AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742731784
Éditeur : Actes Sud (01/03/2001)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 42 notes)
Résumé :
En 1988, Nancy Huston tient le journal de bord de sa grossesse ; elle y consigne les métamorphoses que subit son corps, et se livre, parallèlement, en un jeu subtil d'échos, à une réflexion sur l'art, cet "autre type de création". Le conflit immémorial qui oppose l'art à la vie, l'esprit au corps, est-il insurmontable ? La création est-elle vraimentle domaine réservé de l'homme, la femme devant se contenter de la procréation ? Partant du constat que l'émancipation f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
IreneAdler
  15 avril 2018
Ecrivaine et enceinte, Huston se penche sur la question des couples d'artistes (écrivains, peintre, poètes...). Elle-même concernée par la question (au moment de l'écriture du moins), son couple semble être en équilibre entre les rôles et les taches de chacun. Aucun n'empêche l'autre d'écrire.
Ce n'est pas le cas des couples qu'elle a étudié, loin de là. D'autant qu'entre en jeu la maternité, son refus ou non, puisque cette capacité procréatrice induit un déséquilibre entre l'homme et la femme.
Mais ce déséquilibre est en défaveur de la femme : parce qu'elle donne la vie, elle n'est que corps, ne peut pas être du côté de l'esprit. Sauf à renoncer à la maternité. Comme Beauvoir, qui a tenté de devenir le double de Sartre (Huston est assez remonté contre Beauvoir, qu'elle voit comme une misogyne), ou encore Virginia Woolfe (que son mari a fait renoncé à la maternité). Ou à sombrer dans la folie comme les Fitzgerald ou Sylvia Plath et Ted Hugues : toutes les deux écrivains, mais l'une empêchée d'écrire sur sa propre vie et ses expériences psychiatriques parce que cela sert de matériau aux écrits du Grand Homme, l'autre sous la coupe et les ordres de son mari qui l'hypnotise quand elle accouche ou pour la faire écrire (comme lui veut qu'elle le fasse).
Cette asymétrie (Beauvoir ne put jamais être le double de Sartre) vient aussi de ce que la société de l'époque était jusqu'aux années 1960 : la place d'une femme est dans l'espace domestique, quelque soit son talent, ce que tout le monde lui rappelle tout le temps. Ajoutons encore des rapports conflictuels avec au moins un parent et un parent absent et la folie est assez prévisible. Mona Chollet s'appuyait sur l'essai La Femme Mystifiée de Betty Fredan pour expliquer le nombre de dépression de femmes au foyer américaine, Huston l'évoque en passant : ces femmes artistes furent des femmes mystifiées, réduites à leur seule fonction de reproduction. L'essai de Huston retrace l'itinéraire de ces femmes, aussi talentueuses que leur mari mais nées femmes au l'aune de sa propre vie et de sa grossesse. Un journal de création et d'écriture passionnant, prenant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Frederique26
  02 juillet 2012
Dans ce livre autobiographique, Nancy Huston tient un journal intime où se mêlent toutes ses réflexions sur les modifications de son corps durant sa grossesse, sur son expérience de la maladie mais aussi, et en lien, sur le rapport entre la création « animale » (la grossesse, l'accouchement) et la création artistique et plus spécialement littéraire. Elle raconte, du coup, beaucoup d'histoires sur la vie de certains couples d'hommes et de femmes de Lettres, sur comment ils vivaient le rapport entre la littérature et la vie, l'amour charnel, émotionnel et l'amour de l'esprit, l'amour d'écrire, de produire de l'art. Elle raconte notamment l'histoire d'amour entre Sand et Musset et c'est tout simplement passionnant. Leur vie était un roman, leurs romans étaient leur vie ; ils voulaient souffrir pour vivre intensément, pour nourrir leur art et leur mythe. Elle aborde aussi d'autres histoires, plus noires et en profite pour faire le point sur la vision que les milieux littéraires ont de la femme écrivain. Nancy Huston cite beaucoup Simone de Beauvoir à laquelle elle s'oppose très souvent. Dans son essai, elle entend apporter une vision positive et apaisée du statut de la femme dans les créations. Pour elle, on peut être à la fois femme "naturelle" et femme de Lettres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cathpier
  08 mars 2017
Au début, je trouvais que ça faisait un peu notes jetées tout à trac : journal de deux précédentes maladies (corps & esprit), journal de grossesse, puis notes sur les couples d'écrivains suite à des émissions radio qui venaient d'être terminées... J'avais l'impression qu'aucun travail de pensée n'avait été réalisée, et qu'étaient simplement mis côte à côte des extraits qui allaient bien ensemble du point de vue de la thématique. Beaucoup de citations... Ce sont d'ailleurs elles qui ont accroché mon intérêt. Les biographies d'artistes évoquées, les extraits de leurs oeuvres m'ont lentement fait plonger dans les méandres de la création amoureuse quand les artistes sont scindés corps/esprit. Et où seul l'esprit est reconnu légitime et où le corps est le matériau à travailler, éventuellement au prix de sa destruction. Et cette opposition se réalise dans l'homme en tant qu'esprit et sur la femme en tant que corps. Nancy Huston tisse bien une réflexion sur les enjeux de la néfaste 'supersposition des dichotomies'. Si nier qu'une différence existe entre l'homme et la femme lui paraît dangereux (ce serait accepter que le langage créée la réalité - donc l'esprit domine la matière/ alors qu'à l'origine il sert à nommer ce qui est), elle met le doigt sur le réel danger de la pensée patriarcal et/ou chrétienne, à savoir que l'homme a été associé à l'esprit et la femme à la chair. Elle démontre ainsi que certaines féministes, en acceptant cette distinction comme base de réflexion, continuent à la diffuser. le propos de Nancy Huston est de réhabiliter le corps dans le processus de création artistique en tant que vecteur d'une connaissance qui n'appartienne qu'à l'expérience qu'on peut faire à travers lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Coline Pierré
  26 juillet 2013
Dans ce livre, Nancy Huston met en parralèle son journal de travail littéraire et celui de sa grossesse. Elle convoque aussi de nombreux couples d'artistes et d'écrivains, pour analyser leur relation (intime et dans le travail) et tenter de défnir les rapports qu'entretiennent les femmes écrivaines avec la création, la féminité, la maternité et le couple. Très intéressant !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
wivinwivin   07 août 2016
elle n'aura pas le droit, l'autorisation, l'autorité de rejeter les hommes réels pour épouser son art, pour la bonne raison qu'elle peut produire de la vraie vie. Que - contrairement à l'homme qui est "sans enfants" - elle connaît la lourde et plate, la banale et sanglante vérité de la création : elle accouche. Elle fait du vrai vivant. comment parvenir dès lors à se leurrer, au point de croire que le faux est vrai, que l'inanimé est animé, que l'esprit produit le corps ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Coline PierréColine Pierré   27 juillet 2013
Inventer et ficeler des histoires, vivre et imaginer des aventures ; assumer et courir des risques ; bafouer et tourner en dérision les moralités orthodoxes : toutes ces spécialités traditionnellement masculines deviennent accessibles aux femmes, à mesure qu’elles insistent pour regarder en face la vie et la mort ; à mesure, aussi, que les pères apprennent à “materner” et que les mères n’ont plus à incarner, seules, l’éthique pour leurs enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
yaelleangelyaelleangel   19 février 2018
selon les vieilles règles du jeu de la séduction, l'ambition artistique est un atout pour un homme et un handicap pour une femme ; l'amour rend l'homme plus éloquent et fait perdre à la femme tous ses moyens ; la réussite intellectuelle rend un homme plus "viril" et une femme moins "féminine"...
Commenter  J’apprécie          10
wivinwivin   07 août 2016
Eh oui ! les femmes tremblent.
Peut-être parce qu'elles n'ont pas de muse ? ou parce que, ayant si longtemps occupé sa place, elles la savent illusoire et ne parviennent pas à avoir en elle une "foi inébranlable" ?
Commenter  J’apprécie          10
yaelleangelyaelleangel   19 février 2018
Changer en joies présentes les douleurs passées est sans doute une des meilleures définitions qu'on puisse donner de l'activité littéraire en tant que telle...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Nancy Huston (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nancy Huston
Retour en vidéo sur la présentation des coups de coeur de nos libraires pour la rentrée littéraire 2018 !
Merci aux 50+ les participants de notre première rentrée littéraire. Retrouvez la liste des livres présentées sure notre site : https://www.librairiemartelle.com/239-a-la-une-presentation-rentree-litteraire.html
Fabien présente « Frère d?âme » DAVID DIOP - ÉDITIONS SEUIL https://www.librairiemartelle.com/98022-litterature-francaise-grand-format-frere-d-ame.html
Fabien présente « Et j'abattrai l'arrogance des tyrans » ABDECKER MARIE-FLEUR - ÉDITIONS FORGES VULCAIN https://www.librairiemartelle.com/99950-romans-historiques-et-j-abattrai-l-arrogance-des-tyrans.html
Alice présente « En nous beaucoup d'hommes respirent » MARIE-AUDE MURAIL - ÉDITIONS ICONOCLASTE https://www.librairiemartelle.com/101058-litterature-francaise-grand-format-en-nous-beaucoup-d-hommes-respirent.html
Alice présente « Arlo Finch » JOHN AUGUST - ÉDITIONS MILAN https://www.librairiemartelle.com/103929-romans-11-et-plus-arlo-finch--tome-01---le-mystere-des-longs-bois.html
Sophie présente « Le malheur du bas » INES BAYARD - ÉDITIONS ALBIN MICHEL https://www.librairiemartelle.com/99441-litterature-francaise-grand-format-le-malheur-du-bas.html
Sophie présente « Trancher »   AMÉLIE CORDONNIER - ÉDITIONS FLAMMARION https://www.librairiemartelle.com/100691-litterature-francaise-grand-format-litterature-francaise---trancher.html
Pierrick présente « Les enfants de coeur » HEATHER O'NEILL - ÉDITIONS SEUIL https://www.librairiemartelle.com/98019-litterature-etrangere-grand-format-les-enfants-de-coeur.html
Pierrick présente « La vraie vie » DIEUDONNE ADELINE - ÉDITIONS ICONOCLASTE https://www.librairiemartelle.com/101059-litterature-francaise-grand-format-la-vraie-vie.html
Pierrick présente « Trois fois la fin du monde » SOPHIE DIVRY - ÉDITIONS NOIR BLANC https://www.librairiemartelle.com/100106-litterature-francaise-grand-format-trois-fois-la-fin-du-monde.html
Pierrick présente « Le mur invisible » MARLEN HAUSHOFER - ÉDITIONS ACTES SUD https://www.librairiemartelle.com/52870-litterature--etrangere-format-poche-le-mur-invisible-babel-44.html
Clémentine présente « Le manuel de survie à l'usage des jeunes filles » MICK KITSON - ÉDITIONS MÉTAILLÉ https://www.librairiemartelle.com/101280-litterature-etrangere-grand-format-manuel-de-survie-a-l-usage-des-jeunes-filles.html
Clémentine présente « Dans la forêt » HEGLAND JEAN - ÉDITIONS GALLMEISTER https://www.librairiemartelle.com/35864-litterature-etrangere-grand-format-dans-la-foret.html
Clémentine présente « My absolute darling » TALLENT GABRIEL - ÉDITIONS GALLMEISTER https://www.librairiemartelle.com/70704-litterature-etrangere-grand-format-my-absolute-darling.html
Clémentine présente « Lèvres de pierre » NANCY HUSTON - ÉDITIONS ACTES SUD https://www.librairiemartelle.com/99056-litterature-francaise-grand-format-levres-de-pierre---nouvelles-classes-de-litterature.html
Anne présente « Capitai
+ Lire la suite
autres livres classés : grossesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
729 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre