AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B004QZZOA6
Éditeur : Editions De Saint Clair (01/01/1994)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Dans Le fantôme de Lady Margaret, Mary Higgins Clark piège avec une habileté redoutable les secrets de l'âme, ses fascinations, ses obsessions et ses terreurs : démons du passé pour Judith Chase que torture le fantôme de Lady Margaret, émule sanguinaire de Cromwell ; phénomène surnaturel pour deux jumelles aux prises avec un psychopathe dans « L'une pour l'autre » ; passion meurtrière dans « Terreur sur le campus » ; amour, mort et loterie dans « Un jour de chance »... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Autantenemportentleslivres
  15 décembre 2017
Mon avis:
Je m'étais procurée il y a deux ans en vide grenier une dizaine de romans de Mary Higgins Clark qui est une auteure de romans policiers que j'apprécie. de temps en temps quand l'envie se fait sentir j'en sort un de ma bibliothèque et c'est cette fois vers La maison du guet que je me suis tournée.
J'avais entendu de très bons échos concernant ce livre et j'avais hâte de le découvrir à mon tour. Toute l'intrigue tourne autour du mystérieux et effroyable passé d'une jeune mère de famille Nancy. On ne sait pas ce qui lui est arrivé, tout est confus, brouillé, c'est par bribes que l'on assemble peu à peu les pièces de son ancienne vie. On comprend qu'elle a vécu un drame terrible dont elle a encore des difficultés à se remettre, mais on comprend surtout que c'est une femme en cavale. Qui est-elle véritablement? Qu'a t-elle à se reprocher? Et surtout pourquoi est-elle surveillée par son voisin qui habite la maison du guet?
Mary Higgins Clark a réussi à tisser une intrigue assez énigmatique qui est renforcée par l'impression que l'héroïne est profondément traumatisée par ce qu'elle a vécu et par le fait qu'elle ne semble donc pas cohérente autant dans ses souvenirs que dans les moments présents. L'auteure arrive à semer parfois le doute quant à la véracité de ses propos, on ne sait pas si finalement elle a été piégée ou si elle a vraiment des choses à se reprocher. C'est une des particularité de ce roman que j'ai apprécié. Malheureusement j'ai vite compris de quoi il retournait et où l'auteure voulait en venir. J'ai vite deviné l'identité du coupable et ce que l'auteure nous révèle à la toute fin, cela parait tellement évidemment qu'il est difficile à mon sens de ne pas le comprendre, et du coup j'ai trouvé cela dommage.
Cependant mon grand regret concernant l'intrigue de ce policier ce sont les répétitions qui peuvent devenir à la longue assez lassantes, et le fait qu'à la toute fin nous n'avons pas d'explications sur le mobile du coupable, nous n'avons pas d'explications sur son enfance par exemple qui aurait pu expliquer son comportement. J'aurais aimé également que l'auteure revienne en détails sur le passé de Nancy, car même si elle le fait par moments ce qui nous amène à reconstituer le puzzle, il subsiste encore des zones d'ombres que je n'ai pas su élucider. J'ai terminé le roman avec des questions et à mon sens pour un roman policier c'est assez embêtant.
L'ambiance qui règne dans ce récit est pesante et glaciale puisque l'histoire se déroule au plein coeur de l'hiver au bord des falaises de Cape Cod aux Etats-Unis. Les habitants semblent livrés à eux-mêmes, comme coupés du monde alors qu'un drame semble sur le point de se produire, et c'est cela qui donne aussi au roman tout son mystère et fait progressivement monter la tension. Il aborde de plus un sujet très difficile qui est la pédophilie qui rend le roman encore plus angoissant parce qu'on n'a peur pour les enfants de Nancy, même si là encore je regrette que le thème ne soit pas abordé plus en profondeur.
Pour conclure:
Un roman policier qui aborde un sujet intéressant même si à mon sens il n'est pas assez exploité et qui laisse peu de place au doute quant à l'identité du suspect, mais que j'ai apprécié pour son ambiance glauque et glaciale et pour la psychologie de l'héroïne qui nous pousse à en savoir davantage .
Ma note: 14/20.
Lien : http://autantenemportelesliv..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cielvariable
  22 mai 2018
Ce sont cinq nouvelles mélangeant le policier et le fantastique que l'on retrouve dans ce recueil. C'est plutôt inusité que Mary Higgings Clark utilise ce deuxième genre dans ses écrits. L'ambiance surnaturelle est bien rendue et certaines nouvelles sont étonnantes. D'autres laissent le lecteur sur sa faim.
Commenter  J’apprécie          40
SaveurLitteraire
  21 janvier 2019
Acheté lors d'une brocante, je l'ai lu avidement, et plus j'avançais dans les pages, plus je désirais en savoir plus, mais voilà, toute bonne chose a une fin, et moi, je me suis rendue compte que ce n'était pas un roman, mais une nouvelle. Et j'ai terminé la lecture de ce premier morceau avec une tête dépitée, parce que voilà, oui, cette nouvelle m'a scotché. Et la fin, lisez-moi cette fin, c'est horrible de faire ça. Allons-y franchement, je le dis bien haut et bien fort à l'auteure: madame, vous êtes d'un sadisme inégalable. Une fin pareille, une intrigue pareille, et cette fin ?! Je ne peux m'empêcher d'imaginer que cette nouvelle aurait pu se transformer en roman, ou quelque chose de plus long, tant j'ai adoré la lire. Quand je pense à Judith, tout à fait innocente, quand je pense à toutes les victimes de la vengeance d'un fantôme…

La plume de l'auteur, tous les mystères, l'aspect psychologique...tout ceci a fait que j'ai continué la lecture après une aussi bonne entrée en matière.
(...)
Lien : https://saveurlitteraire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jenta3
  30 juin 2015
Un recueil de nouvelles où le suspens tient toute sa place. C'est écrit simplement et c'est très efficace. Je me suis prise au jeu de chacune des intrigues. Ce fut bon moment de lecture.

Lien : http://jenta3.blogs.dhnet.be..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   22 mai 2018
Ce qui aurait amené votre cerveau a un blocage. Judith, vous venez probablement de découvrir quelque chose de significatif. Le nom que vous cherchiez à prononcer est peut-être Parrish et non Marrish, ou un nom similaire à Parrish. Vous vous êtes sentie frustrée de ne pas trouver l'information que vous recherchiez. Je vous en prie, n'en restez pas là. Notez tout ce qui est inhabituel, un flash-back, un trou de mémoire, un nom ou une pensée subits et d'apparence incongrue. L'esprit a une façon particulière de transmettre des indices...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CielvariableCielvariable   22 mai 2018
Il lui prit la main à travers la table. " À moi de poser des questions. Tu as réussi une carrière d'écrivain. Tu m'as avoué qu'il t'arrive de travailler toute la nuit ou de te terrer pendant des jours d'affilée lorsque tu es tenue par une date limite. Je respecterai ton travail comme tu respectes le mien, mais il y aura des occasions, nombreuses, où j'aurai besoin de ta présence à mes côtés lors de manifestations ou de voyages à l'étranger. Cela représentera-t-il une corvée pour toi, Judith ? " Elle contempla son verre. Pendant les dix années qui avaient suivi la mort de Kenneth, elle était parvenue à organiser sa nouvelle vie. Elle était journaliste au Washington Post lorsque Kenneth, correspondant à la Maison-Blanche pour la chaîne du Potomac, avait disparu dans un accident d'avion. L'argent de l'assurance lui avait permis de quitter son métier et de réaliser l'envie qui la tenaillait depuis le jour où elle avait ouvert un livre de Barbara Tuchman: écrire des ouvrages historiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   22 mai 2018
Un soleil éclatant et une légère brise avaient remplacé le froid pénétrant des jours précédents. En quittant les Archives, Judith fit à pied les deux kilomètres qui la séparaient de Cecil Court et passa le reste de la matinée à fouiller dans les vieilles librairies du quartier. Les rues grouillaient d'étrangers et elle en conclut que la saison touristique durait maintenant douze mois. Puis elle se rendit compte qu'aux yeux des Anglais, elle aussi était une touriste. Les bras chargés de livres, elle résolut de prendre un petit déjeuner rapide dans l'un des salons de thé près de Covent Garden. Alors qu'elle traversait la place animée du marché, elle s'arrêta pour regarder un groupe de jongleurs et de danseurs folkloriques, qui ajoutaient un air de fête à la douceur inattendue de la journée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   22 mai 2018
L'enfant qui criait: " Maman, Maman ! " la semaine dernière, près de la statue de Peter Pan dans Kensington Gardens, elle avait eu le coeur soudain déchiré par l'impression d'être déjà venue. Il y a dix jours, elle s'était presque évanouie à la gare de Waterloo, croyant entendre le bruit d'une déflagration, sentir des débris tomber autour d'elle... " Stephen, dit-elle, il y a une chose à laquelle je tiens plus que tout. Je sais que personne n'est jamais venu me réclamer après que l'on m'eut trouvée à Salisbury, mais j'étais bien vêtue, j'avais visiblement l'air d'une enfant choyée. Si j'avais une chance de retrouver la trace de mes parents naturels, m'aiderais-tu ? "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   22 mai 2018
Judith regarda Stephen. L'éclairage tamisé des appliques murales et la flamme tremblotante de la bougie dans le photophore placé sur la table adoucissaient les lignes sévères de ses traits aristocratiques et accentuaient la profondeur de son regard bleu gris. " Comme toi, j'ai aimé mon travail et je m'y suis plongée pour échapper au fait que je n'ai pas eu de véritable vie personnelle depuis la mort de Kenneth. Il y eut un temps où je pouvais mener de front mon métier de journaliste et les obligations d'une femme mariée avec un correspondant à la Maison-Blanche. Je crois que la condition d'épouse est aussi satisfaisante que celle d'écrivain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Mary Higgins Clark (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Higgins Clark
Extrait de "De si belles fiançailles" de Mary Higgins Clark et Alafair Burke lu par Marcha van Boven. Editions Audiolib. Parution le 15 mai 2019 en téléchargement.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/de-si-belles-fiancailles-9782367629322
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr