AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072776848
Éditeur : Gallimard (08/03/2018)

Note moyenne : 2.96/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Jonathan Littell excelle dans l’élaboration de récits labyrinthiques et de mises en abîme vertigineuses.
Il semble cette fois s’être perdu dans le théâtre magique inventé par Herman Hesse dans Loup des steppes, lieu de tous les fantasmes, où chaque porte s’ouvre sur une réalité autre, plus conforme aux désirs et aboutissant aux délires les plus improbables. Et ce sont ici les bas-fonds de l’âme qui se reflètent à l’infini dans une inquiétante gal... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Hardiviller
  17 mai 2018
Ayant déjà lu d'autres titres du fils Littell ( Carnets de Homs et Les bienveillantes , le décor et le climat de ce dernier ouvrage m'ont paru familier de son vécu existentiel .
L'histoire se déroule sur une trame essentiellement onirique ou se succèdent différents épisodes soit crûment sexuels , soit en temps de guerre civile .
L'écriture est plaisante bien qu'éloignée de l'académisme littéraire et plus proche d'une écriture journalistique , ce qui en ferait un bon scénario pour des cinéaste tels que N . Winding Refn ( Drive ) , A . Tarkovski ou mieux encore David-Cronenberg ( Crash ) qui tous mettent en scène nos fantasmes refoulés .
L'homosexualité , le transgenre , tout ici est abordé dans des rêves souvent cauchemardesques et seules les échappées ( en forme de fuite ) de chaque fin d'épisodes permettent au lecteur de respirer entre deux séquences gracieuses ou trop pesantes ( viols , abus sur mineurs etc .... )
Au niveau du supportable , ce titre est moins dur que " Les bienveillantes " ou l'on était obligés de faire des pauses pour reprendre ses esprits . C'est moins pavé aussi (400 et quelques pages au lieu de 1400 ) .
Un auteur à connaître donc qui remet cruellement parfois nos convictions sexuelles à l'heure et dont ce dernier titre me semble le plus abouti . Toutefois âmes sensibles , s'abstenir .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
agda
  24 avril 2018
Peut-être que sous les traits de cet “héros de notre temps” se cache un Maximilian Aue alternatif, car bien des scènes narrées dans ce roman se retrouvent aussi dans Les Bienveillantes. Mais le temps du récit est ahistorique ici, il se déroule comme chez un Kazuo Ishiguro, un temps du rêve enroulé sur lui-même en images réfléchissantes, fascinantes, ni film ni miroir, mais entraînant des sensations fortes (toujours comme Aue) - sans fièvre cependant, méthodiquement - délivré de toute finalité ou de causalité, emportant avec lui le lecteur, prisonnier du labyrinthe.
Commenter  J’apprécie          30
BoumPoteau
  03 septembre 2018
La même histoire, racontée sept fois. Chaque fois, le narrateur et quelques détails changent. Si vous aimez les romans empreints d'onirisme et avec plein de scènes de cul, allez-y, vous aimerez. Pour ma part, je n'ai pas détesté, mais j'avais hâte d'arriver à la fin.
Commenter  J’apprécie          20
mifasol
  11 mars 2018
Un habile exercice de style qui permet à l'auteur d'imaginer sept variations où se rejouent encore et encore les rapports humains les plus essentiels.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
HardivillerHardiviller   30 mai 2018
***>Extrait d'un entretien de l'auteur avec la revue L'OBS ( mars 2018 ) ***

-- Pourquoi cette nouvelle version " D'une vieille Histoire " ?
-- Après " Les bienveillantes " , j'ai publié 4 livres chez Fata Morgan qui sont passés royalement inaperçus , et c'est très bien . Ça m'a permis d'être tranquille , de faire ce que javais envie de faire sans me poser de question, de développer des choses sans aucune pression . Parmi ces textes , il y avait
" Une vieille histoire " . Je l'avais publiée parce que je pensais qu'elle était aboutie et achevée . Puis je me suis rendu compte qu'il restait encore beaucoup de possibilités qui avaient été ouvertes par ce premier récit et n'avaient pas été explorées . Le récit a continué à travailler jusqu'à ce que je m'y remette .

--Vous auriez pu continuer ce texte indéfiniment .

-- le roman comporte 7 parties , mais pourrait aussi bien en comporter 20 .
C'est comme jouer des parties d’échecs simultanées . Chaque fois qu'on déplace une case , on bouge les systèmes de relations transversaux , les affects qui circulent , les pièces qui reviennent . J'ai du faire beaucoup de calculs pour ne pas me perdre avec les éléments récurrents ( Le chat , les pommes , l'électricité .... ) . Depuis " Les bienveillantes " , mes livres sont plus expérimentaux et formalistes . Ils ne fonctionnent plus selon des logiques narratives réalistes , mais selon une logique proche des rêves . ce qui m'intéresse ici , c'est la discontinuité dans les rêves entre le contenu manifeste et le contenu latent . J'ai voulu travailler sur les processus plutôt que sur les contenus qui sont , dans ce livre , presque interchangeables .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2018
Je ressentais envers cet homme et son corps une grande affection, mais cette affection elle-même s’était détachée de moi et, plaquée tout contre lui, vivait d’une vie autonome, me laissant isolée, pleine d’effroi, à l’affût de quelque chose dont je ne pouvais déterminer ni l’origine, ni la forme, ni le but.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2018
Face au miroir, je me sentis tout d’un coup vieux : mon corps, le beau corps puissant et ferme de ma jeunesse, s’affaissait, fondait, s’en allait. Je me jetai de l’eau sur le visage et les cheveux, me coiffant à la hâte avec les doigts, et ressortis me rhabiller. La matière lisse et soyeuse du survêtement glissait agréablement sur ma peau, c’était réconfortant.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2018
Le miroir ne reflétait que la partie inférieure de mon corps, qui, malgré la petite verge recroquevillée sur les bourses, m’apparaissait presque comme un corps féminin, image qui ne me causait aucune inquiétude mais bien plutôt un sentiment de plaisir diffus et caressant.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2018
Je ne ressentais aucun désir, même la moiteur de son sexe, dans lequel j’avais à contrecœur poussé mes doigts, n’éveillait rien en moi, mais je ne voulais pas qu’elle parte.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jonathan Littell (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jonathan Littell
Frissons et effrois à tous les étages Tous les titres à retrouvez : https://www.librest.com/nos-selections/voir-toutes-nos-selections/les-barbares/liste,1048-814.html?modeAffichage=liste&librairie=Le-Genre-Urbain&isMedialog=&nbResult=32&tri=SortDatParut&debut=0
- "LES GRANDS PROCÈS DE L'HISTOIRE. DE L'AFFAIRE TROPPMANN AU PROCÈS D'OUTREAU", PIERRAT EMMANUEL, MARTINIERE BL - "REDEMPTION", RONAN VANESSA, RIVAGES - "LES BIENVEILLANTES", LITTELL JONATHAN, GALLIMARD - "LE LIVRE NOIR DES SERIAL KILLERS - DANS LA TETE DES TUEURS EN SERIE", BOURGOIN STEPHANE, POINTS - "LE SILENCE DES AGNEAUX", HARRIS THOMAS, POCKET - "UN SINGULIER GARÇON", SUMMERSCALE KATE, 10 X 18 - "L'ORANGE MECANIQUE", BURGESS ANTHONY, ROBERT LAFFONT - "LE POETE", CONNELLY MICHAEL, LGF - "L'ETRANGE CAS DU DOCTEUR JEKYLL ET DE M. HYDE", STEVENSON R L., GALLIMARD - "EICHMANN A JÉRUSALEM", ARENDT HANNAH, GALLIMARD - "AVENUE DES GÉANTS", DUGAIN MARC, GALLIMARD - "UNE SI JOLIE PETITE FILLE - LES CRIMES DE MARY BELL", SERENY GITTA, POINTS - "L'ELIMINATION", PANH RITHY, LGF - "DE SANG-FROID", CAPOTE TRUMAN, GALLIMARD - "MONSTER INTEGRALE DELUXE T1", NAOKI URASAWA, KANA - "LA BARBARIE DES HOMMES ORDINAIRES", DANIEL ZAGURY, L'OBSERVATOIRE - "BLACK-OUT", DELARUE CECILE, PLEIN JOUR - "LA MORT EST MON METIER", MERLE ROBERT, GALLIMARD - "MON AMI DAHMER, BACKDERF DERF, POINTS - "CALIFORNIA GIRLS" LIBERATI SIMON LGF CE SOIR JE VAIS TUER L'ASSASSIN DE MON FILS EXPERT JACQUES LGF RAGE NOIRE THOMPSON JIM RIVAGES LA DEPOSITION ROBERT-DIARD PASCALE GALLIMARD UNE SAISON DE MACHETTES HATZFELD JEAN POINTS DANS LA TETE DES TUEURS DE MASSE COLLECTIF INCULTE LES ARPENTEURS ROMAN ZUPAN KIM GALLMEISTER
+ Lire la suite
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
284 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre