AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marie Laureillard-Wendland (Traducteur)
EAN : 9782843044304
142 pages
Éditeur : Zulma (11/10/2007)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Taiwan, années cinquante. Atteint de tuberculose, hanté par les souvenirs de la guerre et les bombardements américains, Tiemin est soigné avec un grand dévouement par Wenhui, sa jeune épouse. Une fois guéri, il se voit impliqué dans une tempête politique dont il tient sa femme à l'écart. Une insidieuse angoisse s'installe, qui vient s'immiscer dans leur relation. La conjonction fatale de la maladie, de l'engagement politique et de la jalousie les pousse alors aux im... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
mayim
  31 décembre 2019
Ce court récit a pour toile de fond la situation politique de Taïwan dans les années 40 et 50. Je ne sais pas pourquoi il porte ce titre mais l'atmosphère y est en effet un peu lunaire et flottante.
L'ambiance est clairement douce-amère. Douce au début quand on suit la vie intérieure d'une jeune femme qui consacre son existence à son mari malade. Malgré le travail dur et incessant que cela représente, elle le vit comme son devoir et non comme un sacrifice. Bien sûr, la maladie a mis fin à tous ses rêves de jeune mariée mais elle a encore des espoirs pour le futur.
Et puis l'amertume gagne du terrain. Tous ses espoirs sont écrasés par l'attitude fuyante de son mari qui, une fois guéri, ne fait que s'éloigner de plus en plus de sa femme pour s'engager dans l'action politique. Il renaît alors qu'elle dépérit. Il y a une forme de passivité et de dévalorisation assez étranges chez cette femme. Elle est là où elle croit devoir être et ne bouge pas de cette place même quand elle est malheureuse et qu'elle a renoncé à tout. Elle semble avoir perdu son identité quand il n'a plus été nécessaire qu'elle soit l'infirmière de son mari. Elle paraît incapable de rebondir ou de se révolter et semble paralysée. Par dépit, par jalousie, elle finit par faire une petite action. Une petite leçon pour son mari, un petit cri pour exister et être considérée. Les conséquences vont totalement la dépasser et la laisser incrédule. Quelle ironie après tant de passivité.
C'est la description de cette femme et de cette ambiance qui fait le petit charme de ce roman. Je ne vais en garder un souvenir précis mais c'est une découverte de la littérature taïwanaise et une lecture agréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cherryblossoms
  31 mai 2019
J'ai aimé ce roman taïwanais, une première pour moi ! J'ai aimé le fait qu'il aborde des thèmes très différents : la maladie de celui qu'on aime, le sacrifice imposé alors, les relations amoureuses, l'engagement politique
J'ai également beaucoup apprécié l'ambiance du roman, que je ne saurais décrire. J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour le personnage féminin.
C'est un roman qui ne me laissera je pense qu'un souvenir vague, cependant je le conseille !
Commenter  J’apprécie          30
Myrinna
  06 mai 2012
Traversant le continent asiatique, je me suis arrêtée sur l'île de Taïwan. Pour moi, ce fût une belle découverte avec un côté exotique mais également historique. Récit de lune aborde plusieurs thèmes ; la maladie, la fin d'une relation amoureuse et les intrigues politiques des années après guerre (50-60) sur l'île de Taïwan.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MyrinnaMyrinna   06 mai 2012
Ancun doute, c'était lui. Pourtant, cette vision si lointaine et fugitive s'évanouit très vite. Elle n'avait pas eu le temps de le distinguer clairement, elle avait seulement entrevu dans le camion, sa chevelure épaisse et rebelle soulevée par le vent, puis il disparut Tiemin! Elle eut envie de crier son nom très fort, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Elle l'avait seulement appelé timidement, au fond d'elle-même. Le soleil monta lentement au dessus de leurs têtes et sécha ses yeux humides et ses lèvres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MyrinnaMyrinna   06 mai 2012
Sans en avoir pleinement conscience, elle avait été peu à peu mise à l'écart, elle ne parvenait plus à placer un mot ici ou là. Une fois, elle n'eut même pas envie de s'assoir et songea à abandonner Tiemin pour aller voir sa mère à Dadaoching.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : littérature taïwanaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Song fen Guo (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4064 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre