AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221199332
Éditeur : Robert Laffont (23/03/2017)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
L'Italie a toujours charmé les gens de lettres, mais ce n'est qu'au XIXe siècle que le voyage d'écrivain a trouvé sa véritable expression, offrant aux lecteurs de divines pages de promenades littéraires. Stendhal, Chateaubriand, Zola... Tous ont puisé leur inspiration dans les ruines, jardins et ruelles de Rome, l'ont décrite pour mieux faire éclater leurs souvenirs, leurs rêveries, leurs méditations...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Elanoraev
  28 janvier 2018
Ce petit recueil regroupe 6 textes sur la ville de Rome écrit majoritairement au XIXe siècle (hormis le tout premier qui date de 1767) par de grands écrivains. On y retrouve ainsi Charles Duclos, Chateaubriand, Stendhal, Edgar Quinet, Hippolyte Taine et enfin Emile Zola.
On se replonge avec délice dans la Rome du XIXe sur les pas de ses grands auteurs : Taine et ses descriptions d'églises, Stendhal et ses conseils de visite, Zola et son carnet de voyage... Si les monuments évoqués par ces auteurs sont archiconnus, reste la saveur de la découverte d'une Rome tout au long du XIXe siècle et des descriptions des plus grands écrivains français tombés sous le charme de la ville.
Seul regret, le manque de remise en contexte de ces écrits. On ne découvre qu'à la fin de chaque chapitre d'où ils sont extraits sans aucune autre explication. Néanmoins une escape charmante à découvrir pour se promener entre les monuments antiques, les églises, les petites places et bien sûr le Tibre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ElanoraevElanoraev   28 janvier 2018
Que de matinées heureuses j'ai passées au Colisée, perdu dans quelque coin de ces ruines immenses ! Des étages supérieurs on voit, en bas, dans l'arène, les galériens du pape travailler en chantant. Le bruit de leurs chaînes se mêle au chant des oiseaux, tranquilles habitants du Colisée. [...] Ce gazouillement paisible des oiseaux, qui retentit faiblement dans ce vaste édifice, et, de temps à autre, le profond silence qui lui succède, aident sans doute l'imagination à s'envoler dans les temps anciens. On arrive aux plus vives jouissances que la mémoire puisse procurer.

Stendhal 1827
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ElanoraevElanoraev   28 janvier 2018
Dans Rome, des volets, des persiennes de toutes les couleurs, vertes, jaunes, rouges. Tout le Borgo misérable, de vieilles rues pauvres, avec de petites boutiques, des maisons louches. Seul le Borgo Nuovo a l'air d'une petit rue de province. Les autres, des rues de village, et tout cela suant la misère et l'abandon.

Emile Zola 1894
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : romeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr