AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070645002
Éditeur : Gallimard Jeunesse (02/11/2012)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Hal rêve d'avoir un chien pour compagnon. Ses parents ont toujours refusé, alors quand son père l'emmène à l'agence "Chiens pour tous", le jeune garçon est fou de joie.

Il choisit Flocon, un jeune bâtard tout blanc. Lorsqu'il comprend que c'est juste un chien de location, Hal, désespéré, n'a d'autres issue que de s'enfuir avec lui afin qu'ils soient ensemble pour toujours.

Commence alors un long voyage rempli de dangers et de rencontr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Missbouquin
  21 août 2012
Ses parents offrent à Hal tout ce qu'ils pensent être indispensables à un enfant : une grande maison, tous les jouets qu'il veut, une bonne école.
Mais Hal n'a pas de copains et ne veut qu'une chose, depuis des années : un chien.
"All Hal had ever wanted was a dog."
Un petit compagnon qui le suivra partout et qui lui apportera enfin cette chaleur dont il manque entre une mère qui hante les magasins et un père en voyage à l'autre bout du monde.
Mais son père s'en fiche et sa mère a peur d'être envahie par les poils dans leur maison aseptisée et design. Jusqu'au dixième anniversaire de Hal. Son père lui promet alors de lui offrir un chien. Mais ce que le garçon ne sait pas, c'est que ses parents sont persuadés qu'il s'en lassera au bout de 3 jours, et qu'ils décident de louer le chien, dans un magasin spécialisé pour les gens riches voulant parader avec un bel animal, sans s'encombrer de la vie avec lui.
Hal connaît trois jours de pur bonheur. Et puis Fleck doit être rendu. Commence alors une formidable aventure, où le jeune garçon envoie tout valser pour défendre le seul rayon de joie de son existence protégée.
"Hal was tired of living in a grown-up world. It was time to make his own world where things were right and faire and as they ought to be. "
C'est un roman jeunesse parfaitement bien mené, bien équilibré et bien écrit. J'ai été touchée par la description de ces pauvres chiens du magasin qui désespèrent de trouver un jour un foyer et qui ne peuvent s'attacher à leurs maîtres temporaires, égoïstes et stupides.
L'histoire se déroule subtilement, et même si on finit par s'attendre à la fin, on ne peut s'empêcher d'en sourire et d'être soulagé quand elle advient. Et même si les gens mettent du temps pour changer ("Even in their distress and fear for Hal, the Fentons found it hard to believe that money wasn't the answer to everything".), les parents de Hal finissent par comprendre ...
Eva Ibbotson montre que tout l'argent du monde ne peut remplacer la chaleur de l'amitié et de l'amour, et illustre cette morale par un charmant texte.
A lire, pour vivre une aventure pleine de tendresse avec nos amis à pattes.
"A dog who belongs to somebody forever is a dog who is free."
Lien : http://missbouquinaix.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
PegLutine
  25 novembre 2013
Pour tout dire, j'ai commencé la lecture de ce roman un peu à reculons... Non pas que je n'aime pas les chiens, mais je redoutais un roman plein de bons sentiments, un peu guimauve. Sauf que j'avais beaucoup aimé les autres romans d'Eva Ibbotson et son écriture.
Finalement je suis plutôt agréablement surprise car ce n'est pas juste un roman plein de bons sentiments (il y en a bien sûr!): on y parle d'éducation, de la société de consommation (où les chiens peuvent être loués et rendus, ça évite de se sentir prisonnier...), de rencontres, de périple, d'aventures, d'humanité.
Quelques longueurs dans le récit mais je l'ai lu d'une traite quand même et j'ai souvent souri: les adultes sont souvent assez ridicules quand on compare leurs comportements avec ceux des enfants, et voire même ceux des chiens.
L'écriture d'Eva Ibbotson me manquera en tout cas, ses livres jeunesse m'ont souvent fait rêver et voyager (Reine du Fleuve, l'Etoile de Kazan).
Commenter  J’apprécie          140
orbe
  27 novembre 2012
Hal voudrait un chien. Ses parents s'y opposent. Mais devant l'insistance de leur fils unique, ils décident de louer un animal pour le week-end, pariant que l'enfant s'en lassera très vite. Mais la relation avec le chien est vite fusionnelle et la séparation déchirante pour l'un comme pour l'autre... Hal va alors décider d'agir...
Un conte animalier qui allie aventure et réflexion sur les valeurs de notre société. Quel lien reste-t-il quand le matériel prend la place de l'humain? le récit prend le temps de construire les personnages. Les animaux ont chacun leur personnalité et leur histoire. La relation parent enfant est aussi évoquée avec beaucoup de justesse. A quoi bon donner de nombreux cadeaux si on ne prend pas le temps de parler et de jouer avec ses enfants?

Lien : http://0z.fr/qrZYL
Commenter  J’apprécie          150
docidf
  12 novembre 2013

Un chien pour toujours /IBBOTSON, Eva
Traduit de l'anglais par Diane MENARD
Gallimard Jeunesse – Novembre 2012 – 306 pages
ISBN 978-2-070-64500-8 - Prix : 15,00 €
Résumé : Hal a tout pour être heureux. Il vit dans une très belle maison, ses parents lui offrent toujours les derniers jeux à la mode. Pourtant, il se sent seul et ne rêve que d'une chose : avoir un chien bien à lui, pour toujours, ce que sa mère refuse catégoriquement. Pourtant, ses parents finissent par céder et l'emmènent chercher un chien dans une agence de location, en omettant de lui dire que ce n'est que pour le week-end et qu'il faudra le rendre. Alors qu'il passe en revue les chiens, son choix se porte sur Flocon, un petit bâtard.
Lorsqu'il rentre le lundi et découvre que son chien n'est plus à la maison, il ne voit plus qu'une solution : aller le récupérer et s'enfuir avec lui pour le confier à ses grands parents. Commence alors une grande aventure avec Flocon, ses compagnons à quatre pattes et une petite fille.
Mots clés: ENFANT UNIQUE/ ARGENT / SOCIETE DE CONSOMMATION / CHIEN / AMITIÉ /TRAHISON / PERTE DE CONFIANCE /
Commentaires : Une aventure classique avec quelques longueurs, mais qui devrait plaire à nos élèves, particulièrement de 6ème – 5ème.
Hal va dépasser ses limites pour sauver Flocon, ce petit chien dont personne ne veut car
C'est un bâtard mais aussi connaître l'amitié avec Pippa, la petite fille qui l'a suivi dans sa
fugue. Chacun va finalement trouver sa place dans la vie et tout se termine bien mais on peut regretter que les parents soient si caricaturaux.
Pistes de discussion :
• Pensez-vous que Hal a des raisons de ne pas être heureux ? Si oui, lesquelles ?
• L'argent et les biens matériels peuvent-ils suffire et servir « d'amis » ?
• Comprenez-vous la fuite d'Hal et sa perte de confiance envers ses parents ?
• Comment analysez-vous leurs relations ?
• Que pensez-vous des grands parents de Hal ? Pourquoi le père de Hal ne vient-il plus les voir ?
• Qu'est-ce que la fugue de Hal a changé dans la vie de tous les personnages du livre ?

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jangelis
  05 avril 2014
Toujours un régal de lire Eva Ibbotson.
Certes, le sujet ici est moins original et au début, on se dit qu'on a déjà lu plein d'histoires de ce type, un petit garçon qui veut absolument un chien et rien d'autre, des parents "coincés" pour lesquels ce n'est pas envisageable, les jeunes filles pauvres qui adorent les animaux ...
Sauf que .... c'est l'écriture de Eva Ibbotson, et donc dès qu'on a commencé, on ne peut plus le lâcher.
Sauf que ... cela va bien au-delà d'une petite histoire de garçonnet riche et entêté.
Sauf que ... on découvre plein de chiens très différents, avec leur caractère, leurs qualités et leurs défauts. Et que même si comme moi on n'y connaît strictement rien en race de chiens, et qu'on est peu intéressé par le genre canin, c'est passionnant.
Sauf que, on va pas mal réfléchir sur plein de sujets, et faire des rencontres très riches.
Tout en lisant cela d'un coeur joyeux parce qu'on sait que ça se terminera au mieux !!
Pour moi, c'est un "Ensemble c'est tout" canin .... à l'envers !
Oui, je sais, c'est un peu tiré par les cheveux, mais c'est ce que ça m'a évoqué au long de ma lecture : Tout ces chiens obligés de vivre ensemble, même s'ils s'entendent bien, et qui peu à peu vont trouver leur endroit idéal pour vivre.
Bref, vous l'avez compris, j'ai passé un moment bien agréable avec ce roman.
Je remercie PegLutine de m'avoir signalé ce livre qui m'avait échappé, et je suis bien d'accord avec elle pour dire que Eva Ibbotson nous manque.
PS : je m'aperçois que je n'ai pas parlé de l'humour qu'il y a tout au long de l'histoire. Même si elle est émouvante souvent, on sourit aussi beaucoup. Notamment à cause des adultes, un peu caricaturaux, mais aussi par exemple sur la scène du cirque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   15 janvier 2013
Le thème et le déroulement sont classiques, et pourtant, ce roman, le dernier traduit en français de la regrettée auteure, sort irrésistiblement du lot : écrit avec amour et conviction, maîtrisé jusque dans ses moindres détails et personnages, il ensoleille le jeune lecteur de son optimisme.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
PegLutinePegLutine   25 novembre 2013
Kayley sourit à Hal, qui lui rendit son sourire. Il pensait que travailler dans un chenil devait être le plus beau travail du monde. Et elle était si jolie, avec ses cheveux bruns bouclés, ses yeux d'un bleu profond...
- J'ai le droit de choisir celui que je veux, lui dit Hal. J'aimerais bien que ce soit un chien jeune, parce qu'ils vivent quinze ans, ou même plus, non? Et comme ça je l'aurai jusqu'à ce que je sois adulte.
kayley retint son souffle. Elle savait que Chiens pour tous ne louait jamais les animaux pour plus de trois jours. On était donc en train de tromper cet enfant. Et ce n'était pas la première fois qu'elle voyait faire ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbeorbe   26 novembre 2012
On peut emmener le chien qu'on veut pendant une heure ou une journée - les gens les prennent pour impressionner leurs amis ou pour aller à la campagne. Ce sont des animaux sélectionnés avec le plus grand soin - dressés à bien se tenir dans une maison, et tout ce qu'il faut.
- Oui, mais qui'est-ce qui se passe quand il faut rendre le chien? Est-ce que tu vas dire à Hal que c'est simplement pour le week-end?
- Bien sûr que non ! Lorsque le chien devra repartir, Hal en aura déjà assez - tu sais comme les enfants se lassent rapidement de tout ce qu'on leur donne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JangelisJangelis   05 avril 2014
Les chiens de la pièce A faisaient de leur mieux. Ils comprenaient ce qui était arrivé à Flocon :ce qu'il avait éprouvé pour le garçon qui était venu le chercher, ce que le garçon avait éprouvé pour lui. Et maintenant, ils faisaient ce qu'ils pouvaient pour lui redonner du courage.
Ils savaient tous ce qu'était le chagrin. Prâline rêvait toujours du cirque, de la vie animée qu'elle y avait connu. ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MissbouquinMissbouquin   21 août 2012
"Hal was tired of living in a grown-up world. It was time to make his own world where things were right and faire and as they ought to be. "
Commenter  J’apprécie          10
MissbouquinMissbouquin   21 août 2012
"Even in their distress and fear for Hal, the Fentons found it hard to believe that money wasn't the answer to everything"
Commenter  J’apprécie          10
Video de Eva Ibbotson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eva Ibbotson
The Great Ghost Rescue (2011) Trailer
autres livres classés : chiensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1048 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre