AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072623448
Éditeur : Gallimard (05/04/2018)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Un soir d'été, onze personnes embarquent à bord de l'avion privé de David Bateman, un magnat de la presse. Onze privilégiés, dont Scott Burroughs, un artiste peintre sur le retour. Seize minutes plus tard, l'avion s'abîme en mer, entre l'île de Vineyard et New York. Deux personnes survivent miraculeusement à la catastrophe : Scott, et JJ Bateman, quatre ans, désormais orphelin et héritier d'une immense fortune. L'enquête sur les circonstances du crash débute sous le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  26 janvier 2019
Quoi de plus banal que d'utiliser un jet privé pour rentrer de sa résidence secondaire et ainsi éviter les affres des embouteillages pour atteindre le ferry ? Le 23 août 2015, David Bateman, propriétaire d'une chaîne de télévision de caniveau, sa femme, ses deux enfants, rejoignent New-York après un week-end passé sur l'île de Vineyard, villégiature de milliardaires. Ils ont invité les Kipling, un couple d'amis, à partager leur voyage. A la liste des passagers, il faut ajouter Scott Burroughs, un peintre au bout du rouleau, voire du pinceau, qui s'est lié d'amitié avec Maggie Bateman au marché bio de Vineyard, ainsi qu'un pilote, un co-pilote, une hôtesse de l'air et un garde du corps armé jusqu'aux dents. 11 personnes qu'une coïncidence létale réunit dans une carlingue qui s'abîme dans l'océan après 15 minutes de vol pour se transformer en cercueil pour 9 d'entre elles. Dans la nuit noire, au milieu de débris en flammes, Scott survit miraculeusement comme J.J., le fils de 4 ans des Bateman. Le peintre dont la vie est justement un naufrage, qui lutte depuis des années pour garder la tête hors de l'eau, nage jusqu'à la côte située à des kilomètres du crash, le petit garçon agrippé sur son dos.

Après cet exploit nautique, il doit affronter d'autres lames de fond, judiciaire et médiatique, et découvre qu'il y a bien plus de requins sur terre qu'en mer. Le FBI, le bureau d'investigation sur les accidents aériens, les journalistes, s'emparent du drame, monté en épingle en raison de l'importance financière des victimes. Bill Cunningham, présentateur vedette d'ALC et poulain de feu David Bateman son propriétaire, est prompt à transformer un feu de poubelles en brasier, à échafauder des thèses complotistes pour obtenir une audience record et asseoir son statut usurpé de Dieu du scoop. Faute de compétences, il manipule les faits pour en faire des élucubrations qu'il confond avec le Watergate. Scott, l'héroïque bad boy devient une créature des media, un insecte sous leur loupe ultra grossissante, une victime piégée à épingler sur un tableau de chasse ; son intimité, sa vie privée volées, il n'est plus qu'un personnage de reality show, assiégé. Une question surnage : que s'est-il passé dans l'avion ?

Quel roman mais quel roman ! Une construction implacable, une enquête minutieuse et documentée sur les accidents aériens, des personnages tous intéressants, un suspense retors, complexe, un style élaboré, intelligent, mais surtout une invitation à s'interroger sur le rôle ou l'importance dans nos vies de la politique, des media, de l'argent, de la famille et même de l'art. Noah Hawley est le brillantissime créateur de Fargo la série. Son premier roman, Le bon père prouvait déjà ses qualités exceptionnelles d'écrivain, validées avec Avant la chute. A découvrir, absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          596
mimo26
  17 octobre 2018
Tout commence par un miracle, un truc incroyable : Scott Burroughs sort indemne, ou presque, du crash du jet privé où il avait pris place. Et pas que lui d'ailleurs, le petit garçon de la famille Bateman, qui avait loué l'appareil pour rentrer de sa résidence secondaire, survit également. Au terme d'un exploit surhumain, Scott, peintre sans succès, parvient à ramener l'enfant au rivage. Il lutte toute la nuit, évite une vague géante, soutient le petit JJ, nage, triomphe des ténèbres et de l'élément liquide qui a menacé cent fois de les engloutir.
Scott a – avait - de l'entraînement, il a longtemps fait partie d'un club de natation, mais l'alcool est passé par là, ce n'est plus la grande forme. Il puise son courage dans une scène du passé, un autre exploit qu'il a pu contempler enfant : l'homme le plus fort du monde, ligoté, jeté d'une plateforme, tractant un navire entre Alcatraz et San Francisco par la seule force de ses mouvements et de sa volonté. L'homme y pense, pense tout autant à sa soeur, morte noyée à seize ans dans le lac Michigan, impossible de laisser l'enfant subir le même sort, impossible de renoncer pour lui également.
Célébré en héros, traqué par la presse, Scott va connaître des lendemains difficiles et vivre une suite de tribulations propres à notre époque médiatique. Les questions perfides ne tardent pas à être posées par un présentateur-vedette de la chaîne d'actu qu'avait fondée Bateman : que faisait un peintre médiocre dans un jet ? Y avait-il quelque chose entre lui et l'épouse du milliardaire ? Pourquoi se cachait-il des journalistes si son histoire était aussi héroïque... Bref la panoplie complète que nous connaissons tous aujourd'hui, fausses rumeurs, conditionnel à chaque verbe, insinuations perverses et des reportages à n'en plus finir sans aucune information digne de ce nom, menant inévitablement aux soupçons.
L'héritage est conséquent, voilà qui aiguise les appétits. le petit JJ, mutique, vit chez sa tante, une jeune femme en pleine crise de couple, l'enfant et elle trouvent en Scott un soutien dans la tourmente de basses manoeuvres qui les entoure. Ce qui fait redoubler les ragots. On doute de l'exploit, on suppute sur la possible implication de Scott dans le crash, les vies privées sont exposées, disséquées, tordues pour confirmer la duplicité...
Il est vrai que de nombreuses interrogations demeurent : l'avion venait d'être révisé, un ami de Bateman, présent à bord, ainsi que son épouse, allait avoir de gros ennuis avec le FBI à propos de malversations financières graves, l'avion semble avoir plongé sans raison... Bref, toute une série de mystères, et le lecteur découvre, au fil des chapitres, les versions de chacun des protagonistes. En plus, bien sûr, de l'enquête des organismes de sécurité aérienne et du FBI - se tirant naturellement dans les pattes - ainsi que de l'existence tourmentée de Scott et de ses protégés.
Pour ceux qui, comme moi, ont adoré Fargo, la série télé dont Noah Hawley est le créateur, ils retrouveront avec plaisir, dans le phrasé et la narration, le ton inimitable mêlant absurde, humour noir, l'accumulation de détails qu'il faudra garder en mémoire puisqu'ils prendront sens quelques pages ou chapitres plus loin. Pas que Avant la chute soit aussi déjanté, mais l'atmosphère que l'on y respire exhale ce parfum connu et la référence est immédiate. À noter l'excellente traduction d'Antoine Chainas, lui-même grand auteur de polar, qui a su rendre à merveille les subtilités d'écriture et de style de l'auteur.
Entre thriller et roman noir, Avant la chute expose certaines tares de notre époque, de l'info-poubelle toute puissante broyant ceux qui passent à sa portée, démontre une fois de plus la force de la rumeur, du sous-entendu venimeux, du doute savamment instillé. Des personnages attachants ou repoussants, ne laissant jamais indifférent, dans une intrigue complexe au dénouement parfaitement orchestré. Haletant, multipliant rebondissements, manoeuvres machiavéliques, fausses pistes, accusations mensongères et j'en passe, ce récit ne laisse pas une minute de répit et se lit d'une traite tant on brûle d'en connaître l'issue. Que s'est-il passé dans l'avion ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
valerie19
  22 novembre 2019
Le roman semble commencer par l'horreur absolue. L'avion que prennent ces 11 personnes dont 2 jeunes enfants s'abime en mer, pulvérisant les vies de 9 de ses passagers. Les cinquante premières pages relatent les heures terrifiantes vécues par les 2 survivants du crash, dont un petit garçon de 4 ans paniqué et ne sachant pas nager. Sauvés des eaux, hospitalisés, on se prend à espérer que le pire est derrière eux.
Or, c'est à ce moment que la véritable horreur commence. Scott Burroughs, héros de ce sauvetage, se retrouve pris dans un maelström médiatique qui ne lui laissera aucun répit. Que faisait-il à bord de l'avion ? Pourquoi est-il arrivé si tard pour embarquer ? A-t-il noté des détails troublants chez les autres passagers ? le personnel de bord se conduisait-il normalement ? Avait-il une liaison avec madame Bateman, la maman de JJ, épouse du richissime David Bateman qui avait affrété l'appareil ? Cache-t-il des informations ? Pourquoi fuit-il la presse alors qu'il devrait être fier de ses actes ?

L'enjeu est de taille, les familles décédées étaient riches et célèbres, la théorie d'un complot pointe le bout de son nez, tout le monde y va de son explication, chacun répand les pires rumeurs. Les vies privées sont scrutées, démontées, aucun respect n'est accordé à qui que ce soit mort ou vif. L'existence de chaque protagoniste est mise à nu ; le roman se déroule comme une enquête de personnalité avec tout ce que cela comporte comme impudeur. On assiste à ce que les médias produisent de pire, la trash information, la désinformation voire la manipulation d'information. Tout semble permis dans un monde où la télévision est encore très influente pour ne pas dire toute puissante.

Nous suivons l'aventure avec intérêt, même si parfois j'ai trouvé certaines longueurs et nous sommes rapidement obsédés par le mystère qui entoure cette catastrophe car enfin il va bien falloir répondre à cette question : Pourquoi un avion en parfait état de fonctionnement s'est-il perdu en mer ?

La fin a été critiquée par certains qui ne la trouvent pas à la hauteur du suspense présent tout au long de ce récit, et bien moi je la trouve parfaite, d'une cruauté à la mesure du battage médiatique fait autour de ces décès. Un sacré pied de nez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Little_stranger
  15 janvier 2021
De cet auteur, je ne connaissais rien, si ce n'est qu'il était le créateur de la formidable série que j'adore "LEGION" basée sur le comic de Marvel du même nom. L'extraordinaire richesse visuelle de la série, ses idées, son ironie m'enchantent. Alors du coup, je me suis plongée dans ce roman et je ne l'ai pas regretté, surtout que je suis une grande anxieuse de l'avion ...
Le point de départ est la chute entre l'île de Vineyard et New York dans l'océan de l'avion privé d'un riche magnat de la presse, onze personnes embarquent à bord de l'avion privé de David Bateman, un magnat de la presse de 56 ans.
Onze personnes étaient à bord dont le personne de bord :
- Maggie, l'épouse du magnat, une trentaine d'année, ex institutrice,
- Rachel, 9 ans, fille du couple,
- Ben et Sarah Kipling : Ben est un excellent ami de David, mais ses malversations sont en train de le couler
- Emma Lightner, l'hôtesse de l'air
- Gil Baruch, le garde du corps
- James Melody, le pilote anglais
- Charlie Busch, le copilote, neveu d'un sénateur, remplaçant au pied levé du copilote prévu.
2 personnes vont survivre : le fils de David Bateman, JJ, 4 ans, qui devient héritier d'une immense fortune et Scott Burroughs, un artiste peintre dont l'inspiration avait disparu et qui vient de la retrouver. Ses toiles "parlent" de catastrophes naturelles ou non. Scott réussit à ramener JJ à la nage, affrontant l'immensité de l'océan, la nuit ...
L'enquête débute avec Gus Franklin du Bureau de la sécurité des transports. Etant donné le décès du magnat Bateman, la pression médiatique est énorme menée par Bill Cunningham, "voix" populiste d'ALC et tout s'emballe autour des survivants :
- JJ est confié à sa tante, Eleanor Greenway, soeur de Maggie, une femme adorable, dont le conjoint alcoolique et écrivain raté, Doug voit arriver la manne financière comme un don du ciel
- Scott fuit le délire médiatique qui voit en lui un potentiel meurtrier, avec l'aide d'une richissime héritière, Leslie Mueller, qui l'accueille pour le protéger dans son loft et auprès de l'enfant survivant JJ qui s'est attaché à lui et réciproquement. Les trajectoires de chacun des passagers nous est contée en alternance avec les tableau de Scott avant de comprendre ce qui s'est passé dans l'avion.
Un suspense indiscutablement bien fichu et des personnages attachants, malgré ou à cause de ce qu'ils ont fait ou non. Génial !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeaTouchBook
  25 mai 2018
Avant la chute est un polar à la fois riche et complexe, une intrigue menée d'une main de maître.
Un crash. 11 passagers. 2 survivants. Une question : est-ce véritablement un accident ?
Noah Hawley va construire son histoire autour de cette question et d'autres s'en suivront irrémédiablement. Si ce n'est pas un accident, quel est l'intérêt de ce crash ? Qui était visé ? Qui est responsable ? Pourquoi ? Comment ? Les questionnements augmenteront au fil des pages, des suppositions verront le jour, l'enquête est lancée.
Ce que j'ai particulièrement aimé dans Avant la chute c'est la construction narrative. En effet l'auteur n'hésite pas à brouiller les pistes, à mélanger passé et présent, à présenter les différents protagonistes de l'intrigue, à développer leur histoire et leur personnalité afin de nous permettre de déterminer le pourquoi du comment.
Avant la chute est un roman très prenant mais aussi exigeant. Ainsi le lecteur devra suivre attentivement tout le long afin de comprendre au fur et à mesure les tenants et aboutissants d'un tel récit. L'auteur nous aide ainsi à nous retrouver, nous guide pas à pas, nous amenant progressivement jusqu'au dénouement.
En définitive, un thriller exigeant, addictif et très intéressant à lire.
Lien : https://leatouchbook.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   25 janvier 2019
On a tous un capital de départ. Je déteste cette tendance, qui consiste à croire que seule l'élite des grandes écoles serait assez maligne pour diriger le pays.
p. 51
Commenter  J’apprécie          220
mimo26mimo26   17 octobre 2018
« Il ouvre les paupières, prend une grande inspiration.
Au moment où il entame le premier mouvement, une sorte de hululement fluctuant parvient à ses oreilles. Il pense d'abord aux mouettes, mais lorsqu'une vague le hisse un peu plus haut sur la ligne d'horizon, il reconnaît de son.
Un pleur.
Quelque part un enfant sanglote. Il fait volte-face, tente de localiser le survivant, mais la houle irrégulière crée de la réverbération, le désoriente.
« Hé ! Appelle-t-il. Je suis là ! » Les pleurs cessent.
Scott insiste, se débat contre le courant. « Ohé ! Où êtes-vous ? »
Il cherche des débris susceptibles de lui donner un point de repère, mais les morceaux qui n'ont pas coulé ont dérivé dans toutes les directions. Scott tend l'oreille. Nouvelle tentative : « Hé, par ici ! Je suis là ! »
L'unique réponse provient des vagues. Le naufragé commence à croire qu'il a effectivement entendu des mouettes lorsque, soudain, une voix enfantine retentit tout près de lui.
« Au secours ! »
Scott se dirige vers le miraculé. Il n'est plus seul et le poids écrasant de la lutte pour sa propre survie disparaît. Il a désormais la charge d'une autre existence que la sienne.
Le peintre ne peut s'empêcher de songer à sa sœur, qui a péri noyé dans le lac Michigan lorsqu'elle avait seize ans.
L'enfant n'est qu'à une dizaine de mètres de lui. Il s'accroche à un gilet de sauvetage. C'est le garçon, constate Scott. Il n'a pas plus de quatre ans. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 avril 2018
L'Atlantique est un gigantesque échangeur autoroutier, un carrefour de rocades à multiples niveaux. Et au milieu de tout cela, semblable à un atome sur une petite tache au dos d'une puce, Scott Burroughs se démène, l'épaule en miettes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   08 avril 2018
Les enfants constituent le centre de son existence, l'essence de son identité. Au moment où elle rajuste la couverture de son fils, elle sent la brève apesanteur, typique de l'instant où les roues de l'avion quittent la terre ferme. Cette suspension des lois de l'attraction – celles qui, en temps normal, clouent les hommes au sol – l'effraye quelque peu. Ils volent.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   08 avril 2018
Une nouvelle fois, elle voudrait s'excuser de vivre dans l'opulence. Ce n'est pas la situation de son mari qui la gêne, mais la sienne, qu'elle considère comme une anomalie fondamentale. Elle était encore institutrice il y a peu. Elle vivait au cinquième étage d'un immeuble sans ascenseur, en colocation avec deux mégères dignes des sœurs de Cendrillon.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Noah Hawley (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Noah Hawley
Lucile Commeaux et ses critiques invités débattent des oeuvres qui font l'actualité culturelle du moment, dans l'amour de l'art et de la dispute.
Au sommaire de la Critique cette semaine : "Le Jeu de la Dame" de Scott Frank et Allan Scott, nouvelle mini-série à succès produite par Netflix, et l'ultime saison de la série d'anthologie "Fargo" de Noah Hawley inspirée du film des frères Coen ("Fargo", 1996), à voir sur la plateforme Salto (1 mois d'essai gratuit).
Nos critiques du jour : Sarah Ihler-Meyer (critique d'art et commissaire d'exposition) et Olivier Joyard (critique et réalisateur de documentaires).
+ Lire la suite
autres livres classés : crashVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Noah Hawley (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2048 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre