AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jimmy Beaulieu (Adaptateur)
EAN : 9782203348103
79 pages
Casterman (02/11/2007)
4.29/5   670 notes
Résumé :
"Dans un panier, 'y a des pommes ... Des belles pommes toutes rouges ...
Pis un beau jour, un ver tombe dans le panier ...
Le ver attaque la plus belle des pommes, il commence à la gruger...
Il rentre dedans, il gruge, il gruge ...
A un moment donné, le ver a fait son chemin jusqu'au coeur de la pomme...
Pis la pomme commence à s'gâter...
Ça fait qu'c'est là qu'on est rendu : à c'te heure, la pomme est pourrite!

>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (79) Voir plus Ajouter une critique
4,29

sur 670 notes

marina53
  09 août 2020
Voilà une journée qui commence plutôt bien au village. Pour fêter les 30 ans de Gaëtan, Alcide n'a rien trouvé de mieux que de lui offrir une paire de souliers féminins ! Qu'importe, le jeune homme est ravi comme tout, d'autant plus que Serge lui a préparé un magnifique gâteau et l'a coiffé de sa toque. Puis, comble de joie, voilà les hommes de retour après leur saison de bûcheronnage. Mais, c'est tout étonnés et un brin railleurs qu'ils découvrent le restaurant de Marie et Serge. Un restaurant ici, quelle idée ! Et cet homme, venu s'installer dans la remise de Marie, ne leur dit rien qui vaille. Très vite, ils voient d'un mauvais oeil l'attention que toutes les femmes lui portent. Une sorte de guerre froide s'instaure au village, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre soutenant Serge...
Après avoir enchanté les papilles de ces dames, qui ne tarissent pas d'éloges sur lui (dont Marie la première), Serge devient l'homme à abattre ! Jalousie, incompréhension, amertume... autant de sentiments qui habitent dorénavant les hommes de Notre-Dame-des-Lacs envers celui qu'il considère comme un étranger. Et si ces derniers boudent, ces dames, elles, ont déjà choisi leur camp. Sur fond de querelle des sexes dans la campagne québécoise des années 20, ce troisième volet fait montre d'une grande sensibilité et regorge d'émotions, notamment la relation si pudique et tout en retenue entre Marie et Serge. Et une fin de tome qui promet encore de belles surprises ! Graphiquement, le duo Régis Loisel/Jean-Louis Tripp fonctionne toujours à merveille. Les deux compères nous offrent de magnifiques décors mais aussi des visages très expressifs, avec une mise en couleur de François Lapierre des plus élégantes.
À la fois touchant et drôle...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          610
Crossroads
  10 décembre 2021
Ça faisait un p'tit bout de temps que je n'étais pas retourné à Notre-Dame-des-Lacs.
Trop longtemps, à vrai dire.
Serge semble s'être fait adopter par les femmes tandis que les hommes n'allaient pas tarder à rentrer de leur rude campagne hivernale.
Quid de leur réaction à la découverte d'un p'tit nouveau semblant faire l'unanimité au sein de le gente féminine ?
Car l'homme, j'ai ouï dire, pourrait se parer de sentiments bien peu nobles en des circonstances inhabituelles. La jalousie n'étant pas le moindre.
Rhâââââ Lovely, comme d'hab.
Un chien dans un jeu de quilles, voilà ce que le Serge personnifie aux yeux d'une populace peu encline à la nouveauté.
Et c'est un équilibre qui de stable s'en vient à se précariser au fil des jours et des rancoeurs.
Mais c'est aussi l'occasion pour les épousées de s'émanciper et de s'affirmer, nom de d'là.
Le graphisme est un petit bijou d'authenticité auquel vient se greffer une narration à l'émotion parfaitement maîtrisée.
Moult histoires dans l'histoire, le tout prend vie de la manière la plus naturelle du monde tant la force visuelle et narrative du récit en viendrait presque à nous faire oublier le support.
Place aux Confessions.
Pourvu qu'elles ne soient pas intimes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          487
HORUSFONCK
  28 septembre 2020
Ce tome 3 de Magasin général est celui des colères:
- Colère des hommes, retour des bois, contre les bouleversements que le beau Serge à introduit dans leur village (criss... Un restaurant icitte!).
- Colère des femmes de retrouver leurs hommes si "épais".
- Colère de Marie, qui ferme le magasin jusqu'à nouvel ordre.
- Colère du curé, contre les trois bigotes et sèches belles-soeurs.
Mais ces colères, elles vont fondre comme la neige de l'hiver...
Un bel opus, donc, qui affine encore l'ambiance et les caractères de la population pittoresque de Notre-Dame des lacs.
Un beau chapitre de la saga, où la méfiance va faire place à la confiance et la division homme-femme revenir à la bonne entente.
Commenter  J’apprécie          450
diablotin0
  25 février 2022
Le troisième tome est pour moi le meilleur de la série pour l'instant.
On retrouve tout les habitants du village puisque les hommes sont revenus après leur saison d'hiver. Leur retour n'est pas celui qu'on attendait, ces Messieurs sont jaloux et montrent une hostilité farouche envers Serge, "l'étranger" rencontré dans le tome 2 , accueilli par Marie et ayant ouvert un restaurant français.
Dans ce tome, les expressions québécoises sont toujours très présentes et si parfois on peut douter de notre traduction ces expressions viennent vraiment agrémenter la lecture. Elles contribuent , pour notre plus grand plaisir, au dépaysement.
Les dessins sont toujours aussi beaux, l'ensemble est vraiment agréable à lire et à regarder.
C'est à chaque fois , une petite bulle de détente et de plaisir que je m'octroie en ouvrant un tome de magasin général.
Commenter  J’apprécie          440
Foxfire
  17 mars 2017
Les hommes sont de retour après de longues semaines passées loin du village. Et à leur retour, ils constatent que beaucoup de choses ont changé, ce qui ne leur plaît guère. Serge, à l'origine de ce vent de nouveauté, va se heurter à l'hostilité de ces hommes jaloux et plein de préjugés. Bien sûr, les femmes du village vont prendre fait et cause pour Serge.
Après un 2ème tome frais, léger et plein de fantaisie, ce 3ème volet adopte un ton moins optimiste. Beaucoup d'émotions attendent le lecteur dans ce tome. J'ai parfois eu le coeur bien lourd en partageant la peine de Marie ou le désarroi de Serge. Leur relation est traitée avec finesse et subtilité jusqu'à une révélation inattendue en fin de tome. Cette surprise finale a encore décuplé la tendresse que je ressens pour les personnages.
Décidément, une bien jolie série.
Challenge B.D 2017
Commenter  J’apprécie          430

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
AMR_La_PirateAMR_La_Pirate   10 janvier 2017
D’abord il y a un panier et dans ce panier il y a des pommes… de belles pommes toutes rouges…Pis un beau jour un ver se glisse dans le panier…
[…]
Le ver attaque la plus belle des pommes, il commence à la gruger… […] Il rentre dedans, il gruge, il gruge…
[…]
À un moment donné le ver a fait son chemin jusqu’au cœur de la pomme…[…] Pis la pomme commence à s’gâter…
[…]
Ça fait qu’c’est là qu’on est rendu : ç c’t’heure, la pomme est pourrite.
[…]
Pis dans pas longtemps, c’est tout le panier qui va l’être !...
[…]
Les hommes d’un bord… les madames d’un autre… Pis les messieurs, là, j’vous dit qu’ils sont mal pris… parce que ça paraît que de l’autre bord… On est en train d’apprendre à dire NON ! NON ! NON ! NON ! NON ! NON !
[…]
L’homme, t’sais, y est comme une rivière… Y’a toute une force en lui qui l’pousse vers le lendemain…tout un courant qui le fait se lever le matin…Pis pogner la vie, pis y donner des taloches quand elle veut pas avancer… c’est la force de la vie des hommes, ça… pic ce courant-là, s’il a malheur d’être empêché comme avec les embacles du printemps…ben y va pas s’arrêter une minute de pousser… non… non c’qui va arriver, mon homme, c’est que la rivière elle va passer par dessus… pis elle va tout varloper sur son passage… pis là, ça va faire dur en calvaire !!
[…]
Ben c’est çà… coudon ! La rivière a passé par dessus…

[…]

Envoye-donc, y va s’en aller, là… C’est ben correct, çà…y a pas de quoi s’choquer…[…] C’est ben mieux d’même, Marie… ben mieux d’même… hein, Marie ?... […] Marie…

[…]

Vous voir tous les deux dans mon lit… J’aime pas çà pantoute, Marie… et même j’hais çà !! Mais coudon si j’ai bien compris, le grand nono c’est pas un vrai homme… c’est rien qu’une tapette hé ! hé ! Câline tu m’as causé ben du tourment… ben du tourment !... T’es une veuve, Marie, pis une veuve ça porte le deuil ! […] Insiste pas j’te dis ! Tu l’auras jamais ! M’entends-tu Marie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
marina53marina53   09 août 2020
L'homme, t'sais, y est comme une rivière... y'a toute une force en lui qui l'pousse vers le lendemain... tout un courant qui le fait se lever l'matin... pis pogner la vie, pis y donner des taloches quand elle veut pas avancer... c'est la force de la vie des hommes, ça...
Commenter  J’apprécie          200
cicou45cicou45   22 septembre 2013
Noël :_ Finalement, ce que vous êtes venu me dire, c'est que vous faites UNE CRISE DE FOI !
Le curé : _Niaisez-moi pas Noël ! J'ai la foi mais vous savez...on peut avoir le foi sans nécessairement embrasser la prêtrise...non, non, moi j'aurais plutôt dit une crise de vocation..."
Commenter  J’apprécie          170
KakinoKakino   10 décembre 2012
- Ouains... dans le temps de Félix sitôt rentrés du bois... Les hommes venaient icitte nous conter leurs histoires de l'hiver, pis ça jasait, ça riait, pis les femmes magasinaient les affaires de printemps, pis les hommes payaient leur crédit de l'année...
- Mhh... je vois... Marie, je ne voudrais pas vous créer du trouble... de toute façon l'hiver s'achève et j...
- Non, non Serge !... C'est pas vous le problème ! C'est eux autres ! Va ben falloir qu'ils s'habituent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
TheWindTheWind   17 décembre 2014
MARIE : J'm'en câââlisse de ton chaudron ! Aujourd'hui c'est dimanche, pis le magasin y est fermé !!
Pis tiens ! Y va être fermé lundi aussi, pis mardi, pis tout, là !
Hostie d'câlisse de tabernak !
Commenter  J’apprécie          190

Lire un extrait
Videos de Régis Loisel (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régis Loisel
La nouvelle grande saga amazonienne de Régis Loisel, mise en scène par Olivier Pont. Tome 2 : "Demain, on part chercher cet avion, et si on trouve le magot, on partage en trois. Mais...De quel genre de magot on parle, là ? Du gros pognon, petit, de quoi changer une vie."
autres livres classés : québecVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Régis Loisel, sa vie, son oeuvre

Dans quel magazine Régis Loisel a-t-il publié sa première planche ?

Les Pieds Nickelés Magazine
Pif Gadget
Pilote
Fluide Glacial

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Régis LoiselCréer un quiz sur ce livre