AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782330038984
301 pages
Actes Sud (07/01/2015)
3.19/5   27 notes
Résumé :
Cet été-là, les trois frères Friedland courent après le temps. Quelques semaines avant que la grande crise économique de 2008 n'éclate, les jumeaux Iwan et Eric, mais aussi leur demi-frère Martin, redoutent le krach intime. Mensonges, méprises, subterfuges, angoisses et psychotropes – Daniel Kehlmann ironise sur le grand roman familial et s'affirme comme une voix incontournable de la nouvelle littérature de langue allemande.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Romileon
  19 décembre 2018
Trois frères et demi frère, les jumeaux Eric et Iwan, Martin et leur père Arthur se rendent à une spectacle d'hypnose donné par le "grand" Lindemann. Arthur qui se fait fort de ne pas croire en cette pratique est appelé sur scène. Après une conversation semble-t-il anodine , il ramène sa progéniture chez elle et disparait dans la nature.
Les nouvelles indirectes liées à la sortie de ses livres, ou directes lors de quelques brèves rencontres ponctuent le récit.
Durant l'été 2008, on assise au désastre de la vie de chacun de ses enfants.
D'abord Martin, prêtre obèse, qui ne croit pas en Dieu et n'a de plaisir depuis 30 ans que lorsque qu'il réalise un bon temps au Rubix's cub.
Eric est un homme d'affaire véreux au bord de la faillite et de la folie qui trouvera le salut dans la crise financière qui s'annonce.
Enfin Iwan, le plus idéaliste, se laisse convaincre lors d'une nouvelle rencontre avec Lindemann qu'il n'a pas les qualités d'un grand artiste. Il invente alors un personnage-peintre dont il va se charger de faire la promotion..
Les destins des personnages basculent suite aux propos tenus par Lindemann qui, avec la conviction de son art, leur assène des "vérités" qui vont déterminer leur vie. Pour le pire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BrunoLeLibraire
  20 avril 2015
Le titre sonne comme celui d'une saga familiale, et en effet. Les Friedland ce sont les quatre hommes d'une famille, dont on va suivre les méandres d'une vie résignée, dictée par le mensonge, la bassesse et l'ennui.
Tout commence en 1984, lorsque Arthur Friedman, père de Iwan, Eric et Martin, emmène ses enfants à un spectacle d'hypnose. Alors qu'Arthur Friedman rie du spectacle, n'en croyant pas un mot, lorsqu'il est appelé sur scène un déclic a lieu. de retour de cette sortie du dimanche a priori banale, Friedland-père dépose ses enfants sur le bord de la route, démarre et disparaît non sans vider au préalable le compte commun familial.
Un saut dans le temps et on retrouve les trois frères devenus adultes, en 2008 au début de la crise économique. C'est sur trois jours que nous suivrons leurs vies respectives qu'ils raconteront à tour de rôle.
Martin, bourré de questions et de friandises, fait face à l'angoisse véhiculé par son athéisme et son embonpoint, au sein de l'église catholique où il officie comme prêtre.
Eric, homme d'affaire véreux a perdu l'appétit au profit des psychotropes qu'il avale pour oublier que la crise économique le condamne si ce n'est à la mort, au moins à la faillite.
Quant à iwan il méprise le commerce de l'Art dans lequel il nage pourtant comme un poisson dans l'eau, vendant revendant les toiles d'un artiste créé de toutes pièces par son cerveau torturé.
Arthur, réapparaît par petites touches, d'abord médiatiquement grâce à un livre dont se réclament tous les prédisposés au suicide de la planète.
On assiste au désastre des personnages avec un rire cynique, dégoûté par l'époque qu'ils traversent et qui est aussi la nôtre. Une époque où la religion, la finance, l'art, la société du spectacle, la crise et l'indifférence se côtoient cruellement.
Louise
Lien : http://www.librairie-renaiss..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mieuxvautlirequejamais
  15 octobre 2021
On pourrait dire de Daniel Kehlmann qu'il est l'auteur de l'imprévisible, de l'inattendu.
Un peu déconcertant au début. Un style unique et particulier. Rien n'est laissé au hasard. Amusant sans lourdeur.
Né en 1975, Kehlmann a publié un premier roman à 22 ans et remporté une dizaine de récompenses. Un écrivain à suivre...!
Commenter  J’apprécie          00
antoineiz
  07 mars 2020
Livre bourré d'humour sacastique. Je recommande.
Les personnages sont loufoques et amusants.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
LaPresse   29 juillet 2015
Ironique et trépidant.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Chro   03 février 2015
Les trois chapitres se déroulent sur la même période de quelques jours ; on voit les mêmes événements à travers le regard successif des trois frères. Ingénieuse astuce de construction, qui n’empêche pas qu’on peut trouver balourd ce roman familial décousu (dites : « déconstruit ») qui pose au récit philosophique.
Lire la critique sur le site : Chro
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ValseNValseN   12 novembre 2020
"Que mon nom soit personne" est-il une expérience joyeuse et donc le produit futile d'un esprit joueur, ou bien une tentative malveillante pour ébranler l'âme de chaque lecteur? Nul ne le sait vraiment, peut-être que les deux hypothèses coexistent.
Le début se compose d'une nouvelle à l'ancienne dont le héros est un jeune homme qui se lance dans la vie, et dont nous ne connaissons que l'initiale du prénom: F. Les phrases sont bien construites, le récit s'écoule avec force, nous lirions presque avec plaisir s nous n'avions pas sans cesse l'impression qu'on se moque de nous. F est mis à l'épreuve, il fait montre de ses qualités, lutte, apprend, gagne, apprend davantage, perd et continue de progresser, le tout dans la plus pure tradition narrative. Mais c'est comme si chaque phrase signifiait autre chose qu'elle-même, comme si l'histoire observait son propre déroulement et qu'en réalité ce n'était pas le personnage principal qui se trouvait au centre, mais le lecteur, lui qui suit tout cela de si bonne grâce.
...
La deuxième partie aborde un autre thème. A savoir, c'est ce qu'affirme l'auteur, que toi, oui toi, et ce n'est pas une expression rhétorique, que toi, donc, tu n'existes pas. Tu crois que tu es en train de lire ceci ? Bien sûr que tu le crois. Mais personne n'est en train de lire ces pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValseNValseN   12 novembre 2020
Les lumières du métro rétrécissent pour former une tache unique et s'éteindre. La beauté n'a pas besoin de l'art, ni de nous, elle ne requiert pas de spectateurs, au contraire. Les badauds lui enlèvent quelque choses, elle brille du plus vif éclat là où personne ne la voit : les vastes paysages inhabités, les jeux de nuages en début de soirée, la teinte délavée gris rouge des vieux murs en brique, les arbres nus dans le brouillard d'hiver, les cathédrales, les reflets du soleil dans une flaque d'essence, les tours miroirs de l'île de Manhattan, la vue depuis le hublot d'un avion à la sortie de la couche nuageuse, les mains des vieillards, la mer à toute heure du jour et les stations de métro désertes, telle que celle-ci - la lumière jaune, le motif aléatoire des mégots sur le sol, les affiches qui s'effeuillent et voltigent dans le vent, longtemps après le départ du métro.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValseNValseN   12 novembre 2020
Deux voitures passent, puis une seule, puis deux - des intervalles réguliers, cela pourrait être un signal en morse. Et si l'univers était déchiffrable ? Voilà peut-être ce qui se cache derrière l'effrayante beauté du monde : nous remarquons que quelque chose nous parle. Nous connaissons la langue. Et pourtant nous ne comprenons pas un mot.
Commenter  J’apprécie          10
ValseNValseN   12 novembre 2020
Les yeux ne sont pas des fenêtres. Il existe des influx nerveux, mais nul n'est là pour les interpréter, les compter, les traduire ou y penser. Cherche autant que tu veux, personne n'est à la maison. Le monde est en toi, et tu n'es pas là. Car "toi", même vu de l'intérieur, c'est au mieux une construction de fortune assemblée à la va-vite : un champ visuel de quelques millimètres qui, à la périphérie, fuit déjà dans le néant, contenant des taches aveugles, comblées par l'habitude et une mémoire qui conserve peu de choses et invente tout le reste. Ce que tu appelles ta conscience est un vacillement, un rêve que personne ne fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValseNValseN   12 novembre 2020
Quand j'étais jeune, arrogant et sans expérience, je tenais le monde de l'art pour corrompu. Je sais aujourd'hui qu'il n'en est rien. Le monde de l'art se compose de gens charmants, enthousiastes, pleins d'ardeur et de sincérité. C'est l'art lui-même, en tant que principe sacré, qui n'existe malheureusement pas.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Daniel Kehlmann (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Kehlmann
600 000 exemplaires vendus en Allemagne, une adaptation en série prévue par Netflix, une présélection pour l'International Booker Prize au Royaume-Uni... "Tyll" (titre de la version originale publiée en Allemagne en 2017) fait figure de véritable phénomène littéraire en Europe, aujourd'hui traduit dans une vingtaine de langues. Il vient enfin de paraître en février chez Actes Sud, sous le titre "Le Roman de Tyll Ulespiègle", dans une traduction française de Juliette Aubert. Son auteur Daniel Kehlmann n'en est pas à son premier succès. Celui qui confie ne "pas aimer les romans historiques, propulse la figure folklorique médiévale de Tyll l'Espiègle dans une Europe du XVIIe siècle terrassée par la Guerre de Trente ans (1618-1648).
La Grande table Culture d'Olivia Gesbert – émission du 5 mars 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤23Guerre de ¤££¤17Facebook6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
362 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre