AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791093363523
280 pages
Éditeur : Flamant Noir (10/12/2018)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 32 notes)
Résumé :
LA TRANSJURASSIENNE. Célèbre rendez-vous du ski de fond français. Tous les ans, plus de 3 500 skieurs se retrouvent sur les pistes du Haut-Jura pour braver le froid glacial, le vent et la fatigue, autour du même objectif : donner le meilleur de soi et franchir la ligne d'arrivée ! Le commissaire Morteau connaît bien cette compétition dont il suit chaque édition. Mais cette fois, l'événement lui réserve des surprises... Depuis quelque temps, l'organisation de la co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  17 octobre 2019
Je finis le troisième opus des aventures du commissaire Morteau à la fois avec plaisir et en même temps avec regret.
J'ai une fois de plus beaucoup aimé cette enquête qui nous montre la beauté de la franche comté en hiver (et ses inconvénients aussi ). L'intrigue est prenante et se tient , ( même si on devine un peu tôt que les autre qui est l'assassin).
Mais je crois que c'est surtout le personnage de Morteau qui fait de cette série policière sont succès. Il faut reconnaître que l'air de rien c'est un sacré flic, avec un sacré caractère et de l'humour en prime.
J'ai particulièrement apprécié dans ce tome la complicité du Commissaire avec son subalterne Monceau.
Et puis je referme donc ce roman avec regret car c'est actuellement le dernier écrit sur les aventures du commissaire Morteau… mais j'ai bon espoir que l'auteur ne tarde pas trop a lui en écrire d'autres. D'autant que quand un personnage est particulièrement sympathique on s'y attache forcément.
Une série policière qui mérite d'être plus connue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          794
Eve-Yeshe
  08 février 2019
Le commissaire Morteau reçoit le coup de fil d'un ancien copain qui se plaint d'avoir reçu des appels anonymes menaçant la fameuse Trans jurassienne. Il se dit très inquiet pour les participants d'autant plus que le dernier message est « il y aura du sang sur la neige ».
Il s'arrange pour que l'enquête revienne à Morteau, flic originaire de Franche Comté, assisté de son adjoint, Parisien jusqu'au bout des ongles, ce qui donne des dialogues savoureux intergénérationnels autant que province-Paris…
Le commissaire qui tombe amoureux de la tôlière qui cuisine si bien, c'est très drôle !
L'autre personnage du roman, c'est la trans-jurassienne, cette course mythique, à laquelle on participe à fond dans les paysages époustouflants du Jura.
C'est la première fois que je lis cet auteur et son commissaire Morteau ma plaît beaucoup, donc envie de suivre d'autres enquêtes…
#IlYauraDuSangSurLaNeige #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
Commenter  J’apprécie          440
coquinnette1974
  13 février 2019
Je remercie chaleureusement Flamant Noir Editions pour l'envoi, via net galley, du roman Il y aura du sang sur la glace de Sébastien Lepetit.
La Transjurassienne est un rendez-vous célèbre pour les skieurs du ski de fond français et étrangers.
Tous les ans, plus de 3 500 skieurs se retrouvent sur les pistes du Haut-Jura pour braver le froid glacial, le vent et la fatigue, autour du même objectif : donner le meilleur de soi et franchir la ligne d'arrivée !
Le commissaire Morteau connaît bien cette compétition dont il suit chaque édition. Mais cette fois, l'événement lui réserve des surprises...
Depuis quelque temps, l'organisation de la course reçoit des menaces de mort très sérieuses. Morteau, accompagné de son jeune collègue, Fabien Monceau, est appelé à se rendre sur place pour évaluer les risques. Très rapidement, il comprend que cette année, la neige pourrait bien prendre la couleur du sang...
Il y aura du sang sur la neige est la troisième enquête mettant en scène le commissaire Morteau, ce que j'ignorais. le fait de ne pas avoir lu les précédents tomes n'est franchement pas dérangeant pour la compréhension de ce roman.
Le commissaire Morteau est un policier à l'ancienne, il aime manger, se faire plaisir à travers la bonne chair, il prend son temps tout en ayant à coeur de résoudre son enquête. J'ai aimé le contraste entre lui et son jeune acolyte, Fabien Monceau. Ils arrivent à être complémentaires, malgré leurs différences.
Notre commissaire est surprend d'être appelé par un vieux camarade d'enfance qui est menacé à propos de la course. Il accepte de venir à la rescousse, même si ce n'est pas dans sa juridiction. Cet homme bourru m'a paru attachant. Pas forcément surprenant, car j'ai déjà lu des policiers mettant en scène ce genre d'homme. Mais il est appréciable de découvrir un homme un peu "daté", qui ne pense pas qu'à sortir son flingue et tirer sur tout ce qui bouge, comme sont souvent représentés les policiers de nos jours. J'ai trouvé ce personnage crédible, il apporte une dimension humaine au roman.
Il y aura du sang sur la neige est un policier qui m'a plu pour les personnages, pour l'histoire (que j'ai trouvé bien ficelée) et pour l'ambiance. le fait que ça se déroule en montagne m'a captivé. Je ne connais pas la Transjurassienne et les passages en italiques sur la course apportent un vrai plus.
Vous l'aurez compris, l'ensemble m'a plu. Toutefois je ne mets que quatre étoiles car j'avais deviné qui était coupable très très rapidement.
Ce n'est pas bien grave car ce policier ne se résume pas à ça, tout ce qu'il y a autour est important. Je n'avais pas deviné (et heureusement) les grandes lignes roman mais c'est dommage de comprendre dès le début qui pourrait avoir fait ça.
Je suis ravie de cette balade en montagne, je relirais avec plaisir cet auteur et donc ma note est de quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
KRYSALINE555
  23 novembre 2019
Sébastien Lepetit nous met en scène ici, un commissaire « à l'ancienne », un peu bourru, un peu ringard, un peu balourd mais « bon vivant », ne lésinant ni sur les spécialités Franc-Comtoise, ni sur les bons vins du Jura. Aussi, tellement attendrissant et touchant avec son ours en peluche, incongru dans le contexte et totalement en décalage avec le personnage (en plus de sa bluette avec la propriétaire de l'auberge où ils séjournent pour l'enquête) !! C'est assez original, mais on n'échappe quand même pas à certains stéréotypes : flic à problèmes, séparation douloureuse, alcool...
En fait, je me suis rendu compte qu'il s'agit là de la quatrième enquête du commissaire Morteau, mais pour moi, c'est une découverte. [Noter que cela ne gêne en rien la lecture et la bonne compréhension de l'histoire, même si c'est toujours mieux de lire dans l'ordre afin de suivre le cheminement des personnages récurrents].
Alors, d'aucuns diront que l'histoire « se traine » et qu'elle manque de rythme. D'un côté oui pour les fanas du genre « Fast and Furious ». Sinon, je ne suis pas d'accord [C'est mon avis propre et n'engage que moi !]. C'est un véritable roman policier posé à la Simenon. C'est-à-dire que l'histoire « prend son temps », elle se développe à son rythme, tranquille mais offre néanmoins un suspense et une tension toujours présente, lancinante même.
Il y a un vrai travail de mise en scène d'une « atmosphère », avec des descriptions minutieuses qui peuvent être considérées comme des digressions pour certains lecteurs mais qui contribuent à poser un contexte, une ambiance. C'est presque un « scénario » qu'on visualise sans mal.
Dans cet épisode, notre ami le commissaire est appelé par une ancienne connaissance d'enfance, Michel Pupillin, qui lui demande d'enquêter sur une histoire de menaces anonymes par téléphone. Ces appels mentionnent le fait qu'«il y aura du sang sur la neige » à l'occasion de la Trans Jurassienne, course de fond réunissant des participants du monde entier.
A partir de ça, nous suivons les tribulations de Morteau et son collègue, l'inspecteur Fabien Monceau pour retrouver un assassin. Car en effet, il y a bien eu mise à exécution des menaces téléphoniques puisque le favori de la course est abattu alors qu'il s'entrainait.
Nous suivrons donc le duo dans leur enquête et leurs déductions trop hâtives parfois pour Monceau qui a l'impétuosité de la jeunesse et qui trouve Morteau trop lent, trop « has been » et pas suffisamment efficace selon lui. le conflit générationnel est évoqué, effleuré mais pas vraiment creusé (-là n'était pas l'essentiel du sujet).
Monceau privilégie l'évidence, les apparences et la vitesse (qui se confond là avec précipitation) par contraste avec le calme, la méthode, la sagesse de Morteau (le vieux singe…). L'auteur insiste avec humour sur les divergences de technique d'investigation et sur la notion « d'apprentissage » pour l'inspecteur.
D'ailleurs l'enquête semble à priori très simple, le(s) mobile(s) le coupable tout désignés… Trop simple ! et cela s'avèrera en fait beaucoup plus « tordu » que ça n'en avait l'air au premier abord.
L'auteur saupoudre les indices et le suspense tout au long du récit. Nous avons de magnifiques descriptions de la montagne, de la neige et des courses de fond. N'étant pas une adepte de la course de fond (mais plutôt du ski alpin) j'ai eu un peu peur de m'ennuyer mais fi de cette impression !
Nous suivons la courses de « l'intérieur » avec le ressenti de l'un des coureurs, à l'occasion des chapitres écrits en italique. On ressent bien l'engagement physique, les efforts fournis et la finesse de la stratégie nécessaire pour être le vainqueur. On y découvre la beauté des paysages mais aussi la douleur, la difficulté de la montagne, la rigueur du ski de fond, la fatigue… la dureté et l'exigence de la compétition.
Les dialogues sont sympas et bien structurés. J'ai aimé cette plongée en milieu naturel et cette immersion totale dans le milieu du sport et des fondeurs, cette course si belle est bien décrite.
La lecture est agréable, facile d'accès sans construction biscornue. Les mots coulent naturellement, les sentiments s'entremêlent, les doutes et interrogations émaillent le récit et au détour d'un chapitre, nous arrive la solution, l'explication et le coupable.
Pour ma part, j'avoue que bercée par le récit, l'écriture, je n'y ai vu que du feu (mais je n'ai pas vraiment cherché non plus, non). L'enquête passe presque au second plan à la limite. Elle est prétexte à chanter les louanges du Jura, de la Franche-Comté, du Doubs. On est pantois devant la virtuosité des descriptions qui nous fait ressentir réellement la montagne comme s'y on y était.
Un grand merci donc aux Éditions Flamand noir et à la plateforme NetGalley France pour cette lecture. Et je vais me mettre en quête des 4 précédents pour parfaire ma connaissance du personnage si attachant du Commissaire Morteau.
retrouvez ma critique sur mon site:
Lien : https://www.bouquinista.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
sylvaine
  04 février 2019
Il y aura du sang sur la neige Sébastien Lepetit Flamant noir éditions, janvier 2019
#IlYauraDuSangSurLaNeige #NetGalleyFrance
Un régal . J'aime les enquêtes policières "classiques" et ici je me suis sentie immédiatement à mon aise en compagnie du Commissaire Morteau et du lieutenant Monceau .
Cette enquête va nous entraîner dans le Jura, la Transjurasienne doit avoir lieu le dimanche 8 février et l'organisateur Michel Pupillin a reçu des appels anonymes annonçant que le sang allait couler. Ni une ni deux il fait jouer ses relations et c'est le Commissaire Morteau qui récupère l'enquête au prétexte qu'il est un ami d'enfance et qu'il est natif de la région .
J'ai beaucoup apprécié donc de suivre cet enquêteur, plus très jeune , bedonnant, abimé par la vie mais coriace . J'ai aussi beaucoup apprécié de suivre le déroulement de cette course de fond , impensable . Mêlant enquête, amour d'une région qu'il connait bien , Sébastie Lepetit nous embarque dans un superbe périple et dans une splendide région et bigre qu'on y mange bien ....
Cette enquête du commissaire Morteau est semble t'il la cinquième je n'ai plus qu'à partir en quête des 4 premières.
Un très grand merci aux éditions Flamant noir j'apprécie de plus en plus votre catalogue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Eve-YesheEve-Yeshe   08 février 2019
Morteau était méfiant. Lorsqu’un vieil ami vous recontacte après des lustres, ce n’est jamais bon signe. Mais si en plus il n’était alors qu’une vague connaissance et qu’il vous parle comme si vous aviez été des amis proches, cela devenait carrément suspect.
Commenter  J’apprécie          150
SharonSharon   22 décembre 2018
Morteau montra l'ardoise où figurait la carte du restaurant. Il avait choisi l'établissement pour deux raisons. D'abord, il adora la viande fumée du Haut-Doubs, et un restaurant qui en avait fait sa spécialité ne pouvait que l'attirer. Ensuite, le nom du restaurant, Les plaisirs cochons, lui avait laissé peser que le restaurateur avait forcément de l'esprit, d'autant plus qu'il avait précisé sur la devanture "Pour les épicuriens ne mangeant pas de porc, des plaisirs végétariens sont également prévus". Que l'on puisse imaginer l'existence de plaisir végétariens était à ses yeux le summum du sens de l'humour !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Amnezik666Amnezik666   21 décembre 2018
Lorsqu’un vieil ami vous recontacte après des lustres, ce n’est jamais bon signe. Mais si en plus il n’était alors qu’une vague connaissance et qu’il vous parle comme si vous aviez été des amis proches, cela devenait carrément suspect.
Commenter  J’apprécie          40
Amnezik666Amnezik666   26 décembre 2018
Tu sais, continua-t-il, quand ta femme te trompe, c’est très douloureux. Mais c’est à elle que tu dois en vouloir, pas à celui qui en a profité… À elle et à toi qui n’as pas su la comprendre, lui donner envie de rester avec toi.
Commenter  J’apprécie          20
SharonSharon   22 décembre 2018
Certes ! Comparer une femme à une veilleuse de chaudière n'était peut-être pas la métaphore la plus romantique ou la plus poétique qui soit, mais c'était celle qui venait à l'esprit de Morteau et elle lui semblait tout à fait appropriée. Et puis il ne prétendait pas être poète.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : juraVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
845 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre