AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213677239
Éditeur : Fayard (28/08/2013)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 67 notes)
Résumé :
D’ordinaire les amis imaginaires s’éteignent de mort naturelle, peu à peu négligés par ceux qui les ont inventés. Pas Boddah. Pendant les vingt-sept années de sa courte vie, Kurt Cobain n’a jamais cessé de s’adresser à son double. Du coup de foudre entre l’icône grunge et Courtney Love à leur mariage à Honolulu au milieu des touristes obèses ; des tournées triomphales aux soirs de doute, Boddah a tout vu et tout entendu. Il tenait tête à Kurt quand il le fallait, os... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
bookworm23
  22 octobre 2014
Sous le charme de la critique de Gérard Collard, sur le site de la griffe noire, qui recommandait vivement ce livre, j'ai décidé de faire cette expérience de lecture.
Certains livres marquent nos vies de lecteurs, et pour ma part celui-ci en fait partie.
Il raconte la vie amoureuse de Kurt Cobain et de Courtney Love. Pas besoin d'être un spécialiste de Nirvana, pour aimer ce récit. C'est 'histoire d'un amour complexe où s'invite une troisième personne : la drogue qui sans cesse unit puis désunit ce couple.
La plume de l'auteur est sublime et nous met sous l'emprise de l'intrigue, des personnages puissamment présents. Kurt Cobain est très bien décrit, un adolescent en regret de son enfance, à vif dans un corps d'adulte. Très bien documenté, ce livre nous renseigne également sur la vie de ce couple de célébrité, et nous fait partager des moments virtuels de création avec le grand maître Cobain.
Un petit bijou littéraire !
Commenter  J’apprécie          120
svecs
  18 décembre 2018
Cette lecture fut le fruit d'un achat compulsif dans une bouquinerie.
La photo de Kurt Cobain sur la couverture et l'accroche orignale (le récit est raconté du point de vue de Boddha, ami imaginaire de Kurt Cobain, à qui il addressa sa lettre de suicide) m'avaient intrigué.
Même si je suis en plain dansla plage générationnelle de Kurt Cobain, la déflagration Nirvana coïncidant avec la fin de mon adolescence, je ne fus alors pas particulièrement sensible au mouvement grunge. C'est par la suite que j'ai redécouvert la musique de Nirvana. je n'borde donc pas ce livre avec la passion du fan de la première heure, mais avec la curiosité d'un amateur.
Premire surprise, je m'attendais à une biographie de Kurt Cobain. Ce livre ne s'intéressequ'aus dernières années années de sa vie, coïncidant avec lesdébuts de Nirvana et de sa rencontre avec Courtney Love.
Kurt et Courtney...
Ils sont un peu aux années 90 ce que Sid & Nancy sont au mouvement punk ou John et Yoko aux années 60.
Couple sulfureux, destin tragique et une forme de polarisation entre ceux qui accusent Courtney Love d'être seule responsable de la déchéance de Kurt Cobain et ceux qui la défendent.
C'est là qe ce livre part en vrille. je n'ai pas vraiment d'avis sur la question. Ce que je sais de Kurt Cobain me fait penser qu'il n'avait besoin de personne pour se foutre en l'air. L'auteure se place pleinement de le camp des défenseurs de Courtney, expliquant que c'est Kurt qui a initié sa femme à l'héroïne, et non le contraire comme le prétendent les accusateurs de Courtney. Tout le livre se déroule avec l'image d'un Kurt Cobain sombrant inexorabement malgré les efforts de sa femme pour le faire sortir du trou, sans jamais réussir. Les choses sont-eles aussi simples? Passé une première partie montrant une Courtney Love forte en gueule et volontaire, son rôle se résume ensuite rapidement à ceui d'une épouse et mère paumée et evanescente qui n'a plus rien de la femme forte des débuts. Parler d'un couple en effaçant l'un deses composants fait perdre beaucoup d'intérêt à cerman. D'atantque du point de vue musical, il apparaît souvent approximatif et peu intéressant. Il est par exemple assez frusrant de voir défiler des paroles de chansons sans même en donner les crédits ou en proposant des traductions approximatives.
On en vient à suivre junkie pathétique sans qu'il prene jamais une vériable dimension artistique. Ce livre parle d'un créateur qui ne crée pas, d'un couple qui n'est que peu montré et qui n'arrive même pas à tirer un parti intéressant du personnage de Boddha.
Sans intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
-boubou-
  20 janvier 2015
Boddah était l'ami imaginaire de Kurt Cobain et c'est à lui que Kurt avait adressé la lettre retrouvée près de son corps à sa mort.Étonnamment, Boddah parle beaucoup de courtney love, la faisant presque passer pour une victime des troubles bipolaires de son maniaco-dépressif de mari. Etant une grande fan de Kurt Cobain , j'ai beaucoup lu autour de Kurt Cobain et Nirvana, je pense connaitre pas mal de chose notamment sur courtney love et c'est bien la première fois qu'elle est décrite comme une sainte, encaissant les humeurs de Kurt...Les quelques anecdotes racontées sont écrites avec beaucoup de style et d'humour et le regard de Boddah sur Kurt enfant est très attendrissant. A lire même si gros bémol sur la (grosse) partie courtney love. (grosse déception je n'avais pas du tout envie de lire sur elle ! J'aurais aimé en apprendre plus sur Kurt , apprendre autre chose que son coté drogué et barré, car il avait aussi un coté spirituel et ce n'était pas quelqu'un d'inculte ni d'inhumain comme ce livre peu parfois le faire penser, il est décrit dans ce livre comme quelqu'un qui se fout de tout , l'auteur n'a rien compris, au contraire il était hypersensible et très anxieux du monde dans lequel il vivait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
bananenstrat
  08 avril 2017
Pour moi, comme pour beaucoup d'enfants des années 90 et issus de la classe moyenne occidentale, Kurt Cobain est un personnage mythique. Je me suis souvent demandé comment on pouvait être broyé par la gloire au point de vouloir mettre un terme à sa vie.
Depuis 1994 je chasse donc, plus ou moins volontairement, les indices qui pourraient m'aider à comprendre cette tragédie.
Ce roman se propose de nous faire revivre les dernières années de la rockstar délavée, du point de vue omniscient de son ami imaginaire, auquel il a adressé sa lettre de suicide : Boddah.
Le choix de ce point de vue offre donc des potentialités étendues pour boucher les trous présents dans les biographies classiques. L'auteur aurait pu s'en servir pour magnifier le personnage, en brodant les éléments d'une tragédie classique.
Malheureusement, il n'en est rien. Héloïse Guay de Bellissen mêle des instants rapportés et des moments issus de son imagination, mais ne réussit pas à faire un tout cohérent des deux.
D'un côté on a les marches successives qui jalonnent une descente aux enfers entre lesquelles viennent s'intercaler des scènes potaches, où l'on ressent la jubilation de l'auteur à créer des situations mais qui n'apportent rien à la mythologie, voir qui tombent mal à propos.
D'autre part l'auteur soutient une vision plutôt féministe du couple Kurt-Courtney, mais imagine aussi Courtney attendant le retour de ses hommes dans sa cuisine… Problème de cohérence donc.
Il y a également plusieurs anachronismes qui peuplent le livre et le rendent toujours moins crédible.
De mon point de vue ce roman vaut par son thème : c'est toujours agréable de côtoyer de gens aussi illustres que le groupe Nirvana, mais la réalisation est assez légère et en diminue grandement l'intérêt.
Je recommanderais ce roman à un ado amateur de rock (Ca existe encore?), mais il ne s'agit pas de littérature sérieuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Evelyne73
  21 décembre 2014
J'ai lu mon cadeau de Noël avant l'heure. Pas bien !! Ouais, je sais. Peut-être qu'un jour, à l'instar de Boddah, l'ami imaginaire de Kurt Cobain, le mien vous racontera ma vie dissolue et rebelle de dévoreuse de livres qui a succombé à la tentation d'ouvrir son cadeau, de le lire, et de le chroniquer.
Boddah est le témoin (il en a de la chance) de la courte mais si riche vie de Kurt Cobain. Il a eu l'immense chance de partager les joies, les peines et les coups durs du rockeur.
Aujourd'hui, Boddha retrace dans ce merveilleux roman le parcours de cette méga star.
Il nous raconte aussi, le coup de foudre entre Kurt Cobain et Courtney Love.
Une très belle histoire, dans laquelle s'entremêlent des scènes réelles et imaginaires, de vraies conversations et des dialogues inventés.
Un vrai coup de coeur. le NIRVANA !! Un cadeau ‘ROCK'n'ROLL pour Noël.
Conseil : Ne pas le placer sous le sapin trop tôt.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Lilith-is-readingLilith-is-reading   07 mars 2015
Je ne sais pas où tu es, je sens ta présence sur Terre sans que tu y sois. C'est comme si tu étais dans l'océan et moi sur la terre ferme. J'échangerais bien le siècle contre le rire d'un enfant ou des nouvelles de toi. J'ai l'impression d'avoir passé toutes ces années à te regarder sombrer en silence tout en hurlant to nom. Je crois savoir où tu es et j"espère que tu en reviendras. Tu m'as bien baisée, putain, tu disais qu'on fera tout ensemble, même crever, même vivre. Ne te bousille pas s'il te plaît, je ne pourrais pas le supporter. Ne me fais pas ça, ne nous fais pas ça. Pas à moi. Même les grands brûlés peuvent avoir froid, tout est possible si tu choisis le bon chemin en toi. Ne m'oublie pas, s'il te plaît, ne m'oublie pas. Et fais pas l'con sans moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
romain29romain29   21 septembre 2013
"Voilà ce que je suis: je suis le produit imaginaire d'un gosse chétif né dans une ville de bûcheron nommée Aberdeen. Je suis le bon génie d'un orphelin de l'amour-propre, je suis le terrain vague d'un gamin sans jardin d'enfance, et qui a une balançoire à la place du coeur, je suis l'ami parfait puisque je ne peux pas baiser sa femme, je suis lui, et lui est moi. Nous nous appartenons. Nous sommes."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
boummamaboummama   29 mai 2016
On peut aimer différemment. Il faut défigurer l'autre pour le reconnaître. Faire saigner l'autre sans la douleur: lui faire dire qui il était petit, de qu'elle perte il guérit, de quelle évidence il provient. C'est comme ça qu'on tombe amoureux. C'est comme ça qu'on peut admirer l'autre: quand il se dévoile et qu'il est encore habillé.
Commenter  J’apprécie          00
boummamaboummama   29 mai 2016
La came, je crois ne rien avoir vécu de pire, c'est comme une blessure au ralenti. C'est creuser son visage, tendre la peau vers ses os, se décomposer vivant.
Commenter  J’apprécie          10
boummamaboummama   29 mai 2016
Nirvana, c'était l'accident, le trauma, une tornade organisée. Et malgré tout ça, tout ce bordel, ils étaient carrés, ils donnaient ce qu'on attendait d'eux: de la vraie musique, un vrai pansement sur une vraie plaie, un instant créé pour mépriser le monde tout en créant le leur.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Héloïse Guay de Bellissen (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Héloïse Guay de Bellissen
SMEP 2016 - Héloïse Guay de Bellissen
autres livres classés : nirvanaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
386 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre
.. ..