AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782330057503
Actes Sud (27/01/2016)
4.25/5   165 notes
Résumé :
L'intégrale de la trilogie de Camille Jourdy agrémenté de nouveaux dessins, à l'occasion de la sortie au cinéma du film éponyme réalisé par Julien Rappeneau.

Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
4,25

sur 165 notes
5
16 avis
4
8 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  29 juin 2016
Vincent mène une vie assez pépère et tranquille. Il a repris le salon de coiffure de son père, décédé, et vit dans un appartement au-dessous de sa mère. Une mère un peu chiante, castratrice, névrosée et qui mange à table avec ses poupées et peluches. le jeune homme de 30 ans a une amie (que sa mère déteste évidemment), Marianne, mais elle est partie s'installer à Paris et ne semble pas vouloir revenir. À part travailler, aller chez sa mère tous les jours, rendre visite à son cousin proche, Vincent s'ennuie et n'a aucun projet. Jusqu'à ce dimanche d'automne où sa maman, exigeante, lui réclame du crabe, il n'a d'autre choix que d'aller à l'épicerie à l'autre bout de la ville, ouverte tous les jours. C'est là qu'il rencontre l'épicière qu'il lui semblait connaître depuis toujours. N'osant l'aborder, il se met en tête de la suivre quotidiennement. Visiblement, Rosalie Blum semble avoir une vie bien triste aussi...
Voilà un album dense, pas moins de 380 pages pour les 3 albums, et riche dans lequel l'auteur prend le temps d'installer ses personnages. L'on fait ainsi connaissance avec Vincent Machot, un coiffeur un peu morose, sa mère, excentrique au possible, Rosalie Blum, l'épicière que le jeune homme s'amuse à suivre et Aude, la nièce de Rosalie. Autour d'eux, une galerie de personnages plus ou moins déjantés, notamment la mère de Vincent. L'on ne s'ennuie pas une seule seconde tant ce récit est finement mené, notamment toutes ces filatures réciproques et ce découpage en 3 temps bien distincts, et les personnages attachants et fouillés. Un album rafraichissant, drôle et émouvant, parfois mélancolique. Et un épilogue savoureux...
En bonus, quelques croquis et photos des décors.
À noter que cet album a fait l'objet d'une adaptation pour le cinéma par Julien Rappeneau avec Noémie Lvovsky dans le rôle de Rosalie Blum et Kyan Khojandi dans celui de Vincent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          620
cuisineetlectures
  16 décembre 2014
C'est troublant comme parfois on croise quelqu'un avec une impression de déjà vu. Rosalie obsède Vincent au point de la suivre quotidiennement après l'avoir croisé dans la petite épicerie où elle travaille. Son visage se met à le hanter, il découvre petit à petit son style de vie . Pourtant elle est mal fagotée, cachée derrière ses lunettes, elle sort boire des whiskys le soir et mène une vie solitaire.
Vincent lui, est un vieux garçon qui a repris le salon de coiffure de son père et vit dans le même immeuble que sa mère, un mélange de Tatie Danièle et de mère castratrice et névrotique qui vit dans un monde imaginaire, entourée de poupées.
Lorsque Rosalie découvre qu'elle est régulièrement prise en filature, elle joue au chat à la souris avec Vincent en se mettant régulièrement sur son chemin…
Rosalie Blum commence comme une bluette et au final entraine le lecteur dans des histoires de rencontres et de chassés croisés assez sombres. Les dessins, la mise en page, le regard décalé de Camille Jourdy rappelle l'univers de Raphaële Moussafir dans du vent dans les mollets. Elles ont de nombreux points communs et savent capter les petits riens, les objets qui racontent toute une vie, jusqu'au jour où un visage soudain, cristallise toutes les souffrances… L'histoire connaît quelques longueurs mais la galerie de personnages hauts en couleur qui gravitent autour de Vincent et Rosalie rend l'histoire attachante, Camille Jourdy porte un regard bienveillant sur ces deux cabossés.
Le trait tout en rondeur et les couleurs douces tranchent avec les situations douloureuses et un humour assez corrosif. le regard est tendre mais le est ton particulièrement caustique, Rosalie Blum est une réussite.
C'est en voyant le petit autocollant Prix de la révélation en 2010 au Festival d'Angoulême et éditions Acte Sud que j'ai emprunté ce livre à la bibliothèque et j'ai passé une bonne soirée en lisant d'un traite Rosalie Blum.
A suivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Lucilou
  19 août 2021
Il ne m'aura pas fallu longtemps pour mettre la main sur l'intégral de "Rosalie Blum"!
Si je craignais d'être un peu déçue par ce roman graphique après en avoir beaucoup aimé le film sorti en 2015 (oui, je fais les choses à l'envers parfois!), la découverte toute récente de "Juliette" m'avait toutefois amplement rassurée et j'avais hâte de me plonger dans "Rosalie Blum".
Vincent a trente ans. Il a une petite amie partie faire un stage à Paris et qui ne répond plus lorsqu'il l'appelle, une mère complètement névrosée et castratrice qui le harcèle sans cesse, un cousin un peu beauf mais toujours là pour lui et pour seul ami :un chat. Il a repris, plus par obligation que par passion, le salon de coiffure de son père et lorsqu'il a le temps, il bricole des bateaux, trop petits pour naviguer un jour en vrai sur l'océan.
Vincent est un peu triste, un peu déprimé par sa vie étriquée, qui l'étouffe comme un cache-nez en plein mois d'aout. Il se sent seul.
Un jour qu'il se rend dans une épicerie où il ne met pourtant jamais les pieds d'habitude, il est assailli par une tenace impression de déjà-vu. L'épicière... Il a déjà vu l'épicière... Oui, mais où? Impossible de s'en rappeler et ça le hante, ça vire à l'obsession, tant et si bien que le jeune homme décide de suivre quotidiennement l'épicière. Au gré de ses filatures, Vincent découvre des bribes de la vie de Rosalie Blum: ses habitudes, ses cours de chant, ses verres de whiskys, sa solitude.
Mais n'est pas détective privé qui veut et Rosalie finit par se rendre compte qu'elle est suivie. Commence alors entre eux deux et à grands renforts d'une escouade de choc un jeu du chat et de la souris dont on ne sait plus qui est le chat et qui est le souris.
L'histoire, servie par des couleurs toutes douces et un trait qui fait dans la rondeur, a l'air douillette, tendre. A bien des égards, elle l'est, mais ce serait naïf et dommage surtout de la réduire à cela. Les personnages de "Rosalie Blum" sont cabossés, ils souffrent ou ont souffert et portent en eux des histoires douloureuses, sombres que savent retranscrire le trait de Camille Jourdy et le ton très caustique, voire cynique, du texte.
"Rosalie Blum", c'est la rencontre de personnages souvent tristes et toujours décalés qui essaient de panser leurs blessures, englués dans un quotidien croqué de manière hyperréaliste et d'autant plus douloureux qui s'apprivoisent et tentent de se tirer vers le haut. ça ressemble à la vraie vie, en plus déjanté, et ça étreint, ça remue, ça poigne, ça émeut et finalement, ça fait du bien.
Doux-amer, comme la mélancolie du temps qui passe et des dimanches soirs. Doux-amer, comme ces au revoir à ceux qu'on aime, ces au revoir qui font pleurer.
Même que des fois, pleurer fait du bien, parce qu'il en sort parfois des arc-en-ciel, un peu comme dans "Rosalie Blum".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Nadouch
  18 septembre 2019
Totalement sous le charme de cette BD aux traits et à l'histoire si doux... Des personnages aux vies ternes, des gens tout simples, et surtout très seuls. Des vies qui se croisent, qui se découvrent, dans le souvenir des malheurs passés mais aussi dans l'espoir d'un quotidien meilleur. Il y a même un brin de suspense, c'est vraiment très fin, intelligent, sensible mais pas mièvre.
J'ai aussi beaucoup aimé les illustrations et la mise en page, variée et réussie, dans cet ouvrage qui rassemble les 3 tomes.
Commenter  J’apprécie          160
LillyMaya
  08 février 2017
C'est en me procurant le film (que je n'ai pas encore regardé), que j'ai appris qu'il était adapté d'un roman graphique.
J'ai donc emprunté l'intégrale, pour me faire une idée avant de voir le film. En général je préfère lire l'oeuvre originale, avant de voir éventuellement, son adaptation.
C'est donc une histoire en trois partie qui nous permet de faire la connaissance de Vincent, de Rosalie et de plusieurs autres personnages.
Cela nous amène à réfléchir à la solitude, à l'amitié, à la relation parents/enfants (adultes)...avec le terrible exemple de la mère de Vincent.
Tous les personnages sont un peu paumés...et une ambiance plutôt morose se dégage de ce récit, tout du moins dans sa première partie. Mais c'est aussi un récit touchant, qui au final nous parle de personnages de la vraie vie. Ils ne sont pas parfaits, ils ont leurs problèmes et pourtant ils cherchent des solutions !
Commenter  J’apprécie          87

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
marina53marina53   29 juin 2016
- Oh ! un gaufrier ! ... Et un rose en plus ! Ma couleur préférée ! ... Oh mon Vincent ! C'est tout à fait ce que je voulais... Quelle belle surprise tu me fais là...
- Oui bon ça va. C'est toi qui l'as choisi dans le magasin.
- Oh... Ce que tu peux être négatif... Bon allez, ouvre donc le tien maintenant.
- Oh... Un beau pull avec des étoiles sur le devant.
- Ah ! Et alors là pour le coup tu ne peux pas dire que c'est toi qui l'as choisi.
- Ah non... Ça c'est sûr, je ne peux pas dire ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
marina53marina53   29 juin 2016
Il y a des choses à partir du moment où on les connaît, on les rencontre partout. C'est comme quand on vient d'apprendre la signification d'un mot de vocabulaire, alors on se met à le voir partout et on se demande comment on a pu passer tant de temps sans l'avoir entendu.
Commenter  J’apprécie          150
marina53marina53   29 juin 2016
Hier, j'ai croisé ma mère en allant à l'ANPE. Elle sortait de chez l'esthéticienne... Une tonne de fond de teint en plus.
C'est marrant comme une bourgeoise coincée peut finir par ressembler à une vieille pute.
Commenter  J’apprécie          160
Fanny1980Fanny1980   11 avril 2021
- Mais toi, tu n'es pas comme toutes ces mères égoïstes. Toi, par exemple, tu comprendrais très bien que je préfère passer le soir du nouvel an avec des amis. Parce que ce que tu désires le plus, c'est le bonheur de ton fils.
- Évidemment.
- Je ne serai pas là pour le réveillon. Mais je viendrai vous rejoindre ici le lendemain midi.
- Hein ?!
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Camille Jourdy (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camille Jourdy
Dans le cadre de l'exposition "Lolita Séchan & Camille Jourdy, Cachées ou pas" qui sera présentée du 17 au 20 mars au Festival d'Angoulême, Thomas Baas et Julien Rappeneau nous parle de Lolita Séchan et Camille Jourdy.
Abonnez-vous à notre chaîne ! https://www.youtube.com/user/bdangouleme/videos
Programmation et infos sur bdangouleme.com ou sur les réseaux avec @bdangouleme
RAJA partenaire principal du Festival : www.raja.fr
autres livres classés : roman graphiqueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4543 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre