AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782251730004
237 pages
Les Belles Lettres (01/03/1998)
4/5   3 notes
Résumé :
"Epopée endiablée, entre roman et poésie, dont la trame multiplie à plaisir les fils du récit". L'Express Quand les paladins de Charlemagne croisent les fées et les chevaliers du roi Arthur, voici l'histoire de Roland, rendu fou par la belle Angélique disparue, dans une épopée à l'ironie follement inventive, où l'Arioste transforme la chanson de geste en roman des passions, des nostalgies et des aspirations des hommes de son temps.
Un poème fondateur de la li... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
karkarot
  15 novembre 2019
Premier tome d'une réédition complète de l'Orlando Furioso qui en compte quatre, ce livre comprend les chants I à X, ceux où est exposé l'intrigue, où commencent les déboires des uns et des autres, de Roger, de Renaud, de Bradimante et Angélique, et même de Charlemagne. Sans oublier, bien sûr, Roland.
L'Arioste fait oeuvre ici de Virgile pour son ancien seigneur, celui d'Este, duc de Ferrare en lui recréant une mythologie, une ascendance mythique, quasi troyenne, impériale tout du moins. Et voulue par dieu.
Le Roland Furieux est un poème en vers révéré par des auteurs aussi divers que Nietzsche ou Giono qui fleure bon l'épique, le roman d'aventure, la quête d'amour, la chevalerie un poil désuète, le livre pieu, la magie car on y retrouve Merlin ou des évocations d'Arthur ; mais il possède encore cet indéniable élan de modernité dans son discours sur les femmes, l'amour et la féminité. On ne parlait pas alors de condition féminine, mais que penser sinon que L Arioste était féministe en relisant les aventures de Bradamante ? Bien des pseudos-macho devraient s'en inspirer, m'est avis !
Un immense classique, remis à portée avec cette traduction accessible et fluide, avec toujours le texte italien, magnifique, en regard.
Bravo les Belles Lettres !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
karkarotkarkarot   15 novembre 2019
Auguste ne fut pas si bon et si clément
Que ne le proclama la muse de Virgile.
D'avoir en poésie démontré son bon goût
Lui fait pardonner ses proscriptions iniques.
Personne ne saurait que Néron fut injuste
Et son renom ne serait pas moins bon peut-être,
Ciel et Terre eussent-ils été ses ennemis,
S'il avait su rester l'ami des écrivains.
Homère fit paraître Agamemnon vainqueur,
Présenta les Troyens comme veules et lâches
Et fit de Pénélope une épouse fidèle,
Qui de ses prétendants supporta mille outrages.
Si tu veux que le vrai ne te soit pas caché,
Retourne entièrement l’histoire en son contraire :
Les Grecs furent battus, Troie fut victorieuse,
Tandis que Pénélope était une catin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
karkarotkarkarot   15 novembre 2019
L'homme est le seul animal qui injurie sa compagne.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de L'Arioste (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  L'Arioste
Avec Tiphaine Samoyault, Michel Deguy, Guillaume Métayer, Claude Mouchard, Martin Rueff & Luc Champagneur Depuis 1977, la revue Po&sie ne cesse de traduire et de réfléchir sur la traduction « impossible-possible » de la poésie. Elle a saisi l'occasion de la publication des livres de Tiphaine Samoyault (Traduction et violence, le Seuil, 2020) et de Guillaume Métayer (A comme Babel, traduction, poétique, éd. la rumeur libre, 2020) pour revenir sur les tâches des traductrices et des traducteurs. Elle a donc consacré trois numéros à cette grande affaire : Traduire/Celan et Et, en traduisant, traduire. Des textes théoriques (Antoine Berman, Michel Deguy, Marc de Launay, Robert Kahn, Jean-Pierre Lefebvre, Jean-Luc Nancy) ; un dialogue avec Tiphaine Samoyault, mais aussi un grand nombre de traductions inédites (un immense dossier turc, mais aussi Lermontov) ou de retraductions (Arioste, Eliot, Goethe, Milton entre autres) composent ce bouquet dense.
À lire – Les trois derniers numéros de la revue Po&sie aux éditions Belin : Traduire/Celan (2020, n°4) et Et en traduisant, traduire (2021, n°1 et 2).
+ Lire la suite
autres livres classés : versVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1015 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre