AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714474748
Éditeur : Belfond (21/09/2017)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 13 notes)
Résumé :
1935. Comme tous les ans, Lucy, Lilith et leur petite soeur Emily viennent passer l'été en famille dans leur chalet, sur les bords d'un lac du Minnesota.
Mais un matin, Emily est introuvable. Qu'est-il arrivé à l'enfant de six ans ? Nul ne semble le savoir. Et alors que, fou de douleur, leur père se suicidera, Lucy, Lilith et leur mère resteront toute leur vie dans ce chalet, à attendre l'improbable retour de la petite préférée.
1999. Lucy vient de m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Valmyvoyou
  10 octobre 2017
A la mort de sa grand-tante Lucy, de nos jours, Justine, maman de Mélanie et Angela hérite de son vieux chalet, dans lequel la défunte a vécu la plus grande partie de sa vie, avec sa soeur Lilith et sa mère.
Justine saisit cette occasion de prendre un nouveau départ et de quitter son compagnon Patrick, cet homme qui l'aime tant...
Quand Lucy avait onze ans, en 1935, un drame s'est produit. Sa petite soeur Emily a disparu à l'âge de six ans. Avant de mourir, elle a écrit le récit du dernier été qu'elle a passé avec sa famille au complet.
Chaque chapitre est une alternance entre le carnet de Lucy et ce qui se passe dans la vie de Justine.
Ce roman, c'est une femme, l'auteure, qui raconte les histoires de deux femmes.

J'ai adoré ce livre. Il a tous les ingrédients : des femmes attachantes, fortes, mais avec leurs fragilités, des drames, une ambiance familiale parfois oppressante, des révélations bouleversantes qui surprennent, de l'amour familial, une montée en puissance du récit, graduellement, etc... et pourtant ce n'est pas du déjà-vu. En lisant "Un été près du lac", j'ai vécu dans ce chalet, aux deux époques. J'ai ressenti les émotions des protagonistes. Ce qui donne aussi ce côté très mystérieux, c'est que les vies de ces deux femmes sont relatées de manière parallèle. J'ai aimé Lucy et Justine de manière différente, mais je les ai aimées toutes les deux. D'autres personnages que je vous laisse découvrir, ont aussi reçu mon attachement. D'autres m'ont fait éprouver des sentiments négatifs. Mais ils ont tous leur importance dans l'histoire.

J'étais avide de reprendre ma lecture, même si j'ai fait un peu durer les dernières pages, afin de ne pas quitter celles qui ont fait parti de moi pendant quelques jours.
J'espère vous avoir donné envie de lire ce livre car cela a été une belle découverte.

Je remercie les Éditions Belfond pour l'envoi de "Un été près du lac".
Lien : https://www.facebook.com/Val..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
hardylindsay
  15 octobre 2017
Avant tout j'aimerais remercier les éditions Belfond et plus particulièrement Carine Verschaeve et son équipe, pour l'envoi de ce roman et la confiance accordée pour la participation au book club cercle Belfond qui aura lieu le 22 octobre! Évidemment je me suis jetée à corps perdu dans ce roman qui m'a beaucoup étonné. D'abord déconcertée par un début un peu "déjà vu" porté par quelques stéréotypes et personnages flous, j'ai vite changé d'avis et pour cause. Heather Young utilise certes un filon déjà exploité, le secret familial, mais le fait avec tellement de finesse, de réalisme et de sensibilité que j'ai totalement adhéré et compris sa démarche. Avec une subtilité psychologique, elle évite l'emphase pour révéler les drames et leurs conséquences sur plusieurs générations. L'héritage familial, un poids inévitable? En abordant ce thème mais aussi la jalousie domestique, l'amour pervers et la condition féminine, l'auteure explore un large panel de sentiments pour expliquer couche par couche les femmes d'hier et d'aujourd'hui.
Justine accompagnée de ses deux jeunes enfants, Mélanie et Angela, prend la fuite. Au revoir San Diego, bonjour le Minnesota. Outre le changement de climat, elles découvrent leur nouveau lieu de vie, un chalet rustique en bord de lac et de forêt appartenu à Lucy, grande tante récemment décédée. Héritage fortuit, Justine sans le sou fuit une relation présumée toxique avec son nouveau compagnon. Mère célibataire, cette nouvelle vie promet un nouveau départ pour ses filles depuis l'abandon de leur père un an plus tôt. Mais derrière cette demeure austère se cache un secret vieux de plus de soixante dix ans désormais à prêt à être révélé: la disparition, en 1935, d'Emily soeur cadette de Lucy et Lilith...
J'avoue qu'au commencement je ne comprenais pas bien les motivations de Justine à quitter Patrick, son petit ami. Explications peu crédibles, bancales, paranoïa...j'étais convaincu des clichés qui illustreraient ce roman. Mais heureusement je me trompais et compris ainsi le tour de force de l'auteure. Car en doutant je doutais aussi de la parole de Justine et de toutes celles qui sont bafouées, harcelées et confrontées à la perversité et pression psychologique qu'il s'agisse d'hommes ou femmes. En déjouant les codes du mélodrame, la romancière prête sa voix à cette femme victime de manipulation et qui ose dire non. Loin de jeter la pierre aux hommes grâce à d'autres personnages bienveillants, elle met également en avant la complexité mères/filles.
En utilisant une narration à deux voix, celle de Justine pour décrire son quotidien et les révélations écrites par Lucy, l'auteure exploite une tension dramatique évidente et arrive à semer le doute. En distillant une ambiance à la fois envoûtante et asphyxiante, Heather Young possède un don pour raconter le drame sans fioritures, de façon simple et permet d'alléger faussement le récit. Car derrière cette tragédie se cache des secrets familiaux qui expliquent la condition féminine d'hier et d'aujourd'hui et le défi d'être une femme à travers les époques et les âges et ce porté par des personnages féminins forts, parfois faibles, mais qui fait toujours la part belle aux femmes. En abordant l'énigme et le silence familial elle s'attaque à leurs répercussions quelque soit l'époque. Finalement la parole libère ce secret pour empêcher qu'il ne se reproduise, comme un écho à l'actualité.
J'aimerais aussi parler brièvement de la religion présente et qui revêt son plus sale habit pour justifier les actes commis, excuser le péché. Mais n'est-ce toujours pas le cas aujourd'hui? Que ce soit pour les femmes ou les différences raciales, elle endosse malheureusement encore le rôle de paroles sacrées immuables dans le temps.
D'une profondeur troublante, sous différentes couches, la romancière gratte le vernis d'un idéal familial comme la jalousie entre soeurs qui se heurte au moment charnière de l'adolescence. Bref vous l'aurez compris, derrière une apparente facilité se cache un récit sobre, intense et d'une intime violence. Un pari gagnant puisque qu'il a été sélectionné dans la catégorie "Meilleur premier roman du Edgar Award", prestigieux prix du polar américain.
Lien : http://bookncook.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Sourisetdeslivres
  10 octobre 2017
Premier roman de Heather Young et nouvelle lecture de la collection « le cercle » des éditions Belfond et une nouvelle fois conquise même si cette fois nous sommes plus dans un registre de suspens et de secrets de familles.
Plusieurs intrigues ont lieu sur 3 générations.
Nous suivons d'abord Lucy, elle a décidé à l'aube de sa vie qu'il était grand temps de raconter tout ce qu'elle avait tenu secret depuis cet été 1935 où sa petite soeur Emily a disparu au bord du lac de leur résidence familiale. Elle décrit tout à sa petite nièce Justine ; Justine à qui elle a décidé de tout léguer, les secrets et le chalet dans la campagne de Williamsburg
D'un autre côté, nous suivons Justine, ses deux filles Mélanie et Angela. Elles vivent avec Patrick, compagnon de Justine depuis que son mari est parti.
Patrick est un homme qui a besoin de tout contrôler, quand Justine reçoit le coup de téléphone du notaire lui annonçant l'héritage de sa grand-tante, elle décide quasiment sur un coup de tête de fuir avec ses filles. Elles quittent la Californie pour le Minnesota.
C'est un roman plein de suspens que nous livre l'auteure, à la fois pour les secrets que Lucy raconte à sa nièce dans son petit carnet noir et par le personnage de Patrick que l'on ne sent pas digne de confiance même s'il n'a rien commis jusqu'à présent.
L'auteure possède un don de conteuse, j'ai été entraînée dans l'histoire des générations des femmes Evans très facilement.
J'ai ressenti énormément d'empathie pour Lucy, vieille dame, mais aussi pour Lucy enfant.
Les souvenirs qu'elle relate avec sa soeur aînée Lilith, mère de Maura, grand-mère de Justine.
Chaque été, la famille quitte leur maison bourgeoise de Williamsburg pour ce chalet au bord du lac, ce sont les vacances et les heures d'insouciance, le temps des jeux dans les bois, des baignades.
Cet été-là, Lucy ne reconnaît plus sa grande soeur, âgée de 13 ans Lilith n'a plus envie de jeux de petite fille, elle a mûrit et commence à s'intéresser aux garçons, au grand désarroi de Lucy.
Elles ont toujours été toutes les 2, leur petite soeur Emily non ; leur mère la surprotège, elles sont même toutes deux un peu jalouses de cette attention.
Cet été va tout changer pour la famille, hormis le changement de caractère de Lilith, voilà qu'Emily, la veille de la fin des vacances, disparaît en pleine nuit.
Il vous faudra beaucoup de patience pour connaître le fin fond de cette histoire, le dénouement n'arrive que dans les 50 derniers pages, mais qu'importe, Heather Young vous plonge dans cette atmosphère d'été, de chaleur, des familles de la ville venues se détendre au bord de l'eau.
La maison de vacances devient peu à peu un personnage du roman.
C'est là que tout se déroule, autant la jeunesse et toute la vie de Lucy et Lilith puis l'arrivée de Justine et ses filles.
Justine a elle aussi des soucis à régler.
Mélanie, sa fille aînée, est renfrognée, mais elle ne comprend pas pourquoi, ce sera l'occasion d'un nouveau départ, elle sent qu'elle doit rester au chalet même si elle n'a aucun reproche à formuler à Patrick toujours ponctuel, lui téléphonant plusieurs fois par jour, organisant leur week-end.
Si au départ, le choc de la différence des climats entre la Californie et le Minnesota est rude peu à peu elles s'habituent toutes 3 à cette maison et aux secrets qu'elles renferment.
Roman d'atmosphère, vous êtes plongés soit dans la chaleur de l'été 1935 ou dans l'hiver rude que Justine rencontre à son arrivée.
Les protagonistes sont tous bien fouillés, chacun apportant son lot de particularité, de mystère ou de secret.
J'ai particulièrement apprécié Matthew enfant et Matthew en vieil homme protégeant toujours son frère aîné, Abe.
La tension monte par degré, on est avide de comprendre ce qui a pu se passer, mais c'est doucement, tout en justesse et pudeur que l'auteure dévoile peu à peu son intrigue évoquant en même temps d'autres thèmes intéressant, les années d'avant-guerre et sa crise économique, le racisme ambiant envers les Indiens, elle vous parle religion et pêché, mensonges, les émois de l'adolescence tout comme la fragilité de l'enfance innocente.
Une grande saga familiale ou un secret va peser sur les générations suivantes.
Quand vous aurez tout lu vous verrez que les apparences sont trompeuses, qu'il s'agit bien plus que d'un seul secret.
Le dénouement est poignant, dramatique, mais le roman finit sur une jolie noté d'espoir.
Lucy peut être en paix, Justine a su démêler les liens du passé et pourra ; peut-être ; reprendre le flambeau du nom Evans sur un carnet vierge de tout mensonge.

Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Selvegem
  04 octobre 2017
Deux époques, plusieurs personnages principaux. D'abord, en 1935 : Lucy, Lilith et Emily vont avec leurs parents passer l'été au bord d'un lac du Minnesota. Un beau jour, Emily est portée disparu... Lucy, Lilith et leur mère vont rester toute leur vie dans ce chalet, espérant un jour avoir des nouvelles de la petite fille. Ensuite, en 1999 : Lucy vient de mourir, et a légué le chalet à sa petite-nièce Justine. La jeune femme va sauter sur l'occasion, quitter San Francisco et son petit ami, se réfugiant avec ses filles dans cette petite maison. Mais il ne sera pas dit que ce sera facile ! le village a décliné, la neige recouvre tout, l'isolement est terrible...
Nous allons alterner entre les deux époques, les deux points de vues, découvrant peu à peu les secrets de famille. Non seulement ceux de Lucy et de sa famille, mais aussi tout les non-dits de Justine et de ses filles.
Cela fait un moment que j'entendais parler de Un été près du lac, depuis une réunion du Cercle Belfond, et j'avais plus que hâte de m'y plonger. Et le verdict : j'ai été accrochée du début à la fin !
Avec Un été près du lac, on se retrouver au milieu de personnages féminins forts, mais abîmés par la vie. On découvrira pourquoi au fur et à mesure, et je dois dire que les révélations finales m'ont fait bondir. le chemin qu'elles ont parcouru a été très dur, mais cela ne les a pas brisées. On trouve toujours de l'espoir, de quoi rebondir, et on espère que la parole et les secrets découverts permettront de guérir.
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
croc1706
  02 octobre 2017
Dans un été près du lac , Heather Young nous présente le destin d'une famille possédant une petite maison de vacances près d'un lac du Minnesota. Cette famille américaine modèle des années 30 vient chaque année, retrouver ce paysage de carte postale et ses personnages : dont Matthew et Abe, les deux frères qui servent au lodge. Mais un jour, Emily la plus jeune des 3 soeurs disparait, et cette disparition va changer à tout jamais le destin de la famille. La vérité reste cachée, jusqu'à ce que Justine, petite fille de la soeur ainée Lilith, hérite de la maison, et lève le voile sur les secrets de la famille.
Ce roman est tout simplement bouleversant. Menée comme une fresque familiale , il met peu à peu en place une enquête, pour enfin découvrir ce qui est arrivé à Emily. Les personnages, très mystérieux se dévoile peu à peu, mettant au jour leurs failles, leurs forces et leurs faiblesses.
Mêlant chronique sociale et histoires de famille, on retrouve ici des thèmes classiques du genre: jalousies entre soeurs, adolescence, amours de vacances, secrets de famille et hommes manipulateurs.
Lilith qui apparait comme la fille libre, et rebelle de la famille, se rèvéle comme une femme forte, pleine de culpabilité , dont le seul rêve et de fuir. Fuir une famille dans laquelle des secrets terribles se révèlent avec pudeur, et laisse le lecteur pantois. Comme un écho son arrière petite-fille Mélanie va se trouver confrontée à des situations similaires, presque 65 ans plus tard.
L'ambiance générale du récit est sombre, on sent arriver le malheur , la tension monte et le suspense palpable. Puis la révélation finale tombe, choquante et bouleversante, tant elle est surprenante.
C'est tellement bien écrit , bien conté que l'on en redemande. Un roman à découvrir absolument !
Lien : http://livresforfun.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
LaRousseBouquineLaRousseBouquine   10 septembre 2017
Ils étaient sa famille. Une famille qu'elle avait brièvement côtoyée puis oubliée, une famille dont elle avait prévu d'emporter l'héritage sous forme d'albums photo, de livres et d'horloges aux cadrans de cuivre. Comme si des objets qui s'achètent et se vendent pouvaient constituer un héritage. Comme si une famille pouvait être mise de côté ou au contraire prise avec soi au gré de ses désirs.
Commenter  J’apprécie          00
MosaikMosaik   24 septembre 2017
Soixante-quatre années se sont écoulées, mais étrangement, je n'ai pas l'impression que cela fait tant de temps. Mère est morte, de même que père et Lilith. Lorsque mon tour viendra, ce sera comme si cet été n'avait jamais existé
Commenter  J’apprécie          00
LaRousseBouquineLaRousseBouquine   10 septembre 2017
Nous sommes les fantômes de vies volées et de vies jamais vécues. Jadis, nous avions du poids, mais maintenant nous ne pesons plus rien. Je te promets que nous ne serons pas un fardeau pour toi.
Commenter  J’apprécie          00
LaRousseBouquineLaRousseBouquine   10 septembre 2017
Les choses que vous faisons par amour sont celles que nous sommes le moins susceptibles de regretter.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
892 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
. .