AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782213029849
386 pages
Fayard (04/11/1992)
4.45/5   22 notes
Résumé :
En écrivant ses Pensées, Marc Aurèle bâtit en lui-même une citadelle inaccessible aux troubles des passions.
Mais cette citadelle, où règne la sérénité, n'est pas une tour d'ivoire dans laquelle il se réfugierait en un égoïsme transcendant, elle est bien plutôt à la fois le haut lieu, d'où l'on accède à un immense champ de vision, et la base d'opérations qui permet d'agir au loin. Autrement dit, les Pensées sont le livre d'un homme d'action, qui cherche la sé... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
5Arabella
  18 mai 2021
Marc Aurèle, empereur entre 161 et 180 de notre ère, est souvent appelé l'empereur philosophe. Il a en effet étudié et a été un adepte du stoïcisme. Les siècles nous ont transmis Les pensées écrites pour moi-même, appelées communément Les pensées de Marc Aurèle. Les textes qui les composent, écrits en grec, ont sans doute été rédigés entre 170 et 180, à la fin de la vie de l'auteur. C'est un texte très important dans notre compréhension du stoïcisme, car nous n'avons plus que quelques extraits et citations du stoïcisme grec, et les seuls ouvrages philosophiques stoïciens parvenus jusqu'à nous viennent de quelques auteurs latins plus tardifs, dont Marc Aurèle. Pierre Hadot, grand spécialiste de la philosophie antique, a longtemps étudié Les pensées, dont il a donné une nouvelle traduction, et La citadelle intérieure est nourrie de la connaissance approfondie et intime de l'oeuvre de l'empereur latin. L'ouvrage que nous avons entre les mains, bien plus qu'une introduction, est une somme, un traité approfondi, concernant à la fois l'oeuvre et la personne de Marc Aurèle, mais aussi le stoïcisme dans son ensemble. Car pour éclairer et expliquer Les pensées, Pierre Hadot replace l'ouvrage dans la pensée stoïcienne dans son ensemble, et fait tout particulièrement le lien avec Epictète, dont Marc Aurèle semble suivre en bonne partie la pensée, telle qu'elle nous est parvenue grâce aux notes prises par Arrien pendant certaines de ses leçons.
Pierre Hadot rappelle à quel point, la philosophie dans l'antiquité était avant tout un choix, une discipline de vie, et non pas prioritairement la production théorique de doctrines et systèmes. Il présente Les pensées avant tout comme des exercices philosophiques, spirituels. D'où leur côté désordonné, un certain nombre de répétitions aussi. C'est avant tout un travail sur lui-même que Marc Aurèle consigne dans ces pages. Mais c'est le résultat, le reflet, de sa pensée, de son exigence philosophique, et à partir de ces exercices intimes, on peut reconstituer une doctrine, mais une doctrine mise en action en quelque sorte.
Elle s'appuie sur une structure ternaire, dérivée de la division de la philosophie stoïcienne en trois parties : la logique qui concerne le jugement ; la physique qui s'occupe de la nature ; et l'éthique qui doit régler l'action humaine. La logique et la doctrine de la connaissance sont centrales dans cette pensée. Pour les stoïciens, l'âme reçoit d'une manière passive des représentations du monde extérieur. Ce qui égare la plupart des hommes, c'est qu'ils portent sur ces représentations un jugement qui déforme, qui attribue une valeur, qui donne une importance, qui ne sont pas dans l'objet lui-même. Par la discipline de l'assentiment, le philosophe stoïcien s'exerce à dépouiller les objets extérieurs des jugements qui verraient dans ces représentation autre chose que ce qu'elles sont. Ce qui lui permet de s'affranchir, d'affirmer sa liberté, de construire sa citadelle intérieure. de se centrer sur l'essentiel : le seul bien, c'est le bien moral. Il faut s'efforcer, autant que c'est possible, d'agir avec justice au service des autres hommes, d'accepter avec sérénité les événements qui ne dépendent pas de soi (considérés comme indifférents) et de penser avec rectitude et vérité.
La discipline du désir causé par des stimulants extérieurs et la discipline de l'impulsion vers l'action qui en résulte, dépendent du jugement que nous portons sur eux. Si nous donnons leur vraie valeur aux choses (discipline de l'assentiment) nous sommes à même de reprendre le contrôle. La raison humaine se trouve ainsi en accord profond avec la Raison universelle. le Destin mène le monde, et non pas le hasard, les atomes comme chez les épicuriens : accepter et être en accord avec ce Destin, aussi cruel et incompréhensible qu'il puisse nous paraître à certains moments est aussi une des tâches du philosophe. Accepter qu'un certain nombre de choses ne dépendent pas de nous et les considérer comme indifférents, ne devant pas nous affecter, permet de se mettre à l'unisson du Destin.
Le philosophe stoïcien n'est pas un sage parfait et infaillible, il est sujet à l'erreur, comme les autres hommes. Mais l'essentiel est de faire de son mieux, d'essayer toujours de progresser sur le chemin. D'où l'importance des exercices du philosophe, de ces exercices que sont les Pensées. Beaucoup de choses ont été écrites, supputées, sur Marc Aurèle. Pierre Hadot, en revenant au texte, en lui donnant sens, trace en filigrane le portrait d'un homme attachant, honnête, exigeant avec lui-même. Terriblement humain.
Un livre remarquable, à lire et à relire, tant il est riche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Hekla_38
  26 avril 2015
Très bon, très bel ouvrage de Pierre Hadot, qui éclaire l'homme, la droiture d'esprit et les Pensées de l'empereur-philosophe. Ce livre décortique méthodiquement, méticuleusement les Pensées de Marc Aurèle. Il nous permet de décrypter leur véritable sens (en explicitant les 3 disciplines du désir, du jugement et de l'action) la "substantifique moelle" dont s'est nourrie l'homme de bien durant toute sa vie. Cet ouvrage illumine LA Bible du stoïcisme qui n'a pas pris une seule ride depuis 2 millénaires, pour qui s'intéresse à d'autres formes d'accession au bonheur que celles que nous laissent miroiter notre société de consommation.
Commenter  J’apprécie          110
anhj
  18 juillet 2022
Riche, rigoureux, abordable, presqu'indispensable à qui veut comprendre Les Pensées de Marc Aurèle, et au-delà le stoïcisme d'Épictète et ses relations avec celui de philosophes antérieurs.
Comme à son habitude, Pierre Hadot nous livre un travail d'une grande rigueur, tout à fait lisible et très complet. Il réussit le tour de force de nous présenter le texte de Marc Aurèle dans tout son contexte (historique, littéraire, politique et même psychologique) et de s'en servir comme base pour exposer la philosophie des stoïciens, dans sa pratique et ses discours (qui sont liés, naturellement). Tout simplement excellent.
Commenter  J’apprécie          60
overlandtrack74
  16 septembre 2018
Je pense chaque semaine qu'il faut absolument avoir lu ce livre au cours de sa vie
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
5Arabella5Arabella   18 mai 2021
L'ensemble des Pensées s'organise donc selon une structure - et, on peut le dire, un système - ternaire qui a été développé et, peut-être conçu par Epictète.
Ce système, cette structure ternaire, a une nécessité interne en ce sens qu'il ne peut y avoir ni plus ni moins que trois thèmes d'exercice du philosophe, puisqu'il ne peut y avoir ni plus ni moins que trois actes de l'âme et que les thèmes d'exercice que leur correspondent se rapportent aux trois formes de la réalité : le Destin, la communauté des êtres raisonnables, la faculté de jugement et d'assentiment de l'individu, trois formes qui, elles aussi, ne peuvent être ni plus ni moins nombreuses, et qui sont, respectivement, l'objet des trois parties du système que forme la philosophie : la physique, l'éthique et la logique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
5Arabella5Arabella   17 mai 2021
On se représente souvent le stoïcisme comme une philosophie de la certitude et de l'assurance intellectuelle. Mais, en fait, les stoïciens n'accordent qu'au sage, c'est à dire à un être extrêmement rare qui, pour eux, est plus un idéal inaccessible qu'une réalité concrète, l'impossibilité de se tromper et la sûreté parfaite dans ses assentiments. Le commun des mortel, dont font partie les philosophes (qui, à leurs propres yeux, précisément, ne sont pas des sages), doit s'orienter péniblement dans l'incertitude de la vie quotidienne, en opérant des choix qui semblent raisonnablement, c'est-à-dire vraisemblablement, justifiés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
5Arabella5Arabella   19 mai 2021
Quand il s'agit de l'interprétation des écrits de l'Antiquité et tout spécialement des Pensées de Marc Aurèle, il faut se garder de deux erreurs, diamétralement opposées, mais également anachroniques : héritée du romantisme mais toujours vivante de nos jours, l'une consiste à croire que l'auteur s'exprime totalement et adéquatement dans l'oeuvre qu'il produit et que celle-ci est tout entière à l'image et à la ressemblance de son créateur ; l'autre, très à la mode actuellement, considère que la notion d'auteur est périmée, que l'oeuvre a son autonomie et sa vie propre, et qu'on peut l'expliquer sans chercher à savoir ce que l'auteur à voulu faire ou dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
5Arabella5Arabella   15 mai 2021
Les stoïciens ne disent donc pas seulement : je ne sais pas si mon action réussira ; mais ils disent aussi : ne sachant pas à l'avance le résultat de mon action et ce que me réserve le Destin, j'ai dû prendre telle décision selon la vraisemblance, selon une estimation rationnelle, et non avec la certitude absolue de bien choisir et de bien faire.
Commenter  J’apprécie          100
5Arabella5Arabella   05 mai 2021
L'homme ordinaire se contente de penser de façon quelconque, d'agir au hasard, de subir en maugréant. L'homme de bien, pour sa part, s'efforcera, autant qu'il dépend de lui, d'agir avec justice au service des autres hommes, d'accepter avec sérénité les événements qui ne dépendent pas de lui et de penser avec rectitude et vérité.
Commenter  J’apprécie          105

Videos de Pierre Hadot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Hadot
Pierre Hadot : La simplicité comme exercice spirituel.
Pierre Hadot : La simplicité comme exercice spirituel. "La vie comme elle va" du 3 janvier 2002. Francesca Piolot s'entretient avec Pierre Hadot, philosophe, spécialiste du stoïcisme ancien et du néoplatonisme, professeur honoraire au Collège de France, il est l'auteur notamment de "Exercices spirituels et philosophie antique", "La citadelle intérieure", "Qu'est-ce que la philosophie antique ?"
"Le monde et la raison, dit Merleau-Ponty, ne font pas problème? Disons si l'on veut qu'ils sont mystérieux, mais ce mystère les définit, il ne saurait être question de le dissiper pour quelque solution, ils sont en-deça des solutions. La vraie philosophie est de rapprendre à voir le monde." Réapprendre à voir le monde en toute simplicité ? C'est à cet exercice spirituel que nous nous livrerons en compagnie de Pierre Hadot, philosophe, auteur notamment de "La philosophie comme manière de vivre".
La chronique du jeudi 3 janvier 2002: "la simplicité : la valeur d'une illusion" Sur le thème de La Simplicité, une méditation philosophique en trois temps : - Rien n'est simple - C'était si simple - Soyons simples !
+ Lire la suite
Dans la catégorie : StoïcismeVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie antique, médiévale, orientale>Stoïcisme (45)
autres livres classés : stoiciensVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
400 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre