AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782715222878
423 pages
Éditeur : Le Mercure de France (30/11/-1)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Parmi les dizaines de milliers de forçats qui furent condamnés à servir sur les galères de guerre du RoiSoleil, un seul écrivit ses Mémoires, et celui-là fut protestant. Condamné aux galères perpétuelles en 1701, à l'âge de dix-sept ans, pour « cause de religion », Jean Marteilhe nous a laissé l'autobiographie d'un forçat du siècle de Louis XIV. Des dragonnades à la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lenoir_emilie_72
  27 janvier 2017
Un très bon témoignage d'un protestant arrêté par les autorités catholiques de Louis XIV, qui fait la chasse aux protestant. Ce protestant va traverser de douloureuses épreuves entre enfermements dans des prisons insalubres, maltraité et condamné aux galères durant plusieurs années. Ce récit nous montre une dure réalité de l'époque lors des guerres de religions entre protestant et catholique. J'ai adoré ce roman qui est poignant, bien écrit et très réaliste.
Commenter  J’apprécie          20
Rousselet
  23 mars 2015
une découverte à découvrir pour mesurer la souffrance des protestants par l'intolérance religieuse
publié aussi par Edipro et le musée du désert de Mialet (34140)
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DaggDagg   31 juillet 2018
On a vu que, lorsque la frégate que nous attaquions, eut esquivé l'abordage et qu'elle nous eut jeté ses grappins et attaché à son bord, nous étions exposés au feu de son artillerie, chargée à mitraille. Il se rencontra donc que notre banc, dans lequel nous étions cinq forçats et un esclave turc, se trouva vis-à-vis d'un canon de la frégate, que je voyais bien qui était chargé. Nos bords se touchaient, par conséquent ce canon était si près de nous, qu'en m'élevant un peu, je l'eusse pu toucher avec la main.

Ce vilain voisin nous fit tous frémir; mes camarades de banc se couchèrent tout plat, croyant échapper à son coup. En examinant ce canon, je m'aperçus qu'il était pointé, ce qu'on appelle, à couler bas, et que, comme la frégate était plus haute de bord que la galère, le coup porterait à plomb dans le banc, et qu'étant couché, nous le recevrions tous sur nos corps.

Ayant fait cette réflexion, je me déterminai à me tenir tout droit dans le banc, je n'en pouvais sortir, j'y étais enchaîné, que faire? Il fallut se résoudre à passer par le feu de ce canon, et comme j'étais attentif à ce qui se passait dans la frégate , je vis le canonnier avec sa mèche allumée à la main, qui commençait à mettre le feu au canon sur le devant de la frégate, et de canon en canon, venait vers celui qui donnait sur notre banc; j'élevai alors mon cœur à Dieu et fis une courte prière, mais fervente, comme un homme qui attend le coup de la mort. Je ne pouvais distraire mes yeux de ce canonnier, qui s'approchait toujours de notre canon, à mesure qu'il tirait les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Chefs et penseurs religieux. Religieux (220)
autres livres classés : GalèresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1355 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre