AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
City Hunter (Nicky Larson) tome 3 sur 36

Xavière Daumarie (Traducteur)
EAN : 9782845386495
220 pages
Panini France (12/01/2006)
4.37/5   74 notes
Résumé :
Sayaka débarque dans la vie de Ryô et est prête à tout pour le séduire. Mais entre Kaori et elle, c’est la guerre ouverte et cela ne facilite pas la tâche de City Hunter qui se retrouve avec deux assistantes terribles pour le prix d’une ! Scénario et dessin du grand Tsukasa Hojo.
Que lire après City Hunter (Nicky Larson), tome 3 : L'Actrice aux pieds nusVoir plus
Psychometrer Eiji, tome 1 par Kibayashi

Psychometrer Eiji

Shin Kibayashi

4.33★ (678)

25 tomes

City Hunter Rebirth, tome 1 par Nishiki

City Hunter Rebirth

Sokura Nishiki

3.78★ (454)

12 tomes

Rinne, tome 1 par Takahashi

Rinne

Rumiko Takahashi

3.78★ (329)

36 tomes

Ranma 1/2, Tome 1: La source maléfique par Takahashi

Ranma 1/2

Rumiko Takahashi

3.72★ (3030)

38 tomes

Bastard, tome 1 : Entrée en scène par Hagiwara

Bastard

Kazushi Hagiwara

3.50★ (459)

27 tomes

Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Pour dissiper tout malentendu, je tiens à préciser que j'ai lu et relu la série culte "City Hunter" dans l'édition Panini, parce qu'il y a a toujours des tâcherons pour associer dans les bases de données l'édition simple de J'ai lu en 36 tomes et l'édition deluxe de Panini en 32 tomes ^^

Ce tome 3 débute par le nouveau caprice de Sakaya qui s'invite dans l'immeuble du City Hunter (schéma que l'auteur va reprendre moult fois) parce qu'elle est tombé amoureuse malgré elle de Ryo Saeba (schéma que l'auteur va reprendre moult fois). le nettoyeur le plus redouté de Shinjuku se retrouve donc avec deux assistantes quand il prend contact avec Naoyuki Hagio : pour retrouver sa fille ce dernier lui demande de simuler sa mort pour échapper au chantage de Sôzô Amachi l'immonde politicien (pléonasme ?) appartenant aux élites corrompues (pléonasme ?) qui lui a fait porter le chapeau de l'accident mortel qu'il a réalisé en état d'ivresse. Ryo prend donc la place d'un proto Umibozu pour accomplir la volonté d'un père éploré, mais il se fait quand même des sueurs froides quand Kaori et Sakaya se tirent dans les pattes : un client masculin, donc aucun gag mokkori et c'est tant mieux ! Par contre le départ de la lycéenne délinquante de la Team City Hunter est précipité et non expliqué, et c'est une grosse facilité pour retrouver la configuration d'un sérial (schéma que l'auteur va reprendre moult fois)...
Nouveau récit donc nouveau contrat : pour la protéger d'un mystérieux assassin Ryo Saeba devient le manager de la célèbre Yumiko Satô dite « l'actrice aux pieds nus »… Et l'étalon de Shinjuku découvre une femme neurasthénique et se moque de vivre ou de mourir. En l'absence de Kaori Il met un bazar pas possible sur les plateaux de tournage, et quand il découvre la vérité il se retrouve devant un sacré : comment protéger quelqu'un qui veut mourir ? Pour sauver définitivement sa client il va devoir lui redonner envie de vivre ! Personnellement je trouve que c'est un des meilleurs récits de la série, d'autant plus que les gags mokkori sont très réduits et l'auteur développe une ambiance de polar hongkongais de bon aloi dans laquelle Ryo et Umibozu s'affrontent dans des situations que n'auraient pas renié John Woo (toutefois la fin faussement ouverte est une nouvelle grosse facilité pour retrouver sans trop se fouler la configuration d'un serial)...
Commenter  J’apprécie          320
Ahhhh.... Ryo Saeba ! L'étalon de Shinjuku (dixit Umibôzu) ! le bourreau des coeurs ! Tant de surnoms pour cet éternel trublion, tant de plaisir à le retrouver dans des aventures toujours plus incroyables.

Dans ce tome 3, deux histoires à la tournure dramatique nous attendent! La première : un homme privé de sa petite fille car accusé à tort d'un meurtre. La seconde : la belle actrice Yumiko menacée sur un tournage. Ryo nous démontre encore une fois qu'il a du coeur mais pas que...car bien entendu, son kiki comme il l'appelle (et qu'on ne présente plus) se tient toujours prêt dès qu'il s'agit de jolies filles!

Se plonger dans un CityHunter équivaut toujours à passer un bon moment de lecture entre sourires et rires ! Toutefois, je constate de plus en plus que des thématiques moins funs sont glissées dans les histoires : blessures d'enfance/enfants, mélancolie, deuil, dépression, humanitaire etc.

Je ne me lasserai jamais du trait de ce mangaka qui saisit avec une précision quasi chirurgicale les mouvements, les gestes, les combats. La mise en valeur des expressions des personnages est finement soulignée par des plans magnifiques.

Concernant la colorisation pour laquelle je suis très, très mitigée (seulement sur quelques pages, ouf), j'ai une nette préférence pour celle en teintes d'orange/noir.Je n'aime pas du tout la version colorisée multicolore. Heureusement, les trois quarts du livre sont en noir et blanc et c'est comme cela que je conçois un manga.

Un peu déçue que l'histoire avec Sayaka (fille d'un yakuza que l'on découvre à la fin du tome 2 et qui décide de s'installer chez Ryo dont elle est tombée éperdument amoureuse) soit un peu trop vite balayée ! Elle disparaît de l'histoire sans prévenir... J'avoue avoir un peu de mal avec les auteurs qui nous présentent un personnage puis n'en parlent plus parce qu'ils estiment qu'il ne présente plus d'intérêt. C'est dommage car elle remarque une fissure dans la carapace de Ryo Saeba.

Toutefois, ce tome est génial car apparaît Umibôzu : de bonnes barres garanties !
Commenter  J’apprécie          20
Un autre inconvénient détecté dans cette version :-( On voit apparaître des bulles noires avec l'écriture en gris pour cacher les idéogrammes situés en-dessous :-( On s'y abîme les yeux à essayer de lire :-(

Le seul lien unissant les enquêtes entre elles est certains personnages secondaires récurrents d'un tome à un autre. Pour le passage du tome 1 au 2, cela a été la vengeance de la mort de Makimura en faisant le ménage dans le cartel de la drogue. Pour le 2 au 3, cela a été Sayaka, la fille du chef de la société du Dragon Divin, qui s'est entichée de Ryô et qui veut en savoir plus sur son métier ^^

Dans ce manga, ce n'est pas "mokkori" que l'on voit apparaître de temps en temps mais "coucou" (pour la même chose évidemment ^^) !!

Les histoires sont néanmoins intéressantes et les gags aussi :-) Dans ce tome, on ne voit pas souvent Kaori, Ryô travaillant seul la plupart du temps ^^
Commenter  J’apprécie          70
Une vision grotesque des bandes de motards qui sévissent au Japon, où les petits voyous imitent les bandes organisées de yakuzas mais qui n'ont vraiment pas inventés l'eau tiède…
Une petite fille qui attend le retour de son père, un père obligé de vivre dans l'ombre à cause des menaces d'un politicien véreux… il n'en faut pas plus pour émouvoir le coeur tendre de notre nettoyeur et pour qu'il travaille à l'oeil finalement…
Une actrice victime d'incidents sur son lieu de tournage… à moins que… C'est l'apparition du gag du COUCOU qui marque le Mokkori intempestif de Ryö … C'est aussi l'arrivée de L'éléphant de mer et de toute sa subtilité…
Bref, gag en cascade, demoiselles belles à se damner, bagarre, mokkori… la recette du succès est au point.
Commenter  J’apprécie          40
Deux nouveaux contrats pour notre City Hunter dans ce troisième tome et plus d'affrontements avec l'Union Teope.

Notre tueur de Shinjuku est toujours aussi efficace, faisant toujours penser à l'autre emblématique tueur du manga, Golgo 13 ("Best 13 of Golgo 13"), auquel Sayaka fait d'ailleurs allusion en début de tome.

Une Sayaka qui tombe amoureuse de notre étalon de Shinjuku, tout comme l'actrice qu'il doit protéger dans la deuxième affaire. Si on tient en plus compte des sentiments de Kaori Makimura, son assistante, cela fait un peu trop de sentiments pour un polar. Cela détourne un peu trop l'attention de l'enquête même et donne un petit côté ‘shojo' à ce tome, qui ne m'enthousiasme pas trop. Heureusement, l'humour caractéristique à cette série est toujours au rendez-vous, dans ce troisième tome de la réédition chez Panini Comics de cette série culte.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
_Vous m'avez pourtant bien dit être chauve hier?
_Hein.... chauve? C'est à dire que.....d'une certaine façon je suis chauve...En fait, je n'ai pas de poil pubien!

ref page 63
Commenter  J’apprécie          60
Je ne suis pas une actrice aux pieds nus ! Seulement une femme qui par peur de perdre l'homme qu'elle aimait a finit par avoir peur de l'amour !
Commenter  J’apprécie          70
(Ryô) - Ça, c'est pas évident. Si celui qui essaie de te tuer, c'est toi, comment faire pour te protéger de toi-même?
(Yumiko) - Inutile d'essayer de me persuader...
(Ryô) - C'est aussi ce que je pense...Mais il y a quelqu'un qui se raidit à l'idée que tu meures.
COUCOU
Commenter  J’apprécie          20
- J'aimerais m'asseoir...
- Grand-père ! Ce sont les plus rapides qui gagnent ! Il n'y a pas de places prioritaires ici !
- IMBÉCILE ! C'EST LE FAUTEUIL DU METTEUR EN SCÈNE ! TIRE-TOI DE LA, ET VITE !
Commenter  J’apprécie          20
Bien. Il semble qu'il n'y ait pas de carie. On dit que, quand on embrasse, l'infection se transmet... Lecteurs, vérifiez chez votre partenaire !
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Tsukasa Hojo (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsukasa Hojo
BOn, beaucoup de restrictions autour de Mr HOJO Tsukasa lors de sa venue à Japan Expo. On n'a pas pu l'interviewer, le filmer ni même filmer ses planches présentes à l'expo. Mais il y avait d'autres merveilles présentes en lien avec HOJO Tsukasa alors on a filmé !
La Bande Animée : https://labandeanimee.fr/ https://www.youtube.com/channel/UCIUDG8qPmRfXNXT5W0JO2zg/?sub_confirmation=1
Manga-News : https://www.manga-news.com/ https://www.youtube.com/channel/¤££¤12AqHIg5De Mr HOJO Tsukasa11¤££¤6rmAqHIg/?sub_confirmation=1
#tsukasahojo #cityhunter #cateye
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (219) Voir plus



Quiz Voir plus

Connaissez-vous l'oeuvre de Tsukasa Hojo

Hérïne de la série Rash!, femme médecin, capable de déclencher des catastrophes, sexy en diable, je suis:

kaori Mikamura
Yuki Asaka
Rui Kisugi
Shion Wakahané

15 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Tsukasa HojoCréer un quiz sur ce livre

{* *}