AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782800106878
48 pages
Dupuis (01/04/1986)
3.78/5   174 notes
Résumé :
Sur le satellite Ixo, des exilés de Vinéa, s'épuisent à rassembler, l'énergie nécessaire à Shyra, leur cité-mère située sur un astre mort. Tous les cinq ans, ils se croisent et un cordon ombilical de lumière amène à la ville la puissance qui lui sera nécessaire pour la prochaine révolution.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 174 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
3 avis
1
0 avis

Alfaric
  05 novembre 2017
Avec le tome 10 intitulé "La Lumière d'Ixo" et paru en 1980 nous retournons sur Vinéa après un voyage au Japon pour un tome 100% Science-Fiction !
Khâny invite une nouvelle fois le Trio de l'étrange dans l'espace*. Ils doivent enquêter sur un étrange phénomène sur une lune ayant servi de dépotoir à tous les déchets toxiques de la civilisation vinéenne (comme dans "Cosmos 1999" ! mais perso je préfère qu'on stocke ces saloperies bien à l'abri dans des endroits connus, plutôt que de les balancer dans un fosse océanique, suivez mon regard vers l'Ouest, ou de les balancer sur une île de l'Océan Glacial Arctique, suivez mon regard vers l'Est). Et après une exploration du site digne de celle d'une pyramide antique par une équipe égyptologue, la Team Yoko découvre une communauté travaillant au renouvellement des leur peuple réfugié dans la ceinture d'une planète morte. Décidément les Vinéens n'échappe pas à la malédiction du pouvoir, puisque la Team Yoko est obligée de jouant au game of thrones qui oppose les techniciens de Myrka, réformatrice froide et antipathique, et les religieux de Sikan, conservateur fourbe et hypocrite (car la technologie a été remplacée par la religion dans la communauté exilée de Vinéa alors sous la férule du guide Suprême).
Écologie, pouvoir, religion, oppressés devenant oppresseurs avec des exilés politique ayant construit un régime encore plus dur que celui qu'ils avaient fui... le tome est riche en thématique typiquement seventies mais aussi universelle qu'humaniste, sauf qu'elles ne sont pas exploitées à fond. le format de 48 pages n'aide pas, mais cela n'explique pas tout : le rythme est comme d'habitude soutenu, il y des raccourcis dans le relationship drama car les outremondains sont vite acceptés sans qu'on pose de question, c'est service minimum concernant les explication concernant l'histoire des réfugiés vinéens, le côté religieux n'est pas tant développé que cela, et surtout la fin appelle à une suite qui n'a jamais été écrite (et c'est bien dommage car la relation d'amour / haine entre l'orgueilleuse vinéenne et l'entêtée terrienne dynamise le récit, et Myrka la dure aurait apporté un contrepoint à Khâny la douce). On sent une des limitations de la saga dans le fait que les épisodes vinéens sortent un peu du même moule : une communauté isolée, des lignes de fractures, des comploteurs ou des dictateurs... C'est un peu dommage car à la place du serial on aurait pu avoir le feuilleton de la redécouverte des 13 vaisseaux mondes perdus des rescapés du grand cataclysme vinéen (prenez des notes pour un éventuel remake / reboot ! ^^) **.
Sur la forme la ligne claire est plus belle que jamais avec une maniaquerie empruntée à Hergé plus forte de que jamais : la minutie apporté des plus petits accessoires aux plus grands paysages est époustouflante (et on sent le héritages visuels de "Planète interdite" et "2001 l'Odyssée de l'espace"), et la qualité des dessins de Roger Leloup ferait pâlir de jalousie les plus grands dessinateurs japonais spécialisés dans le genre « mecha » ^^)

* Cela avait déjà commencé avant, voire dès le début finalement, mais à partir de ce tome Vic et Pol sont de moins en présents car de moins en moins utiles au récit, voire à la saga : passé un cap la série est tellement féministe tous les personnages sont féminins avec des good girls alliées et des bad girls ennemies (un peu comme dans le manga fantasy "Claymore").
** L'auteur s'est exprimé sur le sujet, écrivant qu'aller dans cette voie aurait été inutilement répétitif... Oui, mais vu que ce qu'il a fait à la place est lui aussi répétitif je ne suis pas forcément convaincu qu'il ait effectué les meilleurs choix...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
bdelhausse
  13 mai 2019
Je devais être mal luné, dans un mauvais jour, pas vraiment disposé à la glose de Roger Leloup, car je me suis traîné sur ce tome 10 des aventures de Yoko Tsuno. Je n'ai pas passé une page sans remettre en cause le cours du récit. Les détails les plus insignifiants prenaient l'allure de grosses bévues, etc. Comme le fait qu'on aille chercher Yoko, vic et Pol parce qu'on a détecté une lumière sur le satellite Ixo... Ou le fait que tous ces voyages interplanétaires se font aussi aisément pour l'organisme que si je me prenais une bière en terrasse. J'en passe et des meilleures.
C'est encore un tome très dense. Trop dense sans doute pour ce que Roger Leloup veut y faire entrer. Dès lors, cerise sur le gâteau, les textes sont lourds, nombreux, envahissants et comme souvent chez l'auteur, superflus ou trop longs. Cette volonté de tout expliquer. de ne pas laisser les (superbes) illustrations parler d'elles-mêmes... C'est gavant (ou en tout cas, cela m'a gavé à l'extrême cette fois-ci).
Tordons aussi une bonne fois le cou à l'idée que Leloup nous pond une BD technologique de haut vol. Il y a tellement d'invraisemblances techniques et technologiques dans sa BD que j'ai (j'étais vraiment mal luné...) hurlé à maintes explications sur des détails, dûment expliqués au lecteur (comme le sas rotatif ou les 17 sas à lamelles successifs). Lourd.
Enfin, j'en ai un peu marre (mauvais jour, assurément) de constater que les extra-terrestres ont les mêmes défauts que les humains (sauf Yoko, bien sûr). Ils sont vindicatifs, suspicieux, envieux, jaloux, mesquins, violents, traîtres... Anthropomorphisme de très mauvais aloi, à mon avis.
C'est dommage, car Leloup nous assène quelques bons gros coups de butoirs à l'encontre des dogmes, des croyances et de l'autorité qui en découle. Cela aurait valu un meilleur traitement. Mais c'est noyé dans la masse du récit. On notera qu'il y avait la matière à deux tomes (au moins), plus légers et plus percutants. La fin, par exemple, est précipitée et tout à fait bâclée (àmha).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Malahide75
  06 janvier 2016
Les Vinéens de retour sur leur planète d'origine doivent faire face à un nouveau mystère : une étrange lueur qui apparaît tous les cinq ans à la surface d'une de leur lune, pourtant abandonnée. Une énigme de plus pour Yoko et ses amis terriens, qui revêtent de nouveau leur combinaison spatiale avec plaisir.
Après quatre tomes successifs d'une rare qualité, le soufflé retombe quelque peu. Et ici l'histoire va suivre une trame plus classique : un conflit potentiellement explosif que Yoko va désamorcer grâce à son intelligence, son amitié, sa confiance et sa conviction qu'il existe toujours une solution. Une confiance qui frise parfois la naïveté et une impulsivité proche de l'inconscience... je vous l'accorde. Mais tout est bon pour arriver à la mention finale « Tout est bien qui finit bien » !
Un dessin toujours rigoureux et détaillé en ce qui concerne la forme, des propos précis et scientifiquement plausibles pour le fond, bref, de la belle ouvrage, mais qui pêche par un manque de surprises.
De plus, et étrangement, deux détails, pourtant anodins dans le contexte de suspension de l'incrédulité chère aux fans de SF, m'ont fait tiquer dans ce tome. D'une part, le temps écoulé entre les deux visites de Yoko sur Vinéa (allez, quoi, cinq ans, maxi?) et les travaux accomplis par les Vinéens dans le même délai (oui ! Je sais... Einstein et la relativité ! Mais quand même!) sachant en plus qu'un trajet Terre-Vinéa prend 6 mois...
Et puis d'autre part, comment les Vinéens, au top de la technologie, n'ont-ils pas repéré Shyra ?
Un épisode qui m'a laissée sur ma faim, enfant comme adulte. Et oui, je reconnais que je suis difficile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sevm57
  25 février 2015
Dans cet album, Yoko va aider ses amis vinéens à découvrir l'origine de la mystérieuse lumière d'Ixo, ce satellite de Vinéa sur lequel ont été stockés des déchets toxiques.
Il s'avère en fait qu'elle est produite par d'autres vinéens qui ont échappé au cataclysme initial et se sont installés sur Shyra, une planète morte qui manque d'énergie; ils vont donc la puiser dans des conditions très dangereuses sur Ixo et ont développé une sorte de religion autour de cette quête.
Le scénario de cet album très réussi est extrêmement riche et bien construit.
Les thèmes abordés sont toujours d'une actualité brûlante: l'écologie, la religion, le pouvoir...
.
A noter aussi que pour une fois, Yoko n'est pas aussi lisse et gentille que d'habitude, et a des relations conflictuelles avec Myrka. Certes, elles se réconcilient à la fin, mais cela met un peu de piment (voire de réalisme) dans l'histoire.
Commenter  J’apprécie          100
JunoR
  11 août 2017
Le défaut de ce tome est que l'auteur ait voulu caser une très chouette histoire en seulement quarante-cinq planches. C'est beaucoup trop court pour développer son sujet mais aussi ses nouveaux personnages. Deux ou trois tomes n'auraient pas été du luxe pour prendre le temps de connaître et d'apprécier cette branche du peuple vinéen banni de leur planète d'origine, oscillant allègrement entre technologie et obscuriantisme mystique.
D'autant plus que tous ces braves gens sont terriblement consanguins et se ressemblent tous affreusement : ils ont le même visage, les même cheveux, la même morphologie, le même âge, etc. ça se tient plus ou moins du point de vue de l'histoire mais par rapport à la narration pure c'est assez peu efficace.
Cela produit une histoire confuse et un peu expédiée, et des personnages auxquels on s'attache assez peu, quand on parvient même à les distinguer les uns-des autres. Et enfin, toutes ces belles promesses d'amitié et de visite de la cité interdite suggérées à la fin du tome ne sont pas tenues par la suite, car on ne reparle jamais d'Ixo.
C'est donc un tome qui était plein de promesses mais qui se révèle finalement assez médiocre et classé sans suite. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
JunoRJunoR   10 août 2017
À l'origine, Shyra était une petite étoile dont la surface s'est solidifiée trop vite en emprisonnant des gaz en surpression...
Ceux-ci finirent par se libérer, en faisant sauter cette croûte et éparpillant ses débris, en orbite, autour de l'étoile reconstituée... La vapeur d'eau se sublimant en glace offrit à Shyra l'anneau qui la ceinture!...
C'est sur ce monde inhospitalier que débarquèrent nos ancêtres, BANNIS À JAMAIS DE VINÉA!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sevm57sevm57   25 février 2015
-j'ai hâte de fouler le sol d'Ixo...le paysage doit y être féérique!
-désolée de dépoétiser votre optimisme....Mais compte-tenu de ce que nous avons entreposé sur Ixo, c'est à la mort que nous rendons visite!
-Ah?!....Eh bien, à nous de le pas la réveiller!
Commenter  J’apprécie          30
ZinzinetteZinzinette   15 février 2014
Yoko : ça ! Un trésor !! Malheureux, cette "belle boule" c'est du tiphanol !... Un acide dangereux capable de vous ronger en quelques secondes !
Pol : Ben... Heu ! C'était pas écrit dessus !...
Commenter  J’apprécie          40
sevm57sevm57   25 février 2015
-Ton vrai trésor, Poky, ce sont tes rêves d'enfant, et celui-là, nul, même Shyra, ne te le volera!
Commenter  J’apprécie          60
sevm57sevm57   25 février 2015
Aucune croyance n'est stupide si elle élève l'idéal de l'homme
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Roger Leloup (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roger Leloup
Yoko Tsuno 30
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ejdkgjrjrj

Yo

Yo
Yo
Yogh
T

1 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Yoko Tsuno, tome 1 : Le trio de l'étrange de Roger LeloupCréer un quiz sur ce livre