AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072876869
Éditeur : Gallimard (06/02/2020)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Sur une planète océane, où les naufragés venus de la Terre se sont divisés en deux castes, les rampants et les aériens, Mariss est une fille de pêcheur, une rampante, recueillie à la mort de ses parents par Russ, un aérien. Élevée comme telle, elle découvre le bonheur de fendre les cieux, messagère portée par les vents, grâce aux ailes léguées par les mythiques navigateurs stellaires de jadis. Hélas, le fils de Russ, Coll, est sur le point d’atteindre sa majorité. L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Latulu
  11 mars 2020
J'avais hâte de découvrir l'unique collaboration d'un maître de la fantasy, Georges R.R. Martin avec l'une des plus belles plumes du fantastique, Lisa Tuttle. le bébé ainsi produit s'avère être un bon roman, à la frontière de la sciences-fiction et de la fantasy.
Sur une planète recouverte par les océans et agitées de tempêtes, des explorateurs stellaires se sont échoués plusieurs siècles auparavant. de leur technologie avancée il n'ont pu sauver que l'acier de leur vaisseau. Pour coloniser et relier les îles entre elles, ils ont transformé cet acier en paires d'ailes. Au fur et à mesure des années, la plupart des ailes se sont perdues en mer, leurs porteurs abattus par les vents, engloutis par les flots ou dévorés par les monstres qui vivent dans les eaux. le peu qu'il reste se transmet désormais de génération en génération. Cette tradition a divisé la race humaine en deux castes : les rampants et les aériens.
Mariss est née Rampante, comme la majorité des habitants de la planète. Son statut la condamne à rester sur son île et à regarder évoluer avec grâce dans les airs les Aériens. Son père adoptif, un Aérien, ne peut plus voler suite à une blessure. Il permet donc à la jeune fille d'emprunter ses ailes et de voler le temps que son propre fils atteigne ses 13 ans, âge de la majorité, et reprenne l'héritage familial. Mais Mariss qui a goûté au plaisir du vol et à la liberté n'est pas pressée de devoir déposer ses ailes.
J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce récit. A aucun moment je n'ai senti de différences dans le style. Je n'ai pas l'habitude de lire des ouvrages écrits à quatre mains et je ne me serais pas douté qu'il s'agissait d'une coopération si cela n'avait pas été précisé.
Le texte est porté par une plume poétique avec beaucoup de descriptions sur les différents vols des protagonistes et l'addiction suscitée par le plaisir ressenti. Au-delà de ces séquences, le récit se focalise sur la quête de liberté, le droit d'exercer le métier que l'on souhaite et le poids de la tradition.
Mariss est en somme le symbole de tout cela.
En refusant d'abdiquer ses ailes au profit de son frère, elle va non seulement écorcher la coutume mais modifier profondément la structure de la société. le roman est divisé en trois textes, trois périodes clés de Mariss. Les personnages qui s'y succèdent portent tous en eux le désir de voler et j'ai trouvé particulièrement intéressant d'opposer ainsi ceux qui estiment être nés pour voler et ceux qui revendiquent le droit de porter les ailes. Une belle métaphore de la lutte des classes pour s'élever dans la société.
J'ai parcouru un beau voyage avec Mariss, figure emblématique de la tempête qui souffle sur les traditions. Un très beau texte que je recommande vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Livrepoche
  21 mars 2020
J'avoue avoir pas mal d'appréhension concernant une écriture à 2 mains. G.R.R. Martin d'un côté (j'ai lu le Trône de fer) et Lisa Tuttle (que je ne connais pas) sont des grands noms de la littérature de l'imaginaire. Elle qui chevauche les tempêtes est tout à la fois un roman et un recueil de longues nouvelles cohérentes car prennent la même protagoniste.
Je n'ai pas vu de différences stylistiques notoire entre les différentes parties. Je n'ai même pas considéré Elle qui chevauche les tempêtes comme un recueil tant la cohérence de l'univers fantastique, son originalité et son traitement est un réussite. Détaillé, cohérent, G.R.R. Martin et Lisa Tuttle n'ont rien omis d'autant que les problématiques liées à l'intrigue sont universelles.
Malgré ces points positifs, le style descriptif, linéaire, détaillé et suivant quasiment chaque mouvement, sans rupture, est assez lénifiant. Je me suis un peu ennuyé car il me semblait possible de raccourcir, tout en densifiant ce récit. Chaque parties s'étirent à n'en plus finir alors qu'on identifie rapidement la problématique dramatique de la partie.
La suite sur le blog…
Lien : http://livrepoche.fr/elle-qu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Dup
  16 mars 2020
Un univers essentiellement marin, avec des îlots rocheux éparpillés, certains à peine plus gros permettant un peu de culture néanmoins. Un climat venteux, tempétueux la plupart du temps et son corollaire, des mers et des océans déchaînés et peu cléments. Et pour arranger les choses, ces eaux sont infestées de monstres marins tel les scyllas dont les descriptions m'ont fait penser à des dragons d'eau avec de longs, très longs cous capable de choper au vol tout imprudent descendant trop bas.
Si on est bien dans un univers de Fantasy, l'histoire de ces contrées s'ancre elle dans la SF. Des voyageurs stellaires s'y sont échoués avec leurs vaisseaux plusieurs siècles auparavant. Forts d'une technologie avancée et de matériaux issus de leur engins, ils ont construits des paires d'ailes pour se déplacer d'île en île et coloniser la planète. Beaucoup se sont perdues au fil des ans, échouées, fracassées, englouties ou même croquées par un scylla. Il en reste peu aujourd'hui, et elles se transmettent de parents à enfants, restant ainsi dans la même famille. de cet usage découle une division très nette entre les hommes, d'un côté les Aériens et de l'autre les Rampants.
La suite sur le blog ;)
Lien : https://www.bookenstock.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LatuluLatulu   26 février 2020
J'ai cru qu'en te laissant voler un temps, un petit peu, que ce serait mieux que rien, que ce serait vraiment un beau cadeau, lumineux. Mais je me suis trompé n'est-ce pas ? Désormais, tu ne seras jamais heureuse. Tu ne peux pas être une rampante, c'est vrai, car tu as volé et tu auras toujours conscience de la nature de ta prison.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de George R.R. Martin (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
George RR Martin à la librairie Grangier le 3 juillet 2014
autres livres classés : féminismeVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
220 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre