AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2372870041
Éditeur : Komikku éditions (12/02/2015)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 148 notes)
Résumé :
Hakumei et Mikochi mesurent 9 centimètres et vivent dans la forêt. Elles habitent dans un tronc d’arbre, se déplacent à dos de scarabée et construisent des tentes avec des feuilles de mandarinier… C’est fou tout ce qu’on peut réaliser quand on n’est pas plus haut que trois pommes ! Venez partager leurs aventures à la fois simples, paisibles et attendrissantes. Ces minuscules personnages et leurs amis à fourrure vont enchanter votre quotidien !
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (129) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  13 mai 2017
"Minuscule" est une jolie série qui développe un univers de petite taille où cohabitent harmonieusement des lutins de 9cm dessinés de manière cartoonesque et des animaux anthropomorphiques dessinés de manière réaliste. On retrouve l'ambiance chaleureuse de "Foxwood Tales" (Brian Paterson), "La Famille Souris" (Kazuo Iwamura) et autres séries du même style (les 2 séries citées servant même de références du propre aveu de l'auteur), et nous suivons pas à pas les colocataires Hakumei (= crépuscule en japonais), extravertie, aventurière et plutôt masculine, et Mikochi (désolé, j'ai beau avoir cherché je n'ai pas trouvé la signification du nom ^^), réservée, casanière et très girly, qui parcourent cet univers ensemble avec joie et bonne humeur… de chapitre en chapitre, nous découvrons avec elles les lieux, les habitants et les habitudes de cet univers et la part belle est faite à la mode, à la boisson et à la nourriture : on est presque dans un manga épicurien tellement on met en avant les plaisirs simples de l'existence et la bonne vie ! Pour ne rien gâcher, les graphismes de qualité s'améliorent de page en page…
Habituellement je ne suis pas fan du tout des séries « tranches de vie » qui font se succéder les saynètes mais qui ne racontent pas vraiment d'histoire, mais ici je ne me suis pris au jeu de l'ambiance bonne enfant, du côté tranquille au coin du feu qui permet d'oublier tous les tumultes du monde pour au contraire ne pas oublier l'essentiel : carpe diem ! blink

* Dans "L'Embrasement du soleil couchant", Hakumei et Mikochi partent en quête du milan du crépuscule pour exaucer un de leurs souhaits, et au bout de la quête l'une d'entre elle va retrouver un vieil ami…
* Dans "Les Deux Divas", Mikochi l'amateure rivalise avec Konju la professionnelle avant de se réconcilier avec elle…
* Dans "La Lanterne de verre", Hakumei et Mikochi font la rencontre de la nécromancienne Sen…
* Dans "Ciel étoilé et mandarines", suite à l'explosion de leur maison à cause des expériences loupées d'Hakumei, le duo de minuscules est contraint de coucher à la belle étoile le temps que la nécromancienne Sen répare leur maison…
* Dans "Jour de travail 1", Hakumei travaille avec Sardin le mustélidé à la réfection d'un vieux moulin...
* Dans "Le Marché du Port", Mikochi fait visiter à Hakumei le port marchand d'Arabi mais comme elle a perdu son porte-monnaie les marchands rivalisent de générosité pour se faire mousser…
* Dans "Jour de travail 2", Hakumei étant partie au travail, Konju apprend à Mikochi à faire du savon de qualité…
* Dans "Petits jeux près du feu", Mikochi et Minari pas spécialement gameuses sont obligées d'assister voire de participer aux défis de gameuses d'Hakumei et Shinato…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Mariloup
  21 octobre 2016
Une couverture très attirante, ça m'a fait aussitôt penser à la nature, à l'automne. C'est donc un manga de saison et je suis assez contente d'avoir pu le découvrir.
Nous suivons deux personnages principaux, Hakumei et Mikochi, deux minuscules demoiselles de 9 cm à peine, vivant dans la forêt, dans un tronc d'arbre aménagé, qui sont proches de la nature, amies des insectes et des animaux et nous allons suivre leurs petites aventures sous forme de mini épisodes: voyager à dos d'aigle (de milan du crépuscule), visiter la ville des minuscules, participer à un concours de chant et se faire une rivale, rencontrer une laborantine capable de rendre vie à des squelettes d'animaux, dormir à la belle étoile car la maison-arbre a explosé, avoir un nouveau travail (pour Hakumei) qui consiste à réparer des moulins, faire des courses au marché et passer une nuit dans une taverne à boire et jouer.
Ce n'est pas parce qu'on est minuscule, qu'on est incapable de faire quoi que ce soit. Hakumei et Mikochi sont vraiment adaptées à cette vie en forêt. Hakumei est très curieuse, énergique, débrouillarde et manuelle alors que Mikochi est plus sérieuse, moins empressée, une bonne cuisinière et une bonne couturière, plus casanière aussi. Les deux demoiselles vivent ensemble (au début, je pensais qu'elles étaient soeurs mais en fait, non) et sont donc très proches l'une de l'autre, elles sont vraiment de très bonnes amies qui comptent l'une sur l'autre.
Le petit monde de Minuscule est très fantastique et ça m'a fait un peu penser au petit monde des Borrowers, à Arthur et les Minimoys ou bien encore, à Tobie Lolness. Les animaux et les insectent parlent, ont vraiment des rôles divers et variés, comme les scarabées qui sont des moyens de locomotion et on a même une belette qui est chef de chantier! Chaque élément de la nature (qui fournit absolument tout), matériaux ou aliments à son utilité. Comme on dit, "rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme" et c'est le cas ici, les minuscules se sont vraiment adaptés à leur environnement naturel. L'auteur doit vraiment apprécier tout ce qui se rapporte à la cuisine, au bio, ça parlait très souvent de ça avec des recettes de tout et de rien (petits plats, savons, thé...), et j'ai trouvé ça un peu lourd au bout d'un moment. Ce que je pourrais reprocher aussi, c'est que j'aurais aimer que ce soit plus "féerique", plus "fou" encore, que ça me fasse rêver et c'est un peu dommage que ce ne soit pas le cas.
Le graphisme est plutôt beau, avec un côté très chou au niveau du chara design notamment. Les détails sont vraiment bien mis en avant et j'ai pris du temps pour analyser chaque image, à m'en imprégner pour être au plus proche de l'ambiance très nature.
Minuscule est un manga pour passer le temps, agréable, qui se lit tout seul (il y a quand même quelques petites choses complexes ce qui fait que ce n'est pas forcément pour des plus jeunes (ce n'est pas un kodomo après tout)) et ça se lit rapidement alors que le manga fait bien 200 pages passées. C'est original, simple et efficace. Un manga doudou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
orbe
  12 janvier 2015
Bienvenue dans le pays des minuscules.
Deux jeunes filles nous font découvrir leur quotidien : leur habitat, leur costume, leur cuisine, métier tout est expliqué...
Leurs caractères sont très différents. Hakumei est toujours en action et adore se déplacer, voyager et jouer ! Elle exerce le travail de réparateur. Mikochi est plus intéressée par les tissus, les repas et le chant. Elles paraissent complémentaires.

Leur monde s'ouvre sur les autres humains et animaux qui peuplent la forêt.
Le livre est divisé en chapitres qui sont autant de petites aventures et découvertes. Dans ce monde, il n'y a pas de méchants même si des sentiments comme la jalousie ou l'envie existent.
Un manga sur les petits riens qui font la vie. En donnant la parole aux minuscules, l'auteur nous propose de redécouvrir les moments en y intégrant un zeste de merveilleux.
Ouvrons les yeux aussi car les planches fourmillent de détails. Les personnages sont tous bien différenciés et chaque vignette est un tableau dans lequel on plonge.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
alouett
  08 mars 2015
Hakumei et Mikochi ne mesurent que 9 centimètres mais elles sont débrouillardes. Elles vivent dans la forêt, s'entraident, entretiennent la maison, vont au marché… Elles vivent ensemble et se complètent à merveille. Mikochi est travailleuse, réfléchie, réservée, c'est une parfaite femme d'intérieur. Quant à Hakumei, elle est rêveuse, capricieuse, éternellement optimiste, bricoleuse, joyeuse et expansive. Que dire d'autre si ce n'est qu'elles habitent dans une minuscule maison nichée dans le tronc d'un arbre et qu'elles vivent des aventures extravagantes.

Une nouveauté ! Chouette ! Cela faisait longtemps !! Sauf que celle-ci n'était pas prévue au bataillon et pour cause… je m'informe peu ou prou de l'actualité manga. Cependant, cet album-là a la particularité d'avoir fleuri dans ma boîte aux lettres sans que j'en sois préalablement informée… le genre d'initiative spontanée de la part de certains professionnels du livre qui m'exaspèrent bien que cela puisse être une occasion de découvrir un titre auquel on n'aurait pas prêté attention en temps normal. Ça passe ou ça casse et, en l'occurrence, ça casse.
Présenté comme un seinen qui plaira à toute la famille, je vais déjà commencer par remettre les choses à leur place et dire que cela peut éventuellement intéresser un jeune lectorat. de là à dire que ces aventures naïves sont susceptibles de plaire à un large public adulte, il y a leurre sur la marchandise. « L'événement manga 2015 » ? N'abusons pas.
Admettons tout de même que l'entrée en matière est bien faite. Sur les premières pages, les angles de vues et perspectives employés sont tels qu'on ne remarque pas de suite que nous sommes en présence de lilliputiennes. C'est lorsqu'une sauterelle livreuse de journaux fait son apparition que le lecteur perçoit que ces personnages sont minuscules.
Le point fort de cet album tient certainement à son graphisme. le trait est d'une finesse incroyable. Tout est précis, minutieux et détaillé. Il y a là quelque chose d'une préciosité fragile qui nous permet de mesurer à chaque instant que, compte tenu de leur taille, ces êtres sont à la merci du moindre coup de vent. Ce petit duo évolue dans un environnement à la hauteur de leur taille et si leur maison est isolée de tout, il semble que la première ville soit accessible assez facilement. Elles y feront leur marché et retrouveront leurs nombreux amis. L'univers est agréable, teint de magie, de féérie et d'une solidarité excessive entre les individus. de fait, la naïveté des personnages est relative car tous semblent ici mus par de bons sentiments et on ne perçoit pas ce qui pourrait venir mettre un grain de sable dans cette communauté où chacun vit en harmonie avec son environnement. Qui plus est, on est en présence d'une jolie fable écolo. Rien ici ne vient polluer ou détruire la nature et même les divinités s'invitent à la fête du village lorsqu'elles entendent les voix enchanteresses des participantes au grand concours annuel de chant. Une question me taraude pourtant : comment expliquer que la gente masculine soit aussi peu représentée ?
Le scénario de Takuto Kashiki construit donc un univers enchanteur, riche en mythes et légendes. Nos deux héroïnes sont attachantes à souhait bien que leurs traits de caractères soient poussés à l'extrême (tout est blanc ou noir mais il ne semble pas y avoir tellement de phases intermédiaires possibles). de même, on n'a rarement vus personnages aussi différents tant au niveau de leurs caractères respectifs que de leurs compétences. L'humour est potache et ces deux lilliputiennes un peu potiches (mais pas que sur les bords). On se demande par quelle coup du sort elles ont été amenées à se rencontrer.
L'album en lui-même se découpe en 8 chapitres qui développent tour à tour différentes anecdotes. Rien ne semble relier ces bouts d'existence entre eux si ce n'est la présence de nos amies Hakumei et Mikochi. L'ouvrage s'apparenterait donc plus à un recueil de nouvelles cependant, pointons du fait que nous sommes en présence d'un tome 1 et qu'il n'y a là rien de figé dans ce que je peux dire. le tome 2 pourrait parfaitement proposer une histoire complète vu la cohérence de l'univers développé. le scénariste a une réelle aisance à intégrer de nouveaux éléments, à s'approprier un rebondissement et à continuer, l'air de rien, à raconter les aventures de ces minuscules petits bouts de femmes
Mais le beau dessin et l'imagination sans borne de son auteur ne suffisent pas à accrocher le lecteur qui bute à la fois sur la lecture de certaines illustrations (on perçoit mal comment, au vu de la case précédente, notre personnage s'est retrouvé dans telle ou telle posture) et on regrette le manque criant de transitions narratives. Les récits passent parfois du coq à l'âne en l'espace d'une case. On ne fait pas le lien entre les tenants et les aboutissants et on regrette amèrement de ne pas profiter de l'humour latent que l'on perçoit pourtant dans le propos. La mayonnaise prend ponctuellement mais l'effet de surprise et/ou d'engouement retombe comme un soufflé.
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DarknessLolita
  13 janvier 2016
Hakumei et Mikochi sont des êtres minuscules. Dans ce premier tome, chaque chapitre à son histoire où l'on suit bien évidemment nos deux héroïnes dans leur apprentissage et leur découverte de la vie.
Personnellement, j'ai pensé que le graphisme était assez mignon et en ce que qu'il s'agit du scénario, je l'ai trouvé agréable à lire même si certaines histoires sont plus intéressantes que d'autres à mon goût. Hakumei et Mikochi sont vraiment très attachantes et du coup, on se laisse doucement entrainer dans leurs aventures.
Commenter  J’apprécie          120

critiques presse (6)
Bedeo   31 août 2015
Minuscule est un manga pour petits et grands, méritant une large place dans votre bibliothèque.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BoDoi   01 avril 2015
Voici un manga tous publics plein de charme.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Liberation   02 mars 2015
Le mangaka s’éclate manifestement à croquer objets, meubles et vêtements élaborés de nos elfes des bois… Et nous, on ne s’était pas autant amusée à partir à l’aventure entre les brins d’herbe depuis Arthur et les Minimoys.
Lire la critique sur le site : Liberation
BullesEtOnomatopees   17 février 2015
Alors que certains chapitres sont très proches d'un conte magique comme dans "Les Deux Divas", d'autres sont tournés vers le fantastique comme "La Lanterne de Verre", ou plus ancrés dans le quotidien comme "Jour de travail" ou "Petits Jeux Près du Feu". Minuscule est une lecture qui plaira à toute la famille, le côté magique de ce monde miniature divertira plus petits et apaisera les plus grands.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Sceneario   05 février 2015
Le public visé est certes jeune, toutefois le discours est avant tout centré sur l'humanisme des deux protagonistes, sur cette bonté qui les amène à s'ouvrir aux autres, à composer avec ce que la nature leur propose. Takuto Kashiki n'a pas pour autant dépeint deux personnages lisses, sans caractère, bien au contraire, elles s'agacent, se trompent, parfois même boivent-elles un peu trop, mais qu'importe car elles restent très vivantes et authentiques !
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   13 janvier 2015
Pénétrez un monde fascinant et imaginaire dans lequel Hakumei et Mikochi, deux créatures minuscules, vivent des histoires passionnantes et rocambolesques. Un univers envoûtant, composé de nombreux animaux adorables et divertissants.
Un premier tome réussi !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
chnordisteschnordistes   13 février 2018
Je recopie un extrait qui me plaît :« Hakumei : Salut Sardine Sardin : Mon nom c'est Sardin et appelle moi chef… »
Commenter  J’apprécie          10
orbeorbe   09 janvier 2015
Le milan du crépuscule a été vu hier par M.Yuga, résidant à Makinata centre.Après avoir fini ses heures supplémentaires à la ^papeterie, il est allé s'installer sur la colline de l'ouest avec son télescope et sa longue-vue. Il voulait vérifier les prévisions de la grenouille astronome, et c'est ainsi qu'il a été témoin du vol du milan du crépuscule, dans la nuit du 29 avril/
Commenter  J’apprécie          170
MariloupMariloup   18 octobre 2016
Sardin: Hum? T'es qui rase-mottes?
Hakumei: Je m'appelle Hakumei et je vais travailler ici à partir d'aujourd'hui. Ravie de te rencontrer, m"sieur!
Sardin: Ah, c'est toi l'assistante qui devait arriver? Mais tu es trop petite pour travailler dans la charpente!
Hakumei: J'ai pris l'initiative de réparer les volets et de remplacer quelques briques cassées, j'ai bien fait?
Sardin: Ouais... c'est pas mal...
Hakumei: Bon alors, je vais me mettre en tenue pour vous aider!
Sardin: Ok... au fait, je suis le chef Sardin.
Hakumei: T'es une belette ou une sardine?
Sardin: C'est pas drôle!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DarknessLolitaDarknessLolita   13 janvier 2016
-Tu connais la légende du poisson fantôme?
-Ah oui, celui qui apparaît parfois dans l'étang de l'est? J'ai un copain qui l'a aperçu un jour!
-Moi aussi, je l'ai vu! Il était manipulé par un fille aux yeux rouges, habillée tout en noir, qui essayait de m'attirer vers la marre pour me noyer...
-J'ai entendu des enfants raconter ça l'autre jour. J'habite près du marais, mais je n'ai jamais croisé cette fille étrange...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   25 mai 2017
Le parfum d’un savon, c’est le parfum de la féminité ! Si son apparence est négligée, celle qui l’utilise le sera aussi !
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Takuto Kashiki (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Takuto Kashiki
Manga Report au Salon du Livre de Paris 2015. Interview de Takuto Kashiki, mangaka, auteur de Minuscule, aux éditions Komikku. Minuscule raconte le quotidien deux petits personnages dans leur fôret.
autres livres classés : monde miniatureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

quizz Minuscule

Comment s’appellent les deux personnages principaux ?

Mikochi et Hakumei
Konju et Sen
Mimari et Shinato

8 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Minuscule, tome 1 de Takuto KashikiCréer un quiz sur ce livre
. .