AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Xavière Daumarie (Traducteur)
EAN : 9782845385948
220 pages
Éditeur : Panini France (18/11/2005)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 70 notes)
Résumé :
L'Union Teope a déclaré la guerre à City Hunter ! Mais si elle croyait la victoire déjà sienne, elle va bientôt déchanter... Ryo Saeba et Kaori Makimura sont sur le pied de guerre !! Après tout, laisser le contrôle des rues de Shinjuku à l'Union Teope serait comme donner... des diamants à des cochons !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  02 mars 2019
Pour dissiper tout malentendu, je tiens à préciser que j'ai lu et relu la série culte "City Hunter" dans l'édition Panini, parce qu'il y a a toujours des tâcherons pour associer dans les bases de données l'édition simple de J'ai lu en 36 tomes et l'édition deluxe de Panini en 32 tomes ^^
Ce tome 2 débute par la guerre entre le City Hunter et l'Union Teope qui se poursuit et s'intensifie ! le Général missionné par le mystérieux Maire doit éliminer à tout prix un Ryo Saeba impitoyable car en quête de vengeance… Nous sommes dans un actioner comme le cinéma des années 1980 savait si bien les faire, mais force est de constater qu'ici Tsukasa Hojo emprunte tout au presque à son mentor Buichi Terasawa : le super-vilain avec une arme à la place du bras, les gadgets et les situations jamesbondienne, l'organisation criminelle secrète avec son chef mystérieux et sa hiérarchie où chacun bute le subordonné qui a échoué, le mélange parfait entre action et humour et le dénouement epicness to the max ! (Pour ne rien gâcher Kaori joue peu ou prou le rôle de Lady ^^) L'épilogue est étrangement semblable à celui de "L'Enfer en retour", 7e partie du "Sin City" de Frank Miller pourtant sorti 15 ans plus tard : quel dommage que l'auteur ait shonenisé à outrance donc édulcoré au maximum son manga pour plaire aux vieux éditeurs conservateurs et aux jeunes lecteurs du Weekly Shonen Jump...
La suite du tome est consacré au premier contrat de l'équipe formé par Ryo et Kaori mais c'est truffé d'incohérences pour cause de changement de ligne éditoriale. On met en avant l'urgence de la guerre contre l'Union Teope qui va pourtant disparaître pendant une bonne quinzaine de tomes, Kaori presse Ryo de faire de l'argent avec la mafia alors que dans les tomes suivants elle va l'engueuler à chaque fois qu'il évoquera le sujet, et Ryo qui n'est pas insensible à la célèbre garçonne (qui l'a accepté comme partenaire pour la protéger de l'Union Teope) ne va pas arrêter de la bolosser pendant des tomes et des tomes... Toujours est-il que Ryo et Kaori finissent par travailler pour le parrain Nobuo Ryûjin qui leur demandent de veiller sur sa fille Sakaya qui a rompu avec lui pour fonder son propre gang d'adolescentes (on ne va pas se mentir il s'agit d'un clone visuel d'Hitomi Kisugi / Tam Chamade de sa précédente série "Cat's Eye"). Entre humour sympa à la Buichi Terasawa et gags potaches à la Weekly Shonen Jump, c'est aux côtés de Sakaya que Ryo joue le rôle d'un précepteur candide engagé son père. Chassez le naturel il revient au galop puisqu'il doit rapidement tomber le masque en affrontant les bikers cuir-moustache du dénommé « Tiger »… Les gags « mokkori » n'ont pas encore fait leur apparition dans la série, et je ne vais pas m'en plaindre hein ! (mais je note que Ryo qui dit aimer les vraies femmes et pas les jeunes filles se retrouve souvent à flasher sur des adolescentes de 15 à 20 ans : il faut bien aguicher le public cible du Weekly Shonen Jump)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Witchblade
  10 août 2012
On voit bien que cette version n'est pas récente ^^ Les dialogues des cases du haut sont quelques fois coupées. du coup, il faut batailler pour arriver à lire ^^ Dans certaines cases, il reste des idéogrammes... Je me demande quelle était leur technique de traduction et d'édition à l'époque... Un brin archaïque je crois ^^ C'est également mal traduit et bourré de fautes (un truc que j'exècre par-dessus tout ^^ chacun à ses défauts ^^) :-( On a également des numéros de cases mis au mauvais endroit, par exemple en plein milieu d'une bulle...
Kaori, étant encore novice, a tendance à ne pas trop réfléchir avec sa tête et à sortir des phrases incongrues... le mangaka essaye de la faire passer pour une idiote ?...
J'ai comme l'impression que "City Hunter" ne suit aucun fil directeur. C'est juste une suite d'enquêtes mêlées de gags où l'on suit Ryo Saeba et Kaori, qui apprend difficilement le métier... A voir si cela s'améliore dans les prochains tomes ^^
Commenter  J’apprécie          70
Anneso
  27 juillet 2012
Mon Avis :
Dans ce second tome de City Hunter, nous retrouvons notre héros – Ryo Saeba – en pleine forme. Son ancien partenaire ayant été tué dans le précédent volume, il fait désormais équipe avec Kaori Makimura, la soeur de ce dernier. Or, l'intérêt de Ryo pour les femmes n'est plus un secret et entre l'humour et la bravoure de notre flic et la répartie cinglante de la jeune femme, ils vont faire ensemble une belle équipe, qui ne manquera pas de faire sourire le lecteur. Les criminels n'ont qu'à bien se tenir, car Ryo débord d'inventivité pour piéger ses ennemis, quitte à se faire passer pour un précepteur ou à donnes des hommes peu fréquentables en pâture à des cochons… Êtes-vous prêts à suivre Ryo dans les lieux peu fréquentables de Tokyo ?
J'avais beaucoup apprécié le premier volume de City Hunter, et j'ai tout autant aimé ce second opus. Tout d'abord, il va devoir faire face à des voleurs de diamants, mais même si ces ennemis sont armés jusqu'aux dents, le nettoyeur va avoir une excellente idée (un peu glauque, il faut bien l'avouer) mais vraiment drôle. Il va aussi devoir se déguiser en instructeur pour sauver une jeune fille – au fort caractère –, car elle s'est attiré des ennuis en boîte de nuit, repoussant les avances d'un homme qu'elle surnomme le nabot (je vous avais bien dit qu'elle avait un sacré caractère). Cette mission s'annonce périlleuse pour Saeba… Comment sauver quelqu'un qui ne veut pas de votre aide ? Mais si finalement Ryo était tombé dans un piège et s'était fait berner ?! de plus, lors de cette mission, il va se retrouver dans une école réservée aux jeunes filles… Je vous laisse deviner ce que ça peut donner !
Gags à gogo, humour décapant, action, aventures, réparties… tout est présent pour que le lecteur passe un excellent moment. J'ai ouvertement ri à la lecture de nombreuses pages. Ryo Saeba semble avoir toujours un coup d'avance par rapport à ses ennemis, au grand étonnement de Kaori d'ailleurs, qui craint plusieurs fois pour la vie de son coéquipier. Par ailleurs, on peut lire quelques petites interventions du mangaka, qui s'invite dans la narration pour nous donner son avis sur les évènements auxquels on assiste. Il s'agit le plus souvent de petites réflexions amusantes face au comportement de Ryo.
Je ne m'étendrais pas sur le dessin qui est très beau, mais que j'avais déjà évoqué lorsque j'avais chroniqué le premier tome. le scénario est dans la digne lignée du premier tome, et j'ai hâte d'avoir le troisième entre mes mains, car je suis pressée de découvrir la suite des aventures de nos protagonistes.
Lien : http://decouverteslivresques..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Mladoria
  08 juin 2015
Un tome plein d'humour et d'action centré sur les relations avec la société Ryûgin, au coeur du trafic d'Angel Dust. Ryô accepte un contrat, contre rétribution, pour assurer la protection de la fille du chef de cette société. Mais la jeune diablesse est loin d'être docile.
On s'éloigne un peu de l'intrigue principale et ce tome est en grande partie centrée sur les stratagèmes de Sayaka pour échapper à la surveillance de Ryô. C'est drôle, efficace, ça se lit avec plaisir. Vivement la suite.
Commenter  J’apprécie          85
nekomusume
  30 juillet 2012
L'affrontement avec l'Union Teope continue et le ton reste très sombre et sanglant dans ce 2ème volume. Il faut dire que la poussière d'ange est particulièrement effrayante avec son action qui fait oublier la mort et la douleur, quand au général, avec son bras mitraillette à la cobra, c'est un vrai méchant antipathique, impitoyable et idiot… Sur la fin de ce volume, Ryô change de style et commence le travail de garde du corps pour une belle jeune fille, il n'utilise plus son arme pour tuer mais seulement pour intimider, à la rigueur blesser, et joue plus facilement des poings… le ton devient beaucoup plus léger et les ressorts comiques du duo Ryô/Kaori commencent à se dessiner. Depuis la mort de Makimura, Ryô prend soin de la soeur de celui-ci et change donc de registre afin d'éviter de l'entrainer dans un monde de violence dont elle ne pourrait plus sortir. On reconnait bien la l'une des qualités les plus marquéee du héros : la compassion, assortie d'un sens de l'honneur un peu particulier il est vrai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   20 juin 2019
- Alors combien de balles j’ai tirée ? Cinq ? Six ?
- Hein ?
- Tu crois qu’il me reste encore des balles ? Si tu devines juste, tu auras la vie sauve. Hé ! Hé ! Je suis fan de « Dirty Harry » tu vois !
- « Dirty Harry »… Hé ! Hé !… Hé ! Moi aussi vu ce film des dizaines de fois…
- Sans blague ?
Commenter  J’apprécie          190
AlfaricAlfaric   01 juillet 2019
Si on veut survivre dans ce monde, il faut savoir se servir de sa tête !!
Commenter  J’apprécie          190
nekomusumenekomusume   30 juillet 2012
(RYÔ): - Finalement, malgré tes airs de garçon manqué, tu es une vraie femme, hein, Kaori! Je l'ai bien vu aujourd'hui!
- Très mignonne!
(KAORI): - Imbécile! Je ne suis pas une femme, je suis ton partenaire! C'est même toi qui l'a dit!
- Ne t'excite plus!
Commenter  J’apprécie          20
WitchbladeWitchblade   10 août 2012
Qu'est-ce que c'est que ces faux cheveux blonds ? Une belle chevelure noire fait la fierté de la japonaise !
Commenter  J’apprécie          60
AlfaricAlfaric   01 juillet 2019
- Enchanté mademoiselle ! Je suis Nobuo Ryûjin, de la Société Ryûjin !
- Les vrais yakuzas ne sont pas aussi canons que ceux qu’ont voit à la télé… T’es pas un dragon, t’es un blaireau !
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Tsukasa Hojo (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsukasa Hojo
"Dans ce titre, tu sens l?amour pour City Hunter. C?est un réel plaisir de retrouver la série, les persos, et de retomber dans ces histoires que j?adore."
Salut à toi ! Voici une nouvelle fois un Mangado - La voie du manga sur City Hunter-Rebirth de NIJIKI Sokura et HOJO Tsukasa. Pour ne louper aucune vidéo et nous soutenir, pense à t'abonner à la chaine youtube de Manga-News et de la Bande Animée !
La Bande Animée : https://www.youtube.com/channel/UCIUDG8qPmRfXNXT5W0JO2zg/?sub_confirmation=1
Manga-News : https://www.youtube.com/channel/¤££¤17PmRfXNXT7City Hunter-Rebirth de NIJIKI Sokura16¤££¤6rmAqHIg/?sub_confirmation=1
+ Lire la suite
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous l'oeuvre de Tsukasa Hojo

Hérïne de la série Rash!, femme médecin, capable de déclencher des catastrophes, sexy en diable, je suis:

kaori Mikamura
Yuki Asaka
Rui Kisugi
Shion Wakahané

15 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Tsukasa HojoCréer un quiz sur ce livre