce corps commun un maximum de jours d'affilée.
Ce que je n'ai pas aimé (quelques détails seulement) :
- une mise en couleur trop moderne à mon goût avec peu de nuances, beaucoup d'aplats de couleurs (mais un jeu intéressant sur les lumières et les contrastes malgré tout)
- quelques invraisemblances dans le scénario (comment quelqu'un qui ne vit que quelques jours en plusieurs dizaines d'années pourrait-il gagner autant en maturité que s'il vivait tous les jours ? Comment ne pas réagir aux nombreux changements de son corps vieilli de plusieurs années ? Comment être amoureux de quelqu'un qui a pris trente ans dans la figure depuis la veille, qui a vécu trente ans d'expériences, etc. ?)
- une erreur dans la 9e case de la page 116 (Lubin s'endort et il retrouve le même calendrier qu'à la page 114 alors qu'il devrait comporter, si j'ai compris la logique de l'auteur, un carré bleu en "19" et quatre jaunes ensuite)
- de nombreuses fautes de grammaire ("on étaient"...), d'orthographe ("la guele de bois"...) et même de syntaxe en 4e de couv' ("Qui sait combien de jours lui reste-t-il...") ! Faites quelques chose, Glénat, payez-vous les services d'un vrai comité de relecture SVP !
Ce que j'ai aimé
- L'histoire nous renvoie forcément à notre propre rapport au temps, à l'idée que nous nous faisons de notre jeunesse, de notre mortalité, de la permanence de notre esprit. Cela devrait donc tous nous toucher, voire nous faire réfléchir...
- La raison pour laquelle Lubin se dédouble (que l'on apprend au milieu du livre à peu près) nous interroge sur notre rapport aux autres et sur la façon dont nous nous adaptons aux situations extrêmes : une idée de la plasticité de notre personnalité.
- le dessin paraît simple car le trait est fluide et les couleurs très délimitées par des aplats, mais il s'agit d'un dessin pourtant bien travaillé, avec une mise en page soignée.
- le rythme narratif s'accélère, ce qui fait qu'on ne se lasse pas de cette situation mille fois répétée (l'alternance Lubin 1 et 2). Impossible de poser le bouquin avant la fin.
En somme, j'ai vraiment beaucoup aimé cette BD, qui a le mérite de faire ressentir les choses plutôt que de les montrer ; la réflexion personnelle se lance tout en douceur, sans qu'on y réfléchisse. Une belle lecture, adaptée aux adultes mais pourquoi pas à destination des ados, à partir de 14-15 ans, qui y trouveront matière à réfléchir aussi sur le sens de la vie, sur ce qu'ils veulent concilier de leur esprit de liberté et de leur sens des responsabilités, etc. Bonne lecture à tous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
philteys
  10 décembre 2017
Magnifique ! On ne sort pas indemne de la lecture de ce roman graphique de Timoté le Boucher tant il fonctionne à plusieurs niveaux de lecture : Lubin , le héros, se rend compte qu'il n'est conscient qu'un jour sur deux : une autre personnalité prend sa place le reste du temps.
Réflexion sur le temps qui passe, sur la dualité et une forme de schizophrénie que chacun porte en soi, sur l'abandon de la jeunesse aussi ; bref, nous avons là un millefeuille existentiel, une métaphore peut-être, qui nous pousse à nous interroger mais aussi un thriller psychologique à la marge du fantastique.
Mon bé mol de départ va au dessin que j'ai commencé par trouver simpliste et froid mais, peu à peu, on finit par se rendre compte qu'il est plus subtil qu'il ne paraît au premier coup d'oeil et que s'il est réalisé en couleurs informatiques, il correspond parfaitement à ce qu'il raconte. C'est une histoire moderne avec des jeunes gens de notre temps ne correspondant pas forcément aux critères médiatiques de la mode (on est loin des pubs Hollywood ou Coca !). du coup, ils y gagnent en profondeur.
On quitte à regret ces quelques 200 pages qui sont passées très vite et ont chamboulé pour un temps au moins notre vision de l'avenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ophelien
  06 décembre 2017
Une bande dessinée vraiment intéressante qui nous fait réfléchir.
Lubin Maréchal va voir sa vie bouleversée lorsqu'il va s'aperçevoir qu'il loupe un jour de sa vie sur deux... Il va bientôt se rendre compte qu'une autre personnalité "vit" pendant ses jours d'absences, une personnalité forte et totalement différente de la sienne. Lui qui est assez détendu, artiste dans l'âme, il va se confronter à un autre moi strict et ambitieux. Plus les jours passent plus la cohabitation se dégrade et plus les jours d'absences se multiplient... Quelle personnalité va gagner ?
On le suit tout au long de sa vie et on désespère avec lui de voir revenir ce jeune homme rêveur du début.
C'est déstabilisant, assez sombre puisqu'on assiste impuissant à sa perte de personnalité et on s'énerve même de sa compassion pour l'autre personnalité qui le bouffe chaque jour. Bref une très bonne BD, que j'ai dévorée !
Commenter  J’apprécie          20
pilyen
  31 octobre 2017

Il est grand temps pour moi de parler de mon coup de coeur BD de la rentrée.... Je ne suis pas le seul à avoir succombé au quatrième album de Timothé le Boucher, puisque Télérama a mis TTT et, sincèrement, il me semble terriblement difficile de résister aux charmes de ce one shot .
En parler ? En parler !! Non, pour une fois je n'en dirai rien, car, si l'on veut pouvoir profiter pleinement de ce récit extraordinairement maîtrisé, il vaut mieux ne rien en savoir ! Et surtout, SURTOUT, ne lisez pas la quatrième de couverture qui raconte tout ! ( Mais qui a eu l'idée chez Glénat de concocter un tel résumé !?! Espérons que les lecteurs de BD n'ont pas le réflexe de leurs confrères lecteurs de romans de retourner systématiquement un ouvrage... Dans le cas qui nous intéresse ce n'est pas un résumé mais tout l'album quasiment qui est spoilé !).
Comment quand même donner envie de vous plonger dans ce récit ? ( Ce n'est pas ma bonne tête ou mon avis ( toujours pertinent) qui vous fera quitter toute affaire cessante votre série télé préférée pour vous ruer chez votre libraire). Disons, que lorsque vous aurez l'album en main, vous ne le lâcherez plus. L'histoire commence certes doucement mais va crescendo ( un peu comme une petite boule de neige lancée depuis le haut de la montagne qui arrive énorme dans la vallée). Et c'est à la fin que l'on s'aperçoit de l'absolue maîtrise narrative de son créateur. Sur un départ de comédie un poil fantastique ( genre, on échange de sexe, d'enveloppe corporelle tout en restant le même dans sa tête...mais je vous rassure, rien à voir avec le roman graphique qui nous intéresse), Timothé le Boucher déroule une mécanique infernale d'événements et de péripéties, pour rendre son histoire imparable et un soupçon mystérieuse. Ce pas encore trentenaire, à la fois scénariste et dessinateur de surcroît, dévoile un talent qui émerveille ( et laisse augurer une suite prometteuse). En plus de son imagination sans borne et de son évident talent de conteur, ce jeune artiste, arrive à débarrasser son roman graphique des clichés habituels, restituant parfaitement les contours d'une génération qui fait fi du genre et des codes hétéro/genrés ( encore énormément présents dans la bande dessinée !). On y croisera donc des personnages aux relations ouvertes, une femme à barbe ( sans que cela soit étrange, admirez le tour de force !), une autre vivant en trouple ( pour ceux qui ignorent la définition de ce mot qui deviendra bientôt un marronnier dans nos news magazines, tapez-le dans Lilo ( un moteur de recherche plus alternatif que Google)). Et son dessin est au diapason, rond sans l'être, sensible et fort à la fois, rappelant parfois le manga mais aussi Alix de Jacques Martin ( regardez le héros sur la couverture), épousant parfaitement son récit pour rendre l'ensemble totalement épatant.
Je l'avoue, et cela me réjouit, voir un jeune auteur nous offrir une oeuvre d'une telle maîtrise fait chaud au coeur, et nous prouve que décidément en Bande Dessinée, l'avenir est plus que prometteur ! Un seul mot ( ou presque ) pour conclure : Lisez " Ces jours qui disparaissent ", il serait étonnant que vous le regrettiez ! ( et vous risquez de disparaître quelques heures tellement vous serez absorbé(e)s.)

Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (4)
Auracan   19 octobre 2017
Avec un dessin réaliste plutôt épuré, laissant place à la dramatique du sujet, Thimothée Le Boucher développe un univers surréaliste qui ne laissera personne indifférent. A découvrir !
Lire la critique sur le site : Auracan
BoDoi   29 septembre 2017
Un récit brillant, audacieux, mais qui ne néglige jamais l’émotion. Une des BD les plus marquantes de 2017.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDZoom   26 septembre 2017
Voici un étonnant roman graphique de près de 200 pages sur la schizophrénie et la dissociation identitaire, sous couvert d’un récit fantastique (et même futuriste) où le héros se retrouve un beau matin avec des pertes de conscience, mais pas de connaissances.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario   25 septembre 2017
Une très belle histoire, un magnifique roman graphique que je vous encourage à découvrir.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
marina53marina53   24 novembre 2017
Parfois il faut se forcer à faire des trucs désagréables pour être récompensé à la fin.
Commenter  J’apprécie          261
boumabouma   01 novembre 2017
Je veux que cette nuit ensemble soit éternelle.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Timothé Le Boucher (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Timothé Le Boucher
Payot - Marque Page - Timothé le Boucher - Ces jours qui disparaissent
autres livres classés : personnalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2818 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
. .