AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gérard Blanc (Traducteur)
ISBN : 2020525682
Éditeur : Seuil (21/05/2002)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Retraçant l'histoire de l'évolution, Lynn Margulis et Dorion Sagan montrent en effet que l'homme, loin d'être une exception dans la nature, doit son existence aux microbes et aux bactéries, vecteurs primordiaux de la vie, qui gouvernent les mécanismes essentiels de la biochimie, produisent l'oxygène de l'atmosphère, façonnent les structures géologiques.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
cyberugo
  25 mai 2012
En achetant ce livre, je m'attendais à un panorama de l'univers des bactéries, en passant aussi bien par leurs caractéristiques principales que par les différents groupes, leurs modes de vie, etc. Cet ouvrage est en réalité tout autre : il présente l'histoire du vivant sous l'angle bactérien, ce qui est peu habituel, et nous présente un point de vue parfois admis par la communauté scientifique, comme l'origine endosymbiotique des mitochondries, et d'autres non acceptés comme l'origine des propriétés de motilité de toutes nos cellules et de leur cytosquelette.
Une des richesses de cet ouvrage de vulgarisation est réellement ce point de vue "opposé" au point de vue traditionnel, proposant ainsi une vue beaucoup plus ouverte de l'histoire du vivant. Son principal défaut est son âge, plus de 20 ans après sa publication... mais à lire tout de même !
Commenter  J’apprécie          20
gaillard1
  22 janvier 2019
Au sortir de cette histoire de la vie sur terre et des milliards d'années de périgrinations des bactéries jusqu'aux mammifères notre vision du monde change.
Un peu comme si, en contemplant une mappemonde grande comme un ballon de basket où l'atmosphère à sa surface serait d'un millimètre d'épaisseur, on en venait à penser que l'esprit des hommes est un peu analogue, c'est à dire ce qui est écrit et se ballade dans nos têtes au grès du temps n'est qu'infime vernis issu de la matière. Une couche éphémère, sensible, changeante... Pas si importante que ça, mais miraculeuse.
Quelqu'un a écrit que ce livre devrait être une lecture obligatoire. Je suis d'accord.
Lien : http://xn--rflchir-byac.net/..
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gaillard1gaillard1   16 janvier 2019
Pourquoi nos ancêtres ont-ils développé un protolarynx, qui va devenir plus tard l'instrument de la parole ? Personne ne le sait. Mais le développement du protolarynx fait partie des développements physiologiques de la réussite des hominiens, préalable nécessaire à l'outil fatal du développement verbal.


p. 246, tel qu'inscrit sur "Les Fils de La Pensée"
Commenter  J’apprécie          20
gaillard1gaillard1   24 janvier 2019
Toutes les bactéries du monde ont avant tout accès à un pool génétique unique et donc aux mécanismes d'adaptation de l'ensemble du règne bactérien. Cette vitesse de recombinaison est supérieure à celle de la mutation : en cas de changement à l'échelle mondiale il faudrait un million d'années aux organismes eucaryotes pour s'adapter alors que les bactéries pourront le faire en quelques années.

Tel que recensé dans "Les Fils de La Pensée" sous les tags "survie" et "acclimatement"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : origines de la vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
294 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre