AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266066662
350 pages
Éditeur : Pocket (12/09/1999)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Vous n'oserez plus jamais regarder dans votre boîte aux lettres! Pour les habitants d'une petite ville isolée comme Willis, en Arizona, l'arrivée du courrier est l'un des points forts de la journée. Autrefois on l'attendait avec une impatience mélée de curiosité. Mais maintenant il y a le nouveau facteur. Tout à coup les factures se perdent, des lettres embarrassantes arrivent là où il ne faut pas, de noirs secrets sont soudain livrés à la connaissance de tous et de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Asmostark
  27 janvier 2020
📬 le postier - Bentley Little 📬
Traduction : Michel Pagel @editions_pocket
J'avais très envie de lire une histoire angoissante dans la veine d'un Stephen King et je suis tombée par hasard sur ce roman. Je n'avais jamais entendu parler de cet auteur mais la quatrième de couverture était très tentante.
L'histoire se passe à Willis, une petite ville tranquille d'Arizona jusqu'au jour où Ronda, le facteur, cet homme jovial et aimé de tous ne mette fin à ses jours. C'est le choc, personne n'aurait pensé que cet homme éternellement de bonne humeur puisse se suicider. La foule est nombreuse à son enterrement et Doug, prof de lycée de la ville, remarque un visage étranger, un homme portant l'uniforme complet du service postal. Doug est mal à l'aise, l'homme a une drôle d'expression, il a l'air satisfait, pas vraiment une tête à arborer à des funérailles et puis ce remplaçant arrive drôlement vite après la mort de Ronda. Les jours suivant Doug va se poser bien d'autres questions. Pourquoi ne reçoivent-ils plus aucune facture? Pourquoi le facteur fait-il sa tournée en pleine nuit? Qui s'en prend aux chiens de la ville? Des lettres étranges, gênantes, dérangeantes arrivent chez les habitants créant disputes et discordes. Les habitants de Willis vivent dans la suspicion et l'angoisse. Que se passe-t-il avec le courrier? Qui est vraiment le facteur?
J'ai beaucoup aimé ce roman, ces gens ordinaires qui doivent faire face à l'extraordinaire. Cette histoire aurait pu être écrite par Stephen King c'est tout à fait le genre même si évidemment il manque sa petite touche d'écrivain magicien 😊. L'angoisse monte petit à petit, on est dans l'expectative du prochain coup du facteur. On ne peut s'empêcher de se mettre à la place des personnages et de se demander comment nous réagirions à leurs places.
Je suis étonnée que cet auteur ne soit pas plus connu que ça en France... à moins que ce ne soit moi qui suis passée complètement à côté... En tout cas c'est un bon roman d'angoisse qui se sert de notre quotidien pour nous faire peur 😊.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
belette2911
  09 avril 2012
Étant donné que je l'ai lu, tout comme les autres de la collection, en 1995, je n'ai plus beaucoup de souvenirs, si ce n'est qu'après la lecture, je n'ai plus regardé mon facteur de la même manière.
Le livre, pourtant commence en douceur et on se demande même si c'est bien un livre de la collection "terreur", parce que, le nouveau facteur qui remplace celui qui est décédé, et bien, c'est un gentil facteur : il ne vous donne que des bonnes nouvelles ! Mais oui, fini les factures qui vous plombent la journée, les rappels, les publicités envoyées par les banques,... Que demander de plus ?
Que le malaise s'installe, tout simplement ! Comment ? En découvrant, dans sa boîte aux lettres, du courrier émanant de personnes décédées, ou des lettres qui sont destinées à d'autres personnes, avec leurs lots d'accusations et de révélations capables de vous instaurer un climat de haine et de tension, de très haute tension, très électrique (jeu de mot facile).
L'avantage du livre, c'est que nous suivons les tribulations de la famille Albin, cela vous fidélise le lecteur, de suivre une famille bien définie.
Vous l'aurez compris (sinon je vous fait un dessin), "Le Postier" est un très bon livre d'épouvante dont le suspense monte doucement au fil des pages, lentement, mais surement, rassurez-vous. Nous finirons dans le cauchemardesque et l'épouvante.
Quand vous l'aurez fini le livre, durant un certain temps, vous guetterez l'arrivée de votre courrier avec appréhension, je vous le dis ! Méfiez-vous du facteur, il peut en cacher un autre... Brrrr !
Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
tristecyr
  23 mars 2020
" C'est ma tournée! " pourrait fanfaronner John Smith , le tout nouveau et mystérieux facteur aux cheveux roux de Willis, une petite ville américaine, qui aime particulièrement son travail puisqu'il n'hésite pas à multiplier les heures supplémentaires, quitte à distribuer le courrier même la nuit !
Bigre ! Ne lui parlez pas de droit de retrait ou de retraite à cet individu car une fois les lettres mises dans les boites aux lettres, il enchaine directement en allant au devant du public derrière son guichet du bureau de poste, tout sourire !
Cependant son ardeur n'est pas forcément récompensée puisque son excès de zèle froisse la susceptibilité d'un certain Doug Albin , (serait-ce un syndicaliste CGT local qui ne rigolerait pas avec la législation du travail? ,non c'est le prof du lycée local , pardi, entamant tout juste son congé estival) qui l'a dans le colli(s)mateur...
En effet , ce tire-au-flanc désoeuvré, si l'on se place du point de vue d'un gars tel que John, de quoi se "mail"-t-il ? ! D'ailleurs ce Doug l'a pris en grippe dès qu'il l'a vu : pensez donc, sans même le connaître, il a éprouvé de la répulsion envers John Smith (la Ligue des rouquins a-t-elle été avertie?)... Mais cela ne s'arrête pas à des détails physiques, l'enseignant lui reproche d'être à l'origine de suicides et d'événements fâcheux survenus récemment en ville, coïncidant avec l'arrivée du jeune facteur...
Ben voyons! Quoique, ceci dit il s'en est passé des choses dans cette bourgade pépère tout à coup!
Alors? Affabulation d'un timbré parano ou bien Albin serait-il dans le vrai finalement ?
Bref, un livre recommandé de la collection Pocket Terreur qui se lit vite et facilement, sans prise de tête!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ubikson
  17 octobre 2015
Et si votre facteur vous voulait du mal ?
Je pensais qu'on avait fait le tour des animaux, que ce soit au cinéma ou en littérature, avec les requins, les rats, les mygales, etc.
Maintenant, on attaque les métiers. le facteur fait peur. Ok. Bientôt, la Boulangère de l'Enfer ?
Comme il est dit ça et là dans d'autres critiques, le ton ressemble à du Stephen King, la petite ville tranquille américaine, néanmoins Bentley Little est beaucoup "précise" que Stephen King. Ce dernier est capable de décrire une ville entière, ses habitants, jusqu'à la couleur de la peinture de la barrière de la voisine de la tante d'un des personnages, masse de détails qui aide à "recréer" mentalement la ville et à donner du corps au récit. Bentley Little n'est pas aussi loquace sur les détails. Est-ce un bien, est-ce un mal, la question est vaste, parce que le déluge de détails chez King a tendance à me gaver, mais je lui reconnais une utilité.
L'idée de base de Little est bonne (comment un simple postier peut manipuler une petite ville et pousser ses habitants à la folie), mais la fin du récit s'avère abracadabrante et franchement décevante.
Pourquoi se perdre dans le fantastique quand un cinglé pyschopathe aurait très bien servi le récit ?
Pourquoi imaginer des trucs sans queue ni tête alors qu'une enième interprétation du diable aurait été préférable à cette version du postier fantastique ?
Inutile de préciser que j'ai été quelque peu déçu par la fin. Tout le récit s'écoule en douceur, on accélère vers un basculement dans l'horreur et voila qu'on nous sort une théorie pour se débarrasser du méchant qui m'a laissé sans voix.
Bref, une lecture sympatoche, mais qui ne me verra pas y revenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fantasio
  27 novembre 2011
Ce très bon bouquin fantastique commence en douceur à la « Stephen King ». Une petite ville ordinaire. La mort du facteur et son remplacement par un autre assez étrange. Puis le courrier arrive d'une façon bizarre. Plus de factures, des lettres étonnantes, que de bonnes nouvelles ! Puis le malaise s'installe avec l'apparition dans la boîte aux lettre de tous les habitants (notamment celle de la famille Albin que nous suivons ici) de courrier émanant de personnes décédée et enfin de lettres destinées à d'autres. Des révélations et accusations sur d'autres familles arrivent régulièrement dans chaque foyer. Les tentions et les haines s'installent parmi les habitants de Willis.
le nouveau facteur fait peur !
LE POSTIER est un très bon livre d'épouvante dont le suspense monte au fil des pages. La narration fait irrésistiblement penser au style de Stephen King. L'ordinaire qui se change en malaise puis en peur pour finir dans le cauchemar et l'horreur.
Les amateurs adoreront ce roman très prenant.

Lien : http://lefantasio.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
nina2loinnina2loin   19 janvier 2012
Viêt-nam.1968.
C 'était impossible.Une lettre ne pouvait pas se perdre pendant vingt ans avant
d'atteindre son destinataire .Ça défiait les probabilités . Il tritura nerveusement
le pli. Peut-être Doug avait-il raison. Peut-être était-ce le facteur lui-même qui
envoyait de fausses lettres. Pour quelle raison, sinon , les eût-il apportées au
beau milieu de la nuit ?
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : arizonaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
658 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre