AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les 5 terres tome 6 sur 13

Lewelyn (Autre)Jérôme Lereculey (Autre)
EAN : 9782413019343
56 pages
Delcourt (23/06/2021)
4.46/5   224 notes
Résumé :
La répression de la révolte étudiante a fait de nombreuses victimes, et nul n'en est ressorti indemne. Pourtant, à l'heure où Angleon s'apprête à recevoir une ambassade venue d'Erinal, Mederion reste persuadé que c'est le moment pour réformer le pays. Le retour sur l'île d'un certain Kirill va en décider autrement et faire basculer le destin de toutes celles et ceux qui gravitent autour du trône.
Que lire après Les 5 terres, tome 6 : Pas la forceVoir plus
Les 5 terres, tome 1 : De toutes mes forces par Lereculey

Les 5 terres

Jérôme Lereculey

4.30★ (4495)

13 tomes

Sa majesté des ours, tome 1 : Les colonnes de Garuda par Dobbs

Sa majesté des ours

Dobbs

3.60★ (167)

2 tomes

Nottingham, tome 1 : La rançon du roi par Brugeas

Nottingham

Vincent Brugeas

3.95★ (298)

3 tomes

Orcs et Gobelins, tome 1 : Turuk par Peru

Orcs & Gobelins

Olivier Peru

4.06★ (2490)

25 tomes

Luminary, tome 1 par Brunschwig

Luminary

Luc Brunschwig

3.98★ (121)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
4,46

sur 224 notes
5
23 avis
4
16 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Les Cinq Terres n'ont rien à voir avec Game of Thrones.

Je suis encore un peu dubitatif à la fin de ce premier cycle, sauf que cette fois j'ai compris pourquoi.

Je ne remets pas du tout en cause la qualité de cette série. C'est très bien fait, c'est beau, c'est même très bien ficelé. En fait, je suis bien le seul à blâmer car je me suis peut-être trompé sur cette série, sur le produit en question.

Je m'attendais dès le départ (et à tort) à une ouverture sur les autres continents. L'apparition des Ours, dès le premier tome, ainsi que des Lézards tués par Kirill, m'ont laissé pensé qu'il y aurait davantage d'interactions entre Angleon et le monde extérieur, et ce dès le premier cycle. Qu'Angleon, fragilisée par les morts répétées de ses Rois, enverrait alors des signes de faiblesses à ses voisins, pouvant réanimer la rancoeur et les anciennes querelles, et donc amener à un conflit généralisé, à un nouveau Dhakenor (vous savez, cette fameuse bataille navale durant laquelle les Ours ont mangé sévère ...)

Comme cela n'avait pas l'air d'être le cas, j'ai ensuite pensé que la tentative d'évasion des otages survenue dans le tome 4, ainsi que les terribles blessures d'Eren, mettraient enfin le feu aux poudres. Un incident diplomatique pouvant déboucher sur ... de l'action. Mais c'est dans cette recherche constante d'hémoglobine que je me suis fourvoyé.

Parmi tous les scénarios que j'échafaudais, davantage basés sur la guerre et l'action, les auteurs ont fait d'autres choix, privilégiés des voies plus subtiles sur la façon de régner, de se débarrasser de nos vieilles rancoeurs, de changer la façon d'interagir avec ses voisins, de cesser de dépenser la moitié de nos richesses pour se protéger de nos semblables afin de l'employer à autre chose.

Tout le contraire de Game of Thrones, à mon sens. Cette comparaison a-t'elle seulement lieu d'être ? A la vue de ce premier cycle : non.

Maintenant que je me suis débarrassé de cette idée préconçue, peut-être découvrirai-je le 7ème tome pour ce qu'il est vraiment ?
Commenter  J’apprécie          300
On raconte qu'un chien, un féroce mercenaire, défiguré au combat, nageur hors-pair, serait arrivé à la nage sur l'île principale d'Angleon. Sa vue seule suffit à faire mourir de peur ceux qui le croisent !

On rapporte aussi qu'un cadet, devenu garde depuis peu, serait lié à une étudiante révolutionnaire tuée lors de son arrestation. Que va-t-il advenir de ce jeune homme fort prometteur… Et tellement compromis avec les complotistes ?

Il se susurre à l'oreille que le garde du corps du roi, un jeune félin jouant de l'épée comme nul autre, aurait commis un meurtre sur ordre de son seigneur et maître…

Les racontars vont bon train quant à cette jeune femme que détient la reine-mère. Les-uns disent qu'elle l'a sauvée, d'autres, qu'elle l'a faite enlevée pour s'en servir… Voire, la trucider…

A ce qu'on dit, le roi ne devrait pas tarder à remercier le capitaine de sa garde, le courageux et fidèle Blasserius en lui accordant une promotion… qui le rend à la vie civile ! Les mauvaises langues affirment que sous sa cuirasse, quelque chose ne tourne pas rond chez l'officier. Mais qui serait de taille à remplacer un tel homme ? Un si valeureux et honnête soldat ?

Critique :

Laissez tomber tous vos polars ! Que sont-ils en comparaison des intrigues et petits meurtres qui se déroulent dans « Les 5 Terres » ? Nothing ! Nada ! Niks ! Niets !
Vous voulez des intrigues passionnantes ? Bien construites ? Intelligentes ? Surprenantes ? Alors, plongez dans cet univers impitoyable où l'on pourrait reprendre en choeur la chanson de Jacques Brel : « Au suivant ! Au suivant ! … »

Quant à la qualité du dessin, de l'encrage et du coloriage, nous nous trouvons face à ce qui se fait de mieux actuellement. Une équipe efficace qui sort un album du plus haut niveau au rythme de trois par an, cela se salue bien bas. Je craignais que la suite ne soit pas à l'image du premier tome, mais il n'en est rien ! L'équipe veille au grain pour poursuivre ce chef-d'oeuvre d'intrigues politiques.
Commenter  J’apprécie          324
"Pas la force", fin du premier cycle des Cinq Terres ...
Six tomes, le Cycle d'Angleon, qui nous auront fait découvrir intrigues, complots et coups bas, pour accéder au trône, se maintenir au pouvoir au prix de toutes les compromissions ...
Six tomes de fureur et de sang, qui s'achève sur un nouveau rebondissement. Que je passe sous silence afin de ne point gâcher le plaisir de futurs lecteurs ...
Une réussite complète, maintenue sur la durée par les auteurs, avec des personnages tour à tour détestables ou attachants. Mention particulière sur ce tome pour le chien Kirill !
Et le jeune This ... toujours une présence discrète mais peut-être un personnage central en réalité ? Car son propre parcours, depuis les certitudes initiales à ses hésitations dans les ultimes moments de ce premier cycle sont à l'image de l'histoire même d'Angleon, sous le règne à venir de ... mais chut, laissons la surprise intacte ...
Et armons-nous de patience en attendant le début du Cycle Deux des Cinq Terres : Lys !
Commenter  J’apprécie          210
Sixième tome de la série, le graphisme animalier est toujours aussi soigné, l'univers fantastique médiéval toujours aussi finement élaboré, les intrigues de cour toujours aussi tordues et prenantes. Mais voilà, on arrive au sixième tome et il me semble que ce procédé tourne en rond, j'ai l'impression que chaque tome oblige à tout reprendre à zéro, à force d'assassinats et de coups de théâtre. J'ai aimé cet épisode, mais j'espère que le suivant offrira un autre genre de tournant, je commence à redouter une lassitude à force de retrouver toujours les mêmes procédés. À suivre…
Commenter  J’apprécie          221
Sixième tome déjà de la série des 5 Terres et cela signifie la fin du premier cycle, celui d'Angleon, qui se termine ainsi en une publication chez Delcourt de seulement 21 mois (septembre 2019 à juin 2021).
Fin d'un cycle
Le roi Mederion retrouve son visage poupin pour proposer de bien beaux projets d'avenir et de paix durable, cela détonne forcément avec son ton péremptoire et autoritariste des précédents tomes. Il s'agit de régler la question des étudiants prétendument rebelles, l'avenir du trône royal maintenant que le calme semble revenu et retrouver des relations normalisées avec les autres Terres qui avaient envoyé des représentants captifs comme otages. Mais voilà, esprit « Game of Thrones oblige », chaque petite décision se retourne logiquement contre son expéditeur. le royaume d'Angleon l'a appris à ses dépens tout au long de ce cycle de six tomes et le dernier ne fait pas exception…

Immersion réussie
Malgré la densité des intrigues, tout semble plutôt bien résolu au bout de ce cycle et on peut souligner l'effet d'immersion réalisé par les auteurs dans ce tome-ci. Les paysages restent constamment cohérents, l'alternance entre scènes intensives, descriptives, de dialogue, d'extérieur ou non… tout cela se fait avec une belle fluidité, le travail au long cours des auteurs paye forcément. Et l'accent est clairement mis sur l'expansion de ce monde animal anthropomorphique, désormais : des ébauches d'intrigues pointent le bout du museau afin de nous faire anticiper les ramifications scénaristiques qui pourront être abordées lors des cycles prenant place dans les autres Terres au-delà de l'Angleon féline (la Lys primate, l'aride Arnor aux steppes glacées, l'Érinal des cervidés et l'Ithara reptile). de plus, les auteurs ajoutent au passage une petit nouveauté en début d'ouvrage : un dramatis personae sous forme de trombinoscope des différents personnages principaux du cycle d'Angleon, chacun avec son portrait et son groupe d'allégeance Graphiquement, ce sixième tome est la confirmation de l'ensemble du cycle : des planches parfaitement calibrées, des scènes qui s'enchaînent vite et bien, des tentatives pour faire varier le traditionnel gaufrier.

En conclusion, c'est la fin réussie d'un cycle d'Angleon parfaitement équilibrés sur six tomes bien construits : l'ensemble a été bien pensé, c'est efficace. Reste à voir si le changement d'univers et la tenue des délais sur le long terme vont ou non altérer la qualité de cette série – espérons que non.

Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (2)
Sceneario
28 juillet 2021
Ces combats et ces complots nous ont tenus en haleine tout du long de ce cycle et ce dernier opus a su conclure cette saga en beauté. Les auteurs sont parvenus à nous surprendre par ce final, et le tout est fort bien conté.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom
28 juin 2021
Plusieurs intrigues se croisent pour mieux surprendre un lecteur subjugué par la richesse du scénario et les détails graphiques de planches superbement composées.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
- Comment est-ce que vous m’avez retrouvée ?
- Il n’y a aucune information que l’argent ne puisse pas acheter.
Commenter  J’apprécie          270
Il faudra prendre d'autres décisions difficiles. Faire d'autres sacrifices, l'exercice du pouvoir l’exige. Aucun grand projet politique ne s'est jamais fait autrement que dans la douleur.
Commenter  J’apprécie          80
Ne soyez pas trop dur avec vous-même, Capitaine. Le monde l'est déjà bien assez comme ça...
Commenter  J’apprécie          40
- Aussi loin que je me souvienne, on m'a toujours destiné à devenir soldat.
- Je vois. Et vous n'avez jamais souhaité emprunter un autre chemin que celui qu'on avait tracé pour vous ?
- Eh bien… non. Et présenté comme ça, j'avoue que je ne sais plus trop ce que je dois en penser.
- Moi si. J'ai une admiration sans bornes pour les gens qui savent très jeunes ce qu'ils feront plus tard et qui de dévient pas de leur trajectoire.
Commenter  J’apprécie          00
-Ils vous ont bien abîmé, hein?
-Ils n’ont pas été très... coopératifs. J’aurais fait pareil à leur place.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Lewelyn (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Lewelyn
5 Terres - Demeus Lor - La bande annonce
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (394) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5217 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}