AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Martinache (Traducteur)
EAN : 9782266202626
512 pages
Éditeur : Pocket (03/03/2011)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 70 notes)
Résumé :
L'appétit de conquête de Gengis Khan n'a plus aucune limite. Après avoir unifié les tribus mongoles à la pointe de l'épée, le voilà qui tourne son regard vers l'Est. L'ennemi chinois est sa prochaine proie. Mais n'est-ce point un trop grand défi pour le grand Khan ? Le chemin est long et pénible pour arriver jusqu'à l'empire du Milieu. Ses cavaliers mongols n'ont jamais combattus de villes fortifiées. Et au moindre revers, comment réagiront ses bouillants généraux ?... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  12 avril 2016
Second tome de la trilogie consacrée à l'un des plus puissants guerriers de ce monde.
Gengis khan a désormais uni toutes les tribus mongoles et s'apprête à déferler sur la dynastie Jin, pour assouvir sa vengeance. Au passage il abattra un petit royaume annexe, les Xixia.
Nous avons fait un saut dans le futur de 7 ans. Ce n'est en rien rédhibitoire puisque on tenait presque pour acquis à la fin du tome 1 cette réunification qui est désormais effective.
On pourra néanmoins regretter un saut de 2 ou 3 ans entre les campagnes de Xixia et Jin où Gengis va se familiariser avec les engins de siège. Quelques chapitres auraient pu nous montrer cette intégration de nouvelles techniques bien étrangères aux tactiques des Mongols.
En dehors de cette petite critique, rien à redire. Une histoire menée tambour battant, sans ennui.
Des récits de batailles enlevés, des personnages bien travaillés, y compris les secondaires qui donnent au roman son côté plus aventures que livre d'histoire.
S'instruire sur la vie et l'oeuvre de Gengis khan tout en se distrayant par une lecture passionnante. Que demander de mieux ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          786
Marple
  25 novembre 2015
Quel seigneur et quelles steppes ! Je ne sais pas si c'est la personnalité sauvage et solaire de Gengis Khan ou juste l'air raréfié de ses montagnes, en tout cas j'ai été grisée par ma lecture !
Magnifique récit d'aventures, d'épreuves et de batailles, ce tome 2 débute quand Gengis a unifié les tribus mongoles et décide de combattre leur ennemi de toujours, l'empire Jin. Se succèdent alors des combats, des grandes marches, des conquêtes, des missions de reconnaissance, des complots et des moments ordinaires sous la yourte.
Rien d'exceptionnel en apparence pour un roman historique, mais Conn Iggulden parvient à rendre tout cela passionnant en donnant du souffle et du corps à son histoire. Cela passe d'abord par des descriptions très vivantes des coutumes ou de la cuisine mongoles, mais aussi de la meilleure façon de battre un ennemi (par la ruse plutôt qu'à la loyale) ou d'élever des enfants (en les faisant se baigner tout nus dans une rivière glacée) et même de la vie dans la Chine médiévale des villes fortifiées, des bains et des érudits pleutres...
Cela passe aussi, et surtout, par des personnages très réussis : de Gengis le barbare magnifique au chamane ambitieux qui trafique ses sortilèges, en passant par l'idiot intrépide ou le faible corrompu par le pouvoir. Ajoutez à cela que la vie privée du seigneur ne ressemble pas à la petite yourte dans la prairie, entre ses deux femmes qui sont en guerre et ses enfants qu'il n'arrive pas à aimer.
En un mot, l'histoire, le cadre et les héros m'ont plu... et j'ai hâte de chevaucher vers l'empire dans le tome 3 !
Challenge Variétés
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
Gwen21
  27 mai 2015
Le second tome de cette saga, mettant à l'honneur le conquérant mongol Gengis Khan, est avant tout guerrier, donc pour ceux que les récits de bataille rebutent, il y a de fortes chances pour qu'ils se lassent assez vite.
Personnellement, si j'ai été moins emportée par ce volet que par le précédent, je le juge tout de même comme étant un très bon cru, trouvant son équilibre entre conquête militaire et stratégie. le personnage principal, Gengis Khan, a fatalement évolué avec l'âge et l'autorité acquise. Il faut dire que ce n'est pas rien que d'unifier en une seule nation une multitude de tribus nomades indépendantes qui n'ont jamais connu ni chef, ni gouvernement, ni structure hiérarchique. L'auteur, pour éviter de tomber dans l'essai biographique, donne davantage d'ampleur à ses personnages secondaires, notamment aux frères de Gengis Khan, qui constituent l'un de ses plus sûrs atouts pour mener à terme ses ambitions visionnaires.
Grâce à Conn Iggulden, le lecteur a la chance de toucher du doigt une Histoire mise à sa portée. La complexité de l'échiquier politique de l'Asie centrale et de l'Empire Jin (la Chine) est telle à cette époque que suivre la horde de Gengis Khan dans ses conquêtes est non seulement une excellente façon d'en apprendre plus sur le mode de vie mongol, sur leur "art" de la guerre et sur leur mentalité mais aussi une clé de lecture fascinante pour découvrir la civilisation chinoise dans ses us ancestraux et du haut de son hégémonie.
J'ai hâte de passer à la suite ; je ne me suis pas encore lassée de l'odeur du ragoût de mouton, qui constitue l'ordinaire de tout Mongol qui se respecte !

Challenge de lecture 2015 - Une trilogie (tome 2)
Challenge PAVES 2014 - 2015
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
bilodoh
  14 juin 2015
Gengis Khan continue ses exploits dans ce deuxième volet de la trilogie historique de Conn Iggulden. le défi du Mongol dans ce livre, s'attaquer à l'empire Jin, ces ennemis séculaires qui ont dressé les tribus les unes contre les autres, ces dégénérés qui prennent des bains et vivent dans la soie…

On sait que grand khan vaincra, mais le suspens demeure, comment la meute des Loups mongols arrivera-t-elle à franchir les murailles défensives que les peuples de l'Est ont dressées dans les montagnes et autour de leurs villes ?

J'avais beaucoup aimé le jeune garçon du premier tome, malmené par la vie, mais qui réussissait à unir autour de lui les tribus dispersées. Au-delà de ses habiletés physiques et de sa volonté implacable, on ne peut se demander quels sont les ingrédients d'un tel leadership, pourquoi tant de gens acceptent de mourir pour lui.
J'ai apprécié aussi son humilité d'apprentissage, sa capacité d'intégrer les connaissances des autres peuples… mais malheureusement, dans le domaine des engins de guerre seulement. Il adopte les armures et les catapultes, mais n'a aucun respect pour le raffinement, l'art ou la littérature.

Malgré son côté impitoyable, j'ai admiré son Intelligence stratégique pour trouver les tactiques qui lui permettent de vaincre des ennemis supérieurs en nombre. Mais, je me suis lassée des massacres qui se poursuivent, des têtes qui tombent, des femmes qui ne sont que du butin et des villes où on meurt de faim. Pourquoi mettre un continent à feu et à sang ? Pourquoi ne pas aspirer à établir une paix durable plutôt que d'alimenter la ronde infernale des vengeances ?

Malgré quelques entorses historiques, l'écriture de Conn Iggulden est captivante et ce n'est pas de sa faute si je n'apprécie pas la logique guerrière du conquérant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
belette2911
  20 juin 2020
Non, Gengis Khan n'est pas arrivé à pied de la Chine… (contrepèterie offerte).
Mais il devait posséder l'anneau de pouvoir de Sauron puisqu'il a réussi à unifier les tribus mongoles sous une seule bannière : la sienne.
Un seul homme pour les trouver, un seul homme pour les unifier, les gouverner et dans la steppe les lier. Gengis, c'est un meneur, un unificateur.
Maintenant, direction l'empire Jin : une grande marche dans le désert, ensuite des attaques, l'élimination du petit royaume Xixia, des batailles, un siège, bref, tout ce que des conquérants font habituellement.
Mais lorsqu'on est dans l'armée de Gengis, c'est autre chose que de l'habituel. Chez les Mongols, même les femmes ont du cran, les gosses ne sont pas de pleurnichards et les guerriers ne veulent qu'une chose : faire des razzias, attaquer, tuer, égorger, violer, voler… Des guerriers nés.
Si vous n'aimez pas les récits de guerre, passez votre chemin et allez lire "Le club des Huns", une bédé d'humour où Attila veut avoir la Gaule.
Lorsqu'on lit la biographie romancée d'un conquérant légendaire, il faut s'attendre à bouffer de la stratégie militaire, des assauts de forteresse et de femmes (les viols sont courants), des attaques, des morts…
On pourrait penser que tout cela deviendra vite rébarbatif, mais non, les pages se tournent, on chevauche dans l'armée du grand Khan, on vit dans une yourte, on bouffe du mouton, on pue et on tue.
Résumé ainsi, ça pourrait vous faire fuir, mais tout est fait pour que le lecteur ne s'ennuie pas et que l'action ne déborde pas sur le fond.
Les personnages sont travaillés (personne ne se souvient de comment étaient les frères et les généraux de Gengis) et on a beau être face à des guerriers sanguinaires, malgré tout, on s'attache à certains, on râle sur d'autres, on admire leur courage…
L'avantage, c'est que chez Gengis, on travaille au mérite : pas d'imbéciles à la tête de son armée (on ferait bien de s'en inspirer). Ta place, si tu la mérites, tu l'obtiendras, sinon, tu n'auras que dalle.
Gengis Khan est un homme dur, comme le fut son père. Dans les steppes mongoles, les mauviettes ne font pas long feu et tout est fait pour endurcir les gamins.
Par contre, Gengis, tu ne vaux pas toujours grand-chose en psychologie enfantine ! Toi qui aurais aimé que ton père soit encore en vie pour voir ton ascension et lire la fierté dans ses yeux, tu refuses ce regard de père à ton fils aîné que tu penses n'être pas ton fils, malgré que tout le monde te dit qu'il ressemble à ton père à toi. Nul n'est parfait, mon petit Gengis…
Un roman biographique romancé qui permet d'entrer dans la vie de Gengis Khan, de chevaucher à ses côtés, de boire de l'airak et de découvrir la vie des guerriers Mongols et leur avancée expansionniste dans les territoires voisins.
De l'action, des combats, de la stratégie, des hommes au pouvoir parce qu'ils ont fait leurs preuves (et non pas en raison de leur naissance) et des guerriers sans peur.
Un roman que j'ai tenté de dévorer lentement, en savourant les mots, les personnages, le cadre avant de me jeter dessus et d'avaler 350 pages en un seul jour tant j'étais prise dans l'histoire et que je ne voulais plus la lâcher.
Note pour moi-même : ne pas attendre 8 ans avant de lire le tome 3 !!

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   14 avril 2016
Si vous vous êtes demandé un jour, "suis-je le seul couard dans un monde de guerriers ?", sachez qu'ils se posent la même question jusqu'au dernier.
Commenter  J’apprécie          630
fnitterfnitter   15 avril 2016
Soyez plus exigeants et plus durs envers vous-même qu'envers n'importe qui. Quand vous aurez peur, cachez-le. Personne ne le saura et la cause de votre peur passera. On ne ne souviendra que de votre conduite.
Commenter  J’apprécie          412
fnitterfnitter   12 avril 2016
Un peuple vient du nord, une grande nation.
Ils empoignent arc et javelot, ils sont cruels et sans pitié.
Le bruit qu'il font est comme le mugissement de la mer,
ils montent des chevaux; ils sont rangés comme des troupes
pour le combat.
Commenter  J’apprécie          300
fnitterfnitter   17 avril 2016
La Nature nous a laissé cette teinture dans le sang qui fait
que tous les hommes deviennent des tyrans s'ils le peuvent.
Daniel Defoe
Commenter  J’apprécie          410
laulauttelaulautte   26 avril 2020
Si vous devez vous battre, fût-ce contre un ami, abattez votre adversaire aussi vite et aussi durement que vous pourrez. Tuez-le ou épargnez-le, mais méfiez-vous toujours d’un homme qui a une dette envers vous. Il en éprouvera avant tout du ressentiment. Tout guerrier qui lève la main sur vous doit savoir qu’il joue sa vie et qu’il la perdra. Si vous n’arrivez pas à gagner tout de suite, vengez-vous plus tard, même si c’est la dernière chose que vous ferez. Vous serez entourés d’hommes qui ne respectent que plus forts qu’eux, plus durs qu’eux. Avant tout, ils respectent la réussite. Souvenez-vous en.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Conn Iggulden (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Conn Iggulden
Conqueror by Conn Iggulden
autres livres classés : mongolieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1992 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..