AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081359235
Éditeur : Flammarion (22/04/2015)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
« Aux gens qui, pour m?avoir vu avant et après la greffe, me disent : "C'est le jour et la nuit", je réponds : "C'est la nuit et le jour plutôt." La greffe m?a sorti d?une longue nuit où m'avaient enseveli les déformations, les regards et les moqueries, une nuit de trente-cinq ans dont je ne voyais pas la fin. Depuis l'opération, je vis de ce jour que je n?espérais plus. Anonyme dans la foule, je ne suis plus celui qu?on dévisage avec effroi et cruauté. Je suis un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Patpepette
  29 décembre 2016
Cela fait pas mal de temps que j'ai ce livre est dans ma PAL, une amie me l'avait conseillé et étant handicapée physique moi-même, je souhaitais le découvrir. Mon avis est assez mitigé, certes je suis très admirative du long combat et des souffrances qu'a connu l'auteur. J'ai très bien compris les moqueries, l'impression d'être considéré comme un pestiféré, les frustrations. D'autre part, des questions comme : Pourquoi moi ? Je n'ai pas mérité ça ? Tout cela je l'ai ressenti parfois dans mon parcours de vie. Autre côté
appréciable ce témoignage ne dégage à aucun moment un côté « pathos ». Les explications des différentes
étapes qu'il a dues subir sont très intéressantes et montrent le courage dont il a dû faire preuve. Et encore le
mot courage me dérange parce qu'au fond a-t-il eu vraiment le choix ? Je tiens tout de même à préciser que
ce récit aussi difficile soit-il est essentiellement axé sur la greffe de visage que cet homme a subi. J'aurais aimé
qu'il y ait plus « d'à côté » donner davantage de détails sur les réels changements de sa vie sociale. Certes sa
vie à été transformé mais je trouve que cette partie aurait eu le mérite d'être davantage développée.
Un témoignage admiratif mais à mon sens trop axé sur l'aspect purement médical. Un récit qui peut
faire prendre conscience aux gens valides des difficultés que la différence peut engendrer dans le quotidien
de celui qui le vit.
Ses écrits m'ont interpelé bien sûr, mais je n'ai pas réussi à ressentir de réelles émotions et pourtant son parcours est exceptionnel… Simplement le titre : « T'as vu le Monsieur ? » Résonne en moi car j'ai si souvent entendu : «T'as vu la dame ? » Malgré cela j'ai été un peu déçue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cathy13600
  15 juin 2015
J’ai acheté ce livre pour en apprendre plus sur la recherche médicale et non pour m’apitoyer sur le sort de l’auteur.
Vous trouverez peut-être que je manque de compensions en disant cela mais étant moi-même handicapée moteur en fauteuil roulant, je ne peux avoir pitié en lisant ce genre d’histoire car je sais bien, pour l’avoir vécue que c’est le dernier des sentiments que l’on souhaite susciter quand on est « différent ».
Par contre, j’ai apprécié son style d’écriture.
Admiré son courage face à l’adversité, son parcours médical (et je sais de quoi je parle).
A lire absolument pour les personnes qui veulent se documenter et non qui cherchent du pathos.
Petit clin d’œil à M. Hamon : j’ai adoré le titre " t’as vu le monsieur ? " et compris tout de suite sa signification car j’ai malheureusement connu « t’as vu la dame ? "
Commenter  J’apprécie          40
Vermeer
  16 mai 2015
"Chaque homme porte en lui la forme entière de l'humaine condition" écrivait Montaigne. Cela devrait être évident et pourtant...Une greffe de face a permis à Jérôme de retrouver un visage et par là-même de se retrouver lui-même. Témoignage très émouvant mais attention pas de l'émotion et du pathos faciles tels qu'on les pratique aujourd'hui et qui sont oubliés très vite. Non de l'émotion basée sur la réflexion, la seule qui peut marquer durablement. Comment notre société de l'image rejette ce ou celui qui est différent alors qu'on ne cesse de nous parler du droit à la différence, du respect, du vivre ensemble qui doivent se pratiquer et non s'énoncer comme des paroles creuses. Don d'organe, avancées médicales, réflexions sur le lien entre visage et identité ou personnalité, souffrances endurées mais jamais de victimisation. Une sacrée personnalité comme on voudrait en trouver davantage. Je lui souhaite le meilleur, il mérite aussi à l'avenir d'aller au-delà du simple "Jérôme, greffé de la face" car il n'est assurément pas que cela. C'est la greffe qui lui a permis de "réintégrer le genre humain" (sic) mais sa personnalité est bien plus riche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ROUMANOFFBE
  31 août 2015
Poignant et courageux témoignage d'une cruelle réalité lorsque, comme l'auteur, on est atteint d'une maladie incurable et que la médecine vous utilise comme cobaye consentant parce qu'elle est encore impuissante à trouver des moyens de guérison pour votre maladie particulière et qu'en tant que patient, vous n'avez pas vraiment d'autres choix que de vous laisser tenter par le peu que la médecine vous propose.
le récit nous explique aussi que en réparant d'un côté, c'est un autre qui flanche, à voir où se situe l'équilibre de chacun dans sa souffrance propre.
Commenter  J’apprécie          42
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
PatpepettePatpepette   29 décembre 2016
Chaque fois que le physique de l'autre n'entre pas dans la prétendue norme, on utilise une langue de bois destinée à aplanir le plus possible sa spécificité.
Commenter  J’apprécie          20
cathy13600cathy13600   02 mai 2015
On ne me dévisage plus.
Aucun enfant pour me montrer du doigt et s'écrier : T'as vu le monsieur ?
Commenter  J’apprécie          20
PatpepettePatpepette   29 décembre 2016
Les mois se sont succédés et, au fil du temps, mon jugement sur l'adresse a évolué. De c'est bien , je suis
passé à c'est très bien, puis c'est parfait pour finir à c'est génial.
Commenter  J’apprécie          00
PatpepettePatpepette   29 décembre 2016
Est-ce vraiment possible ? On ne me remarque plus.
Je marche dans la foule et, pour la première fois de ma vie, je suis un anonyme parmi les anonymes.
Commenter  J’apprécie          00
PatpepettePatpepette   29 décembre 2016
Le professeur Lantiéri Marie : c'est le premier regard qui sera le plus important pour vous, et ce sera celui de votre mère.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jérôme Hamon (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Hamon
Actu Mangas : Interview de Jérôme Hamon
autres livres classés : médecineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
137 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre