AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Rosie Pinhas-Delpuech (Traducteur)
EAN : 9782070398355
288 pages
Éditeur : Gallimard (15/10/2009)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 15 notes)
Résumé :

Un couple un peu bohème s'ennuie. La jeune femme se souvient de leur frénésie sexuelle passée, s'interroge, le mari regarde la télévision. En attendant, elle court les boutiques avec sa meilleure amie. Une fillette de dix ans, immigrée d'Ukraine, a tellement peur de son beau-père autoritaire qu'elle ne sait plus comment se comporter.

Une adolescente obèse internée dans un hôpital psychiatrique consacre ses journées à faire des portraits d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LiliGalipette
  27 avril 2011
Recueil de nouvelles d'Alona Kimhi.
Films - Une jeune scénariste et réalisatrice traverse une période professionnelle morose. Rien ne la motive et la dépression n'est pas loin. "J'avais une espèce de lucidité dont je ne savais que faire, d'ailleurs je ne voulais rien en faire."(p. 14) Pour ne rien arranger, son couple est entré dans une période tout aussi triste. Entre la jeune femme et son époux Shahar, la sexualité est en berne. Malgré tout, elle s'accroche à son couple :"Je savais seulement que la simple idée de le quitter était la pire chose qui puisse m'arriver et je préférais que toute ma vie ressemble à un long samedi." (p. 19) Avec son amie Nata, elle écume les boutiques de la ville, mais rien ne comble le vide qui, subitement, va se faire plus profond.
Éclipse de Lune - Anastasia est une petite fille très sensible. En Russie, elle a grandi auprès d'une grand-mère très attentionnée. Après le décès de son papa, sa mère s'est remariée avec Yaacov et la nouvelle famille s'est installée en Israël et se plie aux exigences sionistes du nouvel homme de la maison. Anastasia n'aime pas beaucoup son effrayant beau-père, mais elle pressent qu'elle a le devoir de tout faire pour qu'il ne quitte pas sa maman. Alors, elle endure la maniaquerie, le dégoût et les colères de cet homme malsain. L'éclipse de lune, un soir, est un évènement qui changera peut-être sa vie. Ou pas.
Journal de Berlin - Dans le "dispensaire de soins de la dépression" (p. 126), Gali se révolte et lutte contre un traitement qu'elle juge inutile. "La dépression ? Qui est déprimé ? Je ne suis pas déprimée, je suis à Berlin." (p. 135) Mais Gali n'est pas à Berlin, elle est en Israël. Des pages d'un journal, écrit dans la capitale allemande, révèle une personnalité fragile et troublée. Gali était une jeune artiste que son frère Alon et son époux Jay n'ont pu sauver des démons de la folie. À moins que le désamour soit la cause de tous ses malheurs : "Quand un homme cesse de vous aimer, ses yeux se couvrent d'une couche opaque de poussière." (p. 189) Une rémission s'annonce, mais Gali, désormais, a peur de l'extérieur.
Poèmes pour un cauchemar, ou le sevrage inaccompli de Mor Elkabetz - Mor Elkabetz est une photographe de mode à succès. Mais tout n'est que ruines et combats en elle. Boulimique et dégoûtée de l'être, mais incapable d'accepter son corps tel qu'il est, elle tente en vain de se sevrer de cette pratique. "Quel bonheur ! Je mange, donc je suis." (p. 239) Lourde d'ironie, cette phrase préfigure toutes les réflexions qu'elle mène sur sa sexualité, sa féminité et son identité. Finalement, son récit prend les accents d'un confiteor morbide.
Ces quatre nouvelles présentent quatre femmes qui se livrent dans des monologues à bâtons rompus. Chacune souffre d'un mal différent, dans son corps et dans son âme. Chacune achève son récit sur l'imminence d'un changement ou d'un bouleversement.
Ce recueil qui avait tout pour me séduire m'a vaguement ennuyée. Je n'ai pas été touchée par ces femmes. Chacune lutte et souffre à sa manière, et leurs histoires ont des accents qui me sont familiers. Mais sans cesse, j'ai eu l'impression qu'il me manquait une clé pour comprendre le récit. J'avais beaucoup apprécié le second roman de l'auteure, Lily la tigresse, et je suis un brin dépitée de n'avoir pas autant aimé ce recueil.
Lien : http://lililectrice.canalblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
absolu
  01 août 2012
Un peu comme un non-guide pas spirituel, un peu comme un manuel de non utilisation, un peu comme un tout qui n'dit rien, un rien qui n'a pas fini de tout dire. Il me semble que les électrochocs ne sont pas moins pénibles au soleil. Et les étoiles pas plus brillantes.

Quatre narratrices, dont une toute jeune fille. Quatre histoires. La même en fait. Un déséquilibre constant. Quand on pense aller vers le mieux, en fait, on se rend compte que c'est juste autrement pervers. Même si l'on se perd parfois dans les méandres d'esprits torturés, notamment entre les lignes du journal berlinois, même si l'on s'égare parfois sous la couette emmenée au salon, on s'attache à cette petite fille responsable de toute la poussière qui s'accumule, du moindre bris de verre sur le sol de la cuisine, et qui aura ce soir, le droit de regarder le ciel, qui aura le droit d'aller se coucher plus tard. Même si l'éclipse n'est pas forcément planétaire. Mais sa maman sourit, maintenant. c'est l'essentiel.
Oui, en fait, c'est son histoire qui m'a le plus interpellée. Celle que j'ai lue d'un trait. La plus troublante. Celle où le non-dit est si fort que le silence devient bruyant. J'ai presque déjà oublié les autres. La première surtout. Au moins autant que la troisième, un vol au-dessus d'un nid d'hirondelles dépressives, anorexiques, confessions remaniées d'électrochoqués par la vie. En mode alternatif. Labyrinthique, en somme.
Vous cherchez un remède? Alors cherchez bien. Vous trouverez sûrement quelque chose. Une fois le livre refermé.
Lien : http://www.listesratures.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
line70line70   23 mars 2011
Quand un homme cesse de vous aimer, ses yeux se couvrent d'une couche opaque de poussière. Ça peut arriver pour des tas de raisons. Ennui, usure, une autre femme. Mais ça peut arriver aussi parce que sa vie est dans un tel état de désordre qu'il n'y a pas de place pour vous, que votre présence lui renvoie une image encore plus cruelle de son chaos personnel.
Commenter  J’apprécie          80
calisson73calisson73   26 juillet 2015
C'est comme ça. Les sentiments qui ne sont pas accompagnés d'actions sont le lot des gens peu intelligents, des mauvais poètes, des hommes dont les femmes n'aiment pas l'odeur, des femmes qui n'occuperont jamais de places fortes au travail. Des perdants.
Commenter  J’apprécie          40
LiliGalipetteLiliGalipette   27 avril 2011
"La dépression ? Qui est déprimé ? Je ne suis pas déprimée, je suis à Berlin." (p. 135)
Commenter  J’apprécie          70
calisson73calisson73   26 juillet 2015
Nous voulons tous être aimés à vie. Surtout par ceux qui autrefois ont succombé à nos charmes. Ce n'est pas un caprice, c'est l'instinct.
Commenter  J’apprécie          40
LiliGalipetteLiliGalipette   27 avril 2011
"J'avais une espèce de lucidité dont je ne savais que faire, d'ailleurs je ne voulais rien en faire."(p. 14)
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Alona Kimhi (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alona Kimhi
Kimhi Alona - Victor et Macha .A l'occasion de l'Escale du Livre de Bordeaux 2015, Kimhi Alona vous présente son ouvrage "Victor et Macha" aux éditions Gallimard. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/kimhi-alona-victor-macha-9782070141432.html Note de Musique : © Mollat Découvrez notre site : www.mollat.com & suivez-nous sur les réseaux sociaux : https://www.facebook.com/Librairie.mo... https://twitter.com/LibrairieMollat http://www.dailymotion.com/user/Libra... https://vimeo.com/mollat https://instagram.com/librairie_mollat/ https://www.pinterest.com/librairiemo... http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ https://soundcloud.com/librairie-mollat http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature israélienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur des classiques connus

Victor Hugo:

Atlantide
Notre-Dame de Paris
La mer rouge

20 questions
9454 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre