AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782072924316
Gallimard (03/02/2022)
3.43/5   14 notes
Résumé :

1991. Paris, Montréal, Belfast, Dingle.
Un journaliste français, jaloux de son indépendance, trouve son compte dans les poudrières du monde et les histoires d'amour vécues comme des parenthèses. Attiré par le récit, animé par le besoin d'informer ses lecteurs et séduit par le jeu, il se lie sur le terrain avec des hommes qui renseignent l'État et des gens qui militent pour la décolonisation en Irlande du Nord.

Une jeune journaliste qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
bilodoh
  26 mars 2022
Irlande du Nord 1991, bribes d'une longue guerre fratricide.
Un conflit compliqué, avec de nombreux acteurs : les catholiques et les protestants au Nord, la République d'Irlande et la Grande-Bretagne, les milices et les services secrets, non seulement de ces pays mais aussi des pays voisins, susceptibles d'accueillir les terroristes ou de leur vendre des armes. Il parait que même Kadhafi s'en est mêlé…
Dans ce contexte tendu et violent, une jeune journaliste québécoise travaille à un documentaire sur Gallagher, un poète de l'IRA, martyr de la cause. Elle se rend en Irlande pour tenter d'interroger les amis et la femme du poète. Sur sa route, elle rencontre un journaliste français, spécialiste des zones de guerre, un reporter intrépide dont on n'apprendra qu'il participe aussi au « renseignement ».
Une belle écriture, un choix de mots précis, mais au début on a du mal à comprendre ce qui se passe et qui sont les protagonistes. Même si par la suite on comprend que ça correspond à la situation réelle, avec des espions et des agents doubles, où on ne sait jamais à qui se fier, j'aurais aimé plus de détails, et pas seulement un lexique en fin de volume.
Mais qui suis-je pour faire des recommandations à l'autrice? Une simple lectrice…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
traversay
  01 mars 2022
La Québécoise Perrine Leblanc s'est déjà forgée une belle réputation dans sa Belle Province avec ses deux premiers romans tandis que, dans le même temps, son talent est passé relativement inaperçu en France. Gens du Nord changera t-il la donne ? Rien n'est moins sûr. le titre du livre n'indique pas d'emblée que l'action se déroule à Belfast, en 1991 et que la relation avec le pays natal de l'écrivaine n'est qu'indirecte puisque l'une des protagonistes vient de Montréal. Ajoutons que l'Irlande tient à coeur à Perrine Leblanc dont une branche de la famille en est issue avant son émigration. La romancière, avec ses deux personnages principaux, journalistes, glisse son intrigue dans les entrelacs d'une guerre où les masques sont nombreux, la violence sourde et les paroles rares. Il y a une sorte de flou pas désagréable dans Gens du Nord et une manière subtile de raconter une histoire d'espionnage dans ses pleins et ses déliés. C'est à la fois un roman noir et un récit documenté sur la situation en Ulster au début des années 90 et même encore une réflexion sur la psychologie de ces reporters qui évoluent avec aisance dans un environnement seulement déchiffrable pour les initiés, au risque d'y perdre la vie. Un roman fascinant mais qui semble parfois trop jouer sur les non-dits, un manque compensé par un humour discret et un romantisme implicite. Il est facile de comprendre, en lisant Gens du Nord, que les Québécois chérissent cette auteure singulière dont le style en apparence léger et la construction narrative déroutent et charment en même temps.

Lien : https://cinephile-m-etait-co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
TroubleBibliomane
  03 mars 2022
Jamais deux sans trois, comme on dit ! Après le succès de Kolia (L'homme blanc au Québec) qui lui aura valu le Prix du Gouverneur général en 2011 et Malabourg en 2014, Perrine Leblanc est de retour avec Gens du Nord, un troisième roman publié en France aux éditions Gallimard. Son indéniable envie de raconter l'Histoire est une fois de plus au rendez-vous pour endosser la voix de celles et ceux que les conflits ébranlent.
Belfast, 1991. François, un journaliste français animé par l'envie d'informer son lecteur le plus sincèrement possible, entre en contact avec des hommes qui renseignent l'Etat et d'autres qui militent pour la décolonisation de l'Irlande du Nord. Son chemin croise celui d'Anne, une jeune journaliste québécoise qui enquête au sujet de Samuel Gallagher, un écrivain irlandais exécuté par un groupe paramilitaire. Leur relation, aussi surprenante qu'étrange, soulèvera avec elle de nombreux secrets.
Sous couvert de fiction, Gens du Nord marque un retour sur les propres origines de Perrine Leblanc. le conflit irlando-britannique se dévoile sous la plume de l'auteure québécoise, décortiqué par celle qui connaît l'histoire des migrations forcées. le regard des deux personnages journalistes semble être ici un prétexte fictionnel à raconter la brutalité des faits, immiscer le lecteur dans une réalité loin d'être ancienne et rappeler l'intemporalité des guerres de religion. Les protagonistes en deviennent attachants, ils ne se comprennent pas souvent, se fuient, se suivent et se séduisent tout en se mettant parfois de sérieux bâtons dans les roues. Au coeur du chaos, ce duo détonne et malgré tout, on ne les voit définitivement pas ailleurs que dans ce contexte destructuré.
Anne et François offrent une dynamique et un suspense qui éloigne Gens du Nord du simple roman historique. Ils sont acteurs d'une ségrégation confessionnelle qui désunit cette Irlande à la fois protestante et catholique dans laquelle résonne encore nettement les détonations du Bloody Sunday.
A l'inverse, Perrine Leblanc offre à son lecteur la plus grande organisation textuelle qui soit : tout vient à point à qui sait attendre la fin du roman pour en comprendre la genèse. Un détachement persiste cependant, nulle envolée lyrique ne saurait entraver la narration de l'ouvrage. Une pudeur omniprésente rappelle très brièvement le sort des ancêtres de l'auteure, acteurs directs du drame et contraints de quitter l'Irlande pour le Québec. Un hommage subtil pour ne jamais oublier les conséquences des rapports de force.

Lien : https://troublebibliomane.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
benoitr
  08 avril 2022
Perrine Leblanc publie son troisième roman en France. Il y est question d'histoire et plus précisément de la guerre civile en Irlande du Nord qui divisa le pays durant plus de trente ans.
Nous sommes à Belfast en 1991, François, un journaliste spécialisé dans les zones de guerre fait la rencontre d'Anne, une jeune journaliste écrivaine québécoise, partie sur les traces d'un poète irlandais nommé Samuel Gallagher exécuté par un groupe armé. Une relation entre les deux reporters va naître, une relation amoureuse au moment où la guerre civile fait rage entre loyalistes et indépendantistes irlandais.
En mélangeant histoire contemporaine, romance et espionnage, la romancière québécoise Perrine Leblanc nous propose un récit qui, derrière la fiction et la romance, est aussi et avant tout un roman historique pour parler de cette sale guerre civile qui a si longtemps divisé le peuple irlandais. Elle réussit avec beaucoup de subtilité à s'affranchir de ce que l'on a pu voir par le passé à travers des films de cinéma ou des documentaires, en prenant un angle particulier, celui du journalisme, du reporter en immersion dans un pays.
Avec beaucoup d'habileté dans la manière de raconter la relation entre les deux personnages principaux, Perrine Leblanc évite les facilités et les clichés, proposant un récit jamais linéaire, assez sinueux, mais qui se lit malgré tout très facilement.
Un livre qui nous replonge dans un conflit dont on n'entend plus trop parler aujourd'hui mais qui a fait des ravages durant les années les 70, 80 et 90. Presque un travail de mémoire donc pour cette journaliste écrivaine dans les origines irlandaises l'ont conduites à aller jusqu'en Irlande du Nord pour s'imprégner du pays, de ses paysages et de son atmosphère et d'y faire quelques rencontres, permettant ainsi de donner à son histoire une forme d'authenticité supplémentaire.

Lien : https://www.benzinemag.net/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   21 mars 2022
Fascinée par l’Irlande, son histoire, sa littérature et son contexte politique complexe, l’écrivaine Perrine Leblanc, qui a des racines irlandaises, fait le pont entre le Québec et l’île d’Émeraude dans son troisième roman, Gens du Nord. Entre Paris, Montréal, Belfast et Dingle, elle décrit le parcours mouvementé d’une jeune journaliste qui part à la recherche d’un sujet qui la passionne, l’assassinat de l’écrivain Samuel Gallagher par un groupe paramilitaire près de Belfast.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
bilodohbilodoh   26 mars 2022
Après l’explosion, les portes qui claquent s’assimilent à la violence, les feux d’artifice du Nouvel An sont des détonations, les enfants qui s’amusent dehors, dans la neige, ont la chance de ne pas avoir peur des bombes.

(Gallimard, p.149)
Commenter  J’apprécie          120
bilodohbilodoh   26 mars 2022
Nos conditions de vie sont violentes. La pauvreté qui est la nôtre est violente. Vivre avec peu et avec un avenir bouché pour nos enfants est une violence. À ça je réponds, comme l’ont fait mon père et ses frères, par la violence.

(Gallimard, p.133)
Commenter  J’apprécie          40
xstxst   21 mai 2022
LA voix de François, diction parfaite et accent des classes françaises du dessus, était un pays, un État souverain, une monarchie décapitée encore fortement stratifiée. Son pays à elle, celui qui figurait sur son passeport, était une monarchie constitutionnelle sans noblesse ni gentry où Elizabeth II, accessoire chic, est une figure imprimée sur des billets de banque et frappée sur des pièces de monnaie. François et Anne parlaient la même langue, mais pas le même langage. Ils étaient sortis du même ventre, mais ils n'avaient pas eu la même nourrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TroubleBibliomaneTroubleBibliomane   03 mars 2022
Il aurait aimé croire au hasard, mais le hasard se fout toujours de la gueule des gens les plus rationnels.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Perrine Leblanc (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Perrine Leblanc
De qui? de quoi? Êtes-vous le contemporain?
Nous nous intéressons aux influences et aux sources d?inspirations de personnalités du monde culturel. Que ce soit à travers des figures marquantes de notre temps, des rencontres exceptionnelles ou des mouvements sociaux qui bouleversent notre façon de voir le monde.
Diffusion le 27 octobre 2015
Anne-Pascale Lizotte reçoit l'auteure Perrine Leblanc. À la question de qui êtes-vous la contemporaine ? Elle répond de l'écrivain français Jean Echenoz et des séries télés.
autres livres classés : irlandeVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
183 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre