AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755644395
435 pages
Hugo et Compagnie (14/11/2019)
3.87/5   40 notes
Résumé :
Et si la vérité était pire que le mensonge ?
Que feriez-vous si vous étiez la fille d'une tueuse en série ?

Joanna a toujours su que sa mère n'était pas comme les autres. Pas aussi affectueuse ni attentive à son enfant mais quand elle apprend que c'est une criminelle, sa vie s'effondre. Littéralement.
Elle vit maintenant avec ce lourd poids et réorganise son existence. Cela commence par changer de métier : difficile de continuer à enseig... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 40 notes
5
8 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
1 avis

Beli_LivreSaVie
  19 novembre 2019
Un roman qui m'a inspiré dès la lecture du résumé. L'idée de départ de placer l'héroïne en bien mauvaise posture avec une mère tueuse en série était très intéressante, je ne me demandais de quelles façons l'auteure allait se servir de ce fait. La couverture est très belle, le titre très évocateur de la profondeur que prend cet état de fait.
Tara Jones nous propose de découvrir son histoire selon deux points de vue : celui de son héroïne Joanna, Joe et celui de son héros masculin, Scott. Tous deux alterneront les chapitres selon le moment de l'histoire, nous permettant ainsi de connaitre les pensées de l'un et de l'autre et d'évoluer avec toutes les informations nécessaires. Nous débutons le roman avec la présentation de chacun d'eux, individuellement alors qu'ils ne se connaissent pas. Joe a une vie qui n'a plus de sens, sa mère est en prison, c'est une tueuse en série et Joe subit les conséquences de ses actes. Elle va perdre son travail, se retrouver avec une maison qui tombe en ruines, des factures sur les bras et elle subira les injures, les attaques de ceux qui en veulent à sa mère. Sa situation est peu enviable, elle n'a que vingt-et-un ans et elle voit sa vie s'effondrer. Scott quand à lui, vient de perdre sa mère et sa famille et lui vivent le deuil, chacun à leur manière, mais ils se sont isolés les uns des autres. Scott est en colère, perdu, sa mère lui manque tant et il va être sujet à des crises où la violence des mots prend le pas sur le reste. Nous découvrons un homme qui n'arrive pas à sortir la tête de l'eau, qui n'a plus goût à rien et qui réagit à chaud, sans réfléchir aux conséquences de ses actes.
Tous deux vont se rencontrer le jour de leur anniversaire, dans le bar que possède Scott, un hasard, une rencontre fortuite, éphémère et rapide. Mais le destin les remet sur le même chemin, car Joe cherche un job, et Scott a besoin d'une serveuse ! C'est ainsi que Joe va endosser une autre identité pour être sur de trouver un travail, sans avoir à se justifier sur ce que sa mère a fait, ou se voir imposer un refus. Ce qu'elle tait, lui permet d'avancer et de mettre de côté cette vérité qui concerne sa mère et qui ne devrait pas lui porter préjudice à elle, qui n'a rien fait. Leur histoire débute donc ainsi, avec un départ un peu abrupte, Scott étant un peu brutal dans la façon dont il se comporte avec la jeune femme, les tensions vont finir par s'apaiser. Scott va voir en Joe, une jeune femme intéressante, à la fois fragile, douce tout en ayant un caractère qui lui permet de s'imposer. S'il a tenté de s'en débarrasser aux débuts, maintenant il est constamment à la chercher du regard, à provoquer le moindre rapprochement. Joe quand à elle, est attirée par Scott, malgré les remarques, les regards peu sympathiques qu'elle a reçu de sa part, elle trouvait cela injuste mais elle n'a jamais pu s'empêcher de ressentir l'attraction qui les pousse l'un vers l'autre.
Quand on comprend quelle virage va prendre cette histoire, on se demande clairement comment cela va finir ! Et cela nous laisse dans une attente et une sorte de suspense constant tout du long, car ça ne peut absolument pas bien se passer et pourtant ils sont si bien ensemble, que cela en est d'autant plus angoissant. J'ai été complètement happée par cette histoire, partagée entre deux clans qui ont des attitudes complètement justifiables et qui vont devoir aller au delà de leurs sentiments primaires pour envisager de voir plus loin, or c'est bien difficile quand la tristesse et la colère vous étreignent au plus profond de vous. Nous évoluons donc auprès de ces deux personnages, en découvrant de quelles façons leur relation va leur permettre de sourire de nouveau à la vie. Tous deux s'étaient perdus et leur histoire leur offre cette chance d'être heureux, malgré ce qu'ils vivent. Toutefois, nous constatons que leurs vécus les accompagnent, Joe a cette peur qui ne la quitte pas que l'on découvre qui elle est, ou plutôt la fille de qui elle est, et elle continue de le passer sous silence, de peur de tout perdre. Quand à Scott, la mort de sa mère reste encrée en lui et il n'aura de cesse d'être libre de vivre, que quand cette histoire sera finie. Bien des ombres pour que leur histoire puisse s'épanouir avec légéreté et amour, qu'ils devront affronter et combattre.
Si parfois dans un roman, on se dit que la vérité n'est pas si difficile que ça à dire, ici, on se pose réellement la question sur cette idée. Dans ces moments, on a en général envie de dire à l'héroïne de se lancer et voilà, mais non on comprend pourquoi, elle n'a pas envie de parler de sa mère. Elle vit enfin des moments plaisants, auprès de personnes qu'elle aime et qui l'aiment en retour pour elle, pour ce qu'elle est en tant qu'individu. Il est alors difficilement envisageable de venir entacher tout cela avec la vérité. Mais dans cette histoire, on va au delà de cela et c'est ce qui fait la différence avec ce que j'ai pu lire jusque là. Je ne développerai pas plus sur ce point, car cela serait trop vous en dévoiler, mais les personnages vont se retrouver bien en mauvaise posture et il leur sera difficile de contrer tout ce qui va se passer. L'un comme l'autre souffriront de cette vérité, de ces mensonges et c'est criant de douleur et de peine que l'on va être spectateur de ce qui se passera.
La façon dont Tara Jones inclut des chapitres sur les souvenirs de Joe de certains moments passés avec sa mère et ce à différents moments de son enfance, sont cruellement marquants et poignants. Il était impossible de baser cette histoire sur le fait qu'elle soit la fille d'une tueuse en série sans parler de qui était Lucie et j'ai trouvé cela judicieux de nous parler d'elle de cette façon, cela nous apporte beaucoup sur la personnalité de cette « mère », ou plutôt cette femme qui n'aurait pas du être mère, car tout démarre à ce moment-là. Joanna est une jeune femme assez équilibrée toutefois, quand on constate ce qu'elle a vécu, cela démontre une force de caractère assez impressionnante car il y a de quoi tourner mal, ou être cruellement déstabilisée par ce type de comportements. Ma pire ennemie, c'est elle, cette femme qui a fait de sa vie un enfer et qui avec ses actes, la condamner elle aussi à vivre cachée et la peur au ventre de ce que l'on pourrait lui faire et penser d'elle.
Un roman que j'ai adoré lire, on plonge dedans avec facilité et dès le début. La plume de l'auteure sert à merveille cette histoire, elle accompagne le cheminement de ces deux personnages, qui perdus, vont se trouver mais c'est sur fond de silences et de secrets qui vont venir faire tout exploser autour d'eux, alors qu'ils se sentaient si bien l'un avec l'autre. L'histoire sort un peu de l'ordinaire et nous propose autre chose, que l'on n'a pas forcément l'habitude de lire, présentée ainsi. J'ai aimé l'originalité de cette histoire et de savoir très tôt ce qu'il en est, mais de ne pas savoir ce qu'il va en découdre est très prenant. L'ensemble est cohérent, captivant et je trouve que cela fonctionne très bien. Je n'ai pas été déçue de ma lecture, l'idée que je me faisais de ce roman avant de le commencer a été positive.
Lien : http://www.livresavie.com/ma..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
filledepapiers
  21 novembre 2020
TW : Deuil.
Diversité : personnage principal féminin métisse.
J'ai trouvé cela très original et intéressant de la part de l'autrice de nous plonger au plein coeur de la vie d'une jeune femme dont la mère est une tueuse en série. Ce mélange entre la romance et l'aspect psychologique change beaucoup de toutes les romances que j'ai pu lire auparavant et cela fait grand bien !
J'ai beaucoup aimé ces deux protagonistes. Ils sont hantés par leur propre démon et doivent apprendre à vivre avec. Ils se retrouvent isolés et endeuillés de manière bien différente.
Joanna est prisonnière des actes de sa mère et elle se retrouve condamnée à tort pour sa filiation. Entre les briques qui brisent les fenêtres de sa maison déjà en ruine, les insultes, les pneus de sa voiture crevés, les menaces etc. Elle endure, jour après jour, des actions autant physiques que matérielles de la part de la population.
Même si l'histoire se porte principalement sur l'évolution de la romance entre les deux protagonistes qui ont chacun été bouleversés par un drame. Tara Jones aborde des sujets forts tels que : la trahison, le racisme, le deuil et les déprimes voire la dépression qu'il peut entraîner ou encore, la maltraitance des enfants, l'importance de l'amour d'une mère et les conséquences de l'abandon et du rejet.
Mon coeur s'est littéralement brisé pour la petite Jo', qui a grandi sans l'amour de sa mère, une femme sans coeur et qui subit au quotidien, les conséquences d'actes qu'elle n'a pas commis. Heureusement, son amitié avec Cooper – qui est au passage juste magnifique – lui permet de souffler. En dépit de tout ce qu'elle a pu vivre au cours de son enfance et dans sa vie de jeune adulte, le personnage de Joanna possède une force de caractère juste époustouflante.
Le motif de la vérité possède une place primordiale dans cette romance remplie de secrets et de suspense. Et si elle éclate, cette vérité pourrait bien tout dévaster sur son passage.
Ce roman est un véritable ascenseur émotionnel. J'ai été complètement ballotée entre le rire et les larmes.
Malgré le fait que l'intrigue principale est prévisible, je dois admettre que la fin m'a surprise. Je ne m'y attendais absolument pas et j'ai été toute chamboulée ! Les yeux embués, j'ai dû relire plusieurs fois la même page pour y croire. A chaque relecture, des larmes coulaient de plus en plus. En toute sincérité, je pense que cela serait un miracle s'il n'y a pas les traces de mes larmes sur cette même page ahah !
J'ai apprécié la plume de l'auteure qui nous embarque, en toute facilité et de manière fluide, dans son récit. de plus, nous alternons entre les points de vue de Joanna et de Scott, cela rend cette romance douce, touchante et captivante.
Vous l'aurez, peut-être, ressenti au cours de cette chronique que j'ai beaucoup aimé cette histoire et l'ambiance qu'elle dégage. La romance est un poil précipitée mais cela ne m'a pas tant dérangé que cela. Finalement, pour moi, ce fut une très bonne découverte qui frôle le coup de coeur !
Lien : https://filledepapiersblog.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lectrice-Lambda
  27 novembre 2019

Après avoir adoré « le contrat » et un peu moins aimé « Voyage interdit », j'avais hâte de me plonger dans cette nouvelle histoire de Tara JONES.
Joanna a toujours su que sa mère était différente des autres. Elle n'a jamais été affectueuse et câline avec elle. Lorsqu'elle apprend qu'elle est une criminelle, tout s'écroule. Elle savait qu'elle était différente, mais pas à ce point.
Lorsque cette dernière est condamnée, Joanna subit elle aussi les mauvaises actions de sa mère : elle perd son travail, elle se fait harceler, sa voiture est constamment démolie. Difficile de vivre et de pouvoir régler ses factures sans travail et en assumant toutes les dettes que sa mère a contractées.
Alors lorsqu'elle se fait engager en tant que serveuse, elle décide de dissimuler son identité pour que les gens ne la voient pas comme « la fille de ».
Avec le patron du bar, Scott, ce n'est pas facile. Lui aussi a ses propres blessures à panser. Seulement une attraction apparaît très vite entre eux, donnant envie à Joanna d'espérer un avenir plus radieux.
En se plongeant dans « Ma pire ennemie », il faut avoir les nerfs solides.
Nous découvrons la vie de Joanna avec dureté, sans délicatesse, pour nous montrer toutes les horreurs qu'elle subit.
Quel serait notre quotidien si l'un de nos parents étaient un criminel ? Quel serait notre propre opinion, mais surtout celle des autres ?
J'ai vraiment adoré l'envie de l'auteur de nous plonger dans la vie d'un enfant de tueur, de nous montrer tout ce que l'on peux subir sans pour autant être coupable.
Car oui, Joanna ne savait pas que sa mère était une tueuse. Elle savait simplement qu'elle ne l'aimait pas. A la recherche désespérée de la moindre attention de sa mère, elle faisait tout pour lui plaire… Sans grand succès.
Aujourd'hui, après la condamnation de sa mère, c'est elle que l'on condamne. Les autres ne sont pas tendres avec elle, n'essaient même pas de lui donner une chance et de la séparer de cette femme qui a commis des horreurs seules.
Entre passé et présent, nous apprenons à connaître Joanna, cette jeune femme qui recherche juste de la tendresse et de la compassion depuis toujours. D'une nature foncièrement gentille, il nous est très difficile de la suivre à travers chaque scène violente. Tout d'abord lorsqu'elle est jeune, dans son incroyable naïveté d'enfant. Ensuite dans sa vie d'adulte, lorsqu'elle prend toute la méchanceté des autres à la place de sa mère.
Cet aspect très psychologique est parfaitement maîtrisé par l'auteur. On passe par de nombreuses émotions et l'on réfléchit vraiment sur cette thématique.
A côté de cela, il y a Scott qui essaie de se remettre de la mort de sa mère. Il se laissait couler jusqu'au jour où il rencontre Joanna.
Ils vont se faire du bien tous les deux, sans qu'ils ne s'en rendent compte. Leur relation est sympathique à suivre, pleine de bienveillance malgré tous les non-dits et les secrets, notamment celui de Joanna…
Malheureusement, je n'ai pas trop accroché aux personnages en eux-mêmes.
Joanna était attendrissante, mais il lui manquait un petit quelque chose pour qu'elle me plaise plus. Je pense que c'est son côté un peu enfantin qui m'a déplu.
Scott m'a encore moins convaincu… Je ne saurais trop dire pourquoi, mais son caractère, sa vie et la façon dont il évolue dans ce livre m'a laissé un peu de marbre.
En fait, plus que les personnages, ce sont leurs paroles qui m'ont gênée.
J'ai trouvé que les dialogues étaient trop romancés pour que l'on y croit. Surtout les paroles de Scott ou de son frère… Il y a plusieurs répliques qui me sont impossibles de croire, qui ne font pas « homme » ni « spontané ».
La fin n'est pas surprenante.
Dès le début, on sait le grand secret de cette histoire, la bombe qui va venir tout chambouler et je ne parle pas du secret de Joanna. Dès lors, le récit perd un peu de son suspens et notre intérêt est un peu émoussé. Il y a par contre quelques évènements que l'on ne voyaient pas venir et qui enlèvent un peu de la monotonie au récit.

En conclusion, « Ma pire ennemie » m'a laissé un peu mi-figue mi-raisin. Tara JONES nous plonge dans une nouvelle histoire encore différente de ces précédentes.
J'ai été complètement charmée par la thématique du livre, par les questionnements qui naissent dans notre esprit à la lecture de ce récit et par les évènements dérangeants qui ne peuvent que nous chambouler.
Cependant, les personnages et les dialogues ne m'ont pas trop convaincus et l'on découvre trop rapidement la grande révélation.
A lire pour les sujets et les idées que l'auteur veut faire passer à travers son histoire.
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
unefilleetsesbouquins
  07 avril 2021
Une romance qui brille par son originalité, c'est un roman qui a deux côtés : un côté basé sur la romance entre Joanna et Scott et un côté plus psychologique limite sombre et franchement c'était un mélange hyper intéressant et qui apporte profondeur et complexité au récit.  On va être sur un roman qui porte des thématiques fortes comme le deuil, le harcèlement,le racisme car notre héroïne (Joanna) est métisse et je trouve ça juste trop chouette car c'est un roman qui prône la diversité dans la littérature! et notre héroïne à cause de ses origines va être victime de discriminations, mais aussi victime de la haine de la part de certaines personnes dans un pays qui est l'Amérique où les injustice y sont très marquées. 
On va donc suivre le point de vue de Joanna, une femme forte qui n'a jamais eu vraiment de chance dans la vie, subissant les remarques de son entourage vis à vis de sa couleur de peau et n'ayant jamais connu l'amour d'une mère, une mère qui au passage est juste ignoble de part ses agissements mais aussi de part ses paroles... Lucy Richardson est un personnage qui fait froid dans le dos. le personnage de Joanna est vraiment remarquable, son personnage m'a réellement touché, cette femme au complètement brisée mais elle a tout de même un coeur imense et possède un certain optimisme, Joanna est un personnage qui croit au positif en chacune des personnes qui l'entourent et certaines personnes vont justement se servir de cette bienveillance pour parvenir à la manipuler, à lui faire du chantage.
Dans ce roman va également suivre le point de vue de Scott (personnage masculin) lui aussi est un personnage complètement détruit suite au décès de sa maman il s'est retranché dans la haine et refuse limite toutes interactions avec le monde “extérieur” ce qui est en soi assez embêtant puisqu'il est le boss d'une boîte de nuit (le WAM). J'ai quand même beaucoup apprécié son personnage qui même si il est parfois peut être un peu trop impulsif, on constate une réelle évolution au niveau de son comportement mais aussi de sa façon de voir les choses. 
On a vraiment une romance, où les personnages étaient juste faits pour se trouver pour réparer leurs blessures respectives. Ils apprennent à se reconstruire, à évoluer, à se dévoiler l'un à l'autre. Bien que Scott va avoir plus tendance à se confier, alors que Joanna elle va être assez secrète, par moment c'était un peu frustrant dans le sens où ça bloque un peu l'avancée du récit mais c'était plutôt compréhensible une fois que l'on comprend le pourquoi du comment et qui apporte un certains suspens qui nous tient en haleine jusqu'à la fin.       
C'est un roman assez difficile à lire, mais qui est réellement bouleversant . Il porte un message de tolérance et de bienveillance. Un roman qui parle du deuil de la reconstruction mais aussi qu'il faut garder en tête que ce n'est pas parce qu' une personne est liée de près ou de loin à une autre qui aurait fait des erreurs qu'il faut mettre cette personne automatiquement dans le même panier. 
Les personnages secondaires sont plutôt sympa, même s' ils sont plutôt effacés. Cependant un de ces personnage est parvenu à se démarquer des autres car ce personnage qui est donc la soeur de Scott (Lily Rose) est parvenue à me toucher, je l'ai trouvé vraiment attendrissante et touchante. 
En bref, une très belle découverte!  Et je ne peux que vous le conseiller, “Ma pire ennemie”  est un roman qui vous fera réfléchir mais qui vous fera grandir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedml
  02 décembre 2019
UNE NEW ROMANCE QUI SORT CLAIREMENT DE L'ORDINAIRE…
Tara Jones a fait fort avec sa toute nouvelle romance. [Ma pire ennemie] sort clairement de l'ordinaire, cette histoire percutante aborde des thèmes inédits, l'autrice a su me captiver et m'émouvoir, me faire réfléchir et remettre en question toutes mes certitudes.
Cette new romance nous propose une expérience de lecture très intense, on ne peut que se prendre d'affection pour tous les personnages, et même si l'ensemble est assez prévisible, cela n'enlève rien à l'excellence de l'histoire.
DES PERSONNAGES SINGULIERS ET ATTACHANTS.
Joanna n'est pas née dans le bon foyer, fille d'une tueuse en série, elle subit la haine et le jugement du monde extérieur. Pour continuer de vivre sa vie, Joanna va dissimuler son identité et prendre un job de serveuse dans un bar branché de la Nouvelle Orléans. Sa rencontre avec Scott, son patron, va bouleverser toute son existence. Comment apprivoiser cet homme brisé par la vie ? Entre eux, l'alchimie est indéniable, étrange et réconfortante. Se pourrait-il que Scott soit sa rédemption ? Son chemin vers le bonheur ?
Joanna est une héroïne très touchante, son parcours m'a brisé le coeur, et je n'ai eu de cesse d'avoir envie de la voir heureuse. Joanna va faire des choix difficiles, elle se plaît à croire que Scott saura lui apporter l'amour qu'elle mérité, l'amour qu'elle n'a jamais reçu de la part de sa mère. Joanna peut compter sur l'amour indéfectible de Cooper, son meilleur ami. Mais avec Scott, elle voit un avenir heureux. Mais qu'en est-il quand une relation commence sur des mensonges ? J'ai aimé Joanna pour sa générosité, pour son tempérament calme et sa gentillesse. Je n'ai pas forcément adhéré à toutes ses décisions, je reviendrai là-dessus un peu après en vous parlant de l'intrigue.
Scott est un héros qu'il faut apprivoiser. Un drame a bouleversé son monde, il est perdu, à la dérive, tout simplement. Joanna devient comme un phare dans son obscurité. Elle est la seule à être capable d'apaiser ses tourments. Scott est un personnage intéressant qui m'a captivé du début à la fin. Il est passionné, il a un caractère assez affirmé, mais sa sensibilité le rend très touchant.
Cooper est adorable, son amitié fusionnelle avec Joanna est intéressante, elle pousse le lecteur à s'interroger sur leur passif à tous les deux. Les autres personnages secondaires ont une place de choix dans l'histoire, cela m'a plu qu'ils prennent part à l'intrigue et que leurs rôles soient si déterminants dans le dénouement de l'histoire.
UNE INTRIGUE PRÉVISIBLE MAIS EFFICACE !
Si l'intrigue est prévisible, elle n'en reste pas moins efficace. Tara Jones nous offre une trame assez classique en ce qui concerne la romance et les révélations mais elle contrebalance très bien en abordant des thèmes percutants. Elle a choisi de parler du racisme ambiant, des répercussions sur la vie des personnes qui subissent sans cesse le jugement des autres. J'ai trouvé cela très intelligent car cela s'insère parfaitement dans l'histoire de notre héroïne. Joanna est métisse et elle a eu trop souvent affaire à des racistes, des gens méprisants qui l'ont traité différemment à cause de sa couleur de peau.
L'originalité réside aussi dans le fait que la mère de notre héroïne soit une tueuse en série. Cela engendre une foule de questions chez le lecteur, on se sent aux prises avec nos émotions. J'ai trouvé cet élément vraiment captivant, c'est du jamais vu/jamais lu en romance, et cela apporte un vent de fraîcheur dans le genre.
En ce qui concerne le rythme de l'histoire, j'ai trouvé l'ensemble très addictif, mais j'ai ressenti quelques longueurs à la moitié du roman, l'histoire tourne en rond pendant plusieurs chapitres, et ce, à cause des décisions de notre héroïne. Alors, c'est ce qui me fait passer à côté du coup de coeur, ce n'est qu'un petit détail, mais j'ai ressenti ce côté cyclique, un enchaînement de mêmes situations, de mêmes hésitations de la part de Joanna, et même si c'est clairement logique, j'aurai aimé qu'il n'y ait pas ce petit flottement dans l'intrigue.
UNE HISTOIRE D'AMOUR INTENSE ET ADDICTIVE…
Rien à dire sur la romance, elle est parfaite, unique, originale et intense. Tara Jones a un talent inné pour l'écrire des scènes érotiques. J'ai trouvé son style envoûtant et grisant. Les émotions déferlent et emportent tout sur leur passage.
L'histoire d'amour est sensationnelle, j'ai particulièrement aimé toutes les émotions que l'autrice a su me faire ressentir. C'était singulier, et ce, grâce à sa plume !
Joanna et Scott dégagent une aura apaisante. Ils se font du bien, ils s'aiment d'un amour sans limite. Et j'ai été conquise par la complexité de leur relation.
EN BREF :
[Ma pire ennemie] est une romance originale, addictive et qui m'a totalement convaincue. Tara Jones nous offre un récit singulier, elle aborde des thématiques percutantes qui toucheront le lecteur de diverses façons. Cette romance marquante saura émouvoir et divertir tous les romantiques dans l'âme. L'autrice nous démontre une fois de plus qu'elle sait se démarquer en mettant en lumière des inégalités bien trop présentes dans notre société actuelle. C'est donc une belle romance, une belle leçon de vie et de savoir vivre. Les messages sont transmis de la meilleure façon qui soit. N'hésitez pas à découvrir cette nouveauté.

Lien : http://www.lmedml.fr/2019/11..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (105) Voir plus Ajouter une citation
filledepapiersfilledepapiers   21 novembre 2020
Tu as manqué de la chose la plus importante au monde. Elle t'a privée de l'amour que toute mère devrait porter à son enfant. Le silence d'une mère peut faire aussi mal que des coups. Tout autant que son rejet et son indifférence. Il n'y a pas toujours besoin de frapper pour faire souffrir...
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   25 novembre 2019
Il dit avoir besoin de moi, mais comment lui donner ce à quoi il aspire ? Je sais désormais que notre histoire est vouée à l’échec. Que plus rien n’est possible entre nous. J’ai vu toute la haine que Lucy Richardson lui inspire. Alors, quand il apprendra que je suis la fille de celle qui a assassiné sa mère, que pèseront ses sentiments pour moi face à l’atrocité de la vérité ?
Commenter  J’apprécie          20
lectriceindiennelectriceindienne   10 décembre 2019
- Je ne pourrais jamais rien te cacher, je chuchote dans son cou. Même si j'en ai envie, je ne le pourrais pas...
- Mais tu en as envie? me coupe-t-il d'une voix étranglée
- Non, pas du tout, je riposte aussitôt. C'est juste que, parfois, le fait de ne pas expérimenter les choses haut et fort me donne l'impression qu'elles ne sont pas vraiment réelles.
- Je peux comprendre ça, ma puce.
Il attrape mon visage entre ses mains et plonge en moi un regard empli de tendresse.
- Mais partager nous permet aussi d'être plus forts pour lutter contre nos démons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   02 décembre 2019
— Je ne sais pas comment l’expliquer ni si ce sont les mots justes. Ceux qui expriment ce que j’éprouve réellement, mais ta présence me fait du bien, Jo. Tu me fais du bien dans ma tête, dans mon corps…

J’ai du mal à respirer. J’ai autant envie d’entendre tout cela que de lui crier de se taire. J’ai subitement froid. Puis chaud. Tremblante et d’une main hésitante, je fais glisser mes doigts sur son front, ses joues, ses lèvres, tandis qu’il continue d’une voix basse et rauque :

— C’est un peu comme si j’avais découvert un îlot de paradis au milieu de mon enfer et j’ai seulement envie que ça continue…

Plus il me parle, plus l’étau se resserre. J’ouvre la bouche, toutefois aucun mot n’en sort. Parce qu’aucun mot ne pourrait décrire le chaos qui règne en moi. La peur panique qui me submerge. Ni l’espoir insensé que suscitent ses paroles. Et surtout, j’ignore ce que je ressens réellement. Non, si je veux être parfaitement honnête avec moi-même, je sais que je ne veux rien ressentir pour lui, car je ne peux pas me le permettre. Je ne dois rien ressentir pour lui. Rien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   20 novembre 2019
On peut dire sans se tromper que son enfance fut des plus heureuses. Un père aimant qui n’avait de cesse de faire plaisir à sa petite princesse. Et une mère qui plaçait sa fille au-dessus de toutes ses autres camarades. Grâce à son intelligence – bien au-dessus de la moyenne – et par son physique – là aussi, très, très au-dessus de la moyenne. Pour preuve tous les titres, rubans, photos, coupes et cadeaux, remportés dans les multiples concours de beauté où elle s’était produite et qu’elle exposait comme autant de trophées partout dans la maison, et qui à présent sont tous relégués dans des cartons au grenier. Le premier à l’âge de cinq ans… jusqu’à la consécration à tout juste seize ans, deux fois sacrée Miss Louisiane… la plus belle fille de tout l’État ! Elle avait le monde à ses pieds… les meilleurs partis de la ville se disputaient ses faveurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : racismeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2239 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..