AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Aronson (Traducteur)
ISBN : 2749118387
Éditeur : Le Cherche midi (19/05/2011)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Dans la lignée de Craig Johnson et de Donald Harstad, un superbe thriller sur fond de culture indienne, prenant pour cadre les décors naturels du Minnesota.

Corcoran « Cork » O'Connor est irlandais par son père et indien anishinaabe par sa mère. Après une carrière dans la police de Chicago, il est revenu vivre dans sa ville natale d'Aurora, Minnesota, pour occuper le poste de shérif. Mais un conflit à l'issue dramatique l'a contraint à démissionner et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
BMR
  06 juillet 2013
Polar à la mode nature-writing, shérif à la dérive, légendes indiennes, ...
Tout cela a un petit parfum de Craig Johnson ...
Las, nous voici un peu déçu à l'atterrissage du vol Paris-Aurora : Aurora dans le Minnesota, rien à voir avec le tristement célèbre Aurora de 2012 qui lui se situe dans le Colorado. Non, nous sommes ici au bord du Lac Supérieur, non loin de Minneapolis, tout près de la frontière canadienne. Bref, c'est le nord et c'est l'hiver.
Alors le nature-writing ? Ben non pas vraiment : certes on fait un peu de ski ou de moto-neige sur les lacs gelés, on sort du sauna tout nu dans la neige, mais Aurora c'est quand même une (petite) ville pas très loin des grandes. On ne ressent pas vraiment le souffle glacé des grandes plaines.
Alors le shérif à la dérive ? Ben c'est un ex-shérif, déchu de ses fonctions après une bavure (mais c'était pas vraiment de sa faute, c'est un gentil), sa femme va le quitter pour un riche ambitieux, sa maîtresse est super gentille avec lui, et il arrive à tout faire foirer. On est bien loin de la personnalité du shérif Walt Longmire et on n'accroche pas vraiment au personnage.
Alors le polar ? Ben c'est plutôt classique et gentillet avec une intrigue à rebondissements, mais beaucoup trop imbriquée aux coucheries vues précédemment. On lit tout ça sans déplaisir mais pas vraiment avec passion.
Alors les légendes indiennes ? Ben cette fois oui, William Kent Krueger tient presque ses promesses et nous revoici aux prises avec un Windigo (voyez plutôt le très beau Chemin des âmes) même si cette fois on ne va pas jusqu'à parler de cannibalisme (on l'a dit : c'est plutôt classique et gentil).
Donc on a lu mais pas vraiment accroché. L'écriture nous a paru peu fluide (serait-ce la traduction ? pas sûr) et ne nous a pas aidé à embarquer à l'arrière de la moto-neige.
C'était le premier roman de William Kent Krueger paru en 1998 et il y en a toute une série qui arrive en français. Peut-être faudra-t-il refaire une tentative avec un roman plus récent et plus abouti ?
Lien : http://bmr-mam.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
theo2b
  11 juillet 2012
Belle découverte que ce cadre parfaitement décrit de l'Amérique du grand Nord où l'hiver façonne les humains qui ne trouvent pas mieux que de continuer à se déchirer au lieux de faire front face à la nature impitoyable.
On progresse dans l'histoire au même rythme que celui que l'on adopterait en marchant dans un mètre de neige. Cela semble lent, fastidieux, mais reste passionnant car le personnage de l'ex-flic d'origine indienne qui tente de survivre à ses déboires sentimentaux et professionnels reste crédible.
Lorsqu'il décide d'enquêter sur un meurtre de notable maquillé en suicide, il va déchaîner les rancoeurs et la défiance de tous.
Oui mais voilà! il a entendu le "Windigo", le loup garou local qui crie le nom de celui qui va mourir. Il va donc utiliser les connaissances ancestrales de sa tribu pour démêler un écheveau qui est certainement plus terre à terre.
J'ai aimé ce roman pour la description d"un monde que je connaissais peu, de son histoire et de ses croyances, et bien sûr pour son intrigue solide et bien développée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
benjetpascal
  14 octobre 2014
Un bon (premier) roman, mêlant assez habilement un thriller de bonne facture et l'univers d'une petite ville du Minnesota partagée entre plusieurs communauté, dont une amérindienne, le tout sur fond de corruption, de luttes d'influence dans le cadre de la construction d'un casino, de légendes locales et de plusieurs histoires d'amour croisées... Je ne suis pas le seul à avoir aimé, a priori, car William Kent Krueger et son héro Cork O'Connor en sont à ce jour à une quinzaine d'opus. Tout au plus peut-on regretter quelques bizarreries dans la traduction (le Conseil régional qui suspend le sheriff, la Half Mile spring qui ne "s'étire pas sur une grande distance", et j'en passe), mais bon l'auteur n'y est pour rien. Une belle découverte, en tous cas.
Commenter  J’apprécie          10
Sblly
  06 novembre 2018
Un thriller classique, qui regorge de descriptions physiques du paysage sous la neige, dans une petite ville du Minnesota.
On suit les pas de Cork, l'ancien shérif d'Aurora, qui mène son enquête sur plusieurs meurtres récents. Une recherche de l'auteur concernant le peuple Anishinaabes apporte un plus à l'histoire, sans oublier l'une de leurs légendes et comme ds tt les légendes, y il a 1 peu de vrai,
alors, si vs entendez appelez votre nom, sans détecter une présence humaine, c'est que le redourable Windigo vient vs cherchez ....😨 ^^
Bref!, j'ai basculé dans l'ambiance et me suis juste laissée porter par cette histoire.
Un thriller qui a rempli son job, mais qui ne plaira pas à tous, pour certains clichés ou gros fils blancs, cela n'en reste pas moins un roman plaisant à lire, d'ailleurs je vais lire la suite de la série Corcoran O'Connor.
Commenter  J’apprécie          00
keisha
  03 juillet 2011
Dans le Minnesota, l'hiver, c'est vraiment l'hiver, avec lac gelé (mais gare, pas partout!), motoneiges, ski, congères, neige, vent ... et Windigo. Si le Windigo vous appelle, c'est que vous allez bientôt mourir...

Cork O'Connor, ancien shériff d'Aurora, tient de son père irlandais une peau claire et des chveux roux, et de sa mère anishinaabe une connaissance de la culture indienne et de ses vieilles légendes. Après le décès d'un juge et la disparition d'un jeune garçon, Cork se lance dans une enquête qui lui apprendra que même à Aurora, moins de 4000 habitants, beaucoup ont à cacher, à protéger; les morts se succèdent.

Ajoutons que Cork balance entre son affection pour sa femme, qui l'a prié après sa démission du poste de shériff de vider les lieux, et un amour naissant pour Molly.

Avec en toile de fond les communautés indiennes et blanches et leurs incompréhensions et méfiances, voilà un thriller extrêmement sympathique, une bonne intrigue à rebondissements, une écriture agréable, des personnages bien campés, bref, que demander de plus? En ces temps de canicule, un brin de lecture rafraîchissante est recommandée. Petite laine facultative.

"Le Windigo était un homme autrefois. Son coeur n'a pas toujours été de glace. Qu'est-ce qui transforme le coeur d'un homme en glace? Si j'étais toi, je penserais à ça, et je penserais au moyen de se battre contre le Windigo.
- Je croyais que tu m'avais dit que ce n'était pas à moi de le faire."
Meloux aussi les épaules.
"Je suis vieux. Je n'ai pas aussi souvent raison qu'avant.
- Assez souvent, quand même, Henry", répondit Cork.

"Il n'y a personne d'autre, dit-il. j'ai passé presque toute ma vie ici et je n'ai personne à qui parler."

Lien : http://en-lisant-en-voyagean..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
benjetpascalbenjetpascal   14 octobre 2014
Les Anishinaabe étaient traditionnellement un peuple discret. Avant l'arrivée des Blancs, ils vivaient dans le silence des grandes forêts et la plupart du temps, les voix qu'ils entendaient n'étaient pas humaines. Le vent parlait. L'eau chantait. Chaque son avait sa fonction. Lorsqu'un Anishinaabe s'approchait du tipi d'un voisin, en signe de respect il faisait du bruit pour annoncer sa présence. Ainsi, la foudre était la manière respectueuse dont la tempête signalait son imminence. Toute chose recelait une essence spirituelle et une finalité. Du respect pour toute la création.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
benjetpascalbenjetpascal   14 octobre 2014
Le calme que Cork partageait avec l'homme mort fut interrompu par le bruit d'une motoneige au loin dans les bois. Il tendit l'oreille, et le son s'éloigna peu à peu jusqu'à disparaître.

Assis près de Lytton, Cork fut pris d'une fatigue incommensurable. Il était habitué à la mort brutale. En sa qualité de shérif et de flic des quartiers sud de Chicago, il avait connu son lot de morts. Meurtre, accident, overdose:il y avait toute une gamme, mais l'issue était toujours la même. Un sentiment de tristesse et de perplexité face à l'enveloppe vide de la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
benjetpascalbenjetpascal   14 octobre 2014
Le mariage n'était qu'un exemple parmi tant d'autres. Les élections. Le saint ministère. La médecine. Les gens qui dépendaient trop des autres couraient au-devant de grande désillusions et étaient les seuls responsables de la douleur qui les accablait. Cork l'avait appris à ses dépens. Et il se jura que ça n'arriverait plus jamais.
Commenter  J’apprécie          50
benjetpascalbenjetpascal   14 octobre 2014
- Ce n'est plus une question de pêche, renchérit Sam. C'est une question de principe. Depuis des générations on courbe l'échine, on s'est tellement aplatis que c'est à peine si on sait se tenir debout. Regarde-nous. Aucun d'entre nous n'a jamais été aussi fier d'être un Shinnob.
Commenter  J’apprécie          40
benjetpascalbenjetpascal   14 octobre 2014
- Tu ne seras jamais rien, Sandy, dit Jo. Regarde un peu comment tu as obtenu ce que tu possèdes. Mensonge, chantage, détournement.
- C'est la politique
Commenter  J’apprécie          40
Videos de William Kent Krueger (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Kent Krueger
Vidéo de William Kent Krueger
autres livres classés : indiensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1625 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre