AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2742791175
Éditeur : Actes Sud Junior (08/05/2010)

Note moyenne : 3/5 (sur 20 notes)
Résumé :
À seize ans, Josepha, fille unique, se pense « une erreur ambulante » et voudrait se terrer dans sa chambre indéfiniment. Le monde extérieur l'angoisse. Mais, pendant une soirée, elle fait une rencontre imprévisible : Ganji, un doux Eurasien, lui fait découvrir le plaisir physique tendre et respectueux. Elle entrevoit alors la liberté de vivre seule, libre.
Un roman intense de l'acceptation de soi.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
leslecturesdeVal
  06 janvier 2014
Un livre sympathique à lire mais sans plus, l'histoire est courte comme beaucoup d'ouvrages dans cette collection mais je l'ai trouvé que trop peu aboutie et c'est dommage car je pense que cette histoire avait un réel potentiel.
Du coté de l'histoire : nous suivons Josepha, une jeune fille de seize ans qui rentre en classe de terminale, elle subit depuis des années les disputes incessantes de ses parents, l'agressivité de son père, ses interdictions injustifiées et surtout sa grossièreté. La jeune fille veut réussir ses études pour pouvoir quitter au plus vite cette maison où elle n'existe pas. Jo n'est pas maltraitée, non c'est plus psychologique, elle ne se sent pas respectée du tout par ses parents. Elle est mal dans sa peau, elle a très peu d'amis, une seule en fait Laurence, une jeune fille à l'opposé d'elle mais qui commence elle aussi à s'éloigner d'elle. Jo s'efforce toujours de passer inaperçue, question de survie, nous explique t'elle. Un soir pourtant lors d'une soirée chez Amina, une fille de sa classe, elle rencontre Ganji, un jeune homme plus âgé qu'elle. Ce n'est pas une histoire d'amour qui commence, juste un de ces moments privilégiés dont Josepha a toujours espéré, une bulle bienfaisante dans laquelle Jo se sent désirée et vivante.
Du coté de l'écriture : La plume de l'auteur est fluide, les mots sont très bien choisis. Il y a dans ce récit, beaucoup de finesse et d'acuité nous relatant le désarroi de cette adolescente dans un monde familial et social où elle a l'impression de ne pas exister. Les sentiments de la jeune fille sont analysés avec justesse, parfois violents et démesurés lorsqu'il s'agit des relations avec ses parents mais l'auteur relate très bien les sentiments que beaucoup d'ados ressentent face à leur famille, tout dans l'excessif et c'est ce que nous conte si bien Catherine Leblanc dans ce livre. La partie de la rencontre entre Jo et Gandji, je l'ai trouvé magnifique, tellement bien décrite avec ce message d'espoir délivré à travers ces lignes.
En conclusion : C'est un livre que j'ai bien aimé mais j'aurais voulu plus de profondeur à l'histoire. C'est un livre qui traite d'un sujet pourtant intéressant, le désarroi d'une jeune fille face à une mère étouffante qui malheureuse elle même, vit sur sa fille un chantage affectif, et un père indifférent à sa fille, voir même immonde envers elle et puis cette découverte de la sexualité qui va enfin la faire exister. Un bon moment de lecture mais j'en attendais beaucoup plus .

Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Javableue
  28 octobre 2015
Jo, seize ans, est au bord de la dépression : rien ne la motive plus, si ce n'est l'envie de décrocher son bac pour pouvoir s'affranchir de son porc de père qui mate des pornos devant elle dès onze heures du matin. Evidemment, elle se trouve moche et plate _dans tous les sens du terme, et désespère d'avoir une relation avec un garçon de son âge dans un avenir proche ou lointain. Un beau jour, la fille populaire de la classe l'invite à une soirée...
Catherine Leblanc décrit avec beaucoup de justesse le dialogue intérieur de Josepha, une lycéenne lambda perdue dans ses angoisses : très souvent, ces vicieuses lui susurrent de rester cloîtrée dans sa chambre, mais le dégoût que ses parents lui inspirent finit toujours par avoir le dernier mot. Alors, son repli, c'est la rue, et parfois son unique amie Laurence, une fille posée et pas contrariante pour deux sous.
Ce roman est l'occasion de comprendre à quel point peut être compliqué le quotidien des jeunes qui n'ont pas encore trouvé de sens à sa vie et qui redoutent plus que tout le regard des autres ; en cela, il présente un fort intérêt pour les jeunes lecteurs et pour les professionnels de l'enfance. On ne peut pas lui enlever ce mérite. Par contre, on regrettera que certains personnages soient esquissés plus que décrits, alors qu'ils auraient pu être approfondis ; on pense à la belle et populaire Amina, qui s'éteint instantanément en présence de ses grands frères intégristes et/ou grincheux, ou à la gentille Laurence qui gère son entourage sans que personne ne se soucie jamais d'elle.

Lien : http://pulco-suivezlepapillo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Cookies72
  08 mars 2014
Ma toute première petite déception dans cette édition de chez Acte Sud. Et c'est vraiment dommage, l'histoire est un peu baclée pour moi, et pourtant elle méritait plus, beaucoup plus. Jo se sent mal aimée par ses parents, elle en a honte, surtout de son père. Et que dire de cette mère qui dit amen aux volontés de son père mais qui parfois se révolte et là, c'est l'enfer, c'est les cris à n'en plus finir. Jo est mal aussi au lycée, incomprise, transparente. Jo s'isole de plus en plus et un soir dans une "soirée" elle rencontre Ganji avec qui elle fera l'amour pour la première fois, mais il n'y aura rien de plus entre eux hormis un début de belle amitié et Jo verra dans cela un début d'espoir, que tout n'est peut-être pas si noir qu'elle le pense. Que le bonheur est au bout du chemin... Une belle histoire mais il manque un peu plus de profondeur
Lien : http://chezcookies.blogspot...
Commenter  J’apprécie          50
Noaptea
  07 juillet 2010
C'est l'histoire de Jo, diminutif de Josepha, qui vit dans une famille déchirée, entre un père ultra autoritaire limite pervers et une mère brimée qui pense toujours que tout va s'arranger, et qui « couvre » son mari à chaque écart.
Jo est en pleine dépression, c'est certain. Un mal-être abominable transpire de ce livre.
...
Lien : http://ouliloula.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          50
Mirabilia
  26 janvier 2019
Jo n'en peut plus. Parler, respirer, exister, tout l'oppresse. Il faut dire que sa famille n'est pas un cadeau. Est-ce que l'amour pourra l'aider à au moins rester en vie ?
Ce roman met à l'honneur l'état de mal-être grandissant que certains ados peuvent ressentir. Les questionnements sont justes et l'autrice sait trouver les mots pour toucher et faire mouche. On découvre alors les premières fois comme si c'était les nôtres, on s'émeut, on est touché. Voilà un roman où on laisse un peu la gaîté de côté mais où les émotions pleuvent.
Lien : https://chezmirabilia.wordpr..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Lou-AnnLou-Ann   23 novembre 2014
Le monde appartient aux autres. Je n'y ai pas ma place. Il me manque peut-être un gène, une disposition, une qualité mystérieuse mais indispensable, quelque chose que les autres ont et qui leur permet de vivre avec un naturel confondant. Tout m'échappe et m'abandonne, à commencer par moi-même. Je ne sait d'où vient une condamnation aussi radicale. Je ne peux pas exister. Ce n'est que du flou, du tremblement, de la douleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lou-AnnLou-Ann   23 novembre 2014
Je lutte pour ma survie.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre