AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782012792647
372 pages
Hachette (04/02/2006)
3.75/5   10 notes
Résumé :

Bernard Lahire est professeur à l'université Lumière Lyon II, membre de l'Institut Universitaire de France et chercheur au Groupe de recherche sur la socialisation (CNRS). Il est notamment l'auteur de Tableaux de familles (Gallimard/Seuil, coll. " Hautes Etudes ", 1995). L'homme que les sciences humaines et sociales prennent pour objet est le plus souvent étudié dans un seul contexte ou à partir d'une seule dimension. On l'analyse en tant qu'élève, trava... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Writer
  01 août 2020
Ce livre se voulait "innovant" en proposant une approche "nouvelle" de la théorie de l'action et de l'acteur mais malheureusement, Bernard Lahire se perd un peu en partant dans tous les sens. L'Homme est un être hétérogène, c'est-à-dire le produit de plusieurs socialisations avec des résistances et des contre-pieds. Ok... Mais c'est tout ? Sincèrement, cet ouvrage est décevant car Lahire ne nous apporte rien de plus à ce que nous pensons ou aurions pu penser pour ceux qui ne sont pas encore penchés sur la question de l'acteur.
Commenter  J’apprécie          10
polarjazz
  08 septembre 2019
C'est un essai plutôt aride développant de nombreux thèmes centrés sur l'individu dans chacune de ses dimensions : personnelle, professionnelle, sociale. ; ses croyances, ses comportements, ses habitus; son rapport au corps, ses interprétations.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
enzo92320enzo92320   25 mars 2022
Les petits mots écrits échangés entre les membres de la famille permettent de marquer sa présence symbolique affective (« Bonne journée. Je vous embrasse. À ce soir »), de rappeler des choses à faire à l’intention des enfants ou du conjoint (« Pense à passer prendre les vêtements au pressing » ; « Mets le poulet au four vers 19 h, thermostat 7 »). Ils jouent ainsi un rôle organisationnel et affectif indéniable au sein de l’univers familial.
En effet, lorsque la famille est éclatée, dispersée par les horaires (scolaires, professionnels...) diversifiés des uns et des autres, les petits mots écrits laissés à un endroit convenu (là où tout le monde passe : sur la table de la cuisine, à l’entrée, près du téléphone...) contribuent à maintenir, malgré tout, les liens familiaux.
Ces mots qui contribuent à entretenir les liens matériels et symboliques entre les membres de la famille sont en grande partie liés à l’activité féminine professionnelle : pour maintenir le rôle que la division sexuelle du travail domestique lui confère, la femme peut utiliser ce moyen pour marquer sa présence malgré son absence, pour organiser les activités familiales même si elle n’est pas – plus – physiquement présente (« Si ça m’arrive, mais des petits mots.
Par exemple, mon mari est absent, comme je suis aide ménagère, des fois on me téléphone pour faire des dépannages. En principe, je finis à quatre heures, des fois on me dit : "Vous me dépannez. "Alors donc je laisse un petit mot : "Ce soir je finis à six heures. Faut mener... à tel endroit" ou "... N’oublie pas de faire ci, de faire ça." Ou un coup de téléphone : "Il faut rappeler à telle heure Les mères étant tacitement ou explicitement chargées par le groupe familial du maintien et de la recomposition des forces de fusion (face aux forces de fissions et d’éclatement, Bourdieu, 1994, p. 11), ce sont elles qui produisent l’essentiel de ces petits mots.
L’échange est donc souvent très inégal : si les mères donnent, elles ne reçoivent pas toujours en échange. Une femme au foyer (femme d’un avocat) parle ainsi de ces petits mots comme un moyen d’« accentuer le lien entre les membres de la famille », de conserver les liens familiaux malgré les activités différentes et les rythmes différents d’activité des uns et des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
WriterWriter   01 août 2020
Non pas que les sociologues doivent se laisser imposer des théories sociologiques par les philosophes, mais la philosophie – une partie des réflexions philosophiques en tout cas – contribue parfois à éclaircir utilement les concepts utilisés par les sociologues dans leurs enquêtes sur le monde social. Une telle peur s’est installée en France autour de l’idée d’une rechute de la sociologie dans la philosophie sociale (ce qui n’est évidemment pas souhaitable) qu’une grande partie des sociologues vit en permanence dans la mauvaise conscience théorique. Toute discussion conceptuelle ne peut qu’être soupçonnée d’ « intellectualisme », de « verbiage inutile » ou de « mauvaise philosophie ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
enzo92320enzo92320   25 mars 2022
Mais l’usage des petits mots pour lutter contre l’absence corporelle peut être aussi un usage volontaire de l’écrit pour éviter intentionnellement la coprésence du destinateur et du destinataire. Ainsi, lorsqu’il arrive qu’un enfant (10 ans, père dessinateur industriel, et mère agent administratif à la SNCF) compose ses messages-surprises que leurs destinataires ne doivent trouver qu’en son absence, il joue bien avec cette possibilité offerte par l’écrit de marquer sa présence en l’absence de son corps. De même, lorsqu’une fille (10 ans, parents enseignants dans une grande école) laisse des mots écrits à son père pour lui demander l’autorisation d’aller chez des amies, pour échapper au face-à-face direct avec le père qui pourrait ne pas donner l’autorisation (« Par écrit, c’est plus facile des fois de dire certaines choses, quand on n’a pas la personne en face de soi, alors bon ben, elle a compris ça, donc elle le fait »).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Bernard Lahire (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Lahire
De quoi parlent nos rêves et que disent-ils de nous ? Bernard Lahire, sociologue et professeur à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon, publiait "L'interprétation sociologique des rêves (volume 2) : La part rêvée" à La Découverte en janvier 2021. Il est l'invité d'Olivia Gesbert.
Dans la catégorie : SociologieVoir plus
>Sciences sociales>Sciences sociales : généralités>Sociologie (134)
autres livres classés : SocialisationVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
396 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre