AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070348374
128 pages
Éditeur : Gallimard (11/09/2008)

Note moyenne : 2.62/5 (sur 17 notes)
Résumé :
« Moi, écrire un éloge de la haine ? Impossible ! La haine, le mot même me fait froid dans le dos. Pourquoi alors n'ai-je pas proposé de parler de l'amour lorsque l'on m'a demandé de participer à l'aventure des "Petits éloges" ? Parce que, peut-être, je n'avais rien à en dire. La haine, j'ai essayé.

Ça a donné :


Un clochard qui pousse au crime, une souris qui sépare un couple, des peluches qui détruisent des enfants, une radio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
araucaria
  17 mars 2014
Huit petites histoires de force inégale, qui donne ce recueil qui me laisse dubitative, donnant une note modérée. Je m'attendais à autre chose pour être tout à fait sincère. Un livre qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
Lien : http://araucaria20six.fr/
Commenter  J’apprécie          200
AmandineMM
  12 août 2011
Je suis assez partagée : j'aime beaucoup le prologue et la première petite histoire, mais mon enthousiasme a été décroissant jusqu'à la dernière histoire qui m'a vraiment déçue. Mon reproche principal tient dans le fait que, comme dans le Petit éloge de la jalousie, l'auteur semble associer jusqu'à les confondre le sentiment de son éloge et la folie. C'est bien sûr un extrême auquel on peut arriver, mais je trouve cela trop extrême et un peu réducteur pour ce sentiment, certes peu noble, mais qui ne mérite pas ce traitement pour autant. En-dehors de ce détail dérangeant et du dernier récit, j'ai apprécié ces histoires, assez proches des thèmes que j'aime traiter dans mes textes : le meurtre, la haine, la folie, etc.
Avis après relecture:
Relu dans un contexte où je détestais particulièrement quelqu'un, ce petit éloge s'est révélé un excellent exutoire: j'ai dirigé ma haine sur des personnages fictifs et ai donc moins pensé à son objet réel. Cela m'a permis de me calmer et de prendre le recul nécessaire. Une très bonne catharsis donc.
Néanmoins, je reste sur ma première impression, la haine ne mène pas forcément au meurtre et/ou à la folie. les nouvelles vont trop souvent dans ce sens, c'est dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ziliz
  16 juin 2011
Comme le titre l'indique, ces nouvelles de Nathalie Kuperman ont pour thème commun la haine.
Haine qui naît pour une amie, haine de deux frères enfants qui les pousse à la violence, haine conjugale, haine entre amants, haine de son environnement professionnel, etc... mais souvent haine de soi-même, de sa vie, reportée sur d'autres.
C'est très agréable à lire, on passe de bons moments. La façon dont s'exprime la colère de la narratrice dans "Ta mère" m'a particulièrement amusée.
J'avais également apprécié de cette auteur le roman J'ai renvoyé Marta.
Commenter  J’apprécie          30
AmandineMM
  16 avril 2012
J'avais gardé de ce petit éloge l'impression que l'issue de la haine y était trop souvent la folie, ce qui m'avait déçue, mais cela m'a moins marquée lors de cette relecture. J'ai davantage apprécié ce recueil de nouvelles cette fois-ci d'ailleurs, en percevant mieux les qualités et la diversité. le Petit prologue d'une gentille fille m'a fait sourire par son ironie et sa première mise en scène de la haine. J'ai ensuite beaucoup aimé le style d'écriture de Nathalie Kuperman dans les nouvelles : il est plutôt fluide et classique, parfois oralisé ou jouant sur les répétitions pour marquer les gradations. La haine est déployée dans les textes de diverses façons, toujours avec brio. Si les chutes ne sont pas spécialement surprenantes, les fins sont toujours très bien amenées, soit progressivement comme dans Laurence & Laurence et Grande entreprise, soit brusquement dans Un dragon noir avec des dents puissantes et une gueule forte.
Il s'agit donc d'un agréable recueil de nouvelles, que j'ai mis du temps à vraiment apprécier, mais que je conseille.
Lien : http://minoualu.blogspot.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Plouf_le_loup
  06 juillet 2019
Recueil de 8 petites nouvelles qui explorent les conséquences de la haine.
Alors pour ma part, je n'ai pas toujours bien compris le lien avec la haine, que je n'ai pas trouvé assez mis en avant. Colère, jalousie, folie, meurtre, etc., on retrouve un panel qui semble logiquement associé à la haine, mais celle-là est peu présente, finalement, en tout cas pas comme je m'y attendais, d'autant que je n'ai pas toujours compris les origines. A part ça, les nouvelles sont plaisantes à lire, l'écriture est fluide, agréable, et varie un peu en fonction de l'histoire, les personnages sont inégalement consistants d'une nouvelle à l'autre.
En bref, un livre sympathique mais présentant peu d'intérêt à mes yeux, vite oubliable je pense...
Lien : http://ploufsurterre.canalbl..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
araucariaaraucaria   17 mars 2014
C'était au début un jeu. On avait chacun un monstre et on le brandissait en disant des choses terrifiantes. Celui qui suppliait l'autre d'arrêter avait perdu. On soufflait la bougie et on rallumait la lumière. Le vainqueur avait le droit de donner une gifle au vaincu. Et pendant la gifle, on devait rester droit, ne pas geindre, ne pas tordre le visage, on n'avait pas poussé le supplice jusqu'à s'obliger à sourire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
clairezoaclairezoa   09 septembre 2012
A quel moment précis sait-on que tout est fini, comment le sait-on, pourquoi le comprend-on avec une telle évidence que les mains se tordent à l'intérieur du ventre, sans que cela se voie, des centaines de mains qui farfouillent les tripes tandis qu'au-dehors, sur notre figure lisse et prête à toutes les réparations, notre visage absorbe la chose avec bonhomie, se fâcher pour si peu, vraiment, alors qu'il est si facile de rester ensemble, oui, être ensemble, c'est cela qui compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Nathalie Kuperman (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Kuperman
Rencontre avec Nathalie Kuperman, “On était des poissons” (Flammarion) Rencontre présentée par : Véronique Durand, bibliothécaire
“Demain, gare de Lyon, départ à 9h37. T'es contente ? Je ne savais pas si j'étais contente ou pas. Je trouvais que tout allait trop vite. Je ne pourrais dire au revoir à personne, ne pourrais me réjouir quelques jours auparavant à l'idée du départ. Pourtant, j'ai répondu Oui.” Cet été-là, Agathe le passe au côté d'une mère dont la folle excentricité l'inquiète. Cette dernière la presse de grandir vite et la petite fille devine qu'elle a quelque chose d'urgent à lui dire. Emportée dans le sillage de cette mère-poisson, ce n'est que des années plus tard, en déroulant le souvenir à vif de ces jours pleins de bruit et de fureur, qu'elle le découvrira enfin.Un roman sous tension qui explore la complexité du lien maternel.
Retrouvez son livre chez vos librairies indépendantes : https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com/
Inédite édition de l'Escale du livre, du 24 au 28 mars 2021 et durant tout le printemps https://escaledulivre.com/
Suivez nous Youtube : Escale du livre - Bordeaux https://www.youtube.com/channel/UCPVtJFeOHTTNtgQZOB6so1w Facebook : escale.dulivre https://www.facebook.com/escale.dulivre Instagram : escaledulivre https://www.instagram.com/escaledulivre/?hl=fr Twitter : escaledulivre https://twitter.com/escaledulivre

© musique : Hectory - Réalisation et sound design : Grenouilles Productions - création graphique : Louise Dehaye / Escale du livre 2021 - Inédite édition
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2079 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre