AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782207117224
240 pages
Éditeur : Denoël (02/01/2014)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Dominant le port de Beyrouth, la maison Zeidawi est le symbole d’une réussite : celle d’Évelyne, la paysanne maronite devenue par son mariage l’aïeule d’une prestigieuse lignée libanaise. Entre les murs de la demeure familiale, les générations se succèdent et se déchirent, au rythme des soubresauts que l’Histoire impose aux rives du Levant. Lorsqu’il vient à Beyrouth signer la vente de la maison Zeidawi dont il est l’un des héritiers, Fouad, Parisien d’âge mûr, déco... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
JeanPierreV
  16 décembre 2016
Une jeune femme Evelyne et son gamin, Charbel, arrivent dans un village des montagnes du Liban. Après avoir été rejetée du fait de sa grossesse elle revient et propose au chef du village un projet ambitieux : créer une activité de sériciculture qui pourrait donner du travail aux femmes et assurer la prospérité du village.

Un parisien au prénom arabe, Fouad, vient à Bayrouth, signer avec deux des cousins la vente, à un promoteur immobilier, de la maison familiale abandonnée . L'occasion pour lui d'en apprendre un peut plus sur le passé méconnu de sa mère Nelly, sur son passé
Pourquoi sa mère Nelly, née Zeidawi, a t-elle quitté le Liban, pourquoi a t-elle rompu toute attache avec son passé, avec sa famille ? Nelly femme de caractère aussi a su créer en France une affaire florissante...le séjour prévu pour durer quelques jour va durer une semaine, une semaine pour en savoir un peu plus en interrogeant Najla, la vieille femme de la famille, et se faisant accompagner dans Beyrouth en pleine mutation, en pleine reconstruction par Nicole, sa jeune nièce, en découvrant les ruines de cette maison.

Retours en arrière dans le passé de Nelly, dans celui d'Evelyne. Progressivement la saga familiale prend forme, le passé se construit, un passé qui passe par la guerre civile des années 70-80.

Le Liban qui se reconstruit après cette guerre civile et se modernise, démolissant ses vieilles bâtisses au profit de gratte-ciel, cette guerre civile elle-même auraient pu constituer un cadre intéressant du roman, mais sont, à mon goût, trop rapidement évoqués, en quelques lignes sur l'ensemble du roman. Druze, maronites, orthodoxes ne s'aimaient pas et se sont battus...on le savait, on n'en apprendra guère plus. C'est bien dommage.

La saga familiale, ses amours et ses haines prennent le dessus, la rencontre entre le quinqua Fouad et sa jeune nièce, l'emporte sur le contexte historique, c'est regrettable. Cette relation superficielle prend trop de place et m'a agacé. J'ai même eu peur d'un coté "eau de rose - fleur bleue", peur qui m'incitait à abandonner le roman.

La Maison Zeidawi reste le roman d'une famille et d'un vieux bâtiment en ruine, en partie démoli par les balles et obus de l'Histoire. Un roman au style agréable, que j'aurais aimé plus historique, plus complexe.

Un peu plus comme la très belle couverture.

Lien : https://mesbelleslectures.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Cocottelharicotte
  07 février 2014
Je me baladais par hasard dans les rayons de ma librairie fétiche, quand La Maison Zeidawi m'a attiré l'oeil. Et le livre est à l'image de cette belle couverture : intense, fin, subtile. L'action se situe au Liban, ou Fouad se rend pour hériter de la maison de ses ancêtres, dont il ne connait rien, lui Parisien endurci. La découverte de ses origines va être un choc, d'aucuns diraient une renaissance. Si vous vous intéressez aux questions généalogiques, aux empreintes du passé sur notre conscient et notre inconscient, et à l'Histoire du Liban, ce livre est bien sûr fait pour vous. Mais même sans ça, chaque lecteur quel qu'il soit et d'où qu'il vienne, pourra en apprécier la langue chantante, et les portraits de femmes puissantes sur fond de soleil méditerranéen.
Commenter  J’apprécie          20
Guitare
  13 mai 2014
Un très beau roman sur la filiation qui met en lumière le destin de femmes fortes où se mêlent secrets de famille et l'histoire du Liban
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   12 février 2019
Istaz Yacoub, que le souci de ses troupeaux, de ses terres et de sa nombreuse descendance ne portait pas aux pensées galantes, se surprit à noter que cette femme était belle, avec son visage régulier encadré par le bandeau de ses cheveux noirs et le feu implacable de ses pupilles. Il émit un petit sifflement ironique, comme pour maintenir ces réflexions à distance.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 février 2019
La mère et l’enfant étaient visiblement recrus de fatigue et elle avait dû inventer quelque fable pour demander l’aumône sans abdiquer sa fierté.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 février 2019
Le vieux paysan lissa sa moustache pour se donner une contenance, comme lorsqu’il s’entretenait d’affaires avec les maquignons.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Olga Lossky (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olga Lossky
Olga Lossky - La maison Zeidawi .Olga Lossky vous présente son ouvrage "La maison Zeidawi" aux éditions Denoël. Rentrée littéraire janvier 2014. http://www.mollat.com/livres/lossky-olga-maison-zeidawi-9782207117224.html Notes de Musique : Amina Alaoui 6 Ya laylo layl
autres livres classés : portrait de femmeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
938 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre