AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782958550455
330 pages
Auto édition (22/08/2023)
4.26/5   40 notes
Résumé :
Qu'avez-vous fait pour qu'ils vous cherchent ?

27 novembre 2022, quartier résidentiel des Pins-Neufs.

1h11 : Étienne Linerti entend un cri provenant de l'extérieur. Depuis sa fenêtre, il aperçoit sa voisine d'en face ramper hors de sa maison, les jambes arrachées. Avec son épouse Sylvie, ils tentent de la secourir : la victime disparaît avant leur arrivée.

1h38 : Deux officiers de gendarmerie entrent dans le domicile des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Ils viennent pour nousVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 40 notes
5
19 avis
4
10 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Mais quel bonheur de replonger dans une nouvelle oeuvre de l'auteur ! C'est à chaque fois avec une grande impatience que j'entame ma lecture, tellement j'adore sa plume qui nourrit mes peurs les plus profondes à chaque fois. Ici l'une d'elles est plus que bien nourrie dès le début et j'ai encore l'impression maintenant d'avoir la sensation de les avoir sur moi (comprendra qui voudra !).

L'auteur a vraiment un don pour nous proposer des romans d'épouvante palpitants et qui nous font frémir du début à la fin ! Aussi, âmes sensibles s'abstenir car l'hémoglobine coule à flot et certaines scènes sont bien hard ! Par contre, les frissons sont garantis pour les autres (évitez peut-être cette lecture le soir pour ceux qui sont les plus sensibles).

Nous faisons la connaissance d'Etienne qui fête son anniversaire en famille. Mais cette soirée qui devait se passer de façon simple et classique va tourner à l'horreur quand leur voisine va appeler à l'aide. Dès lors, cette nuit va aller de mal en pis… Etienne et sa famille vont plonger dans l'horreur absolue quand leur quartier va devenir les portes de l'Enfer…

L'auteur n'a pas pour habitude de nous faire languir avant de nous plonger dans l'horreur absolue et ici il bat tous les records ! Dire que l'Enfer s'abat sur Terre n'est pas assez fort pour décrire ce que vont vivre nos héros… Cela va bien au-delà de cela et nos pires cauchemars vont prendre vie devant nos yeux.

Entre horreur et fascination, il n'est plus possible de relâcher le roman tellement nous sommes happés dans ce récit palpitant et qui déroule son histoire sanglante à 100 à l'heure ! Les chapitres s'enchaînent et nous sommes incapables de quitter cet univers malgré les horreurs qui se déroulent sous nos yeux. Mais que se passe-t-il réellement ? Impossible de le comprendre avant les révélations finales qui sont hallucinantes !

Une fois de plus, l'auteur nous offre un roman au fil rouge impeccablement bien ficelé et qui nous plonge dans une histoire palpitante et qui nous tient en haleine de bout en bout. le personnage d'Etienne est particulièrement bien pensé, sans vous dévoiler quoi que ce soit de l'histoire, sachez que vous allez autant le comprendre que le détester au plus haut point. C'était donc très intéressant d'oser mettre en avant un tel personnage avec toute son ambiguïté.

En bref, si vous cherchez une lecture pour Halloween, celle-ci est parfaite et vous emmènera dans un récit d'épouvante que vous n'arriverez pas à relâcher avant la toute fin ! Gros coup de coeur pour moi et merci à l'auteur pour toutes ces émotions fortes. J'en redemande !
Commenter  J’apprécie          70
Concernant la couverture, je la trouve vraiment adaptée au roman : la brume qui semble sortir de la maison, les traces de sang dans l'allée qui vont jusqu'à l'intérieur, le côté sombre... Non, franchement elle donne vraiment envie (enfin si on aime ce style de lecture, bien entendu). Je dois ajouter que je possède la version deluxe acquise via Ulule. La couverture de cette dernière a eu le privilège de se voir dotée de vernis sélectif, ce qui donne du relief et de la brillance au titre, au nom de l'auteur ainsi qu'au sang. le résultat n'en est qu'encore plus beau. ^^

Concernant la plume d'Anthony Lamacchia, je l'ai une nouvelle fois retrouvée avec plaisir. J'apprécie toujours autant sa fluidité, son rythme, son vocabulaire maîtrisé ainsi que de belles descriptions. Et, bien entendu, sa maîtrise du genre de l'épouvante/horreur. J'ai aussi souri au fait de retrouver sa patte dans sa façon de fréquemment appeler ses personnages par leur prénom et leur nom de famille. ^^
Quelques coquilles à signaler, mais rien de méchant.

Nous nous trouvons dans un petit quartier résidentiel, dans la maison de la famille Linerti (qui a emménagé depuis peu), composée des parents, Sylvie et Étienne, ainsi que de leurs deux enfants, Marion et Aurélien. Nicolas, le meilleur ami d'Aurélien est aussi présent.

C'est le milieu de la nuit, Étienne Linerti souffre d'insomnie et se lève. Ses pensées tourbillonnent, mais un hurlement l'en tire bientôt. Il comprend très vite que cela vient de chez les voisins d'en face et l'horreur commence alors qu'il se rend compte que la voisine tente de se trainer hors de chez elle, laissant une mare de sang dans son sillage alors que ses jambes semblent avoir été arrachées.

Alors qu'Étienne ne sait pas s'il doit lui porter secours ou rester en sécurité chez lui, les appels à l'aide réveillent toute la famille qui cherche à comprendre ce qu'il se passe. le temps pour Sylvie de convaincre son mari d'aller aider la pauvre femme, celle-ci disparait dans un dernier cri. Ils appellent alors la police... et les deux gendarmes ne ressortent jamais de cette maison, non sans avoir tiré quelques coups de feu. Ensuite, c'est un inconnu qui vient frapper à leur porte, blessé et disant avoir été mordu par quelque chose aux yeux jaunes... avant de brutalement mourir quelques minutes plus tard.

Alors que la brume envahit tout le quartier, alors que des bruits inquiétants et non identifiés retentissent un peu partout, alors que le danger semble rôder dans la nuit, les Linerti sont loin de se douter que l'horreur vient tout juste de commencer et qu'elle n'est pas prête de se terminer... Cette nuit sera sans doute la plus longue de leur vie... encore faudrait-il qu'ils en réchappent ! Ce qui ne sera pas chose aisée avec ce qui se cache dans le brouillard... Croyez-moi, vous n'aimeriez pas habiter le même quartier, oh ça non !

Anthony Lamacchia maitrise parfaitement le bon dosage entre horreur, sang, émotion, survie et suspense. Concernant la notion de gore, je pense qu'elle est propre à la sensibilité de chacun. Pour moi, ce roman ne livre pas du gore pour du gore. C'est un livre d'épouvante, donc les scènes sanglantes sont présentes, ce qui est tout à fait normal. Mais l'auteur ne s'appuie pas non plus sur des descriptions trop poussées de ses pauvres victimes. Après, dans un film, je ne dis pas, ça le serait certainement un peu, entre l'image et le son... Brrrr ! Je pense néanmoins que les phobiques d'hémoglobine devraient passer leur chemin.

Anthony Lamacchia sait aussi comment arriver à toucher son lecteur par le biais des émotions très fortes de ses personnages, perdus au milieu de la brume envahissante. Ces derniers ne nous transmettent peut-être pas une terreur pure (Après tout, nous sommes en sécurité chez nous... Attendez ! Eux aussi l'étaient... au début...), mais ils nous font néanmoins ressentir une certaine angoisse à l'idée des prochaines monstruosités qu'ils pourraient croiser croiseront. Sans compter le fait qu'on ne sait pas à l'avance s'ils y survivront...

J'ai beaucoup aimé la construction des chapitres. Chacun commence avec l'heure qu'il est et est du point de vue d'un membre de la famille Linerti, même si Étienne est celui qui revient le plus souvent. Il y a aussi quelques interludes, antérieurs à cette nuit fatidique, qui annoncent la date ainsi que le narrateur. Je les ai beaucoup appréciés, parce qu'ils rajoutent un petit plus et permettent de mettre en valeur certains évènements, ainsi que de mieux connaître d'autres personnages, extérieurs à cette famille.

Le personnage le plus intéressant (attention, je ne dis pas du tout que les autres ne le sont pas !) est sans conteste le père, Étienne, un anti-héros qui semble parfois avoir un comportement bipolaire. Il est plutôt assez lâche et doit souvent être "poussé" et encouragé pour trouver un peu de ce dernier. Mais c'est surtout son rapport à sa famille qui le rend assez unique. Il aime sa femme et ses enfants mais, paradoxalement, il ne rêve que de calme, de solitude et de temps libre, sans responsabilités. Ce sont ces deux sentiments qui vont se battre en lui tout au long du livre, entre amour et envie de liberté, mais aussi la peur d'être un mauvais père. C'est encore plus mis en avant avec ce que contiennent les parenthèses dans certaines phrases. Vous verrez... C'est vraiment très bien pensé.

Anthony Lamacchia aborde là le sujet de la paternité, de celui de mari, des responsabilités qui en découlent... et de l'envie de ne pas les assumer et d'être juste... libre. Tout parent n'a peut-être pas ressenti ça, mais je pense que c'est quelque chose que tous pourraient ressentir.

Concernant la fin, honnêtement, je n'avais rien vu venir. Je me suis faite avoir en beauté et le choc n'en a été que plus grand. C'est très réussi. La toute fin m'a laissé un désagréable frisson qui glissait le long de ma colonne vertébrale.

En résumé, j'ai passé un excellent moment avec de roman horrifico-fantastique que j'ai eu bien du mal à lâcher (pour preuve, je l'ai lu en moins de vingt-quatre heure) et qui démarre au quart de tour dès le premier chapitre et ne perd pas son rythme, jusqu'à sa conclusion. L'auteur maîtrise parfaitement son dosage entre horreur, suspense, survie et émotions. Les personnages sont bien travaillés et exploités, surtout celui d'Étienne, qui est vraiment très intéressant dans son rôle d'anti-héros.
Si vous aimez frissonner, nul doute possible, ce roman est fait pour vous !
Lien : http://booksfeedmemore.eklab..
Commenter  J’apprécie          00
Tout d'abord, je tiens à remercier chaleureusement Anthony Lamacchia pour l'envoi de ce service-presse et pour sa confiance. Pour cette première expérience en SP, j'ai totalement été conquise par ce court roman qui saura vous donner froid dans le dos !

« Ils viennent pour nous » est le premier roman que je lis de cet auteur et je referme le dernier chapitre convaincu. Tout d'abord, sans entrer directement dans la lecture, j'ai beaucoup apprécié l'illustration de la page de couverture qui attire directement l'oeil, mais aussi la quatrième de couverture qui attise pas mal la curiosité. Je trouve qu'en restant mystérieux, l'auteur appel à la lecture de son oeuvre et c'est cela qui marche totalement. Pour le coup, je n'étais pas partie sur une intrigue de ce type mais ce fut une assez belle surprise !

Lors de cette lecture, nous suivons les (més)aventures de la famille Linerti qui va se retrouver confrontée à l'horreur pure. Dès le premier chapitre, l'auteur va droit au but en nous entrainant directement au coeur de l'action : des cris, des tirs, une brume se répandant dans les rues et l'apocalypse qui s'abat sur le quartier résidentiel des Pins-Neufs. Pour moi, c'est un bon point : je ne suis pas réellement fan des histoires qui mettent des plombs à commencer surtout quand le livre est court comme celui-ci. D'ailleurs, c'est comme ça tout au long du roman : l'action s' enchaîne sans cesse, nous laissant aucun répit, mais surtout aux personnages. J'ai beaucoup apprécié l'intrigue autour de ce qui se cache dans cette brume, ce qui m'a d'ailleurs fait penser à une autre nouvelle célèbre. Mais ici Anthony Lamacchia va plus loin en nous détaillant les horreurs qu'elle renferme mais surtout les meurtres. Je n'ai rien de particulier à dire sur l'intrigue, elle est bien ficelée et cohérente. Cependant, j'ai juste été perdue un moment avec le « pyromane ». Je n'ai pas compris en quoi cette mini-intrigue donne un poids à l'histoire.

Concernant les personnages, je les ai trouvé attachants mais surtout banals (c'est un point positif). Pour une fois, on n'a pas affaire à des super-héros qui réussissent tout ; ce sont des gens lambda comme vous et moi et c'est ça qui rajoute un soupçon d'horreur. On s'intègre plus facilement aux personnages, à l'histoire comme si c'était nous qui vivions ça. Plusieurs fois je me suis dit « mais qu'est ce que j'aurais fait à sa place ? ». Mais la palme d'or revient quand même au père pour son rôle d'anti-héros. C'est celui qui m'a le plus agacé par ses actions, ses lamentations mais en même temps, aurais-je été mieux à sa place ? Voilà sur quoi l'auteur nous fait réfléchir.

Pour conclure, je trouve ce roman très réussi. La quatrième de couverture nous promet des sueurs froides et j'en ai eu. Tous les éléments sont réunis pour en faire un page-turner : des courts chapitres, du suspens, une écriture fluide et détaillée. Je ne mets pas la note maximale car, je n'ai pas eu le coup de coeur, mais j'irai bien faire un tour sur ces autres oeuvres sans problèmes.
Commenter  J’apprécie          10
Ce que j'ai aimé :
+ La tension constante
+ La dualité des personnages
+ Un univers effrayant
+ le suspens
+ Cette finalité à laquelle je ne me suis pas attendue du tout

Ce que j'ai moins aimé :
- Mais pourquoi tant de cruauté !

MON AVIS EN RÉSUMÉ

Alors, alors, alors,
ALERTE COUP DE COeUR !
J'ai été tenté par l'avis de @deslivresetbulbi sur Instagram (un booksta à suivre pour les amateurs de frissons en tout genre) et j'ai craqué… un clic et c'était parti, ma lecture a été aussi rapide que mon craquage, j'ai même eu du mal à décrocher pour dormir XD
Pour la petite histoire : Etienne est l'heureux papa de deux charmants adolescents, Marion et Aurélien, qu'il élève avec sa femme Sylvie. Suite à un cambriolage, ils ont déménagé dans une petite banlieue. Une nuit, l'horreur s'installe alors que la maison dort après avoir fêter son anniversaire en même temps que son fils a invité Nicolas, son nouvel ami, à dormir chez eux. Etienne va devoir lutter contre une lutte intérieure pour réussir à continuer de protéger sa famille contre l'enfer qui semble s'installer dans les rues, monstres, morts, sorcières et autres joyeusetés sont au programme. Vont-ils survivre à cette nuit et surtout, qui a vraiment initié ce chaos.
J'AI ADORÉ
La tension s'installe rapidement, les morts s'enchainent à un rythme effréné, les monstres sont difficilement imaginables.
Etienne est un père non comblé dans la vie, je peux le comprendre en tant que parent, on se pose beaucoup de questions, pas toujours logiques quand on se sent dépassé et l'adolescence des enfants nous fait remettre en doute tout nos choix de vie et même si on adore nos bambins, faire le deuil de notre « liberté » est une étape de vie.
Je n'ai pas aimé Sylvie, c'est une femme forte, une bonne mère et une épouse qui se sent abandonnée dans son rôle de parent. Elle tente de faire de son mieux pour gérer toute cette galère, mais y'a un truc chez elle qui m'agace. Je la respecte en tant que mère, mais je n'arrive pas à l'apprécier pour autant.
Marion et Aurélien ne sont pas les pires des ados, du moins pour ce que j'en ai découvert. Marion a le caractère de sa mère, elle aussi trouve que son père ‘'abandonne'' un peu trop son rôle de parent, ou tout du moins qu'il ne correspond pas à ce qu'elle aurait désiré. Aurélien lui essaie surtout de survivre.
Nicolas est bizarre, la situation est infernale et pourtant il n'a pas l'air de complétement saisir ce qu'il se passe, comme s'il voyait tout ça dans un film ou un jeu de survie. Bien sûr, il flippe, court pour sa vie, mais il a ce petit côté qui fait se demander si ce mec n'est pas un peu déconnecté, pas une fois il se demande si sa famille va bien…
Tout au long de la lecture, on est transporté dans l'horreur, on se demande ce qu'il peut bien se passer, serait-ce la fin du monde ? Qui l'a provoqué ? de nombreuses pistes sont soulevés sans pour autant valider la réponse, une réponse qui va arriver à la toute fin et nous laisser sur le cul.
En gros, si vous aimez l'horreur, n'hésitez pas c'est une tuerie dans tous les sens du terme.

Lien : https://lillyunlivre.home.bl..
Commenter  J’apprécie          20
Aujourd'hui, je vous parle de « Ils viennent pour nous» de Anthony Lamacchia Auteur et c'est en autoedition.
L'auteur vous propose une histoire d'horreur très réussie. C'est un coup de coeur.
*****
En voilà une bien belle réussite ! Anthony Lamacchia nous a concocté une excellente histoire d'horreur. .
J'ai été très vite emballée par l'intrigue car vous êtes fixés dès les premières pages avec une scène qui vous met d'office dans le bain (de sang). le ton est donné !
De l'action en veux-tu, en voilà, chers lecteurs, vous n'aurez aucun répit. L'auteur n'est pas avare de gore, de monstres mais tout est tellement bien amené qu'il n'y a aucune surenchère. J'ai adoré cette atmosphère brumeuse, d'ailleurs certaines scènes m'ont rappelé "The mist" de Stephen King. Ce n'est pas rien !
Etant donné que vous ne pouvez rien anticiper (non seulement vous n'en avez pas le temps mais l'auteur vous surprend à plusieurs reprises avec des choix scénaristiques audacieux), vous vivez pleinement l'histoire. Frissons garantis !
La tension, extrêmement bien gérée, est palpable à chaque coin de rue. Vous serez dans un stress permanent à l'instar des protagonistes pour qui la nuit va être longue, très longue. A contrario, la vôtre risque d'être courte si vous n'arrivez pas à décrocher de cette histoire (comme moi) pour dormir.
Bien sûr, plus j'approche de la fin, plus je stresse car cela arrive d'apprécier grandement une histoire mais que le twist final vous déçoive ou vous laisse comme un arrière-goût amer. Mais pas cette fois !
Lorsqu' arrivent ces révélations finales, je prends conscience du message de fond qu'il y avait derrière tout cela et je suis scotchée. Cela donne une touche de réalisme qui fait froid dans le dos. Pour ma part, cela m'a conforté dans l'idée que je venais de lire un super bouquin.
Au final, une histoire d'horreur comme je les aime. C'est un coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Étienne plissa les yeux.
Il aperçut bientôt la cour intérieure de ses voisins.
Et ce qu'il découvrit le fit hoqueter d'horreur.
La porte d'entrée était ouverte. Une épaisse traînée rouge en sortait et longeait le chemin pavé cerné de pelouse jusqu'à un corps rampant qui griffait la pierre pour se diriger vers l'extérieur.
C'était la voisine qui s'échappait à plat ventre de sa propre maison.
Ses jambes avaient été arrachées et saignaient abondamment.
Les larmes et la panique avaient transformé son joli visage en fresque de terreur.
Commenter  J’apprécie          10
Étienne sentit une nausée bileuse encombrer son œsophage. Il prit de grandes inspirations pour ne pas vomir. Il n'arrivait pas à imaginer ce qu'il s'était passé. Mais les mots de Célia et le sang qui la recouvrait lui instillaient des horreurs au point de le rendre presque malade. Il aurait aimé lui dire que tout allait s'arranger. Il aurait voulu être cette personne rassurante et sûre d'elle. Mais impossible d'endosser ce rôle héroïque quand la femme en face de lui avait certainement perdu son mari et ses enfants en une soirée.
Commenter  J’apprécie          10
En temps normal, Aurélien aimait bien le brouillard. Il s'en dégageait quelque chose de mystérieux, il emmitouflait tout ce qui était familier d'une écharpe d'inconnu, comme si l'on basculait dans un monde parallèle qui, dans ses oripeaux de momie, dissimulait des appels d'aventure et de voyages fantastiques.
Mais cette nuit, les guenilles brumeuses de ce nouveau quartier empli de terreurs lui donnaient l'impression de se perdre dans un dédale de rues et de maisons hantées ; un labyrinthe à l'air vicié par un feu invisible, ou bien par des relents toxiques, haleine de myriades de gueules putréfiées enfouies dans des limbes cachées.
Commenter  J’apprécie          00
Étrangement, il avait toujours eu ce sentiment paradoxal vis-à-vis de ses enfants. Ce mélange d'amour et d'amertume, cette sensation que Marion et Aurélien le comblaient autant qu'ils parasitaient sa vie. Il s'était souvent demandé si tous les parents ressentaient ou avaient ressenti ce genre de chose.
Commenter  J’apprécie          10
Étienne vérifia également le portillon et osa ensuite un coup d'œil vers la maison de leurs voisins. La brume la cachait presque entièrement. On arrivait tout juste à la discerner grâce à la lumière des lampadaires et à celle du rez-de-chaussée qui s'échappait de la porte d'entrée toujours ouverte. Comme les autres demeures du quartier, elle avait pris la sinistre allure d'un monolithe funèbre. Étienne eut le désagréable sentiment de faire face à une énorme tombe ; une crypte dans laquelle devaient gésir ses voisins et les deux agents de gendarmerie. Et où errait un effroyable fossoyeur...
Commenter  J’apprécie          00

Video de Anthony Lamacchia (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anthony Lamacchia
Karine GIEBEL , marraine de la librairie; les formidables Mo MALØ, Cécile MAUFFREY , les fidèles Olivier AUBERT, Emmanuel GIAMPINO, Boris SCIUTTO, l'incontournable Daniel HERRERO , l'inénarrable Yves PUJOL, le fantastique Anthony LAMACCHIA, les talentueux Joël CARALLI & JJ DEVEZE.
BD-MANGA-JEUNESSE Jung et Laëtitia MARTY qui nous enracinent dans un moment sensible, CHANOUGA qui nous fait prendre le large, James CHRIST et ses géantes aventures, le duo de choc LAOLYTH et ELLÉANA, le légendaire Philippe CARDONA; JAHYRA et ses héroïnes au caractère bien trempé, mais aussi les délicates Maylis DAUFRESNE et Virginie NAPO qui séduiront les plus petits.
ATELIERS - 10h00-12h00 - Ateliers BaZ'Art:Vanessa MARCELLI vous propose de réaliser un collage d'art/déco. (Public ado & adulte - 15€, sur inscription: 04 94 239 232)
- 15h00-18h00 - Atelier BEAUX-ARTS linogravure avec Frédérique BAUDIN (Public ado & adulte - 15€, sur inscription 04 94 239 232)
Des démos toute la journée pour les grands et les petits
Des JEUX... 16h00-18h00 : Noémie OGNON vous présente "Super Co-Quotidien" , pour jouer en famille !
Et..un grand TIRAGE AU SORT vous sera proposé ce jour-là avec de nombreux LOTS À GAGNER (bulletin de participation disponible sur place de 09h00 à 18h00)
+ Lire la suite
autres livres classés : brumeVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (94) Voir plus



Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
957 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

{* *}