AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mona de Pracontal (Traducteur)
ISBN : 2013228023
Éditeur : Hachette Jeunesse (12/05/2010)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 19 notes)
Résumé :

Madlyn et son frère Rollo passent l'été au château de Griffstone. Dès leur arrivée, c'est un désastre !

Le château est humide, en triste état et surtout complètement déserté par les visiteurs. Pour sauver Griffstone, les enfants décident de frapper un grand coup.

Ils vont recruter des fantômes. Mais de vrais fantômes. Avec la tête qui se détache, des poignards plantés dans la poitrine et des hurlements à glacer le sang.>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Syl
  04 octobre 2018
Madlyn Hamilton est une jeune fille très belle et surtout très gentille. Toujours à l'écoute de son prochain et prévenante, elle a de nombreux amis. Dans sa famille, c'est elle qui gère le quotidien et qui s'occupe de son petit frère Rollo, de deux ans son cadet. Rollo, quant à lui, apprécie plus les amis qu'il trouve dans les bois, dans les greniers et dans les caves. Les bestioles rampantes et grouillantes ne lui font pas peur ! D'ailleurs, son animal de compagnie est un scinque à langue bleue qu'il a appelé Courtaud.
Un jour, juste avant les grandes vacances, leurs parents leur annoncent qu'ils ont été conviés à aller enseigner en Amérique pour deux mois et que les enfants ne sont pas invités. La rétribution de ce travail étant conséquente et leurs finances n'étant pas au beau fixe, il serait dommage de ne pas en profiter, alors, Madlyn et Rollo seront envoyés chez un vieil oncle, dans une campagne en bordure de la frontière écossaise.
Le château de Griffstone a tous les apparats d'un beau et vieux château ; douves, remparts, oubliettes, lits à baldaquin, armures, vieille bibliothèque… Mais il en a aussi toutes les altérations ; érosion, pas d'eau chaude, humidité, mites… Si sir George aime beaucoup sa demeure ancestrale, il a toutefois une préférence pour son troupeau de vaches, des bêtes racées, rares, venues des temps druidiques. Homme bourru, appréciant la solitude, il se verrait bien vivre en ermite, mais afin d'entretenir l'un et l'autre, il est obligé d'ouvrir le château au public quelques jours dans la semaine, même pour une petite poignée de touristes.
Quand il reçoit une lettre de son neveu Londonien lui demandant l'hospitalité pour ses deux enfants, ce n'est pas de gaieté de coeur qu'il accepte, mais peut-il faire autrement ?
A leur arrivée, Madlyn et Rollo découvrent un château magnifique et rencontrent pour la première fois oncle, tante et cousin. Sir George, l'oncle grognon, sa soeur Mademoiselle Emily, la tante douce et un peu à l'ouest, et Howard Percival, le cousin qui par timidité vit reclus dans ses appartements entouré de livres. A ce trio, on ajoute Madame Grove, la gouvernante qui tient aussi le rôle de femme de ménage et de cuisinière, et son jeune fils Ned qui l'aide dans ses tâches.
Très vite, à la grande joie de leurs hôtes, Madlyn et Rollo veulent s'investir dans la vie du château et s'enthousiasment pour cette belle campagne. de toutes façons, que faire lorsqu'on n'a ni télévision, ni ordinateur ? Ainsi, l'un et l'autre se partagent. Madlyn accueille les visiteurs pour les portes-ouvertes, et Rollo s'occupe des vaches sacrées… Toutefois rien ne va être facile.
A une douzaine de kilomètres de là, vit Lord Trembellow, un arriviste qui a fait fortune dans l'industrie. Fortuné, il a annexé petit à petit des appendices à une construction pour en faire un imposant et pompeux château. Dans la vie, il a deux objectifs. Il rêve d'en faire le plus somptueux d'Angleterre et de dégommer son voisin Griffstone. Quand Sir George n'aura plus d'argent pour maintenir son domaine, Lord Trembellow pourra le racheter et tout raser pour faire bâtir à la place des lotissements, des centaines de pavillons. Cette vision de grandeur ravit sa fille Olive, qui comme Ned la décrit à Madlyn, est une petite snobinarde, pincée et méchante. Les manigances vont aller bon train !
A Griffstone, Madlyn ne tarde pas à comprendre qu'il faut rapidement réagir car peu d'argent rentre dans la caisse au grand désespoir de ses habitants. Une idée va faire l'unanimité, une idée farfelue, mais une super idée ! Pourquoi ne pas faire un château des horreurs pour appâter les visiteurs ?
C'est chez une vieille dame que le casting va être passé… Miss Lee-Perry a l'immense honneur de recevoir des fantômes. Elle soumet donc son choix : Brenda la mariée qui fut trucidée par son mari, Ranulf le gentilhomme qui vit avec un rat dans sa poitrine, Sunita la petite fille coupée en deux suite à la bévue d'un magicien, et les Pieds, des pieds amputés qui se trouvent sans corps.
Griffstone, musée des horreurs, Griffstone l'unique, Griffstone vous souhaite la bienvenue… Mais que va-t-il se passer ?
Ce livre est une charmante lecture qui ravira les jeunes enfants du primaire en âge de lire des romans de plus de 200 pages. Au-delà de l'intrigue amusante, pleine de rebondissements et de mauvais desseins, il se dégage de ce roman une atmosphère douce et heureuse. C'est l'été, la campagne est belle, les enfants sont libres, il y a de bons sentiments, beaucoup d'amitié et de solidarité. Quant aux causes à défendre, elles sont justes et nobles ; un château menacé par la ruine et un promoteur peu scrupuleux, ainsi que la sauvegarde d'une espèce de vaches, rare, voire unique.
Au début, si Madlyn et Rollo partent de Londres un peu tristes, si l'oncle George les attend en ronchonnant, à la fin tout sera inversé ! Tous auront le coeur lourd de se séparer…
Livre et auteur à recommander !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Jangelis
  04 novembre 2014
J'aime toujours autant les romans d'Eva Ibbotson.
Une lecture agréable, divertissante, qui fait malgré tout réfléchir, et surtout, qu'on lit avec un plaisir extrême.
Peu importe le sujet, on se régale.
Celui-ci est peut-être moins "important" que certains autres, quoique on y parle quand même de protection de la nature, du désir de posséder des animaux originaux même s'ils coûtent beaucoup de souffrances, du choix entre posséder, et aimer, etc ...
Mais on y rencontre aussi avec plaisir, un château assez délabré, des enfants débrouillards, des fantômes surprenants.
Un seul regret, je crois que j'ai lu à présent tous les romans d'Eva Ibbotson, comme elle me manque ! J'envie ceux qui ont encore tous ces titres à découvrir !
Commenter  J’apprécie          20
nuitet0ilee
  17 février 2014
Leurs parents partant à l'étranger pour des raisons professionnelles, Madlyn et son frère Rollo sont confiés à leur oncle Sir George, propriétaire de Griffstone. Dès lors, ils vont vivre un été mouvementé pour sauver des vaches.

Eva Ibbotson est une auteur de référence dans la littérature jeunesse. Ses histoires sont souvent loufoques mais dotées de réflexions tout de même.
On suit l'été de Madlyn et Rollo dans ce château-musée qui part en ruines : humide, déserté par les visiteurs. Les enfants, habitués à la ville, vont se mettre à adorer la campagne, surtout Rollo qui se met à apprécier le spectacle des vaches et des collines verdoyantes.
Griffstone est presque un personnage, on s'attache à ce château malgré son humidité, ses objets étranges. En parlant de personnage, le Sir George et tante Emily sont des êtres marginaux, très attachants ! Ils sortent d'une autre époque, ils ne sont pas du tout dans la modernité. le cousin Ned est un être solitaire, terriblement timide (il s'enfuit dès qu'il voit des inconnus).
Sir George, tante Emily et le cousin Ned ne sont pas tant attachés par leur château, c'est surtout pour les vaches légendaires qu'ils se battent. Un troupeau unique. Et pour cela, Ned va amener un peu de fantastique dans l'histoire : des fantômes, des vrais pour attirer les visiteurs. Ces fantômes sont typiques : la mariée tuée, la jeune femme coupée en deux par un tour raté de magie, l'homme aux rats et les pieds qui dansent…
Trembellow est le château concurrent de Griffstone, dirigé par Lord Trembellow, il attire bien plus de visiteurs. Trembellow est un homme d'affaires, son but c'est de s'accaparer le château voisin pour en construire une zone pavillonnaire. Mais il y a les vaches, il va donc trouver une solution radicalement efficace…
Bien que ce soit un livre de jeunesse pour divertir, il fait néanmoins réfléchir au désir humain d'avoir toujours plus et même l'impossible ; à la maltraitance des animaux.
Lien : http://novelenn.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bountyfrei
  30 septembre 2014
Encore une agréable découverte faite grâce à La box de Pandore! Encore une fois, merci à l'équipe qui sait faire de très bon choix!
Bienvenue à Griffstone raconte l'histoire de Madlyn et Rollo, envoyés au château de Griffstone pour l'été, pour que leurs parents puissent travailler loin de chez eux. Une fois sur place, ils se rendront compte que les journées portes-ouvertes qu'organise leur oncle Sir George ne rapportent rien. Alors ils ont une idée de génie: et si ils faisaient appel aux fantômes, des vrais de vrais pour attirer les foules?
Bien au delà de la simple histoire d'un frère et d'une soeur prêt à retrousser leurs manches pour sauver le château, il y a une véritable histoire d'écologie derrière tout ça. Car si l'oncle George organise ces portes-ouvertes, c'est pour pouvoir s'occuper d'un troupeau de vaches blanches sauvages qui ont élu domicile dans son parc. Cependant, même si ce côté est montré avec délicatesse mais fermeté au public visé que sont nos têtes blondes, j'ai trouvé que c'était un peu fouillis, que l'auteur s'est emporté à la fin pour une cause qui lui tient à coeur, sans trop penser à l'histoire, au château et à nos fantômes.
Les fantômes sont touchants, et sont considérés comme de vrais personnages, au delà de leur utilité pour attirer les visiteurs. Ils ont leur quart d'heure de gloire, en quelque sorte. Par contre, concernant les Hurlantes, je n'ai pas tellement compris l'utilité à l'histoire, si ce n'est qu'ajouter des pages en plus.
En bref, j'ai passé un bon moment dans cette histoire très tournée jeunesse qui touche des sujets importants. Néanmoins, l'auteur s'est trop emballée concernant cette cause et les Hurlantes ne m'ont pas parues plus intéressantes que cela.
Lien : http://onceuponatime.ek.la/b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Harioutz
  12 août 2017
Un excellent roman d'aventures, avec fantômes, troupeau de vaches magiques, et enfants dévoués ! J'ai adoré et je recommande.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SioSio   19 décembre 2013
Selon l'idée de départ, Tante Emily devait s'occuper de Madlyn et de son frère avec l'aide, si nécessaire, de Mme Grove, mais il s'avéra vite que c'était l'inverse qui allait se produire.
Autant que Madlyn pût en juger, Tante Emily avait besoin d'aide, et grand besoin.
Elle avait besoin d'aide pour sa coiffure, qui faisait penser à un ver de terre gris qui se serait posé par mégarde sur sa tête avant de trépasser ; elle avait besoin d'aide pour sa tenue, d'autant qu'elle ne savait plus très bien ce qu'elle avait dans ses tiroirs... et elle avait indubitablement besoin d'aide pour les articles qu'elle tricotait pour la boutique de souvenirs.
Tante Emily adorait tricoter, mais, malheureusement, ce n'est pas parce qu'on adore faire quelque chose qu'on le fait bien, et Madlyn n'était pas étonnée que ses gants se vendent mal. Après tout, la plupart des gens ont cinq doigts à chaque main ; c'est une réalité incontournable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nuitet0ileenuitet0ilee   17 février 2014
Les gens paient des fortunes pour avoir des animaux rares et originaux. Combien seraient-ils disposés à offrir pour des animaux appartenant à des espèces disparues – voire des créatures mythiques ? (p.206)
Commenter  J’apprécie          30
nuitet0ileenuitet0ilee   17 février 2014
« Eliminer » était un terme que les scientifiques employaient quand ils voulaient dire tuer. Les bébés phoques sont éliminés quand on les massacre à coups de massue. Les blaireaux sont éliminés quand on les gaze dans leurs tanières. (p.122-123)
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   04 novembre 2014
- Alors, on doit trouver un moyen de faire venir plus de monde. On a pensé que si on pouvait montrer aux gens quelques vrais fantômes - des spectres véritables ils viendraient et ils en parleraient à leurs amis, et ...
Le Cousin Howard laissa échapper une plainte déchirante, un cri de profond désespoir.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Eva Ibbotson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eva Ibbotson
The Great Ghost Rescue (2011) Trailer
autres livres classés : fantômesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1338 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre