AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081255821
350 pages
Éditeur : Flammarion (23/03/2011)
3.91/5   16 notes
Résumé :

Qu'est-ce que le pragmatisme ? Un des rares termes de la langue courante qui provienne de la philosophie, qui plus est de la philosophie américaine. Le psychologue et philosophe William James, frère du célèbre romancier, compare le pragmatisme au corridor de l'hôtel-philosophie : chaque chambre est occupée par un philosophe avec sa doctrine propre, mais tous doivent emprunter le corridor comme voie d'accès ou de sortie. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Chri
  26 juin 2017
Le pragmatisme est d'abord une méthode pour évaluer le sens d'une proposition selon ses conséquences pratiques. L'auteur démontre le bénéfice assez évident de la méthode et en perçoit également les limites. La démarche deviendrait grossièrement fausse si elle n'était pas attentive aux faits « éloignés et ténus ». C'est en creusant dans cette direction que le livre devient intéressant. Devenu théorie de la connaissance, le pragmatisme montre que les vérités ne sont pas des choses achevées, mais un mouvement de vérification qui passe par le possible et le probable.
« Rien ne saurait, du dehors, assurer la destinée du flux des données de l'expérience ».
Le pragmatisme s'oppose en fait de bout en bout au rationalisme et finalement c'est une conception pluraliste ou distributive de l'univers qui s'oppose à une conception moniste.
Pour le rationaliste, la vérité devrait être achevée, éternelle, inaltérable, absolue. Sinon ce serait pour lui l'anarchie, comme vivre en errant et en vagabond, et accorder le "home-rule" à l'Irlande ou aux indigènes des îles Philippines.
La critique de William James devient très sensible au moment où il se fait défenseur du droit des peuples à l'auto-détermination.
Un autre aspect du pragmatisme pluraliste est qu'il s'accommode des différentes croyances. « Théisme, dessein, liberté signifient pour l'homme qui y croit la promesse d'un avenir meilleur. ». « "Le vrai" se réduit à ce qui est opportun en matière de pensée, tout comme "le bien" se réduit à ce qui est opportun en matière de conduite. »
Mais la tolérance religieuse n'est qu'apparence : ce pragmatisme s'adresse au patchwork protestant contre le papisme ou le panthéisme qui tendrait à gagner du terrain « chez les peuples de race anglaise ». William James cite un article sur le pragmatisme : « le pragmatisme est une réaction anglo-saxonne contre l'intellectualisme et le rationalisme de l'esprit latin... ». On trouve d'autres signaux bien connus d'un nationalisme latent : « « Waterloo », signifie pour les Anglais une « victoire », et pour les Français une « défaite » etc...
L'analyse psychologique est également trop catégorique. L'ensemble de l'exposé campe sur un clivage statique des tempéraments endurcis ou délicats (associés au clivage philosophique). Dans ce contexte, l'assouplissement dans les dernières pages fait figure de convenance. Dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   06 mars 2018
La plus grande découverte de tous les temps, c’est que l’être humain peut modifier sa vie en modifiant son attitude d’esprit.
Commenter  J’apprécie          40

>Philosophie et disciplines connexes>Les divers systèmes philosophiques>Humanisme, et systèmes et doctrines connexes (9)
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
374 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre