AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205085808
116 pages
Éditeur : Dargaud (12/06/2020)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 84 notes)
Résumé :
Quelque part entre les "Souvenirs entomologiques" de Jean-Henri Fabre et l'émission « Silence, ça pousse » sur France 5, Simon Hureau raconte par le menu comment il a peu à peu redonné vie à son jardin abandonné à la friche par son ancien propriétaire. Sans connaissances particulières sur le sujet, l'auteur, avec beaucoup de recherches, de passion et d'huile de coude, parvient à recréer à partir d'un no-man's land une véritable oasis de biodiversité, et témoigne ain... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Josephine2
  09 juillet 2020
Une très belle BD, qui permet d'aider ceux qui ont un jardin à trouver des idées toutes bêtes et pleines de bons sens, bon sens paysan, comme dit le dicton.
Et pour les autres, ceux qui n'ont pas de jardin, une belle promenade bucolique au fil des saisons afin de découvrir les transformations au fil du temps de cette oasis.
Simon Hureau nous fait découvrir des plantes, des fleurs et des arbustes de toutes sortes, de toutes variétés, des plantes que l'on peut trouver tout simplement lors de promenades, s'accordant parfaitement au climat et au sol, et surtout permettant la biodiversité et la pollinisation des fleurs par les insectes. Insectes variés, comme parfaitement décrit dans la BD. Mais pas seulement, car des petits animaux, comme les différentes variétés de grenouilles, d'oiseaux, d'écureuils viennent élire, petit à petit, domicile dans son jardin. Il aura même la joie de découvrir…. A si vous voulez le savoir, il faut lire la BD…
Pas de grands discours, juste des actes simples qui, mis bout à bout, permet de créer un petit paradis.
J'ai beaucoup aimé également les dessins de cette BD, les planches sur les insectes, qui s'accordent parfaitement avec ce que veut transmettre Simon Hureau. D'ailleurs, qui ne craque pas pour la couverture ?
Cette BD ne s'adresse pas seulement aux Grands, mais également aux Petits. Tout le monde y trouve son compte et chacun va découvrir ou se rappeler les merveilles oubliées de Dame Nature.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
Nat_85
  10 juin 2020
Je remercie les éditions DARGAUD pour l'envoi de ce roman graphique.
A paraître le 12 juin à venir, » L'oasis – petite genèse d'un jardin biodivers « est le nouvel ouvrage de Simon Hureau publié aux éditions DARGAUD.
Préfacé par Gilles Clément ( ingénieur horticole, paysagiste, écrivain, jardinier, enseignant à l'Ecole Normale Supérieure du Paysage à Versailles ) il ne tarit pas d'éloges au sujet de ce livre :
» Il s'agit d'un bain, d'une immersion, d'un contact, d'une découverte, d'un étonnement ; il s'agit d'un émerveillement devant l'incroyable invention du vivant dans toute sa diversité d'expression. Il s'agit d'une leçon de vie. «
Tout commence lors de l'annonce de la démission de Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique et solidaire.
» La biodiversité fond comme la neige au soleil. «
Simon Hureau (scénariste et illustrateur) se lance alors dans le pari d'écrire un livre dans le but de démontrer que la situation n'est pas nécessairement irréversible. Et pourtant, le constat est amère…
p. 44 : » Pouvoir observer à sa micro-échelle les conséquences des grands bouleversements écologiques des temps modernes est devenu un bien triste privilège des possesseurs de jardin… «
Ainsi, après avoir fait l'acquisition d'une nouvelle maison, l'auteur nous partage son expérience en famille du réaménagement de son jardin.
p. 10 : » On n'a pas dressé de plan, pas édicté de grands principes, pas spécialement lu de livres, on ne s'est cristallisés sur aucun dogme, aucune tendance, on s'est contentés d'y aller à l'instinct… «
Le lecteur devient le témoin d'un aménagement progressif du jardin, vu dans le temps et surtout la patience.
p. 90 : » Dans un jardin vivant, l'ennui est impossible. «
Pour Simon Hureau, le jardin devient un incroyable et enrichissant poste d'observation.
p. 33 : » Au fond, c'est assez basique : plus la diversité végétale augmente, plus la faune rapplique et se diversifie ! «
Il nous rappelle ainsi la nécessité du respect de la chaîne alimentaire. Chaque maillon de cette chaîne a son importance dans cet équilibre.
p. 107 : » En fait, la vie, c'est facile. Il suffit de fournir le cadre. «
Repenser son environnement proche, tel que son jardin, ne nécessite de grands investissements, mais simplement de laisser la nature reprendre ses droits, à bon escient.
p. 111 : » Pour moi, le jardin doit rester cette sorte de quête permanente d'équilibre entre le faire et le laisser-faire, entre le dompté et le sauvage, entre le désiré et l'incontrôlable, entre l'artificiel et le naturel… «
Très pédagogique, cet ouvrage est inspiré avant tout de bon sens et s'adresse à un public d'adolescents et d'adultes. Il provoque assurément une prise de conscience sur le fait qu'il s'agit là de notre responsabilité individuelle avant d'être une responsabilité collective. Loin d'être évident au quotidien, Simon Hureau a le mérite de nous le rappeler de manière instructive et drôle ! Ses illustrations sont réalistes et dynamiques. C'est un très bel ouvrage ! A découvrir, et pourquoi pas à offrir ?
Lien : https://missbook85.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Bazart
  09 décembre 2020
Envie de verdure et de choses saines : on vous conseille de plonger dans l'album de lauteur et illustrateur Simon Hureau qui nous fait partager son expérience de jardin biodivers.
A grand renfort de passion et de patience- son jardin totalement laissé en friche par l'ancien propriétaire lorsqu'il a eu accès au lieu, Simon Hureau est parvenu à faire de son jardin un ilot qui trouve une belle légitimité au sein de son éco système..

Il décrit dans le détail le défi dans lequel il s'est lancé, comment il a redonné vie à son jardin en permettant la biodiversité et la pollinisation, en favorisant le retour des insectes et des animaux, et avec un objectif permanent, celui de respecter les cycles de la nature.Si son album se veut avant tout optimiste et très bienveillant, cela ne l'empêche pas de glisser ici et là des petites piques contre les pesticides et autres cochonneries chimiques.
Il s'irrite également du choix récurrent que les particuliers ont pour espèces végétales – comme les thuyas en tête –, alors qu'elles n'abritent aucun insecte, ce qui constitue à ses yeux une véritable aberration .Oeuvre pédagogique, assez idéologique et foncièrement optimiste , "L'oasis "est parsemé de belles illustrations tres naturalistes d'insectes d'oiseaux et de plantes d'une authenticité incroyable.
L'ensemble donne furieusement envie de se lancer à son tour dans un jardin biodivers.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
cmpf
  10 septembre 2020

Je lis peu de BD, enfin je ne sais pas si c'est le terme adéquat pour cet ouvrage, mais j'ai pris plaisir avec celle-ci.
Quoiqu'elle ait été assez différente de ce à quoi je m'attendais. En effet je pensais que cela porterait plus sur la flore mais celle-ci n'est que prétexte à la venue de la faune. Et particulièrement des insectes. Or je dois reconnaître que ce n'est pas une de mes passions, je les évite même au maximum. mais justement c'est le charme de ces dessins, intéresser à ce qui est assez éloigné de vos préoccupations. Ces dessins d'ailleurs, précis, sont très beaux.
Les besoins du scénario ont entraîné ce qui m'a semblé être une distorsion du temps : l'histoire de ce jardin est censé se passer sur dix ans quand le point de départ du déménagement dans une maison avec jardin semble avoir été le départ de Nicolas Hulot du gouvernement il y a deux ans. Détail sans importance par rapport à la qualité du message : tout geste vaut la peine même s'il ne change pas le monde, au moins il change votre vie, ce qui n'est déjà pas si mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
arwenity
  02 février 2021
L'oasis c'est un témoignage. Celui de l'auteur, Simon Hureau, ici au scénario et au dessin.
On découvre l'évolution de son jardin au fil de dix années passées à redonner vie à ce qui n'était qu'une vaste pelouse. Néophytes en matière de jardinage et « néo-ruraux », Simon et toute sa famille ont suivi des conseils mais surtout leur instinct pour faire de ce petit bout de terre un havre de paix et de biodiversité.
La famille est portée par son amour du vivant et le plaisir de pouvoir observer la reconquête de cette terre par une multitude d'espèces vivantes, aussi bien végétales qu'animales, là où il n'y avait plus aucune vie ou presque.
Loin des discours pompeux ou autoritaires en matière d'écologie, cette bande dessinée nous fait part humblement d'une reconnexion à la nature en apprenant chaque jour un peu plus à son sujet.
J'ai beaucoup aimé les dessins arrondis et les couleurs pastel qui donnent de la douceur à l'ensemble. le choix d'un papier non-glacé est également très agréable sous les doigts. L'auteur s'est affranchi de cases clairement marquées et cela donne beaucoup d'air au récit ce qui m'a plu aussi.
Les dessins des insectes et oiseaux croisés au jardin sont tout simplement époustouflants et pourraient trouver leur place dans un guide ornithologique ou entomologique.
Cette lecture a réellement été un plaisir et devrait être obligatoire pour sensibiliser tout un chacun au respect et à la beauté de la nature qui nous entoure. Une bonne dose d'humour nous est distillée tout du long, ce qui ne gâche rien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81


critiques presse (3)
Bedeo   22 septembre 2020
Simon Hureau signe une œuvre colorée et didactique sur comment, avec peu de connaissances sur le sujet mais de la patience, faire refleurir un jardin. Grâce à celle-ci, il parvient petit à petit à recréer un écosystème équilibré. Fort de ses expériences et de sa réussite, il partage avec nous ses astuces et recettes à travers de magnifiques dessins à l’aquarelle.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BoDoi   28 août 2020
Une BD « feel good » intelligente et gracieusement mis en image, qui ne tombe jamais dans le travers du message universel et pontifiant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   03 juillet 2020
À sa manière, L’oasis (dé)montre qu’avec un peu de curiosité, d’imagination, de patience et quelques ampoules aux mains, il ne faut pas forcément un pré pour trouver un forme de plénitude, voire de bonheur !
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Pixie-FlorePixie-Flore   12 avril 2021
Je soupçonne le voisinage d'utiliser du tue-limaces... Ok, on a tous envie de manger nos salades. Mais c'est un peu dommage d'oublier qu'en empoisonnant limaces et escargots, on empoisonne aussi, en passant, ceux qui les consomment !

[p35]
Commenter  J’apprécie          70
Pixie-FlorePixie-Flore   12 avril 2021
Mettre les mains dans la terre est une possibilité théoriquement offerte à tous. Seul un très petit nombre d'humains en profite. La désertification des campagnes ainsi que l'usage des espaces de nature comme terrain de jeu sans véritable accès à la connaissance du vivant maintiennent les humains en situation d'ignorance par rapport à leur lieu de vie : la planète.

[p2]
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-FlorePixie-Flore   12 avril 2021
J'aime les haies. Une campagne sans haies, c'est une campagne morte, un territoire assassiné. Je suis originaire du Calvados, département où ce genre de décor n'est pas rare, rémanence nauséeuse des glorieux temps du remembrement... Ces paysages me font souffrir...
Une haie, c'est une ligne de vie...
Un havre salutaire, un sursis vital entre deux territoires...

[p83]
Commenter  J’apprécie          10
PillyPilly   25 mars 2021
PRÉFACE de Gilles Clément

"Il s'agit d'un bain, d'une immersion, d'un contact, d'une découverte, d'un étonnement ; il s'agit d'un émerveillement devant l'incroyable invention du vivant dans toute sa diversité d'expression. Il s'agit d'une leçon de vie."

"Un grand pas dans ce sens serait de parvenir à se défaire de l'usage de la chimie toxique, qui nous donne l'illusion de la maîtrise dans le maintien du jardin, une dévastation exécutée au nom de l'ordre, de la propreté et du rendement."

"On ne peut mesurer la puissance des messages mystérieux donnés par une racine à une autre dans le cadre d'un dialogue entre les êtres qui habitent ce monde mal connu. Dans ce domaine précis tout reste à découvrir. Encore faut-il préserver les conditions de la vie du sol."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pavi33Pavi33   21 novembre 2020
- La vie se complaît dans le fouillis, c'est son truc, on n'y peut rien. Mais les gens ont besoin de pouvoir passer la serpillière, faut que ce soit net, hygiénique. Pas de pot, la vie, c'est sale, elle en met partout si on la laisse faire; alors on la tient à distance... la nature a horreur du vide. p.86
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Simon Hureau (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Simon Hureau
Montez à bord du Nautilus... :) Une belle plongée à la découverte de la librairie Bédélire à Tours avec Jérémy qui présente son coup de coeur du moment pour la bande dessinée L'Oasis de Simon Hureau : https://www.dargaud.com/bd/loasis-bda5343490
autres livres classés : biodiversitéVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
141 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre

.. ..