AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757849453
428 pages
Éditeur : Points (08/01/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Lumière… Moteur… Chaos !
Quand le tout-Hollywood débarque à Miami, l’action est au rendez-vous, et la réalité dépasse la fiction.
La méga-star Robert Chase est connue pour sa capacité à s’identifier totalement à ses personnages. Pour préparer le tournage d’une nouvelle série policière, Chase et les autres comédiens font un stage en immersion au département de police de Miami. Afin de saisir toutes les nuances de son rôle, Chase doit jouer les doublures... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
julienraynaud
  15 novembre 2015
On ne peut s'empêcher de lire chaque nouvel opus de la saga tant on s'est attaché aux personnages. Les intrigues sont à chaque fois ingénieuses. On en oublie donc les facilités de plume de l'auteur, qui fait souvent du remplissage (deux pages pour décrire l'arrivée au travail, le café qui n'est pas bon, les embouteillages). A noter que les fans de la série verront une différence flagrante avec les livres : le Dexter du livre est beaucoup plus froid et insensible que le héros de la série, et cela sonne faux car on ne peut s'empêcher en lisant de visualiser les acteurs de la série.
Je termine en osant dire que les trois premiers cinquièmes du livre sont relativement plats, on s'ennuie ferme ; la suite se met au niveau des autres opus même si le dénouement concernant un personnage n'est vraiment pas à la hauteur comparé à la série TV là encore. Bref, plus ça va, plus il faut conseiller la série...
Commenter  J’apprécie          112
Bazart
  17 mai 2015
Voilà un roman à conseiller hésiter aux amateurs de policier, ainsi qu'aux fans de la fameuse série Dexter, ce tueur en série froid et à l'humoir particulièrement noir.
Un personnage crée par Jeff Lindsay également auteur de ce roman qui vient de sortir en poche aux éditions Points. Voici l'avant dernier tome de la série, un tome qui ne peut que me plaire - et qui tombe à point en plein festival de Cannes- puisqu'il se passe dans le milieu d'un tournage de film!
!Sinistre, jubilatoire et palpitant : avec Dexter fait son cinéma, Jeff Lindsay fait preuve une nouvelle fois de la macabre originalité qui a fait son succès et en profite pour égratigner au passage l'industrie hollywoodienne.

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          130
MarinetteB
  21 octobre 2014
Je connaissais la sérié télé aussi j'ai été piquée de curiosité en voyant ce roman.
A noter que selon moi, il est préférable de savoir qui est Dexter, ce qu'il fait, et quels sont les membres de sa famille avant de lire cet ouvrage car l'auteur ne fait pas de rappel ; mais une connaissance approfondie de la série télé n'est pas nécessaire, car l'intrigue et la situation des personnages principaux sont différents.
L'auteur met en place les intrigues de manière très cohérente, et tout se tient bien. J'ai apprécié les différents rebondissements et la psychologie des personnages, qui se dévoilent au fur et à mesure mais de façon logique. Et quel dénouement !!
C'est donc un roman, certes pas inoubliable mais bien plaisant, que je conseille sans hésiter aux amateurs de policier, ainsi qu'aux fans de Dexter.
Commenter  J’apprécie          50
svecs
  21 avril 2015
Ce Dexter est très différent des autres. Jeff Lindsay signe l'avant dernier tome de la série, le dernier tome (Dexter is dead) est annoncé pour juillet 2015 aux USA.
Dexter est bien embêté. Voilà qu'il est contraint de jouer les nounous pour un acteur en vue d'une série télé, alors que sa soeur doit chaperonner l'actrice principale, Jackie Forrest. Mais voilà qu'un tueur particulièrement sadique entre en scène, et qu'il s'avère que sa cible pourrait bien être Jackie Forrest. Et voilà notre Dexter engagé comme garde duc orps pour la protéger. Mais à trop s'approcher de la lumière, Dexter risque de se bruler les ailes.
Un tome très différent, qui commence comme une mise en abîme et s'avère très réjouissant, avant que le ton ne change progressivement. On reconnaît parfois à peine Dexter, aux prises avec un tueur sadique, une bombe et ses hormones. Dexter s'humaniserait-il ?
J'ai une tendresse particulière Dexter et, oui, je me suis attaché à ce tueur en série froid et à l'humoir particulièrement noir. C'est là le tour de force de Jeff Lindsay: avoir rendu sympathique un personnage aussi sombre. Ce 7ème tome s'impose comme un des meilleurs de la série, selon moi. Comme souvent, ce n'est pas tant l'intrigue policière qui importe mais l'évolution de Dexter. Et il faut saluer le fait que Jeff Lindsay mette un terme à sa série, sans êtyretombé dans la redite.
Pour amateurs uniquement, cela dit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Aveline
  18 novembre 2014
Et voilà, l'avant-dernier tome de la saga! Et quel tome!
La première scène m'a tellement surprise que j'ai été tentée de regarder la fin pour comprendre comment on en était arrivé là. Vraiment, j'ai été résistante!
Pour la première fois depuis le début de la saga, nous rencontrons un Dexter presque normal et pour cause, voilà que ses hormones se réveillent!
En parallèle, le déroulement de sa vie avec Rita et les enfants nous montre que sous un aspect je m'en foutiste, il est tout de même heureux d'avoir une vie normale et on sourit.
Dexter fait décidément plus humain mais il conserve son humour caustique et son Passager bat des ailes plus fort que jamais.
L'histoire le projette au coeur d'un tournage où il fait office de conseiller technique et de garde du corps. On pourrait croire que Dexter et ce monde de paillettes n'ont rien à voir ensemble mais étonnamment, Dexter montre un goût pour la notoriété et il faut le voir être tout fier d'être sous les feux des projecteurs!
Nous retrouvons donc un Dexter tout comme on a appris à l'aimer aux prises avec des émotions et des pulsions humaines. le résultat bien qu'intéressant m'a ennuyée; ça manquait d'action.
[Avis complet sur mon blog]
Lien : http://lesentierdesmots.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
LaPresse   15 mai 2014
L'intrigue, assez classique, présente d'intéressants rebondissements (en particulier le dernier). Et elle se lit de façon indépendante: si la série télé nous est familière, pas besoin d'avoir lu les tomes précédents pour l'apprécier.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
julienraynaudjulienraynaud   07 novembre 2015
Vince Masuoka est juste là, les mains sur le visage, bouche grande ouverte, avec l'air d'une ado de douze ans qui vient de tomber sur l'ensemble des acteurs de Glee.
Commenter  J’apprécie          70
julienraynaudjulienraynaud   14 novembre 2015
pour moi, Rita pourrait ressembler à Shrek du moment qu'elle prépare toujours aussi bien la paella à la mangue.
Commenter  J’apprécie          101
rkhettaouirkhettaoui   20 mai 2014
J’ai toujours entendu dire que l’imitation est la plus sincère forme de flatterie, mais je ne me souviens pas d’avoir jamais entendu quiconque ajouter que la flatterie est une bonne chose et je dois avouer que je ne suis pas follement enchanté.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   20 mai 2014
Vous dites : attendez, on peut résoudre le problème des écoles… avec une loterie ! Et tout l’argent ira aux écoles publiques ! Mais les lobbyistes s’emparent du truc et maintenant une partie seulement de l’argent va aux écoles. Et puis les politiciens entrent dans le jeu et tout d’un coup une part des profits va aux écoles. Finalement, ce que vous avez fait, ce n’est plus une histoire de financement ; vous avez transformé l’éducation de vos gosses en loterie. Et vous savez comment ça marche, pas vrai ? Il y a un gagnant sur dix millions et tous les autres sont dans la merde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
julienraynaudjulienraynaud   13 novembre 2015
[cette phrase est bien dans le livre, p.408 ; sa structure est bizarre...]
Je dents serrées à me maudire, jusqu'à ce que je me rende compte que je tiens toujours Victor par l'épaule.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Jeffry P. Lindsay (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeffry P. Lindsay
Jeff Lindsay parle de Dexter (en anglais)
autres livres classés : miamiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1944 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre