AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782221192658
360 pages
Robert Laffont (13/10/2016)
3.63/5   42 notes
Résumé :
La révolte gronde dans la ville d'Hénoch. Pourquoi Elohim condamne-t-Il ses habitants ? Quelle est cette faute originelle dont ils subissent le châtiment sept générations plus tard ? Adam rejette toute la responsabilité sur Eve : la colère de Dieu, l'anéantissement promis... Une enquête est ouverte, le procès d'Eve se prépare. Les témoins de l'accusation se succèdent. Ils parlent de la mort et de la guerre, du deuil et de la famine auxquels les a soumis le renvoi du... >Voir plus
Que lire après ÈveVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Habituellement, j'aime beaucoup Marek Halter. Il a le don de faire vivre les personnages bibliques avec une écriture très poétique.
Mais là, j'ai été déçue. D'abord parce que ce livre s'intitule EVE et qu'on ne la rencontre que dans les dernières pages. J'ai l'impression d'avoir été flouée, on m'a fait une promesse, j'y ai cru et je n'ai pas eu ce que j'attendais. Un livre sur Eve presque sans elle !
Et pour arriver jusqu'à cette femme tant attendue, il en a fallu des pages et des turpitudes. J'ai trouvé ça terriblement long...
Bref, je n'ai pas ressenti la magie qui m'avait enveloppée pendant la lecture des autres livres de l'auteur. Mais comme l'écriture est toujours là, je ne peux pas mettre moins de 2 étoiles.
Commenter  J’apprécie          220
Voila une histoire originale,qui remet Eve à sa place de femme;ce n'est pas l'histoire de la femme scandaleuse mais l'histoire de la femme qui a permis la vie telle qu'on la connnait,qui a permis al'homme de se connaître tel qu'il est et non comme Dieu l'a cree.
Dieu,le diable sont les amis de la femme;ils lui ont permis d'etre un personnage extraordinaire,permis d'etre celle par qui l'histoire arrive.
Merci a Marek Halter de remettre le role de la femme dans son contexte et de nous livrer ce message d'espoir,de permettre a la femme d'etre rehabilitee apres autant de siecles!!!Surtout dans les religions du Livre ou la femme est responsable de tous les maux!!!
C'est un livre a lire absolument
Commenter  J’apprécie          182
Quand j ai vu l'affiche de ce roman, il fallait que je le lise. Pourtant Marek Halter n'était pas un écrivain que j'avais déjà lu. En revanche, un roman dont le titre est celui de la première femme (Pandore chez les Grecs) dans le contexte actuel, où les violences faites aux femmes sont banalisées et où la société se déchire, se meurt au nom de la religion... et bien moi aussi tel Nahamma je voulais entendre Ève et comprendre.

Oui Nahamma va être guidée vers Ève par Elohim (YHVH) qui s'exprime par la Grande Mère Awan après le meurtrie de Caïn.
Ouh qu'il me fallut un arbre généalogique moi qui suis certes baptisée mais non pratiquante avec des notions rudimentaires (chacun ses croyances, les miennes refusent qu on tue en leurs noms). Donc Dieu alias YHVH ou Elohim pour les gens du pays de Nôd, a créé Adam, l homme parfait, qui régnait en Maitre dans le jardin d' Éden. Puis de sa côte, il a créé Ève la première femme : belle, qui réfléchit, curieuse aussi. ( super je sais de qui je tiens pour cette curiosité). de leurs amours sont nés Abel et Caïn . Puis Awan (la Grande mère) leur soeur et une fois chassés de l'Eden, est arrivé Seth le dernier fils. Abel et Awan étaient ensemble un joli couple que Cain jalousait n'ayant pas d autre femme pour lui. Il tua Abel pour récupérer Awan. C'est là que la famille fut bannie pour le pêché (rien à voir avec la pomme quoi que). Cain fut maudit et chassé au pays de Nôd. Il ne pourrait mourir avant d avoir engendré avec Awan 7 générations. La 6eme génération est celle à laquelle appartient la narratrice Nahama, fille de Lemech' et Tsilah, soeur de Tubal.

Un jour le corps de Tubal dont le visage était méconnaissable était allongé aux pieds de Lemech, son père qui bien qu aveugle, venait de tuer coup sur coup Cain (lors de la chasse que Tubal aurait pris pour un animal de voyant que la couleur rousse de la chevelure) et Tubal qu'il estima responsable de son geste envers leur aïeul. Chaque fois que Lemech avait commis un acte monstrueux il se réfugiait derrière la faute de l'un ou la volonté de l'autre. Ainsi après les accusations de sa femme Tsilah, il prétendit que c était la volonté de Elohim (Dieu). C est là qu apparaît Awan, femme de Cain, la Grande Mère, qui jette son terrible présage de morts sur tous les vivants mais qui en secret délivre un message de Elohim différent à Nahamma, elle sera la seule survivante et doit se rendre à l Ouest seule.

Bon pour en arriver là, c est à dire à la partie qui m'a intéressée, c'est 150 pages environ. Si je comprends le souhait de l'auteur de montrer le mal que porte en lui l'Homme, sa lâcheté, ses peurs. Personnellement ca m'a semblé très long.

Quant à la narratrice, je ne m'y suis jamais attachée. Évidemment j'étais impatiente de rencontrer Ève et Ève se faisait désirer .... ah les femmes...

Donc j ai repris le périple de Nahamma qui promettait des semer d'embûches (alors oui mais pas au sens où je l imaginais. Les embûches sont intrinsèques, nous ne sommes pas dans un livre d action ... tant mieux mais quand même). Enfin elle rencontre Seth qui doit la mener à ses parents. Et là déjà un des secrets est perceptible (volonté de l auteur je ne saurai le dire car c'est la première fois que je le lis).
Rencontre avec Adam et enfin Ève ( là je vous l avoue j ai eu peur ... 30 pages seulement avant la fin ...) puis on en apprend plus sur Noah ... sur Nahamma.
Et puis c'est la fin. le châtiment. le commencement.

Alors en terme de critique de l'humanité sous fond de roman c'est bien fait. En terme de lisibilité quand on a des notions rudimentaires en religion c'est accessible même si les noms des protagonistes ( en dehors de Adam Ève Seth Noah Abel et Caïn) sont compliqués.
Je n ai pas détesté, je ne suis pas non plus emballée.

Ça demande d'autres lectures pour s approprier ce style particulier.

En attendant Ève je t ai tant attendu que je ne peux mettre plus que 3 étoiles ...
Commenter  J’apprécie          20
Nahamma se réveille en sursaut. Dehors, les premiers rayons du soleil brillent déjà et commencent à éclairer la tente. Noah dort encore.
Quel cauchemar !
Elle se retourne vers ses deux petits. Sem et Cham n'ont pas bougé. Tout est calme. Dehors, l'arche attend dans les premiers feux du soleil et le ciel bleu rassure. Il n'y aura pas de déluge aujourd'hui.
Comment a-t-elle pu rêver tout cela ?
L'avenir ne reste-t-il pas plein de promesses ?
Dans son corps qui s'arrondit, c'est une vie nouvelle qui s'annonce. Il s'appellera Japhet. « Que deviendra le vivant qui sortira de moi ? ».

La prophétie de son homme remplit son coeur et ses pensées. Quelle étrange crainte que ce déluge redouté ! Quelle étrange décision de s'en protéger en construisant une maison flottante au cas où … !

Devenir la mère de toute l'humanité future lui remue le coeur. Pas étonnant qu'elle en rêve !

Ce n'est pas la fin du livre de Marek Halter, mais seulement la suite que la fin de son livre Ève m'a inspirée.

Marek Halter n'en dira rien.

Il laisse le lecteur là où le rêve s'achève. Entre l'ombre et la lumière, lorsque le rêve atteint son paroxysme angoissant qui provoque le réveil.

A ce moment où les questions se bousculent à la sortie du sommeil lorsque la conscience reprend sa place et essaie, vainement, de faire redéfiler le rêve insaisissable qui, quelques instants plus tôt, semblait parvenir à mélanger si clairement des personnes et des lieux d'époques différentes dans une cohérence qui ne peut subsister au réveil.

Le roman Ève de Marek Halter nous fait vivre dans un rêve de Nahamma, la femme de Noé.

Le tableau qu'il nous dresse des premiers temps de l'humanité est touchant et dramatique, mais rempli de beauté et de poésie.

On s'y croirait. C'est de l'impressionnisme et du surréalisme. Mais, le regard est lumineux.

La trame du rêve de Nahamma la transporte, loin dans le passé, au pays de ses ancêtres, mais s'achève dans le futur du déluge.

Ne soyez pas trop surpris de voir coexister Adam et Ève avec Noé, le temps de l'Eden et celui du déluge !

Car, en entrant dans le rêve de Nahamma, vous allez à votre tour effectuer un fameux voyage dans les débuts de l'humanité.

L'écriture de Marek Halter est magnifique et les 350 pages qu'il nous propose sont une gourmandise trop vite passée.

La culture biblique et historique de Marek Halter est brillante.

Et, comme dans nos propres rêves, le rêve de Nahamma se nourrit d'un réel bien concret et nous offre une fresque historique à travers de multiples détails imaginaires qui nous rapprochent davantage du réel qu'un récit plus réaliste ne pourrait le faire.

Il nous ouvre à la seule connaissance du passé qui nous soit possible, celle dont les détails imprécis permettent par leur imprécision même de toucher plus près le réel concret de ce qu'a pu vivre et rêver une ancêtre lointaine nommée Nahamma.

Le roman de Marek Halter n'a pas choisi le chemin facile qui aurait consisté à imaginer une histoire qu'il aurait greffée sur les détails d'une lecture littérale strictement respectée du récit de la Genèse, même s'il est rempli de tels détails.

Comme le récit biblique du jardin d'Eden nous y invite lui-même, il nous fait sortir des perspectives trop cérébrales pour nous faire entrer dans une vision où nous pouvons être davantage ouverts à des réalités au-delà de nous-mêmes.

Et, dans l'univers du rêve, il nous donne de pouvoir toucher un peu mieux une réalité historique autant qu'une réalité spirituelle des origines de notre humanité.

Merci Marek !
Commenter  J’apprécie          00
Marek Halter est l'un de mes auteurs favoris, j'ai lu pratiquement tous ses livres. Quand j'ai vu qu'il avait écrit un livre sur Eve, j'étais plus qu'impatiente de le lire, j'avais tellement adoré ceux de la Bible au féminin, je me suis dit que celui-ci serait dans la même lignée, et je l'ai vraiment adoré.

Dans ce livre, il n'est pas question de Eve à proprement parlé mais de Nahamma, c'est d'elle que nous allons découvrir l'histoire, celle d'Eve et tout ce qui entoure cette femme mystérieuse. Tout commence à Hénoch, là ou Nahamma vie auprès de sa famille, c'est de ce village qui aura vu naitre les descendants d'Adam et Eve que tout va être bouleversé et réécrit.

Nahamma est un personnage qui va vivre beaucoup de bouleversements, et par son récit, nous raconter ce qu'il s'est vraiment passé avant le déluge et le recommencement du monde. C'est elle qui aura la lourde charge de partir à la rencontre de celle qui a engendrer les Hommes, celle qui a fait croquer le fruit défendu à Adam et qui est vu comme la cause de leur bannissement du Jardin d'Eden.

C'est un livre où l'on entre très facilement dans l'histoire, où l'on se laisse porter par les mots et entrer dans ces « légendes ». C'est une lecture tout en émotions et révélations, on part nous aussi à la rencontre de Ceux qui nous ont fait naitre, et apprenons ce qu'il s'est vraiment passé dans ce jardin et qui aura valu la foudre de YHVH.

C'est une lecture parfois déroutante, lorsque l'on voie de quelle manière Adam traite Eve, comment il la considère Elle ainsi que ses descendants. Je m'attendais a découvrir un homme aimant et protecteur, j'ai vite déchanté, mais Eve par contre, la façon Nahamma nous la décrie m'a conquise, tout comme la jeune femme qui nous livre ses souvenirs et ses douleurs. C'est vraiment très intéressant de la suivre et de voir la façon dont elle a fait face à tout ce qui va lui être livré et infligé.

Bien que croyante, je ne suis pas une férue de religion, et ce qui est appréciable avec Marek Halter c'est qu'il nous apporte un point de vue diffèrent de ce qui nous a déjà été raconté. le point de vue de celles qui ont participé à cette religion, celles qui sont les mères, les femmes de ces hommes qui ont servis à construire ces croyances et tout cela sans nous endoctriner ou encore nous imposer son jugement. Il apporte juste des réponses ou comble des blancs de manière romancée et complètement accrocheuse.

Les livres de cet auteur sont assez spirituels, nous font nous poser des questions et nous remettre en question, ils nous ouvrent les portes de certaines vérités et nous permettent aussi de réfléchir à ce qui est vraiment indispensable. J'ai vraiment adoré lire ce livre et retrouver cette plume qui a encore une fois su me captiver. C'est une très belle histoire, à la fois douloureuse et pleine de promesses, émouvante, touchante parfois éprouvante mais tout à fait en accord avec le sujet.

Si vous n'avais pas encore lu cet auteur il faut vraiment que vous le découvriez, chacun de ses ouvrages m'ont fait rêver grâce à ces paysages et sa façon de mettre en avant les femmes de n'importe quelle culture qu'elles soient. Il fait partie de ceux pour qui j'achète les livres sans même avoir lu le résumé.



Lien : http://www.livresavie.com/ev..
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec
16 janvier 2017
L’écrivain a été porté par une envie intense de rendre justice à Ève pour écrire ce roman fascinant où sont abordés des grands thèmes de l’humanité.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
-Si ta faute ne nous avait pas chasse du jardin,Cain et Abel seraient ici,vivants,comme Seth.Le bonheur serait tout entier.
-De quel bonheur parles-tu Adam?L'Eden ne contenait aucun bonheur.La vie n'y etait pas vivante.C'est moi,Eve,qui a engendre le veritable vivant.YVHV ne m'a-t-il pas appelee"Eve,mere des vivants?".Et toi,le desir de la vie,tu ne l'as pas connu avant que nous arrivions ici,hors de l'Eden.Avant,tu n'etais que du parfait dans le parfait.Mais un jour,grace à moi,dans le jardin,tu as dit à YVHV:"je suis nu,quelle honte.La femme m'a mis à nu".Et voila,pour la premiere fois,en meme temps que la nudite,le gout de la vie...
Commenter  J’apprécie          80
Noah se releva.. son ton fut, selon son habitude, calme, affectueux. Mais ses mots furent si terribles qu'ils me vrillent encore les oreilles :
- gens d'Henoch, dit il, ne vous trompez pas ! Le châtiment de YHVH qui s'abattra sur le pays de Nôd, ici et partout sous Sa Paule, n est pas la faute d'Ève ni celle d'Adam. C est la nôtre.
"Le bon et le mauvais, nous le connaissons. Vous le connaissez. YHVH nous l'a enseigné. Le choix nous est donné, au contraire des bêtes et des idolâtres qui l'ignorent. Alors, pourquoi tant de violence, tant d'injustice ?
"Vos plaintes montent de partout', mais où est votre innocence ? Les insultes et la haine, vous les avez pratiquées. Le mensonge, vous vous en êtes rempli la bouche. Le mépris, l'humiliation, le viol des femmes, la violence sur les faibles empestent nos narines depuis mille ans.
" la guerre, vous l'avez faite. Eventrer les enfants, vous l'avez fait. La ruine et la desolation, vous les avez semées.
"Alors YHVH dit : " Je regrette d'avoir fait ces hommes. L'erreur est sur Moi, et la douleur je la prends sur Moi en effaçant ce qui est mal conçu."
Commenter  J’apprécie          20
Là-bas, depuis leur cercle de feu, depuis le vacarme de leurs tambours en peau d'homme et de leurs obscénités, certainement les idolâtres virent le grand mur d'Hénoch s'illuminer. Certainement, ils entendirent la puissance des sons de Youval autant que la force de nos chants. Plus tard, certains assurèrent que, dans le cercle de feu de nos ennemis, le silence se fit même avant que notre sarabande eût accompli le tour de la muraille. Mes mains liées à celle de Yaval, à celle de Noadia, je m'époumonais, je sautais, je courais dans les sons merveilleux que Youval semait derrière lui en une pluie de bonheur.
Commenter  J’apprécie          30
Malgré son apparence,Adam est si vieux qu'il s'echauffe des qu'on lui parle du jardin d'Eden et de la faute qui l'en a chasse.Il se croit tout-à-fait innocent.Jusqu'a ce qu'il plie le genou devant YHVH;jamais il n'admettra en avoir accompli sa part.Pour lui,Eve est la seule fautive.
Commenter  J’apprécie          70
Tu as oublié que c'est moi,Adam,né de la volonté de YHVH,qui t'ai engendré!Moi,Adam,né a l'égal de YVHV,qui t'ai nommé.Moi!
-Si j'étais sortie de ton corps,la faute dont tu parles ne t'incomberait-elle pas aussi?
-Vous,gens d'Henoch,qui êtes venus de si loin pour nous voir,pour nous entendre,sachez qu'Adam ne m'a pas engendrée.Il ignore tout de l'engendrement.YVHV s'est servi de lui,c'est tout.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Marek Halter (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marek Halter
Marek Halter livre un message bouleversant d'amour, de mémoire et de paix. Musique inédite composée par Nathaniel Mechaly.
En savoir plus https://bit.ly/dans-tes-yeux
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (131) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1824 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *}